Notifications
Retirer tout

Bonjour à tous

17 Posts
6 Utilisateurs
5 Likes
584 Vu
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

Bonjour à tout le monde , nouveau sur le forum j’aurais aimé dialoguer pour avoir des réponses à mes questions et peut être une solution car aucun psychiatre n’est d’accord sur le diagnostique de ma pathologie , j’aurais aimé en discute avec des personnes qui connaissent bien mieux le sujet afin de m’aiguiller et le donner leur avis , en espérant une réponse de votre pars je vous remercie d’avance .

 

amicalement yann 


   
Citation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

CC  Yann54000,

 

Tu sais, on ne donne jamais de diagnostic ; on n'est pas psychiatre, ce serait trop dangereux, et même inconscient . Mais on peut se parler, et tu es le bienvenu ici . On est tous très empathiques et avec notre pathologie, légèrement hors norme . Enfin, c'est ma propre revendication, en fait, je ne sais pas si les autres l'approuve . Bref, quand tu veux pour tailler une bavette ! Comme on dit chez nous ....


   
Yann fth reacted
RépondreCitation
MIMIVOVO
(@mimivovo)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 7
 

Bonsoir ,

Je viens de m' inscrire et je n' arrive pas à comprendre comment noter mon 1er message .....C' est un appel au secours .....Je ne sors plus ....Un vieil ami me fait mes courses ....Je ne m' occupe plus de moi et mon logement laissé à l' abandon ....J' ai arrêté mon traitement depuis plus de 2 ans et plus de médicaments ....Je me sens comme bloquée , j' ai pris un rv chez mon psy mais je n' y suis pas allée ....Impossible de sortir ....


   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

@ver00

Bonjour , merci de votre réponse , bien sur personne n’est psychiatre pour donner un diagnostique je comprends bien mais j’ai énormément de questions sur ce que je vis et j’aurais aimé le partager avec des personnes qui connaissent le sujet et le vivent , dans l’attente de tailler la bavette avec vous 🙂 

 

amicalement yann 

Annonce

   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

@mimivovo

Bonjour à vous , même si mes mots ne sont que des mots et ne remplacent pas un soutient physique réel , je peux comprendre votre désarroi dans ce mal etre et toutes ces difficultés quotidiennes que vous pouvez connaître , si vous voulez parlez ce sera avec un grand plaisir. 

amicalement yann 


   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  
Bonjour je vous raconte brièvement mon histoire car je suis complètement perdu j’ai eu 27 ans et il y a 10 ans j’ai eu d’énorme problème avec l’alcool et la drogue s’en est suivis d’un traitement antidépresseur qui m’a provoqué une insomnie sans fatigue j’ai dû aller en hp il ont donné le diagnostique de TAG mon sommeil est revenu j’ai repris ma vie mais je n’ai jamais était bien j’ai souvent switché entre plusieurs AD qui perdait leur efficacité au fur et à mesure du temps mais dernièrement j’ai repris contact avec un nouveau psy qui m’a posé le diagnostique de bipolarité m’a fait arrêter mon AD et là le cauchemard a recommencé deux jours après l’arrêt dû médicaments 3 mois sans fatigue ni somnolence je ne suis pas heureux du tout comme décrit dans les phases de manie ou hypomanie de plus pour en rajouter je suis donc en arrêt maladie ou je vais sûrement être licencié et ma pathologie a encore fait fuire la personne avec qui j’étais donc là grosse descente au enfer et résultat je ne sais toujours pas ce que je suis au fond je ne sais même pas si le traitement que j’ai correspond à ma pathologie je mouline merci de m’avoir lu .. et si vous pouvez m’éclaircir et aussi me raconter un peu ce que vous vivez ça me fait plaisir de dialoguer avec des personnes qui peuvent me comprendre ..

 

amicalement yann


   
Laurent reacted
RépondreCitation
Renee
(@renee)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 26
 

Bonjour Yann, 

Je me reconnais tellement dans ce que tu écris. J'ai 36 ans et ça fait 20 ans que je reçois des soins en psychiatrie... Évidemment, quand tout s'effondre et que tu as 15 ans et tout ce que ça implique... je suis passée par mille et un diagnostic. J'ai tellement essayé d'AD que j'ai l'impression d'avoir été un cobaye... j'étais stable un bout, puis tout recommençait... dépression, congé de maladie, bas niveau de fonctionnement et hop! un peu plus tard, je m'inscrivais à tout (activités, cours, etc.) où je pouvais apprendre parce que mon cerveau allait à 100 miles à l'heure, parce que j'étais énergique, surexcitée et surtout... très efficace!!! J'ai été hospitalisée plusieurs fois mais, sans que je comprenne, j'allais bien, j'allais mal, etc. 

Il y a près de 3 ans, j'ai décidé de recommencer à consulter une psy. Dès la première année (et probablement les premiers mois) elle me questionnait si un diagnostic de bipolarité ou de cyclothymie avait déjà été pensé, évalué,... je ne comprenais pas pourquoi elle me parlait de ça étant donné que ça n'avait jamais été soulevé auparavant, que j'étais "fonctionnelle" depuis quelques années, que j'étais en relation stable avec un conjoint, que nous avions eu des enfants. J'étais une grande personne avec pleins de responsabilités que j'assumais assez bien alors pourquoi chercher ailleurs?! 

Il y a 2 ans et demi, ça été le trou noir, la descente aux enfers, la dangerosité d'être avec les autres, seules avec moi-même et même avec mes enfants qui, pourtant j'aime de tout mon coeur! Personne ne comprenait rien autour de moi. Tout le monde passait que j'avais "passer à autres choses" que j'étais maintenant rétablie, que j'avais juste eu une adolescence et début d'âge adulte plutôt mouvementé mais que j'avais tout réglé et que la maternité m'avait sauvé!

Hé bien non! Hospitalisée 6 semaines, avec un garde de sécurité à mes côtés 24heures sur 24 pendant les premières semaines. Et là, bang! C'est tombé mais encore juste à moitié! On me redonnait le diagnostic de trouble de la personnalité limite (qui avait été pourtant écartée plusieurs années auparavant). Un an plus tard, j'ai pu voir un psychiatre qui lui, à tout compris! Bipolarité de type 2. Ça fait seulement 2 mois que le diagnostic a été établie (avec quelques autres diagnostiques d'ailleurs) et je n'en reviens pas que ce ne soit pas arrivé avant. Comment, pendant 20 ans, j'avais errée dans les services en santé mentale sans que personne ne lève le drapeau rouge du "Il y a quelque chose qui cloche".

Maintenant, ils m'ont sevré complètement de mon AD. Le sevrage a fait une jambette à l'hypomanie qui a laissé place a beaucoup d'irritabilité, de pleurs de rage, de tout le monde me casse les pieds. Je suis supposé commencé un traitement au lithium sous peu. J'espère que ça fonctionnera. Je ne sais que rien n'est miraculeux, mais j'aimerais juste pouvoir être stable, avoir un cerveau a peu près "normal" ou en tout cas dans des moins grandes montagnes russes. 

Désolée, je ne pensais pas que ma réponse serait aussi longue... mais ça démontre bien mon histoire décousue qui mène, 20 ans plus tard, a peut-être plus de "vrai" stabilité. Va vers les ressources, accueil leurs recommandations et surtout, soit patient et indulgent envers toi-même. 

Renée-Pier


   
Yann fth reacted
RépondreCitation
Laurent
(@lo9761)
Noble Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1813
 

@renee

20 ans que j’ai été diagnostiqué bipolaire type 1, toujours le même traitement, ça ne m’a pas empêcher de connaître l’alcool, la fête et ce qui peut aller avec... notamment des hospitalisations.

En fait les médicaments font effets vers 40 ans on dirait, d’ailleurs, est-ce vraiment les médicaments qui nous apaisent?

Peut être oui, plus facile de ne pas les oublier à cet âge....

ou bien, tu lâches le combat ou l’abandon quand tu sais que tout est joué.

certains normaux adhèrent au titre du livre: « ta 2eme vie commence quand tu comprends que tu n en as qu’une », la sagesse qui apaise en somme, celle pour nous qui fait que nous n’oublions plus nos médicaments en espérant que ce soit les bons.

si on revient sur vos 2 témoignages et le déclenchement de la maladie, le comportement vis à vis de l’alcool, était-ce génétique ? Que vouliez-vous exprimer ainsi?


   
Yann fth reacted
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 
Posté par: @yann54000

@ver00

Bonjour , merci de votre réponse , bien sur personne n’est psychiatre pour donner un diagnostique je comprends bien mais j’ai énormément de questions sur ce que je vis et j’aurais aimé le partager avec des personnes qui connaissent le sujet et le vivent , dans l’attente de tailler la bavette avec vous 🙂 

 

amicalement yann 

CC yann54000 ,

 

Je suis un peu spéciale, je crois qu'on peut positiver la bipolarité et devenir meilleur. . Après la souffrance, il y a l'équilibre, la paix, la découverte d'un moi plus serein et plus humain . Bon courage à vous, j'ai un blog si ça vous intéresse; ver00 avec 2 zéros sur google . Pas facile de me comprendre mais bon ....


   
Yann fth reacted
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

@renee

Merci beaucoup pour votre témoignage , je me sens moins seul même si bien sûr dans la vie de tout les jours personne ne comprends mon mal-être depuis des années certains pensent que tout est dans ma tête ils ont certes raison mais je ne contrôle plus ce qu’il se passe , je construis des choses en me battant chaques jours et tout s’écroule encore comme un retour à zéro à chaques fois et tout le temps à cause de ça de ce que je suis mais je vous avouerais que ce que j’ai m’a permis d’être quelqu’un de meilleure avec des principes et des valeurs alors est ce que la maladie m’a fait souffrir oui certes mais aujourd’hui je suis quelqu’un de bien et peut être que je ne l’aurait jamais était si il n’y aurait pas eu tout ça .. merci à vous je vous souhaite toute la stabilité et l’équilibre afin de pouvoir vivre sereinement 

 

amicalement yann 


   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

@ver00

Bonsoir veroo merci pour votre témoignage , j’essaye de garder un côté positif dans les moments difficiles comme en ce moment ne sachant toujours pas et ne comprenant toujours pas cette période d’insomnie sévère que j’ai déjà vécu il y a des années , je donnerais tout pour avoir envie de dormir d’avoir un bon coup de barre et de fermer mes yeux et de reprendre ma vie encore mieux qu’avant, un être humain a une naissance mais les personnes comme nous nous naissons plusieurs fois à chaque descente en enfer on renaît .. si vous avez des astuces à me fournir au sujet des insomnies sans fatigue ni somnolence avec aucun besoin de dormir je suis preneur ..

je ne manquerais pas d’aller voir votre blog et merci à vous pour le temps que vous m’avez consacré à répondre..

 

Amicalement   Yann 


   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

@lo9761

Bonsoir à vous Laurent merci pour votre témoignage , je suis admirable de voir que votre traitement vous conviennent et vous permettre d’améliorer votre vie , 

j’ai eu étant jeune de gros soucis d’addiction à l’alcool et à la drogue qui m’a valut une overdose.. après tout ça j’ai cessé la consommation de drogue mais après cette overdose ma santé  mentale a commencé à dérailler on m’a donc mis sous AD et là à commencer cette période ou pendant des mois et des mois je n’ai dormis que 2 h tout les trois jours après l’hospitalisation mon sommeil a mis beaucoup de temps à revenir mais j’ai réussis à m’en sortir je n’était certes pas heureux mais je revivais tranquillement j’ai repris ma vie de jeune garçon faire la fête mais avec mes traitements je buvais énormément d’alcool , j’ai donc arrêter à 22 ans de boire de l’alcool après la mort de mon meilleur ami et cela fait 5 ans que je n’ai pas touché d’alcool et 10 ans de drogue , j’ai tout fait pour avoir une hygiène de vie correcte mais aujourd’hui tout recommence cette insomnie sans fatigue ni somnolence à l’arrêt de mon antidépresseur , d’où le diagnostique de bipolarité évoqué par un psychiatre mais je ne me reconnais pas du tout dans Ca mise à part l’insomnie sans fatigue je n’ai jamais eu de période d’euphorie au contraire je suis plutôt mélancolique triste .. si vous pouvez me donnez votre ressentis des astuces .. je suis preneur car tout ça me fait littéralement peter un plombs et dire qu’avant tout ça jetait plutôt dans l’hypersomnie .. merci à vous Laurent et vous souhaite de paisibles années pleine de bonheur et de stabilité 

 

amicalement Yann 


   
RépondreCitation
Ninouche
(@ninouche)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 44
 

@renee

J'aime beaucoup ce que tu écrits je m'y retrouve  dans quelques jours je vais faire 50 ca m'a dérangé mais aujourd'hui c'est la vie.je me suis défenestré en juillet 2018 pronostic vital engagé sur 1 mois et demi comas 2mois et demi puis j'ai lutté pour revenir à la vie la reconstruction physique et morale vont me prendre du temps je suis mutilée mais en vie.ma vision à complètement changé mon hygiène de vie est irréprochable je ne bois plus je prends mes médicaments en dehors du fait que j'ai un pied emputer j'espère pouvoir retravailler un jour


   
RépondreCitation
MIMIVOVO
(@mimivovo)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 7
 

@yann54000

Bonsoir, Merci de votre réponse et oui, effectivement depuis plus de 25 années de maladie bipolaire, de lutte , je me trouve dans un tunnel où j' ai l' impression que plus rien n' est possible ....Ne plus pouvoir combattre , c' est horrible ...Il est vrai que j' ai arrêté mon traitement depuis 2 ans mais je n' ai jamais vécu cela , c' est à dire ne plus pouvoir sortir depuis des mois....Jusqu' à présent , j' arrivais à rebondir et j' avais au moins la force d' aller voir mon psy , pour ce fameux traitement et je repartais un peu .....Merci encore pour la main que vous m' avez tendu 😜 


   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  
Posté par: @ninouche

@renee

J'aime beaucoup ce que tu écrits je m'y retrouve  dans quelques jours je vais faire 50 ca m'a dérangé mais aujourd'hui c'est la vie.je me suis défenestré en juillet 2018 pronostic vital engagé sur 1 mois et demi comas 2mois et demi puis j'ai lutté pour revenir à la vie la reconstruction physique et morale vont me prendre du temps je suis mutilée mais en vie.ma vision à complètement changé mon hygiène de vie est irréprochable je ne bois plus je prends mes médicaments en dehors du fait que j'ai un pied emputer j'espère pouvoir retravailler un jour

 Bonjour ninouche , il n’est jamais trop tard pour reprendre sa vie en main , je ne peux pas comprendre là douleur que vous éprouvez avec un membre en moins mais je vous soutient pour un avenir meilleure et que vous trouviez un équilibre dans votre vie futur..

 

amicalement Yann 


   
RépondreCitation
Yann fth
(@yann54000)
Eminent Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 31
Début du sujet  

@mimivovo

Bonjour mimivovo, il est vrai que nous sommes toujours en plein combat chaque jour sans répit  , le seul ennemi que l’on a C’est nous.. je l’ai compris tardivement en m’en prenant à la terre entière de ce que je subissait alors que d’autres vivait paisiblement en faisant le mal autour d’eux , je pensais être puni pour des choses que j’avais commise mais j’ai compris que c’était juste la maladie .. que je dois me battre chaques jours contre les angoisses les crises de panique la tristesse même si parfois même souvent j’ai envie d’abandonner mais je ne peux pas , jamais je n’ai abandonner même dans la douleure jamais là ou d’autre aurait déjà abandonner , et quand le bonheur arrivera je pourrais le savourer à sa juste valeur.. ne me remercier pas ça me fait plaisir de dialoguer avec des personnes qui me comprenne et depuis mon inscription ici je ne parler à plus personne déçu de gens de la nature humaine qui n’ont aucune empathie pour leur prochain.

amicalement Yann 


   
RépondreCitation
MIMIVOVO
(@mimivovo)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 7
 

bonsoir Yann,

Je ne suis toujours pas arrivée à sortir de ma tanière et donc toujours plus de traitement .....Je me désocialise de plus en plus , même répondre au téléphone pour dire que je vais mal , m' effraie donc au fur et à mesure je me coupe de mes relations ....Bien sûr , je comprends ta souffrance et c' est vrai que notre entourage manque souvent de compassion alors nous nous éloignons de nombreuses personnes ....Et c' est un cercle vicieux car la solitude provoque encore davantage de tristesse ....Je vois le parcours que j' ai réalisé et bcp trop de difficultés que j' ai surmontées , en aidant souvent le dernier compagnon avec lequel j' ai vécu ......Toi , tu es jeune et prends soin de toi, surtout évites les gens négatifs , qui te parasitent et te tirent vers le bas , j' ai vécu une telle expérience et quand nous avons déjà notre propre fardeau à porter si nous endossons une trop lourde charge , nous risquons de nous écrouler .....Tu parlais de l' arrêt d' un antidépresseur et insomnie sans fatigue ....Te sens- tu triste ou plutôt actif ?Ne pas dormir et ne pas se sentir fatigué ,oui mais tu dois manquer de concentration et quelque peu éparpillé .....Nerveux ....Plutôt irritable ou hyper sensible ?????Tu reviens de loin -drogue...alcool- et ces addictions ne viennent pas par hasard - un peu borderline , je pense - , autodestructeur ....J' ai un vécu aussi de toxico ...J'ai pu me sevrer , seule , ma bouée de sauvetage fut un projet de métier d' aide aux autres ......Mais la maladie m' a rattrapée, vers 30ans .....Arrêts de travail .....Manque de concentration ....grande fatigue et impossibilité de me lever ....J' ai traîné avec quelques antidépresseurs puis des insomnies aussi de plusieurs jours , je n'ai jamais pris de somnifères .....1ère hospitalisation d' un mois à mon initiative , dépression que je n' arrive plus à gérer , panique et j' ai besoin d' être sécurisée ...L' angoisse ++++boule jusqu' à la gorge qui m' oppresse ....J' ai envie de crier .....A l' hôpital , mon énergie revient , sans médicament mais elle est un peu débordante ....Je me trouvais à Paris et plusieurs médecins se sont réunis et m' ont demandé de raconter ma vie ....Il est nommé bipolarité .....Chacun réagit différemment aux maladies , l' environnement est un des facteurs -pour ma part à 17ans , j' étais seule et je devais essayer de m' assumer-..........Ma vie, un peu un roman et en ce moment , je suis envahie par des craintes et des peurs ....Tu  sais ,je vis enfermée depuis plus de 2 ans , nouvelle expérience et la plus dure , et je n' arrive à trouver l' issu de ce tunnel ....Je ne peux tout raconter mais je me bats face à des idées suicidaires , ce qui me retient , je crois ou est - ce une excuse ce sont mes 2 chats et un enfant de 17 ans , qui ne va pas bien ....Son père l' a pris en charge mais des problèmes aussi ... Depuis combien de temps es- tu sans médocs ? Si tu as envie de parler et mettre des mots sur ton ressenti ...JE pourrai , sans aucune prétention , te dire ce que j' en pense ....J' ai un long vécu et de plus entourage avec nombreux problèmes psy .....Là en ce moment , je vis comme en prison ...Isolée .....Voilà 2 jours que je ne dors pas et là je peux un peu m' exprimer , le manque de sommeil m' aide à sortir de ma léthargie envahissante ????Incompréhensible , le cerveau est détraqué ...Sinon repliée sur moi- même , je suis un vrai légume .....Avec les médicaments , un peu moins d' angoisse et dès que je vais un peu mieux , je laisse à nouveau les médicaments , je les oublie ....En fait , la routine sur une vie , cela semble impossible ....????J' arrête de parler et à la prochaine , j' espère ....Pour essayer de te comprendre un peu plus!!!!


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce