Forum des bipotes

Difficile de trouver un titre à ce chaos...  

 

Kristina
(@kristina)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 3
20/01/2019 11:45  

Bonsoir à tous. Je n'ai jamais été douée pour les synthèses alors je m'excuse d'avance pour mon roman... Je fais partie de ceux qui donnent beaucoup d'importance aux détails et surtout quand il s'agit de psychologie. Je remercie d'avance ceux qui vont avoir la patience d'aller au bout.

Aujourd'hui je me sentais tellement mal que j'ai entrepris des recherches plus approfondies sur ma probable bipolarité et donc tombée sur ce site bien intéressant. Evidemment j'ai fait les tests et sans surprise ils disent que je suis bel et bien bipolaire.

J'ai eu 25 ans en octobre dernier et je sais depuis toujours qu'il y a quelque chose qui n'est pas "normal" en moi mais jusqu'à peu paradoxalement j'ai toujours pensé que tout le monde fonctionnait comme ça, d'autant que la "normalité" est relative - c'est le piège.

Depuis mon adolescence j'ai toujours voulu que les choses aient trop vite avec une soif indescriptible de découverte des choses "malsaines" : j'avais 11 ans la première fois que j'ai bu et fumé, 13 la première fois que j'ai couché avec un homme, 15 la première fois où je prenais de la cocaïne... Actuellement et étant donné que j'ai développé une "bonne" tolérance à tout, parfois je constate ne pas avoir de limite avec telle ou telle substance.

Etant de nationalité russe, je suis arrivée en France à l'âge de 9 ans. Je n'ai pas l'impression d'avoir vraiment eu un choc émotionnel à ce moment là. Mais les enfants n'apprécie pas les différences alors ma scolarité a été plutôt chaotique jusqu'à un certain âge.

En ce qui concerne ma famille, je pense que ma mère est une psychopathe non-diagnostiquée (incroyables crises de colère, violence, sens étrange des priorités) et ma grande-mère est suivie pour dépression. D'après moi son traitement la rend paranoïaque à moins qu'elle ne l'était déjà.

Aujourd'hui je suis dans cet état de peur de solitude (alors que depuis que je suis sortie de l'environnement familial toxique, je l'appréciais plus que tout) et de larmes constantes car je viens de me séparer. Le sujet "relations amoureuses" est douloureux et bien long mais concrètement je n'ai jamais été réellement bien avec quelqu'un, de ce fait je ne m'autorisais plus à ressentir d'émotions après avoir bousillé ma dernière relation il y a 3 ans, afin de me protéger. Jusqu'à peu. Je ne sais pas vraiment ce que j'ai fait cette fois à part donner trop d'importance à cette personne, puisqu'il m'en donnait autant. De ce fait, période d'euphorie de 2 mois (le temps de la relation) : je dormais beaucoup moins (alors qu'hypersomniaque d'habitude), j'avais moins faim et tout le temps envie de sexe avec lui. Il se demandait d'ailleurs si je n'étais pas hypersexuelle. Puis il s'est éloigné suite à un ultimatum enfantin de ma part, qui ne sonnait pas comme tel dans ma tête étant donné que j'ai l'impression que mon échelle émotionnelle n'est pas "à l'endroit".

Tout ça pour vous dire que je souffre énormément de cette situation puisque ça m'a fait resurgir de vieux démons : je n'ai plus d'énergie pour rien, je m'oblige à me lever, je suis à fleur de peau, tout m'irrite et je pleure extrêmement facilement. J'ai plus envie de ressentir cette douleur. Ça me rappelle juste à quel point j'étais réellement heureuse il y a quelques semaines, et que même pendant les périodes où je pensais l'être, en comparaison, je ne l'étais pas.

Pensez-vous que je sois une dépendante affective dès le moment où je me laisse aller avec une personne ? Qu'en pensez-vous globalement ? Merci pour vos avis et quoiqu'il en soit, ça fait du bien d'essayer d'exprimer certaines choses (car il en reste tellement dans ma tête...) à l'écrit.


Citer
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
21/01/2019 2:45  

Bonjour Kristina et bienvenue  🙂 

Tu n'est pas forcément dépendante affective quand tu te sens bien avec quelqu'un  🤨 

Mais sans te connaitre, c'est difficile de donner un avis. Tu devrais aller en parler à ton médecin qui saura t'aiguiller pour te faire éventuellement suivre.

En tout cas, n'hésite pas à venir poster ici quand tu as envie  🙂 


RéponseCiter
Kristina
(@kristina)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 3
21/01/2019 3:18  

Tout d'abord merci @Nath8 pour ta réponse !

Le souci c'est que je n'aime pas forcément "gonfler" les gens (même si j'avoue qu'on ne dirait pas vu mon roman) avec mes problèmes car finalement tout le monde en a. Ça me fait me sentir encore plus faible et je finis par culpabiliser ma vulnérabilité. Même mon médecin en fait, je ne saurais comment aborder tout ça avec lui. Tout le temps que j'essaierai de m'exprimer je penserai aux gens qui attendent dans la salle d'attente. Et surtout... comment trouver les mots ? Je suis complètement paumée...

Ce matin j'ai vu mon reflet dans le miroir avec les dégâts des larmes incessantes. Je me déteste de ne pas être capable de me "réparer" seule. Il y a tellement de malheurs dans le monde que parfois j'essaie de me persuader que c'est juste mon mauvais caractère, que je fais des caprices, que c'est mon instinct artistique et veut ça. Mais ressentir ce mal être constant, une recherche permanente d'extrêmes pour ressentir quelque chose de nouveau, ce n'est sûrement pas anodin finalement...


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
21/01/2019 4:40  

Alors ici, on est là pour se confier, avoir des conseils, en donner, distribuer de la bienveillance et des Kinder Bueno....euh non, pas des Kinder Bueno  😔 

Alors tu ne gonfleras personne  🙂  Tu peux écrire quelques mots ou quelques pages, c'est comme tu le sentiras  😉 

Je peux comprendre que c'est compliqué d'expliquer sa situation. Si c'était moi, je l'écrirais sur un cahier que je tendrais à mon médecin au début du rendez-vous, en lui expliquant que j'ai fait un résumé de ce qui ne va pas

. Déjà parce que c'est plus facile et puis aussi pour gagner du temps.

Tu ne dois pas te détester, ce n'est pas de ta faute. Tu as une maladie qui a besoin d'être traitée. Dis toi que c'est elle qui te pousse à ne pas t'aimer. Une fois un traitement en place, tu verras la vie autrement   🙂 

Courage !


RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 79
21/01/2019 6:39  

Bienvenue Kristina sur ce forum où tu liras des témoignages qui te toucheront mais aussi de l'écoute et de la bienveillance (je voudrais bien des Kinder Bueno!!!), cela t'aidera à comprendre comment la maladie nous mène à vivre des moments difficiles,

pour commencer je suis d'accord avec Nath il faut mettre en place un traitement, tu es jeune et il vaut mieux commencer le traitement au plus tôt, ensuite tu comprendras plus sereinement la maladie et ce qui peut être mis en place pour t'aider, les thérapies par exemple.

Bon courage et n'hésite pas à écrire tes romans, tu ne nous déranges pas, on adore lire 😀 


RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 79
21/01/2019 6:39  

Bienvenue Kristina sur ce forum où tu liras des témoignages qui te toucheront mais aussi de l'écoute et de la bienveillance (je voudrais bien des Kinder Bueno!!!), cela t'aidera à comprendre comment la maladie nous mène à vivre des moments difficiles,

pour commencer je suis d'accord avec Nath il faut mettre en place un traitement, tu es jeune et il vaut mieux commencer le traitement au plus tôt, ensuite tu comprendras plus sereinement la maladie et ce qui peut être mis en place pour t'aider, les thérapies par exemple.

Bon courage et n'hésite pas à écrire tes romans, tu ne nous déranges pas, on adore lire 😀 


RéponseCiter
Kristina
(@kristina)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 3
21/01/2019 7:27  

Merci encore @Nath8 et @Virginie... Ça fait du bien de se savoir comprise...

En ce qui concerne un traitement, je suis un peu traumatisée par les cachets, ma grand-mère étant devenu un zombie avec ceux qu'elle prend pour sa dépression (à moins que ça ne soit un mauvais diagnostic).

J'ai relu vos messages plusieurs fois. A chaque fois c'est la panique quand j'arrive aux passages sur le traitement et donc la prise de conscience du fait d'être malade car comme je disais plus haut, je pensais que tout le monde fonctionnait comme ça alors comment savoir où est la limite ?

Je suis désolée de faire votre connaissance étant au plus mal... J'ai beaucoup d'humour normalement et suis de bonne compagnie mais là c'est un peu comme si les murs s'effondraient. Comment viviez-vous vos ruptures ? Est-ce à cause de ça que je suis dans cet état ou est-ce juste un déclencheur d'après vous une fois de plus ?


RéponseCiter
Rosa
 Rosa
(@rosa)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 34
21/01/2019 8:05  

bonjour Christina,

Depuis un mois,je me suis lancée à prendre  le dépamide après avoir lu plein de témoignages sur les effets secondaires qui m'ont fais peur, mais aussi j'ai vu des reportages sur des gens stabilisés dans les émissions TV que tu peux voir sur YouTube (il ya des bipolaires stabilisés qui ont écrit des livres et même devenus coach). donc c'est bien de continuer à écrire! En tout cas, je pense qu'on a pas le choix, cette maladie complexe ne s'arrangera pas avec le temps sans traitement.

bon courage

 


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription