souffrez-vous de pr...
 
Notifications
Retirer tout

souffrez-vous de procrastination?

18 Posts
7 Utilisateurs
1 Likes
3,139 Vu
marie-lou
(@alice)
Estimable Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 144
Début du sujet  

bonjour,

j'aimerais beaucoup trouver quelqu'un qui souffre de cet handicap qui gâche encore un peu plus la vie,et nous comparer.

Si je vais mal ou assez mal,j'applique la thérapie comportementale qu'on m'a apprise.c'est-à-dire que quand le gros malaise arrive ,je fais autre chose(n'importe quoi) plutot que d'aller dormir.et la journée passe comme ça.

quand je vais bien ou assez bien,je me dis (je me fais toujours des programmes de choses à faire) "demain,je vais me promener,ou faire de la musique,ou méditer, ou faire du vélo.je l'écris et je suis sûre que je le ferai.

mais le lendemain,je fais d'abord les papiers,le linge,etc et plus le temps passe,plus je sais que je ne ferai pas ce qui me ferait le plus plaisir.

je ne comprends pas comment on peut faire un tas de choses dans la journée et pas du tout ce qui fait le plus de bien.

c'est idiot.mais je ne peux pas.

ce n'est pas une question de perfectionnisme.

c'est de la paresse?

Annonce

la peur de rebasculer de l'autre côté?celui où on est bien?parce que c'est redevenu l'inconnu?comme arrêter de fumer?

alors,bien sûr,je me morrigène encore plus,je me dégoute,et le moral redégringole.

si quelqu'un connait ça,ce serait gentil qu'il ou qu'elle me donne ses impressions.et si quelqu'un en a parlé avec son psy,j'aimerais savoir ce qu'il lui a dit.

merci.


   
Citation
HippocampeCalcine
(@hippocampecalcine)
Trusted Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 69
 

Salut Isabelle,

Je suis procrastinant moi aussi, je pense que ça vient simplement d'un manque de motivation. Depuis toujours mes parents ont subvenu à mes besoins et je n'ai pas cette niaque qui je pense est très importante.

Ma technique quand je redoute de reporter des choses importantes c'est de lister rapidement tous les bénéfices que cela m'apportera de faire tel ou tel truc. Il faut réussir à donner de l'importance aux choses.

Par contre pour ce qui est de faire du sport ou aller au bout d'un régime j'en ai toujours été incapable, pourtant j'ai arrêté la clope... Impossible de passer outre la fringale du soir à partir de 22h. Rien y fait des que je me pose devant une série ou un film à partir de 22h je sais pertinemment que c'est obligé je vais grignoter et comme ça me les brises. Je suis sensé faire quoi me privé d'écran ? je suis un homme de 27 ans et j'ai parfois envie de me faire vomir comme un anorexique ou un boulimique, si je ne connaissais pas les effets néfaste sur la gorge les dents et l'haleine je suis persuadé que je le ferais.

Mon psy m'a dit que si je ne trouvai pas la volonté seul de faire les choses alors je devais trouver quelqu'un qui a le même besoin, être 2 ça galvanise.

Je suis paresseux certes, mais pas plus qu'un autre; alors moi ce que je me demande c'est qu'elle est la formule magique qui donne une volonté de fer et une motivation à toutes épreuves ? Est ce que la discipline se prend en gélule ? ça serait le rêve.

Du coup je me dis que plus nos enfants seront élevé à l'abris du besoin plus ils seront faible, à l'inverse il faut toujours récompenser l'effort, le vrai.

Comment peut on faire pour s'élever soi même ? mes parents ont toujours été trop laxiste et je me dis que si j'avais reçu plus de correction, je filerai plus droit. Ok un enfant on peut le punir, lui faire regretter quelque chose, mais face à soi même... comment on se met une fessée ? ^^ je vais pas s'autoflageller ? si ?

 


   
RépondreCitation
marie-lou
(@alice)
Estimable Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 144
Début du sujet  

bonjour hippocampecalcine,

merci d'avoir répondu,maisnous n'avons pas le même problème:je ne suis pas paresseuse pour les choses chiantes,c'està faire donc je les fait même en trainant les pieds.

et pourtant ,j'ai été élevée dans un cocon,pas paresseusement,mais protégée et mon père s'occupait des papiers,penser à la révisionde la voiture...mon ex ayant pris la poudre d'escampette,je suis obligée de m'occuper de tout ça,du robinet qui fuit...c'est chiant,mais je le fais.

mais ce que je voudrais savoir,c'est si quelqu'un n'arrive pas à faire ce qui lui fait du bien.


   
RépondreCitation
patricia jouve
(@maryjane)
New Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 1
 

oui je procrastine  mais ça ne me gène pas du tout


   
RépondreCitation
marie-lou
(@alice)
Estimable Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 144
Début du sujet  

bonjour et bienvenue,

tu procrastines pour les choses agréables aussi?un bon bain chaud,une promenade?...


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Noble Member Admin
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2279
 

Mon chéri aussi procrastine  🙄 Et il l'admet souvent en rigolant 🤨 Mais je sais bien qu'au fond il culpabilise 🤨 


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 

J'ai ce problème aussi, je sais que je ne suis pas fainéant, c'est une histoire de capacité sur le moment (déprime autres choses a faire) et pourtant j'aime quand c'est ranger, mon dicton : la vie un long fleuve tranquille  

pour faire le ménage par exemple (une fois par semaine), je dois me préparer psychologiquement et le jour ou je le fait soit je le fait a fond durant des heures (phase maniaque), soit je le fait quand je vais moyennement bien en me forçant d'une manière limitée mais correcte, ou en deux jours, voir 3 petit a petit. 

Ce qui demande aussi dicipline pour ne pas déranger, arranger au plus pratique, ne pas salir, de façon a être + motivé a faire le boulot.  Il m'est déjà arriver a ce que ce sois le bordel (je picore autour de mon bordel). 

Je procrastine aussi pour d'autres choses, exemple important : allez voir un médecin, ma propre santé.. (me sent immunisé, me soigne au dernier moment, et jusqu'à mtn j'ai de bon anti corp, je tombe rarement malade)

C'est pas l'envie de faire qui manque en fait (dur de le faire comprendre a la majorité qui nous prendrons pour des "glandeur") 😓 

Déjà qu'on en peine, sa met un coup bas en +

Ma mère m'a toujours gueuler dessus pour tout ça(et moi gentil et intoxiqué par elle je pensais vraiment être une m...de)

Ce message a été modifié Il y a 5 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
Roald
(@amundsen)
Trusted Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 77
 

Bonjour,
Je répondrai demain.... peut être.


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Noble Member Admin
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2279
 

Bonjour hpi4000 🙂 

Tu sais, il n'y a pas que ceux qui ne connaissent pas la maladie qui peuvent parfois vous prendre pour des "glandeurs". La maman de mon chéri, elle même ADTB (atteinte de troubles bipolaires) lui reproche souvent de ne pas faire certaines choses. Parce-qu'elle, ne procrastine pas trop mais a bien sûr d'autres soucis. Alors même quand on a cette maladie et qu'on ne se renseigne pas dessus, on peut ne pas comprendre.

Et je ne pense pas que la meilleure méthode pour faire "bouger" quelqu'un soit de lui faire des reproches, surtout quand c'est dans le cadre d'une maladie  🙄  Alors je me demande ce que conseillent les psy ? 🤔 

Bonjour Roald 🙂  et à bientôt peut-être alors 😉 


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 
Posté par: Nath

Bonjour hpi4000 🙂 

Tu sais, il n'y a pas que ceux qui ne connaissent pas la maladie qui peuvent parfois vous prendre pour des "glandeurs". La maman de mon chéri, elle même ADTB (atteinte de troubles bipolaires) lui reproche souvent de ne pas faire certaines choses. Parce-qu'elle, ne procrastine pas trop mais a bien sûr d'autres soucis. Alors même quand on a cette maladie et qu'on ne se renseigne pas dessus, on peut ne pas comprendre.

Et je ne pense pas que la meilleure méthode pour faire "bouger" quelqu'un soit de lui faire des reproches, surtout quand c'est dans le cadre d'une maladie  🙄  Alors je me demande ce que conseillent les psy ? 🤔 

Bonjour Roald 🙂  et à bientôt peut-être alors 😉 

Je suis d'accord et tout a fait conscient de cela

je reproche même a mes parent d'être eux même bipolaire (ils sont séparer)

le hasard n'existe pas, mais elle est tellement fier d'elle et d'une autre époque ma mère, que par exemple n'acceptera rien sur elle (aime avoir le controle, joue et manipule mes émotions, j'en passe...) avant hier j'ai enfin compris(dans les 30ans) qu'elle m'était toujours très toxique mais surtout que de sa faute(trop exigente, déni de l'enfant ect) je suis devenus une merde niveau société .. 

j'ai débloquer cela en moi au point de pleurer (seul au monde incompris et critiquer, sachant que je suis une boule d'amour dans laquelle les gens font de l'abus) je n'avais plus pleurer depuis plus de 15ans, sa a déloquer chez moi encore + de bipolarité, sa fait deux jour j'ai mon coeur qui pulse, je suis dans la déprimer et en même temps hyperactif 

 

enfin bon pourquoi je raconte ma vie (comme d'hab) 🤨 


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Noble Member Admin
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2279
 

Tu racontes ta vie parce-que ça fait du bien d'en parler à quelqu'un, même si c'est sur un site, même si c'est virtuel.

Ici, on est comme une famille ou on peut se comprendre et trouver du réconfort 🙂 

Tu as fait un grand pas en prenant conscience de certaines choses. Tu vas donc pouvoir écrire une nouvelle page de ta vie et avancer.

Si tu penses que ta famille est toxique pour toi et t'empêche de t'épanouir, essaie de limiter les contacts. 😉 


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 
Posté par: Nath

Tu racontes ta vie parce-que ça fait du bien d'en parler à quelqu'un, même si c'est sur un site, même si c'est virtuel.

Ici, on est comme une famille ou on peut se comprendre et trouver du réconfort 🙂 

Tu as fait un grand pas en prenant conscience de certaines choses. Tu vas donc pouvoir écrire une nouvelle page de ta vie et avancer.

Si tu penses que ta famille est toxique pour toi et t'empêche de t'épanouir, essaie de limiter les contacts. 😉 

C'est ce que je fait mais ont me tient par les c... et je suis scindé entre la colère de ce qu'on ma fait (ma construction) et la peur de ne pas savoir pardonner a vie

de + j'ai pas de boulot aucun avenir pro, je vis dans leurs appart... si je me casse pour couper les pont (ce que j'a déjà voulus faire en phase maniaque a plusieurs reprise) je risque vraiment de mettre ma vie en danger financièrement et freestyle/comportement

Pour ça que mon cas est compliquer, il faut que je trouve un psy qui pose les bonne question, pas un qui va me préscrire des anxiolitique pour voir si sa va m'aider, car je sais d'avance que les calmant, les drogues, ne font que couvrir un moment le souçis.. en + en m'anestésiant. 

Mes parent ne m'on pas appris la vie en faisant exprès de rendre difficile ce qui est facile a comprendre, en faisant pour moi les démarche administrative sans m'expliquer, puis me guaulais dessus quand je comprenais pas, c'est horrible et j'ai honte d'en parler et peur de tomber sur un psy qui va me prendre pour un glandeur (ou autre chose que ce que je suis), car je suis sur être bipolaire au minimum


   
RépondreCitation
kust
 kust
(@kust)
Famed Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 3055
 
Posté par: hpi4000
Posté par: Nath

Tu racontes ta vie parce-que ça fait du bien d'en parler à quelqu'un, même si c'est sur un site, même si c'est virtuel.

Ici, on est comme une famille ou on peut se comprendre et trouver du réconfort 🙂 

Tu as fait un grand pas en prenant conscience de certaines choses. Tu vas donc pouvoir écrire une nouvelle page de ta vie et avancer.

Si tu penses que ta famille est toxique pour toi et t'empêche de t'épanouir, essaie de limiter les contacts. 😉 

C'est ce que je fait mais ont me tient par les c... et je suis scindé entre la colère de ce qu'on ma fait (ma construction) et la peur de ne pas savoir pardonner a vie

de + j'ai pas de boulot aucun avenir pro, je vis dans leurs appart... si je me casse pour couper les pont (ce que j'a déjà voulus faire en phase maniaque a plusieurs reprise) je risque vraiment de mettre ma vie en danger financièrement et freestyle/comportement

Pour ça que mon cas est compliquer, il faut que je trouve un psy qui pose les bonne question, pas un qui va me préscrire des anxiolitique pour voir si sa va m'aider, car je sais d'avance que les calmant, les drogues, ne font que couvrir un moment le souçis.. en + en m'anestésiant. 

Mes parent ne m'on pas appris la vie en faisant exprès de rendre difficile ce qui est facile a comprendre, en faisant pour moi les démarche administrative sans m'expliquer, puis me guaulais dessus quand je comprenais pas, c'est horrible et j'ai honte d'en parler et peur de tomber sur un psy qui va me prendre pour un glandeur (ou autre chose que ce que je suis), car je suis sur être bipolaire au minimum

bonjour,

des patients qui pensent être bipolaire et qui ne le sont pas, il y en a de plus en plus, ( et c'est plutôt l'inverse, les patients bipolaires mettent un certain temps à adhérer au diagnostic ), je ne sais pas à quelle catégorie vous appartenez mais pour le moment rien n'est acté

n'y voyez aucune forme de méchanceté, mais attention avant de se précipiter sur ce diagnostic comme une libération, vous n'en êtes pas encore là


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 
Posté par: mike
Posté par: hpi4000
Posté par: Nath

Tu racontes ta vie parce-que ça fait du bien d'en parler à quelqu'un, même si c'est sur un site, même si c'est virtuel.

