Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Coucou  

 

Nanatalie
(@nanatalie)
Bipo
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 45
29 septembre 2020 11 h 20 min  

Bipolaire type 2 et quelques troubles associés, je recherche un lieu sympa pour échanger. Je m'appelle Nat et j'ai 45 ans.


Citer
LILI06
(@lili06)
Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 23
29 septembre 2020 11 h 44 min  

Salut!

Moi aussi, nouvelle sur ce forum, ça m'a l'air sympa ici.

De quoi parles-tu lorsque tu dis,  "troubles associés"? Désolée d'être curieuse mais entre bipolaires, on a le droit non? 🤣 


RéponseCiter
Nanatalie
(@nanatalie)
Bipo
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 45
29 septembre 2020 11 h 52 min  

Coucou Lili, 
Je souffre de troubles anxieux généralisés, veille/sommeil et sociaux et surtout d'un stress post-traumatique.

Avec mon thérapeute, j'apprends à ne pas être dans la fatalité. Je refuse de penser que je suis comme ça, alors c'est comme ça. 
On a construit ensemble un plan de bataille afin de m'armer face à mes difficultés et à ne pas trop subir mes émotions, mes interprétations.
La psychoéducation ou la TCC me semblent incontournables.

Ensuite il y a l'EMDR et l'hypnose pour avancer face à mes stress post-trauma.

Puis je prends du lithium, de l'olanzapine, alprazolam et zolpidem.
J'espère un jour ne plus en avoir besoin mais pour le moment, mon travail thérapeutique est très intense. 


RéponseCiter
Wilou49
(@wilou49)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 3
29 septembre 2020 11 h 53 min  

bonjour...
Bienvenue...
moi aussi je suis nouveau...
Peut on en savoir un peu plus sur ton histoire? 😉


RéponseCiter
Nanatalie
(@nanatalie)
Bipo
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 45
29 septembre 2020 12 h 20 min  

Pour être plus précise, je suis bipolaire type 2 à cycles ultra-circadiens, à polarité positive et à comorbidité addictive.
Je souffre d'une 2ème pathologie : un état de stress post-traumatique.
En troubles associés : les troubles anxieux généralisé, veille/sommeil et sociaux.

Diagnostiquée depuis 2 ans, je me bats pour ne pas être engluée dans la fatalité : 'J'ai ceci alors je suis comme ça'.

Je suis très suivie tant par mon psychiatre que par mon thérapeute. On travaille en psychoéducation, TCC, EMDR et hypnose.

Aussi j'ai la chance de vivre en montagne et mon thérapeute depuis peu m'emmène marcher sur des sentiers vertigineux pour que j'apprenne à faire face et à mieux vivre mes peurs.

Je suis très très anxieuse, j'apprends à ne plus anticiper ce qu'il va arriver négativement.

Ce que je dégage et ce que je ressens est très différent. On voit une femme souriante, sûre d'elle, communicante et confiante. Je suis tout le contraire ! Je suis remplie de doutes, de stress, de peurs. Je pense qu'on ne m'aime pas et même parfois qu'on complote contre moi pour me rejeter.
J'apprends donc à mieux interpréter les situations et à m'apaiser dans les relations. 

J'ai la chance de vivre avec un homme très doux et très compréhensif.

Je prends le temps de me soigner. Mon psychiatre a fait la demande pour l'obtention de l'AAH pour 2 ans, temps qu'il estime pour ma reconstruction.


LILI06 ont aimé
RéponseCiter
sophie71
(@sophie71)
Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 23
29 septembre 2020 12 h 51 min  

Bienvenue aux nouveaux 🙂 moi aussi suis nouvelle 

J'ai aussi un stress post-traumatique, mon psy m'a dit de faire de l'EMDR, ça m'intéresserait de savoir si c'est efficace pour toi Nat. Moi aussi beaucoup d'anxiété. Mon psy me dit qu'il faut savoir vivre avec le stress et l'anxiété, qu'il "faut faire des efforts". Il a raison dans une certaine mesure. Mais les psy oublient peut-être un peu les messages du corps, c'est difficile de connaître ses limites. Or c'est le plus important dans la soi-disant "connaissance de soi", de connaître ses limites !    


RéponseCiter
LILI06
(@lili06)
Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 23
29 septembre 2020 13 h 50 min  

@ Nat,

Dis donc, il est vachement pointu ton diagnostic! Je ne pourrai pas en dire autant du miens! 🤣 

Je vois aussi que tu es très suivie et c'est bien!

Moi, j'ai 2 psychiatres...

L'une, plutôt orientée TCC qui me prescrit les médocs, l'autre, mon psychanalyste avec lequel j'avais fais une psychanalyse (la vraie, allongée sur le divan 2x par semaine) durant 7 ans, lorsque j'étais jeune et non diagnostiquée d'ailleurs, mais je me posais déjà d'innombrables questions, forcément!

Bref, là, je le revois, non plus pour une psychanalyse mais pour une psychothérapie qui m'aide à verbaliser mes états d'âmes et pour ne pas faire subir à mon homme mes interrogations et autre questionnements sur des sujets comme :mon enfance, la vie, la mort, l'amour, la société, la politique,  etc... 🤣. Parceque sinon, on ne s'en sort plus et je suis capable de parler de tout cela des nuits entières! Oui, j'adore faire réfléchir les gens de mon entourage sur tous ces sujets là, d'ailleurs je n'ai plus beaucoup de relations familiales ni d'amis parceque je saoule tout le monde et que je dis trop de "vérités"! 

Voilà, je n'ai toujours eu qu'un mono-traitement et je ne m'en plains pas...ça me fait un peu peur de lire tous les médocs que tu prends! y'a pas moyen d'alléger tout ça vu que tu es bien prise en charge grâce à diverses thérapies...?

 


RéponseCiter
Nanatalie
(@nanatalie)
Bipo
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 45
29 septembre 2020 14 h 14 min  

@sophie71 Je commence juste l'EMDR. Je souffre d'une importante amnésie traumatique qui ralentit le travail. Ce serait plus aisé si on pouvait me prescrire de la Paroxétine mais vu ma bipolarité et le fait que je sois une pile électrique, ça ne s'envisage plus... La Paroxétine permet de mieux maîtriser les émotions pour les travailler, c'est un anti-dépresseur à la base.

Bien sûr qu'il faut faire des efforts face à l'anxiété mais il existe de nombreuses techniques pour y arriver.

L'EMDR permet de modifier la mémoire traumatique en mémoire épisodique et donc de moins souffrir de ses traumatismes. C'est une technique qui a été prouvée pour son efficacité face aux traumas. Toujours est-il qu'il faut trouver la bonne personne... 


sophie71 ont aimé
RéponseCiter
Nanatalie
(@nanatalie)
Bipo
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 45
29 septembre 2020 14 h 25 min  

@lili06 

Mon diagnostic est pointu car j'ai vraiment insisté et j'ai frappé à plusieurs portes. J'ai besoin de savoir pour comprendre et puis agir. Il a fallu 1 an à mon psychiatre pour le déterminer et encore, ça peut changer...

Mon traitement est lourd pour le moment car je rentre dans une phase thérapeutique qui va être dérangeante, perturbante et personne n'a envie que je pète les plombs. Pour que je puisse émettre mes émotions et retourner dans mon passé, j'ai besoin d'être cachetonnée. Lorsque j'aurai tourné la page du trauma, on reverra le diagnostic et la médication. Pour le moment, je suis fragile et j'ai besoin de ces béquilles pour avancer dans mon travail perso.

Moi aussi, j'ai tendance à saouler mon entourage. Je parle beaucoup, je prends de la place, j'ai besoin d'exister... ça va un peu mieux, j'y travaille aussi.  
Si je me laisse aller, je deviens une tornade qu'on ne peut plus arrêter. Souvent je me protège dans ma petite bulle, je m'isole. Alors, malheureusement, je deviens triste et solitaire. Petit à petit, j'espère y arriver et avoir une vie sociale plus enrichissante. Toujours cette question d'équilibre!


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !