Nouvelle ici cherch...
 
Notifications
Retirer tout

Nouvelle ici cherche réconfort....

9 Posts
6 Utilisateurs
1 Likes
1,738 Vu
truffechocolat
(@truffechocolat)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 4
Début du sujet  

Bonjour, 

Je suis nouvelle ici, bipolaire depuis mon adolescence, et dépressive, je cherche du réconfort, j'ai failli mettre fins à mes jours à plusieurs reprises et mon humeur est complètement instable malgrès l'abilify, la fluoxetine et le tegretol... je suis tout le temps pimpante et souriante mais au fond ca ne va pas du tout, j'ai vraiment besoin d'échanger avec des personnes comme moi...


   
Citation
Marie
(@marie64)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 1
 

Salut,  comme toi je suis bipolaire j'ai été hospitalisé pendant 4 mois et demi en hôpital psychatrique car j'ai depuis toute petite je faisait crise sir crise et mes parents n'ont jamais sus le pourquoi du comment je faisait ces crise j'avais dans ma tête tous qui ce mélangeait il a fallut que je sois hospitalisé quelques années plus tard pour détecté cette maladie. Il y a 3 ans j'ai fait que des TS et un jour j'ai failli y passer je suis resté 2 jours dans le coma et le médecin m'a dit que si je recommençais j'allais vraiment y passer. Il y a 1 an je suis retourné en hôpital psychatrique là j'ai vécu une grande descente aux enfer aujourd'hui j'ai un suivi avec mon psy et des infirmières et une psychologue et j'ai encore du mal à accepter cette maladie et ne ne plus travailler. Je comprends que parfois tu es envie de te faire du mal, mais on a qu'une vie et il faut en profiter même si c'est dure 


   
RépondreCitation
truffechocolat
(@truffechocolat)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 4
Début du sujet  

Hello ma belle, je vois que tu es comme moi à l'exception que j'ai refusé l'internement en HP, mais quand je vois comment je suis je me dis que j'aurai peut être du... a l'inverse de toi je bosse, et je bosse dur, je travaille dans une boite de télécommunication avec un bon poste, et ca me permet d'évacuer mais le soir quand je rentre chez moi c'est horrible... je me sens terriblement seule j'ai des crises à répetitions, des fois j'ai des crises ou je gaspille tout mon argent, sinon j'ai des tocs, enfin bref c'est invivable vraiment. J'essaie de me dire que je n'ai qu'une vie et de relativiser mais c'est vraiment dur... merci de m'avoir répondu...


   
RépondreCitation
Massen
(@kioud6)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 1
 

Bonjour,

En effet, quand on souffre sur le plan psychique, on a tendance à privilégier des échanges avec quelqu'un qui souffre aussi sur le plan psychique. On a besoin d'être réconforté et compris, on est dans la même galère. En ce qui me concerne, vous pouvez m'écrire et je me ferais une joie de vous répondre. Je suis bipolaire bien traité.

Au plaisir de vous lire !

Massen  


   
RépondreCitation
alice
(@al64)
Eminent Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 32
 

Bonjour, j'ai envie de te laisser un mot, car tu dis avoir refusé l'internement en HP. C'est sûr, ça peut faire peur vu tout ce qu'on entend et tout ce qu'on voit dans les films etc. Je voulais juste te dire que moi j'ai été à l'HP deux fois. La première après un gros burn-out et une TS et la deuxième il y a deux ans environ pour une dépression. Je n'y suis jamais resté longtemps. 1 mois et demi la première fois et 3 semaines la seconde. Il faut dire que j'ai la chance d'habiter dans le sud-ouest, et que les deux hp où je suis allé étaient soit tout neuf, en bois, avec un parc animalier en libre accès dans le jardin (oui, c'est dur à croire, mais c'est vrai!) soit une ancienne demeure style château dans un parc entouré de forêt. Donc pas du tout l'impression d'être à "l'hôpital" en fait. Ce qui m'a fait du bien, c'est de pouvoir parler avec d'autres malades, échanger sur nos vécu, et me sentir en sécurité, de couper avec le stress du travail et de la vie de famille. Ca m'a permis de bien adapter mon traitement, de faire un bilan sur ma vie et mes envies avec des psy... C'est sûr j'étais pas dans un service avec des patients complètement "dingues", donc c'était pas traumatisant.   

Annonce

Je suis bien consciente que mon expérience de l'hp est loin d'être représentative de ce qu'il se passe partout, mais je voulais laisser un témoignage positif sur le sujet. Vu que tu travailles encore, c'est que tu n'es pas "ingérable", et donc tu ne te retrouverais surement pas dans un endroit trop strict, ni avec des patients trop atteints. Et si tu rentres de ta propre volonté, il me semble que tu peux sortir quand tu veux (c'est à vérifier avec ton psy et l'administration avant ton entrée, je ne suis pas une spécialiste, hein!).

Je tenais juste à dire que l'hp, ça peut faire du bien et être vécu sereinement si l'on y va de son propre chef et avant qu'il ne soit un peu trop tard. Mais bien sûr, je n'y suis jamais resté longtemps et j'ai connu les meilleures conditions qui soient! 

J'espère que si tu en as besoin, tu sauras prendre la meilleure décision pour toi, et que tu auras autant de chance que moi!

Amicalement

Alice. 


   
RépondreCitation
truffechocolat
(@truffechocolat)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 4
Début du sujet  

Bonjour Massen, je viens de lire ton post, ca me fait vraiment plaisir que vous trouviez tous le temps de me répondre. Je viens d'arrêter le tegretol, car trop de vertiges je n'arrivais même plus à marcher pour te dire ! la je suis sous abilify et fluoxetine et ca va à peu prés je dis bien à peu près. j'ai encore des crises, des tocs, des délires ou je rigole toute seule sans plus pouvoir m'arrêter, des moments ou je suis au bout du rouleau. Je pense que je vais favoriser l'option de l'internement en HP mais c'est encore à voir. J'ai l'impression d'être un ovni personne ne me comprend autour de moi. Mon mari vit entre le bonheur et la misère avec moi; Un coup je suis heureuse euphorique et un coup je le hais. Merci pour tous vos messages...


   
RépondreCitation
truffechocolat
(@truffechocolat)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 4
Début du sujet  

Bonjour Alice, 

 

Merci de m'avoir répondue ! 

Je pense que je dois d'abord changer mon traitement étant donné que j'ai l'impression que l'abilify et la fluoxetine ne me font pas grand chose... je vais réflechir à l'hp sérieusement... ca me fera surement du bien. Mais en fait, j'ai peur d'y aller et puis de revenir au même stade une fois sortie...


   
alice reacted
RépondreCitation
AMELIE
(@cotame)
Active Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 11
 

Bonjour du réconfort je ne pourrai pas ton apporter car je suis un peu dans la même situation. 

Ça fait des années que je vais mal mais les docteurs ont toujours cru que c'était de la dépression suite à mon enfance un peu difficile. 

Depuis février j'ai décidé de divorcer d'avec mon mari après 11 ans de vie commune ça faisait un moment que ça allait mal nous avons eu trois enfants et nous avons tout fait pour rester unis. J'ai fini par vouloir le tromper il s'en est aperçu grosse dispute et première tentative de suicide. 

Je fais un tour par l'hôpital psy mais j'ai fait des pieds et des mains pour en sortir après seulement 5 jours tout est pleurer dans les bras de mon cher et tendre.... bien sûr toujours après j'ai compris que ce n'était pas la bonne solution là je me prépare mardi 30 je me fais hospitaliser à ma demande j'ai peur d'y rester trop longtemps car j'enchaîne les up et les down... 

Un témoignage ne t'aidera sûrement pas mais je pense sincèrement que si tu te poses une question sur ton internement c'est qu'il faut y aller et comme ça a été dit plus haut vu que tu y vas à ta demande et que tu es un peu près stable vu que tu travailles tu pourras sortir à ta demande le but étant d'écouter les conseils de ton thérapeute

Bon courage 


   
RépondreCitation
Funnymoon
(@funnymoon)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3
 

Bonjour 

Je suis bipolaire moi aussi , j'ai fait de nombreuses dépressions, et comme toi (et tant d'autres) pendant longtemps les traitements n'ont pas changé grand choses.

Ils ont même aggravé les choses. J'ai commencé à avoir des phases mixtes etc...

Je n'ai jamais envisagé l'HP malgré la souffrance.

Je me demande comment tu le vis au quotidien, si tu as remarqué des choses qui te faisait du bien ? ( à part te concentrer sur le travail)

Tu te rappelles ce qui se passe juste avant les jours où tu vas mieux ?

Les médicaments sont une toute petite partie du traitement, le reste est dans notre mode de vie. Et même si tu ne peux pas trouver le traitement adapté par toi même, tu peux trouver le reste. Tu seras toujours la mieux placée pour ça. Mieux que n'importe quel docteur. Ils ne sont pas dans ton corps.

Moi j'ai appris avec les années que j'avais un besoin vital d'activité physique (je détestais ça, je m'étais toujours sentie nulle et gauche en sport).

Puis je me suis dit que c'était une question de vie ou de mort pour m'en sortir. Et j'ai mis ça en place, sans me juger, peu importe si j'étais nulle. Je savais qu'il fallait que j'en fasse au moins un jour sur deux pour ne plus me sentir comme une limace gluante, vivre l'angoisse et le stress permanent.

J'ai remarqué aussi que j'avais besoin d'être stimulée intellectuellement, et de faire attention à garder des moments régulier de solitude et de calme.

Pour moi cette aventure pour vivre avec le trouble est d'apprendre à se connaitre. S'observer comme le ferait un chercheur : "voyons voir comment cette machine fonctionne ?" sans se juger, et accepter.
"Ok je ne peux pas sortir, ok je ne peux pas boire de café ou d'alcool en soirée" par exemple.

Qu'as tu découvert à propos de toi jusque là ? 

(si tu veux je veux bien t'aider à enquêter 🙂 )

 


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce