Notifications
Retirer tout

Fraîchement diagnostiquée, salut les bipotes

Page 2 / 2
 

Jerem
(@jerem)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 5
 

@kaya71 

Bonjour 

Je suis tout nouveau aussi sur ce site , j aimerais bien discuté avec des personnes sur ce site 

Bonne soirée

 


kaya71 ont aimé
RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 892
 

@jerem 

Bienvenue,

L'idéal est de se présenter, puis il n'y a qu'à écrire ou poser une question pour que l'on échange ensemble.

A bientôt


kaya71 ont aimé
RéponseCiter
Jerem
(@jerem)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 5
 

Salut 

J ai été diagnostiqué bipolaire en fin 2011 j avoue que je ne m y attendait pas j avais fais plusieurs séjours en hôpital psy suite à des  déprimes assez répétitives et puis un jour le médecin m a annoncé cela je n' ai pas compris tout de suite et surtout je ne connaissais rien a cette maladie ,je prends du depakote avec lequel je me sens bien je n' ai pas d effet secondaire j ai de l' abilify aussi mais cela m endors j ai l impression d être dans un état second avec ça

J espère que l on pourra discuter par la suite merci pour vos messages

 


kaya71 ont aimé
RéponseCiter
kaya71
(@kaya71)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 19
 

@noon Merci a toi de m'avoir lu...

je me présente j'ai 36 ans maman deux enfant divorcer depuis 6 ans...j'été toujours dans une phase euphorie et dépression jamais de juste milieu depuis mon adolescente.

Lors de ma séparation et la perte de on job à mes 30 ans, j'ai été suivi par psychiatre pour m'aider au traumatisme vécu...

Lors du premier confinement, j'ai pété un plombs ...j'ai eu des absences, mon cerveau a été trop sollicité du coup je me fatiguais rapidement, je me suis enfermé dans mon domicile je ne voulais plus bouger ... quelques mois auparavant j'ai consulter une coach de vie, après deux séances elle m'a dit que j'été bip polaire ...alors que mon psychiatre m'avais rien dit ... ET la je tombe de HAUT lol elle m'a dit après deux ans de suivi elle ma confirmer ma bipolarité.

Et la elle a voulu une hospitalisation et j'ai refusé pour le bien être de mes filles (pour ne pas les perdre la garde), j'ai préféré l'hospitalisation à domicile et long de mon domicile. 

1 ans de congés maladie avec une reprise à temps partial pour me permettre une reprise en douceur et j'ai beaucoup de mal avec ce boulot mais j'ai pas trop le choix (fonctionnaire..)

aujourd'hui j'ai un traitement : olanzapine 5mg avec des variations selon les périodes. elle voulait que je change de traitement j'ai refusé car il y a beaucoup effet indésirable (diabète, soucis de rein... ) du coup je ne peux pas pendre antidépresseur avec le traitement je pète un câble vite.

bref avec le traitement je suis dans une phase au milieu que je ne connais pas .... PLUS EUPHORIE sa me manque beaucoup.

voili voila 


RéponseCiter
kaya71
(@kaya71)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 19
 

@malette 

merci de m'avoir répondu je prends note des infos.


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 892
 

@kaya71 

Posté par: @kaya71

Merci a toi de m'avoir lu...

C'est normal, on est tous là pour ça. Il y a malheureusement peu d'endroits pour se sentir chez soi avec ce fardeau.

Posté par: @kaya71

1 ans de congés maladie avec une reprise à temps partial pour me permettre une reprise en douceur et j'ai beaucoup de mal avec ce boulot mais j'ai pas trop le choix

Tu as du mal avec ton taf ? A quel niveau ? Le travail est, à mon avis, une passion pour peu de personnes, mais il aide à structurer sa journée, à se socialiser au moins. J'abuse en utilisant le mot passion mais il peut des fois être un plaisir.

Posté par: @kaya71

PLUS EUPHORIE sa me manque beaucoup.

Ha le manque de up ! Quand la stabilité à long terme sera là, tu l'oublieras. Rappelles-toi des bêtises que tu as pu commettre à ce moment précis.

Mon euphorie se transformait tellement vite en phase mixte que je ne suis pas pressé de la revoir...

Prends soin de toi et de tes enfants


kaya71 ont aimé
RéponseCiter
kaya71
(@kaya71)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 19
 

@noon

Posté par: @noon

Tu as du mal avec ton taf ? A quel niveau ? Le travail est, à mon avis, une passion pour peu de personnes, mais il aide à structurer sa journée, à se socialiser au moins. J'abuse en utilisant le mot passion mais il peut des fois être un plaisir.

j'ai été passionné par mon taf mais je l'ai perdu suite à une injustice et j'ai beaucoup trop souffert j'ai été reclassée dans un autre service et du coup sa me convient pas les missions je me fais chier et je pense être traumatisé par l'épreuve qui a été très dur a accepter. et du coup j'ai du mal avancer...

 

Merci de tes réponses.

 


RéponseCiter
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 536
 

@kaya71 

Merci pour ton témoignage.

C'est en effet très difficile de perdre le poste que l'on aime pour se retrouver "ailleurs", dans un ailleurs que l'on n'a pas choisi.

 

Pour moi, études et travail ont été des moteurs vitaux dans ma vie et mon équilibre. Et c'est ma mise en invalidité récente (ça va faire un an dans quelques mois) que je vis très mal, avec l'impression de ne plus servir à rien. Peu à peu, j'essaie de reconstruire une autre forme de vie sociale. A travers l'engagement associatif notamment.

Etant mal en début d'année scolaire, je ne me suis pas réinscrite, et là, j'ai envie d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. J'ai envoyé des mails de candidature pour du bénévolat, on verra si ça le fait.


kaya71 ont aimé
RéponseCiter
kaya71
(@kaya71)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 19
 
Posté par: @stefa

@kaya71 

Merci pour ton témoignage.

C'est en effet très difficile de perdre le poste que l'on aime pour se retrouver "ailleurs", dans un ailleurs que l'on n'a pas choisi.

 

Pour moi, études et travail ont été des moteurs vitaux dans ma vie et mon équilibre. Et c'est ma mise en invalidité récente (ça va faire un an dans quelques mois) que je vis très mal, avec l'impression de ne plus servir à rien. Peu à peu, j'essaie de reconstruire une autre forme de vie sociale. A travers l'engagement associatif notamment.

Etant mal en début d'année scolaire, je ne me suis pas réinscrite, et là, j'ai envie d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. J'ai envoyé des mails de candidature pour du bénévolat, on verra si ça le fait.

merci de m'avoir répondu.

Pour moi aussi mon équilibre mon dynamisme étant dans mon travail j'ai tout donné pour réussir.

Je fessait beaucoup de bénévolat auprès de différentes associations et du coup avec les enfants la reprise du travail je n'ai plus le temps et je me suis trouver incomprise vers les autres bénévoles.

j'ai l'impression d'attendre que cela se passe et d'en faire moins.

ma devise moins j'en fais mieux je me porte ...triste d'en arrivé là.


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 892
 

Salut @kaya71 

 

Posté par: @kaya71

j'ai été passionné par mon taf mais je l'ai perdu suite à une injustice et j'ai beaucoup trop souffert j'ai été reclassée dans un autre service et du coup sa me convient pas les missions je me fais chier et je pense être traumatisé par l'épreuve qui a été très dur a accepter. et du coup j'ai du mal avancer...

Ce que je vais dire est bateau, mais il faut que tu passes à autre chose. Quelle maitrise as-tu de ce qui est passé ? Peux-tu intervenir sur cette situation ?

Il ne te reste qu'à regarder devant toi. Pour te donner mon exemple. Je suis dans une sale situation avec ma boite. Il m'ont proposé une rupture lors d'une phase dépressive qui m'a fait vrillé de l'autre côté. Ma demande de retour en mi-temps a été refusée donc le message est on ne peut plus clair.

J'en ai voulu à la terre entière pendant des mois. Je me suis renseigné par l'intermédiaire de mon assurance juridique, sur internet, par une chambre syndicale, puis pour finir, par un avocat. A ce jour, mon regard a changé. Je ne souhaite plus battre le fer car j'ai "compris" que la vie vaut plus que ça.

Aujourd'hui, mon seul but est de partir de cette boite (je suis en arrêt depuis longtemps) et de construire une nouvelle vie sous d'autres cieux.

Qu'ils aillent profiter de leur ulcère sans moi.

Dans le travail, il y a trois piliers. L'intérêt dans ce que tu fais, le salaire et l'ambiance. T'en que tu en as deux, tu peux compenser. C'est la même chose dans la vie. Pour le dire grossièrement, si tu concentres tout sur le travail et tes enfants par exemple, ça tient. Quand l'un vient à disparaitre, c'est la chute.

Pourquoi certaines personnes tombent en dépression quand ils arrivent à la retraite ? C'est mon humble avis, mais tout est une question d'équilibre. Comme le cholestérol. Merde, ça n'a rien à voir ici, quoique ?


kaya71 ont aimé
RéponseCiter
kaya71
(@kaya71)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 19
 
Posté par: @noon

Salut @kaya71 

 

Posté par: @kaya71

j'ai été passionné par mon taf mais je l'ai perdu suite à une injustice et j'ai beaucoup trop souffert j'ai été reclassée dans un autre service et du coup sa me convient pas les missions je me fais chier et je pense être traumatisé par l'épreuve qui a été très dur a accepter. et du coup j'ai du mal avancer...

Ce que je vais dire est bateau, mais il faut que tu passes à autre chose. Quelle maitrise as-tu de ce qui est passé ? Peux-tu intervenir sur cette situation ?

Il ne te reste qu'à regarder devant toi. Pour te donner mon exemple. Je suis dans une sale situation avec ma boite. Il m'ont proposé une rupture lors d'une phase dépressive qui m'a fait vrillé de l'autre côté. Ma demande de retour en mi-temps a été refusée donc le message est on ne peut plus clair.

J'en ai voulu à la terre entière pendant des mois. Je me suis renseigné par l'intermédiaire de mon assurance juridique, sur internet, par une chambre syndicale, puis pour finir, par un avocat. A ce jour, mon regard a changé. Je ne souhaite plus battre le fer car j'ai "compris" que la vie vaut plus que ça.

Aujourd'hui, mon seul but est de partir de cette boite (je suis en arrêt depuis longtemps) et de construire une nouvelle vie sous d'autres cieux.

Qu'ils aillent profiter de leur ulcère sans moi.

Dans le travail, il y a trois piliers. L'intérêt dans ce que tu fais, le salaire et l'ambiance. T'en que tu en as deux, tu peux compenser. C'est la même chose dans la vie. Pour le dire grossièrement, si tu concentres tout sur le travail et tes enfants par exemple, ça tient. Quand l'un vient à disparaitre, c'est la chute.

Pourquoi certaines personnes tombent en dépression quand ils arrivent à la retraite ? C'est mon humble avis, mais tout est une question d'équilibre. Comme le cholestérol. Merde, ça n'a rien à voir ici, quoique ?

Je ne maitrise pas le passé je l'ai sorti de ma tête, je n'ai pas voulu intervenir sur la situation car elle n'est pas défendable auprès du tribunal administratif étant fonctionnaire. j'ai préféré oublié et passer à autre chose. car j'ai failli tout perdre.

Pour les piliers, l'ambiance et le salaire me motive il y a pas d'intérêt. dans ma vie perso, c'est mes filles qui me font tenir debout.

la question d'équilibre chez moi ... Je penses l'avoir j'ai tout pour avoir une vie comblés mais je cherche toujours dans le passé et du coup je n'arrive pas avancer positive.

 


RéponseCiter
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 536
 

@noon Ton parcours avec ton futur ex employeur est un véritable calvaire, je compatis, vraiment.

Quand j'ai été déclarée invalide, puis inapte, mon employeur a été plus que correct et aidant, j'ai eu beaucoup de chance.

 

ça ne rend pas le deuil de mon travail plus facile hélàs.

 

Mais comme toi, je me dis maintenant qu'il me faut regarder devant, et voir comment construire ma vie autrement.

Une grande partie de ma carrière est passée avant ma vie personnelle et de maman. Je me rattrape maintenant avec mon fils, avec lequel je trouve que je peux pas mal discuter.


NooN et kaya71 ont aimé
RéponseCiter
Page 2 / 2