Ici, on est comme une famille ou on peut se comprendre et trouver du réconfort 🙂 

Tu as fait un grand pas en prenant conscience de certaines choses. Tu vas donc pouvoir écrire une nouvelle page de ta vie et avancer.

Si tu penses que ta famille est toxique pour toi et t'empêche de t'épanouir, essaie de limiter les contacts. 😉 

C'est ce que je fait mais ont me tient par les c... et je suis scindé entre la colère de ce qu'on ma fait (ma construction) et la peur de ne pas savoir pardonner a vie

de + j'ai pas de boulot aucun avenir pro, je vis dans leurs appart... si je me casse pour couper les pont (ce que j'a déjà voulus faire en phase maniaque a plusieurs reprise) je risque vraiment de mettre ma vie en danger financièrement et freestyle/comportement

Pour ça que mon cas est compliquer, il faut que je trouve un psy qui pose les bonne question, pas un qui va me préscrire des anxiolitique pour voir si sa va m'aider, car je sais d'avance que les calmant, les drogues, ne font que couvrir un moment le souçis.. en + en m'anestésiant. 

Mes parent ne m'on pas appris la vie en faisant exprès de rendre difficile ce qui est facile a comprendre, en faisant pour moi les démarche administrative sans m'expliquer, puis me guaulais dessus quand je comprenais pas, c'est horrible et j'ai honte d'en parler et peur de tomber sur un psy qui va me prendre pour un glandeur (ou autre chose que ce que je suis), car je suis sur être bipolaire au minimum

bonjour,

des patients qui pensent être bipolaire et qui ne le sont pas, il y en a de plus en plus, ( et c'est plutôt l'inverse, les patients bipolaires mettent un certain temps à adhérer au diagnostic ), je ne sais pas à quelle catégorie vous appartenez mais pour le moment rien n'est acté

n'y voyez aucune forme de méchanceté, mais attention avant de se précipiter sur ce diagnostic comme une libération, vous n'en êtes pas encore là

Oui j'ai bien compris cela, mais mes symptômes ne date pas d'hier justement, cela traine depuis au moins 2 ans et + (et tout se relie)

j'ai compris que j'était pas comme tout le monde depuis bien dix ans au moins, mais c'est + prononcé aujourd'hui,

e me disais a l'époque lunatique, beaucoup de lien se font, étant écrivains de musique a mes heures perdues durant l'adolescence, tout mes état "haut-bas-confusion-contraditions" son sur papier et enregistrer(rap)

Jusqu'au jour ou je n'ai plus trouver de gout a rien (impossible de finir ou de faire de la musique, pourtant c'est presque toute ma vie et c'était ma passion)

ces deux (voir 3 ou 4) années, j'ai beaucoup essayer de chercher en moi ce qui n'allais pas

positiver, vidéo de coatch en ligne, cela aide mais a chaque fois je retombe... pour mieux me relever, et je commence a comprendre mes cycle et a les anticipé. C'est sur qu'il n'est pas facile de savoir être sur et j'en doute encore. Mais tout les gros signes sont la.. 

d'ont une hyperactivité cérébrale, une clairvoyance, un éclat des couleurs ou tout l'inverse(quand déprime ou jour sombre qui arrive sans raison)

je me suis toujours lancer dans plusieurs projet a la foi sans les finir

je pensais avoir des dons, mais la dernièrement c'est + prononcé, j'ai pu comprendre qu'il faut au moins 10 ans pour être sur d'être bipolaire, cela fait plus de dix ans que je traine des haut et des bas, j'en ai fait une normalité (a cause de ma mère qui ma rentrer en tête que j'était qu'un bon a rien, j'ai nier tout en bloc et je l'ai crue 

m'enfin, je vais essayer de consulter quelqu'un quand j'irais un peu mieux (motivation) en espérant tomber sur quelqu'un de pas trop "systématisé"

Ce message a été modifié Il y a 5 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
kust
 kust
(@kust)
Famed Member
Inscription: Il y a 7 ans
Posts: 3055
 

je vois que vous avez écrit être en phase basse sur un autre sujet à cause du soleil si j'ai bien compris ?

vu que vous vous décriviez en phase haute hier, il a 4 solutions :

- vous êtes dans un état mixte et il faut consulter les urgences au plus vite

- vous faites des cycles ULTRA RAPIDES et il faut consulter les urgences au plus vite

- vous jugez très mal une phase haute et une phase dépressive et vous n'êtes en réalité pas là dedans

- vous êtes en phase haute et vous racontez plus ou moins n'importe quoi 😛

Tenez nous au courant !


   
Vous reacted
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 
Posté par: mike

je vois que vous avez écrit être en phase basse sur un autre sujet à cause du soleil si j'ai bien compris ?

vu que vous vous décriviez en phase haute hier, il a 4 solutions :

- vous êtes dans un état mixte et il faut consulter les urgences au plus vite

- vous faites des cycles ULTRA RAPIDES et il faut consulter les urgences au plus vite

- vous jugez très mal une phase haute et une phase dépressive et vous n'êtes en réalité pas là dedans

- vous êtes en phase haute et vous racontez plus ou moins n'importe quoi 😛

Tenez nous au courant !

Tout est mélanger effectivement (je porte le poid de la trahison psychologique)

le reffut de me systématiser (besoin de mon confort)

par contre la me dire qu'il faut d'urgence consulté les urgence pourrais me faire bad tripé (heureusement que je sais me controler) 

le truc c'est que j'ai vraiment, mais alors la, vraiment pas envie de passer même une nuit dans un hopital psychiatrique puis qu'on me pique ou qu'on me file des benzo sans m'écouter

c'est ce qui risque de se passer si je commence a parler trop tôt de mes vision et de mes état changeant 

je ne suis pas un violent très loin de la (faire du mal n'est pas dans mes principe)

le gens peuvent penser que je suis soumis mais ce n'est pas le cas, j'ai un TROP grand respect de la vie 

pour ça que je pense attendre d'aller un peu mieux (niveau pèche et envie, stabilité) pour allez consulté. De cette façon je pourrais m'expliquer au mieux sans que sa carbure en moi. 

Si jamais on m'interne alors que j'ai rien fait de violent je risque la peut être d'être marquer encore + par la vie. 

 


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 

suite pour répondre vis a vis du soleil : non pas ultra basse non plus, le soleil me donne envie de sortir (c'est ce que j'ai fait) mais je me suis enmerder dehors (pas le gout des choses, je me suis acheter un petit piano pour plus tard tenté de reprendre la musique...) la je suis rentrer et je vais aller sur youtube jusqu'au soir en me cultivant , en me divertissent  (ya que ça qui me fera passer mon temps au calme) 

les jours ou je vais pas bien du tout je reste chez moi (soleil ou pas) et c'est désolant quand ya le soleil car j'aimerais en profiter (contradictoire)

en revanche sa m'arrive de petter la forme amour et paix et de très bien me comporter, ces jours la j'ai une tendance a vouloir faire la fête (alcool) et depuis peu j'évite quand même ça

j'ai crus être alcoolique en buvant une fois par semaine (je pensais que mes trouble bipo était due a ca, que je sois un peu alcolique, mais ce n'est pas le cas car quand je vais pas bien 'jai même pas envie de boire... et je peut rester sans boire durant deux voir trois semaine (je bois depuis pas mal de temps une fois par semaine comme anti depresseur... et j'ai crus que j'avais fait une dépendance.. 

désoler si je suis un peu freestyle, j'ai une perte d'attention aujourdh'ui, suis pas au max de mes capacité

ca passera 

pour faire court, j'ai des passe moyenne aussi (comme aujourd'hui) ou j'ai pas le gout des chose mais je me force pour essayer... en étant l'esprit actif quand même

un psy risquerais de sonner l'alarme si je dit tout ça d'un coup

Ce message a été modifié Il y a 5 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 

ha oui et étrangement je pense que j'ai un problème bipolaire affectif due a mes parent

car il y a comme un peur de les décevoir (sa me fait paniquer) c'est soulant, j'suis sur ils sont responsable, a force de m'éduquer a coup de oui et de non (contradictoire selon leurs humeur) j'suis mon propre psy depuis longtemps en vrai, mais mtn que faire... j'ai des problème matériel pour bouger d'ici et enfin respirer , suis donc obliger de faire comme si tout allais bien avec eux pour pas être encore déçus, dur de trouver un psy qui va comprendre

par exemple mes parent ne me demande jamais si çava, ni bonjour... et la depuis l'histoire ils font comme si de rien était ils m'on envoyer une invation de jeux sur facebook... je suis sur que si j'y joue je vais atténuer mon mal être présent... c'est fou ^^ puis viendra la colère..  de ne pas savoir... ou de douter de leurs bonne foi. 

Ce message a été modifié Il y a 5 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce