Notifications
Retirer tout

Bonjour à tous

4 Posts
3 Utilisateurs
2 Likes
640 Vu
Pepin
(@pepin)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 7
Début du sujet  

J'ai déjà posté dans une rubrique mais sans me présenter donc je repasse par ici ...

J ai vécu une belle histoire de 18 mois avec une bipo diagnostiquée et sous traitement. J ai essayé de l aider avec tolérance er bienveillance malgré 4 ruptures (ponctuelles) de son fait. Je suis allé la rechercher à chaque fois par amour en essayant de lui montrer que j étais là pour l accompagner.  La 5eme vient d arriver et je suis désarmé, sans énergie. Je lui avais promis de ne pas l'abandonner mais je ne sais plus comment faire.

Il est très difficile d appréhender les réactions.  Très difficile de se projeter et ce même si elle est à l origine. Le doute, la peur que ses envies ne changent à la moindre difficulté m'ont tiraillés.

Elle s'est lancée dans l idée de venir s installer il y a 1 mois  avec le projet de développer son activité professionnelle (qui pour moi est la base de son épanouissement), ce que j espérais. Ses peurs l'ont rattrapées et le projet s'est effacé.  La vérité d un jour n étais pas toujours celle du lendemain. 

J ai certainement été maladroit dans la gestion de ces moments mais j ai essayé de faire de mon mieux.

Cette patho est sournoise et très difficile à vivre pour les diagnostiqués et les conjoints.

Dur ...  

Une faculté à déplacer les problèmes  vers l autre sans admettre sa part de responsabilité pour éviter de les affronter.

Mensonges, non dits, mauvaise foi, agressivité  ...

Annonce

Elle a accepté sa patho mais est, semble t'il, dans le dénis de ses effets.

Alors certes, je ne suis pas parfait, (ne sommes nous pas des êtres inachevés !?), mais la violence de ces moments est terriblement usante et douloureuse.

J'ai refusé de faire référence à sa bipo lors de la dernière discussion qui nous a amené à la séparation pensant bien faire pour ne pas l'accabler.

L'amour est là mais la peine accompagne le désarroi.

 


   
Citation
Fiodor
(@fredo22)
Noble Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 1501
 

Salut Pépin 


   
Pepin reacted
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Noble Member Admin
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2279
 

@pepin

Bonjour et bienvenu 🙂 

Parfois il faut passer par une séparation pour mieux se retrouver. En tout c'est ce que mon chéri pensait quand il disait à une infirmière lors de son hospitalisation qu'il m'appellerait pour me dire des méchancetés et me pousser à le quitter, pour que j'arrête de souffrir de son silence. Il n'a jamais osé le faire, mais m'a quand même quitté par sms, un jour qu'il s'était emporté. On s'est retrouvé depuis, mais je commence à croire qu'il n'avait pas tors. Quand la souffrance devient trop insupportable, que malgré nous, on les pousse à les faire culpabiliser de nous faire souffrir, n'est il pas mieux de rester un moment chacun de son côté pour pouvoir souffler ? A méditer.

En tout cas, je vous souhaite bon courage.


   
Pepin reacted
RépondreCitation
Pepin
(@pepin)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 7
Début du sujet  

Merci Nath,

Ces moments sont bigrement difficiles à vivre. La séparation est une fuite que j'ai du mal à accepter, le "Nous" sert de fusible.   Il me semblait que d'autres moyens étaient à disposition.

Nous avons cette chance de pouvoir énormément communiquer, force est de constater que cela  ne suffit pas.

 


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce