Notifications
Retirer tout

Je rejoins la team

31 Posts
8 Utilisateurs
11 Likes
2,053 Vu
Gayadriel
(@gayadriel)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 17
Début du sujet  
Posté par: @minimax

Bienvenue Gayadriel ...

Je te cite : "elle m'a expliqué calmement ce qui s'est passé, et que ça signifiait que j'étais en faite bipolaire." Tu as une très bonne orthographe. Cependant, on n'écrit pas "j'étais en faite bipolaire" ... plutôt "J'étais en fête bipolaire" Lol, si c'est pas ça, corrigez moi à mon tour.

je te livre mon expérience et mon ressenti. En "fait", comme on peut être le riche ou bien le pauvre de quelqu'un ... on peut être le débile (ça veut dire faible tout court) ou le plus fort de quelqu'un.

Ce que je pense, c'est que  bipo se place malgré elle ou lui, en situation sacrificielle au sein d'un groupe ... à moins d'avoir la chance d'être protégé(e) et valorisé(e) par un "leader" bienveillant. Mais vu les critères des RH pour recruter les exécutants de basses œuvres, les chefs au sens noble du terme se font rare.

J'ai donc fait profil bas dans ta situation et je me suis accroché comme j'ai pu. Concentré sur mon travail, poli avec les autres en évitant le sourire forcé qui peut-être pathétique chez le bipo ... c'est mon cas .Enfin quoi, nature autant que possible. Tu n'as pas à culpabiliser, si tu t'étais péter une jambe, personne aurait trouvé à redire ... quand ça concerne l'esprit, la masse n'est pas prête. Quoique avec le drame qui se déroule, beaucoup vont nous rejoindre il me semble. Ils ont aussi leurs problèmes, ne te sent pas visée à la moindre réflexion. Un conseil, reste en maladie jusqu'à ce que ce maudit covid 19 soit passé. De toute façon, ça ferme partout. Et le bon côté de la chose, c'est que tu passeras inaperçue après ce marasme ... à toi de ne pas te faire remarquer, mode furtif et utilitaire.

Et puis tu aurais pu afficher 1,60m on aurait rien vu ... ne croît pas que les autres te scrutent, veulent ou pourraient te coincer ... ce serait là une forme de suggestion de ta part.

24 ans, c'est l’âge de ma fille infirmière à Albi. Continues bien !!!

 

 

Oui merci pour la correction, tu as tout a fait raison 👍😁

Et oui, tu as bien analysé la situation, ça doit être ça, on se pose dans une situation sacrificielle dans un groupe... Je ne l'avais pas remarqué, mais c'est exactement ça 

Rester polis et rester concentrer sur le travail 👍 on va essayer, une fois stabilisée ça devrait être plus facile ? 

Je pense rester en maladie le temps que les choses se calment effectivement... Et peut être a mon retour il se sera passé suffisamment de choses et de temps pour que tout rentre dans l'ordre sans trop de remarque ☺😅 

Ah et ça se passe bien pour ta fille infirmière en ce moment avec le covid ?? Bon courage à elle 😁

Merci beaucoup pour tes conseils 🥰

 


   
RépondreCitation
Gayadriel
(@gayadriel)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 17
Début du sujet  
Posté par: @ver00

@  Gayadriel,

 J'ai déjà pété au moins deux câbles au boulot . Faut seulement se blinder. Certains comprennent, d'autres moins, mais l'important c'est comment toi tu gères . Il faut te dire que ce n'est pas de ta faute, que c'est une maladie, et donc que c'est comme ça . Que l'on comprenne ou pas . Et basta ! Après, tu peux expliquer, mais faut être méfiant, dire qu'on est bipolaire, c'est peut être pas judicieux au boulot ! Il se peut que ça porte préjudice .

Oui, ça paraît difficile à faire mais avec le temps et l'expérience on apprend à gérer je suppose...😌 C'est une maladie comme une autre, dommage qu'il n'y a pas tout le monde qui comprenne ça ! Effectivement je ne sais pas si c'est une bonne idée de le dire aux collègues 🤔 mais après avoir pété un câble est-ce que ce n'est pas mieux de se justifier de ses actions ? 

Je suis toujours en train de me justifier de base x) j'ai honte mais je sais que je ne devrais pas, je vais lutter contre ce sentiment 💪💪

Merci à tous pour vos réponses c'est vraiment top 😁👍

Annonce

   
paps reacted
RépondreCitation
paps
 paps
(@paps)
Eminent Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 30
 

@ver00

Salut,

ce que j'apprécie c'est ce total lâché prise et l'honnêteté directe avec laquelle tu t'exprimes, j'en fais autant, peu importe les sujets, je n'ai ni tabou, ni jugements de valeurs, pas de remord ni de regrets et même si pour certaines "rares" personnes j'y mets les formes, à 90% c'est en ligne droite, sec, clair et net (je ne crie pas) au  contraire ma voix se casse et devient glaciale je suis d'un naturel très patient et à l'écoute mais quand on me trouve je pars du principe que toutes vérité EST bonne à dire mais PAS à entendre...celui qui le dit est soulagé...l'autre: il assume! de plus les MOTS font bien plus de mal et restent gravés dans le marbre contrairement aux MAUX, j'utilise mes techniques de combats sur ring et tatami et mon langage pour le reste, à tel point qu'en cas de "crise explosive" je ne m'en prend ni aux êtres ni aux objets mais aux murs, rochers, poteaux...bref je suis une bipo maniaque autodestructrice, l'idée de me "donner en spectacle" me tétanise mais celle de blesser physiquement ou pire, en utilisant mes techniques sans m'en apercevoir est certainement ce que je redoute le plus....depuis 5 ans (je stabilise depuis un an et n'ai aucun suivi psy depuis 4 ans...pas par choix mais par manque de place chez les psychiatres et de finances pour une thérapie) et pourtant je m'en sorts assez bien puisque je suis à une crise "explosive" par an! aucun de nous n'a à avoir honte de son vécu, de sa maladie et de ce qu'il est profondément, nous sommes avant tout humains et temps que nous le resterons alors ensemble nous progresserons...

Namaste 

 


   
Minimax reacted
RépondreCitation
paps
 paps
(@paps)
Eminent Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 30
 

@gayadriel

Douce petite elfe, non la bipolarité n'est pas une maladie comme les autres et c'est surtout pour cette raison que bcp ne nous comprennent pas, mais tu peux en parler à tes collègues de façon plus libre parce que tu es dans le médical, ceci dit en parler ne veut pas dire se justifier, c'est une chose que nous faisons tous et bien trop mais qui n'a pas lieu d'être, ceux qui ne font pas l'effort de te connaître et de te comprendre ne te méritent pas et c'est là qu'il faut pouvoir tenir certains à bonne distance et couper net les ponts avec d'autres, ça prend du temps, ça s'apprend, et ça fait un bien fou...j'ai la chance d'avoir pu mettre ces méthodes en place dès mes 8 ans et bien que je sois et resterais une hyper-sensible, ce blindage m'a permis de m'entourer des bonnes personnes en virant les parasites et sans m'isoler, il n'y a pas de raison pour que tu ne parviennes pas à en faire autant ainsi que tout ceux d'entre nous qui le souhaitent...n'ai jamais honte de celle que tu es, cesse de te justifier, ne t'excuse jamais d'être bipolaire ou différente, parce que tout ça te ferait bien trop de mal et que tu n'as pas à le faire, et en y regardant de plus prés ne sommes-nous pas tous différents, même en ayant des points communs?!

Je n'irais pas jusqu'à dire que nous devons être fiers d'être bipo, en revanche nous n'avons pas à marcher la tête basse et à nous excuser de ce que nous sommes et là où nous pouvons être fiers c'est en sachant qu'un grand nombre vivent avec la bipo, les traitements, suivis, psy, effets secondaires, paperasse ...bien mieux que de nombreuses personnes qui ne sont pas malades... la force de la pensée positive mes amis bipotes... fin de citation, ça va faire 36h que je n'ai pas dormi, je suis zen, sans ressentir de tension ou de fatigue et donc loin  d'aller dormir mais je vais au moins mettre mes adorables neurones au repos...  prends soin de toi petite fée, tu n'es pas seule, souviens t-en... 🌼 à très vite...

Namaste

 


   
RépondreCitation
Gayadriel
(@gayadriel)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 17
Début du sujet  
Posté par: @paps

@ver00

Salut,

ce que j'apprécie c'est ce total lâché prise et l'honnêteté directe avec laquelle tu t'exprimes, j'en fais autant, peu importe les sujets, je n'ai ni tabou, ni jugements de valeurs, pas de remord ni de regrets et même si pour certaines "rares" personnes j'y mets les formes, à 90% c'est en ligne droite, sec, clair et net (je ne crie pas) au  contraire ma voix se casse et devient glaciale je suis d'un naturel très patient et à l'écoute mais quand on me trouve je pars du principe que toutes vérité EST bonne à dire mais PAS à entendre...celui qui le dit est soulagé...l'autre: il assume! de plus les MOTS font bien plus de mal et restent gravés dans le marbre contrairement aux MAUX, j'utilise mes techniques de combats sur ring et tatami et mon langage pour le reste, à tel point qu'en cas de "crise explosive" je ne m'en prend ni aux êtres ni aux objets mais aux murs, rochers, poteaux...bref je suis une bipo maniaque autodestructrice, l'idée de me "donner en spectacle" me tétanise mais celle de blesser physiquement ou pire, en utilisant mes techniques sans m'en apercevoir est certainement ce que je redoute le plus....depuis 5 ans (je stabilise depuis un an et n'ai aucun suivi psy depuis 4 ans...pas par choix mais par manque de place chez les psychiatres et de finances pour une thérapie) et pourtant je m'en sorts assez bien puisque je suis à une crise "explosive" par an! aucun de nous n'a à avoir honte de son vécu, de sa maladie et de ce qu'il est profondément, nous sommes avant tout humains et temps que nous le resterons alors ensemble nous progresserons...

Namaste 

 

Oui je n'ai pas de filtre, et même mes secrets je les divulgue plutôt rapidement 😅 j'ai tendance à tout dire et dans tourner autour du pot, comme toi, et c'est vrai que les mots peuvent faire bcp de mal...

Tu fais un sport de combat ? C'est sûr que tu dois avoir peur de les utiliser sans t'en rendre compte sur quelqu'un pendant une crise, mieux vaut les poteaux mais ça doit pas être facile à gérer :/ c'est super de ne faire qu'une seule crise par an ! 👍😁 

Pour la psychiatre, la mienne m'a fait une demande d'ALD direct pour éviter d'avoir trop de frais, peut être que tu peux te renseigner de ce côté pour pouvoir bénéficier d'une thérapie sans faire d'avance de frais ? 

 

 

 


   
RépondreCitation
Gayadriel
(@gayadriel)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 17
Début du sujet  
Posté par: @paps

@gayadriel

Douce petite elfe, non la bipolarité n'est pas une maladie comme les autres et c'est surtout pour cette raison que bcp ne nous comprennent pas, mais tu peux en parler à tes collègues de façon plus libre parce que tu es dans le médical, ceci dit en parler ne veut pas dire se justifier, c'est une chose que nous faisons tous et bien trop mais qui n'a pas lieu d'être, ceux qui ne font pas l'effort de te connaître et de te comprendre ne te méritent pas et c'est là qu'il faut pouvoir tenir certains à bonne distance et couper net les ponts avec d'autres, ça prend du temps, ça s'apprend, et ça fait un bien fou...j'ai la chance d'avoir pu mettre ces méthodes en place dès mes 8 ans et bien que je sois et resterais une hyper-sensible, ce blindage m'a permis de m'entourer des bonnes personnes en virant les parasites et sans m'isoler, il n'y a pas de raison pour que tu ne parviennes pas à en faire autant ainsi que tout ceux d'entre nous qui le souhaitent...n'ai jamais honte de celle que tu es, cesse de te justifier, ne t'excuse jamais d'être bipolaire ou différente, parce que tout ça te ferait bien trop de mal et que tu n'as pas à le faire, et en y regardant de plus prés ne sommes-nous pas tous différents, même en ayant des points communs?!

Je n'irais pas jusqu'à dire que nous devons être fiers d'être bipo, en revanche nous n'avons pas à marcher la tête basse et à nous excuser de ce que nous sommes et là où nous pouvons être fiers c'est en sachant qu'un grand nombre vivent avec la bipo, les traitements, suivis, psy, effets secondaires, paperasse ...bien mieux que de nombreuses personnes qui ne sont pas malades... la force de la pensée positive mes amis bipotes... fin de citation, ça va faire 36h que je n'ai pas dormi, je suis zen, sans ressentir de tension ou de fatigue et donc loin  d'aller dormir mais je vais au moins mettre mes adorables neurones au repos...  prends soin de toi petite fée, tu n'es pas seule, souviens t-en... 🌼 à très vite...

Namaste

 

Je pense que faire un tri est essentiel pour se protéger des personnes toxiques déjà, et qui ne comprennent pas, on a besoin (j'ai besoin en tout cas) d'un entourage affectueux et qui ne me juge pas

J'ai commencé à faire ce trop quand j'ai vu qui était là pour moi quand j'étais au plus bas et qui ne l'était pas... Tu l'a dit, ça fait mal mais avec le temps je vais réussir à me blinder comme toi ☺

Ça fait 36h que tu ne dors pas ?? 😅 ne serait tu pas en train d'aller vers un épisode maniaque ?? Même si on ne ressens pas la fatigue c'est important de dormir suffisamment pour conserver un bon cycle de sommeil, le perturber peut déclencher une crise de ce que m'a dit m'a psy mais si tu te sens zen c'est super 😁☺

Merci bcp !! Jamais seule 💪💪


   
paps reacted
RépondreCitation
paps
 paps
(@paps)
Eminent Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 30
 

@gayadriel

Tu es gentille de t'inquiéter d'un éventuel épisode maniaque mais ce n'est pas le cas, ce que tu dis sur le sommeil est vrai...pour ceux qui ont un rythme défini, je ne suis pas dans cette configuration, dés ma naissance moins de 4h de sommeil par nuits sur de longs mois puis quelques jours (entre 2 et 10) de 14 à 16h de sommeil, avec des mini périodes (2 à 3 semaines) de 6 à 8h de sommeil, et 42 ans plus tard c'est tjrs le cas, je n'ai pas non plus de phase de sommeil profond (réparateur) peu importe le nombre d'heures de dodo au compteur, étant née ainsi je n'ai pas eu à apprendre à vivre avec ce soucis, il fait parti de moi...après avoir écrit ce matin j'ai déconnecté, lu, regarder un mini-film, fumé (cigarettes hein, c'est ma seule addiction) en regardant les mésanges et tourterelles manger les graines que je leur met à dispo dans mon jardin (je fume sur ma terrasse) pas d'odeur de tabac dans la maison...le ciel était nuancée de gris, blanc, rose...j'ai chanté avec les tourterelles (roucouler pardon... discuter en fait,lol), je me suis calée sur le son de la nature, bruit du vent dans les arbres, cris et chants des animaux du quartier et je me suis envolée pour une méditation d'un peu moins de 30 minutes, mon chat est venu faire un câlin, je suis restée plus de deux heures dehors, l'air est frais et vivifiant, ensuite je me suis couchée et oh miracle j'ai dormi 11h, du coup je ne dormirai surement pas cette nuit ni même avant 1 ou 2h du mat. vendredi, et ça n'a rien de grave ou d'inhabituel c'est mon quotidien et aussi malheureusement la raison principale  (mais pas unique) pour laquelle je ne travaille plus depuis 9 ans... en asso. je peux décaler mon emploi du temps dans n'importe laquelle des trois avec mes binômes et autres intervenants même en dernière minutes mais avec un patron...j'avoue ayant commencé à travailler à côté de mes études à 15 ans et ayant fait partie de l'armée en unité de combat plus de 12 ans (avec pratique de sports intensive depuis mes 4ans) j'ai eu du mal à digérer à, à peine 33 ans d'entendre mon ami et médecin me dire: le travail stop...mais j'étais déjà en assos. j'avais d'autres activités plus calmes et de chez moi avec une passion pour la littérature et le chant, alors j'ai modifié mes habitudes quotidiennes au mieux et je me suis adaptée,la vie est faites de bons moments, d'épreuves et d'adaptations... et non militaire et bouddhiste n'est pas incompatible (pour ceux qui liraient ceci et auraient au cette idée...),  voilà petite fleur tu  en sais plus désormais et ça m'a fait du bien de l'écrire alors merci d'avoir  lu...

  jamais seule...

 Namaste

   

 


   
RépondreCitation
paps
 paps
(@paps)
Eminent Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 30
 

@gayadriel

Coucou, c'est re-moi, lol...

je suis en ALD depuis 2011 et j'ai droit au suivi en CMPP, seulement c'est défini par secteurs géographiques et le mien à changer de 15km il y a 6 ans coupant net mon suivi depuis 3 ans avec ma psychiatre et ma psychologue, mon traitement venait d'être changé parce que la dépakote me rendait encore plus malade et je devais m'adapter à tous les nouveaux effets du lithium pendant que mon corps se sevrait de l'ancien traitement bref j'étais pas au mieux, j'avais un rapport de confiance et de bienveillance avec mes deux psy et la psychiatre qui est arrivée juste après m'a prise en grippe (elle a une dent contre les militaires) ça ne devrait pas compter n'Est-ce pas?! sauf que c'est elle qui décidait de mon suivi général, du coup elle m'a dit qu'elle me verrait 1x/3mois (pour un traitement au mois et non renouvelable...), que la nouvelle psychologue allait être débordé donc qu'au lieu de 1x/sem je passait sur un rythme d'1x/3sem et que même mon infirmier psy qui était là depuis le début et restait ce ne serait plus 1x/15j mais 1x/mois et tout ça sur un ton froid, hautain, distant et irrespectueux et elle voulait aussi m'ajouter un 2ème thymorégulateur, parce que je semblait tendue....sauf qu'au moment où elle m'a dit qu'elle allait me prescrire ce médoc, d'un ton très calme et d'une voix posée mais ferme j'ai dit :Non!

En fait je savais que j'avais besoin d'un renfort de soutien psychologique ( je venais de perdre 3 proches en moins de 6 mois) et non d'un médoc en plus...le bureau de mon infirmier psy est face au sien, là il l'a entendu crier: elle m'aboyait dessus, disant que son métier elle le connaissait, qu'elle faisait ça tous les jours, qu'elle savait mieux que moi ce dont j'avais besoin...et très calmement je lui ai dit: votre métier c'est psychiatre mais pas spécialisé sur la bipolarité, vous n'avez aucune notion de psychologie, ce que vous faites tous les jours c'est rédiger des ordonnances mais vous ne connaissez pas les effets sur le plan du ressenti, des effets secondaires, vous laissez vos sentiments personnels interférer avec votre travail, votre discours prouve que vous n'avez pas pris la peine de lire mon dossier et la mieux placée dans tous les domaines pour savoir ce qui Me convient, c'est Moi...

 C'est ce qui a alerté et inquiété benoît (infirmier), elle avait gueulé 10 minutes et depuis plus de 5 il n'entendait plus rien...il sait que plus je parle doucement et plus c'est risqué (dans ce genre de situations s'entend), que les propos qu'elle avait tenu pouvait la mettre en danger et que dés que j'ai été diagnostiqué j'ai tout accepté en bloc, la maladie, le traitement, le suivi...bref "on" avait un soucis...      

Certes je suis autodestructrice mais dans une situation perturbée parles traitements,les deuils et sa façon de réagir elle pouvait se retrouver entre mon poing et le mur (de même si j'agis en autodéfense pour un être cher), ceci dit je ne crains pas trop d'utiliser le combat parce que j'arrive à me détourner de la personne quand la crise arrive, à temps pour dévier vers un mur, mais ce jour là oui ça aurait pu, Benoit est entré sans frapper, il m'a demandé si j'avais mon sac et ma bouteille (lithium fait soif, non...) et il m'a tendu la main en disant, viens on va s'en griller une, je me levais quand elle lui a gueulé dessus pour être entré comme ça, il lui a dit qu'elle devrait surtout le remercier de lui avoir éviter un séjour ...lonnnnngue durée à l'hôpital, j'ai levé les yeux vers lui et j'ai dit: "ne sois pas si craintif voyons, tu sais ce que disent les militaires dans ces cas là, on a déjà eu cette discussion...je ne tape pas dans la merde, ça éclabousse..., elle était dans mon dos et c'est à lui qu'elle c'est adressée en disant: je rêve ou c'est moi qu'elle traîte de merde?!" et Benoit de lui répondre : "non, seulement de ce que vous êtes"...

 On est sorti fumer et j'ai dit à Benoit que je ne reviendrais pas vue la situation et cette psy est tjrs en poste là-bas donc nada...

 

 alors comment j'ai fait?!  J'ai gardé contact avec Benoît, mon ancienne psychologue (tout par tél), j'en ai parlé avec mes collègues et amis en asso, qui sont psy et ils m'aident quand c'est nécessaire, j'appelle une écoutante du service de psy de la croix rouge (j'interviens parfois en conférence avec eux) 1 fois par an, nous faisons le point, mon médecin généraliste (qui a posé le diagnostique) gère mon traitement et une demi-heure de discussion par mois, mon infirmière est une amie, l'équipe pharmaceutique à l'écoute et d'un grand soutient tout comme mon kiné-ostéo, la méditation, mes proches, le forum,les animaux, la nature, mes frères d'armes, et franchement entre ce que j'ai vu en tant que militaire, et en asso depuis que j'ai 11ans (avantage d'être fille d'un pompier de paris qui se reconverti dans la Police de l'air et des frontières, uniformes autres dans la famille donc accés à des endroits et possibilités d'aider bien que loin d'être majeur...), j'ai aussi été confronté à la mort très jeune et d'un proche très jeune aussi, avec ma maturité "spéciale" j'ai pris conscience très tôt que quoi qu'il arrive aider les autres étaient la chose à faire pour eux et pour moi, je ne fais pas de transfert, je ne porte pas les soucis des autres, je ne leur fait pas porter les miens, j'avance un pas après l'autre sachant que certains seront plus faciles que d'autres et que patience étant mère de sûreté le moment viendra où je pourrais avoir des soins ou des aides que je n'ai pas ou plus et le moment est venu, en effet après presque 5 ans de galères pour pouvoir suivre une thérapie ou être au moins soulagée de mes douleurs (articulaires, musculaires, tendons...), je viens d'obtenir le droit aux VSL pour aller à 45 minutes de chez moi faire de la kiné en piscine, trop fatiguant pour que je conduise et mon AAH a été réévaluée me permettant ainsi de me payer une thérapie, à mettre en place après le confinement donc... tout s'arrange, attention un suivi psychiatre et thérapeute c'est important et même vital pour un grand nombre et ce n'est pas parce que cette femme est conne qu'ils se tous, des cons y'en a partout donc si vous rencontrez un problème avec un psy ne vous refermez pas et essayez avec un autre...je n'ai pas pu le faire avant parce que dans ma région jusqu'à 1h30 de route de chez moi (en périmètre) les psychiatres sont complets et que c'est d'un psychothérapie dont j'ai besoin, mais ne vous découragez pas, on fini toujours par voir le bout du tunnel...          En revanche Gayadrielle je te "dois" la vérité, si ça peu apeurer certaines personnes qui gravitent autour de moi (surtout dans le milieu médical) que je m'en prenne physiquement à un humain en cas de crises c'est parce que je ne pratique pas un art-martial...j'en pratique 4 plus la boxe thaï et les soldats ayant deux métiers, j'étais brancardier secouriste et instructeur de combats, je peux en effet (et je ne suis pas la seule) associer mes 5 techniques de combat pour n'en faire plus qu'une, unique, la mienne...c'est pour cette raison en particulier que j'estime être chanceuse d'être autodestructrice, au temps pour moi je me suis laissée emportée par la vague de l'écriture, à croire que tout ça me pesait me direz-vous, allez bonne nuit à tous et à très vite...

 

 jamais seule....        

Namaste  

 

 

 

 


   
RépondreCitation
Minimax
(@minimax)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 318
 
Posté par: @gayadriel
Posté par: @minimax

Bienvenue Gayadriel ...

Je te cite : "elle m'a expliqué calmement ce qui s'est passé, et que ça signifiait que j'étais en faite bipolaire." Tu as une très bonne orthographe. Cependant, on n'écrit pas "j'étais en faite bipolaire" ... plutôt "J'étais en fête bipolaire" Lol, si c'est pas ça, corrigez moi à mon tour.

je te livre mon expérience et mon ressenti. En "fait", comme on peut être le riche ou bien le pauvre de quelqu'un ... on peut être le débile (ça veut dire faible tout court) ou le plus fort de quelqu'un.

Ce que je pense, c'est que  bipo se place malgré elle ou lui, en situation sacrificielle au sein d'un groupe ... à moins d'avoir la chance d'être protégé(e) et valorisé(e) par un "leader" bienveillant. Mais vu les critères des RH pour recruter les exécutants de basses œuvres, les chefs au sens noble du terme se font rare.

J'ai donc fait profil bas dans ta situation et je me suis accroché comme j'ai pu. Concentré sur mon travail, poli avec les autres en évitant le sourire forcé qui peut-être pathétique chez le bipo ... c'est mon cas .Enfin quoi, nature autant que possible. Tu n'as pas à culpabiliser, si tu t'étais péter une jambe, personne aurait trouvé à redire ... quand ça concerne l'esprit, la masse n'est pas prête. Quoique avec le drame qui se déroule, beaucoup vont nous rejoindre il me semble. Ils ont aussi leurs problèmes, ne te sent pas visée à la moindre réflexion. Un conseil, reste en maladie jusqu'à ce que ce maudit covid 19 soit passé. De toute façon, ça ferme partout. Et le bon côté de la chose, c'est que tu passeras inaperçue après ce marasme ... à toi de ne pas te faire remarquer, mode furtif et utilitaire.

Et puis tu aurais pu afficher 1,60m on aurait rien vu ... ne croît pas que les autres te scrutent, veulent ou pourraient te coincer ... ce serait là une forme de suggestion de ta part.

24 ans, c'est l’âge de ma fille infirmière à Albi. Continues bien !!!

 

 

Oui merci pour la correction, tu as tout a fait raison 👍😁

Et oui, tu as bien analysé la situation, ça doit être ça, on se pose dans une situation sacrificielle dans un groupe... Je ne l'avais pas remarqué, mais c'est exactement ça 

Rester polis et rester concentrer sur le travail 👍 on va essayer, une fois stabilisée ça devrait être plus facile ? 

Je pense rester en maladie le temps que les choses se calment effectivement... Et peut être a mon retour il se sera passé suffisamment de choses et de temps pour que tout rentre dans l'ordre sans trop de remarque ☺😅 

Ah et ça se passe bien pour ta fille infirmière en ce moment avec le covid ?? Bon courage à elle 😁

Merci beaucoup pour tes conseils 🥰

 

Et oui, le bipo l'est parfois ... en fête.

Pouvoir sacrificiel au sein d'un groupe. Tu peux consulter la grille des "potentiels électriques des métaux". Pour faire court, un métal se sacrifiera pour préserver de la corrosion, un autre métal au potentiel électrique supérieur. Ex: Le zinc protège l'acier de la corrosion ... sur les bateaux, on place des anodes sur les éléments métalliques Protection électrochimique ... Ca te rappelle quelque chose ?

Alors cette grille et figée ... mais dans la vie, selon les circonstances, selon les groupes, je fais en sorte de me placer en évaluant le "potentiel" de chacun et me ménager une place "confortable". L’agencement de la grille se modifie en permanence.Le but est que le différentiel de potentiel ne soit pas trop important avec chacun de mes interlocuteurs. Il ou elle n'a pas à se sacrifier de trop, la réciproque s'applique.

La magie, c'est que l'or n'a besoin de personne et qu'il ne fait chier personne. J'y arrive pas toujours, mais je vise l'or ... Et en ces temps de marasme, je cumule les points (Film: "La vie est belle") pour gagner non pas un char d’assaut véritable ... mais un bilboquet en or.

Si tu mets le magnésium (le plus bas) au contact de l'or, ce premier fondra comme du sucre. Faut pas faire chier l'or ... Mais je le retourne dans tous les sens et, quand j'arrive à m'extirper de ce sacrifice, c'est automatique, c'est un ou une autre qu prendra la place du débile (faible tout court) au sein du groupe. C'est qu'il faut lui donner à grailler à la meute ... même si elle paraît convenable parée toujours de bonne intentions.

Et malheur à toi si tu prends alors la défense affichée de celui ou celle qui aura pris la place de souffre douleur. Celui ou celle que tu défendras, saisira l'opportunité pour remonter dans la grille. Permutation.

La seule solution pour l’harmonie d'un groupe ... c'est le leader, le chef, le patron qui peut la garantir. Voilà, je précise que c'est mon expérience et ma conviction qui n'engage que moi. Bon allez, j'ai à lire un bouquin maintenant ... portez-vous bien.


   
Fantomette and Gayadriel reacted
RépondreCitation
Fantomette
(@fantomette)
Noble Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2103
 
Posté par: @minimax
Posté par: @gayadriel
Posté par: @minimax

Bienvenue Gayadriel ...

Je te cite : "elle m'a expliqué calmement ce qui s'est passé, et que ça signifiait que j'étais en faite bipolaire." Tu as une très bonne orthographe. Cependant, on n'écrit pas "j'étais en faite bipolaire" ... plutôt "J'étais en fête bipolaire" Lol, si c'est pas ça, corrigez moi à mon tour.

je te livre mon expérience et mon ressenti. En "fait", comme on peut être le riche ou bien le pauvre de quelqu'un ... on peut être le débile (ça veut dire faible tout court) ou le plus fort de quelqu'un.

Ce que je pense, c'est que  bipo se place malgré elle ou lui, en situation sacrificielle au sein d'un groupe ... à moins d'avoir la chance d'être protégé(e) et valorisé(e) par un "leader" bienveillant. Mais vu les critères des RH pour recruter les exécutants de basses œuvres, les chefs au sens noble du terme se font rare.

J'ai donc fait profil bas dans ta situation et je me suis accroché comme j'ai pu. Concentré sur mon travail, poli avec les autres en évitant le sourire forcé qui peut-être pathétique chez le bipo ... c'est mon cas .Enfin quoi, nature autant que possible. Tu n'as pas à culpabiliser, si tu t'étais péter une jambe, personne aurait trouvé à redire ... quand ça concerne l'esprit, la masse n'est pas prête. Quoique avec le drame qui se déroule, beaucoup vont nous rejoindre il me semble. Ils ont aussi leurs problèmes, ne te sent pas visée à la moindre réflexion. Un conseil, reste en maladie jusqu'à ce que ce maudit covid 19 soit passé. De toute façon, ça ferme partout. Et le bon côté de la chose, c'est que tu passeras inaperçue après ce marasme ... à toi de ne pas te faire remarquer, mode furtif et utilitaire.

Et puis tu aurais pu afficher 1,60m on aurait rien vu ... ne croît pas que les autres te scrutent, veulent ou pourraient te coincer ... ce serait là une forme de suggestion de ta part.

24 ans, c'est l’âge de ma fille infirmière à Albi. Continues bien !!!

 

 

Oui merci pour la correction, tu as tout a fait raison 👍😁

Et oui, tu as bien analysé la situation, ça doit être ça, on se pose dans une situation sacrificielle dans un groupe... Je ne l'avais pas remarqué, mais c'est exactement ça 

Rester polis et rester concentrer sur le travail 👍 on va essayer, une fois stabilisée ça devrait être plus facile ? 

Je pense rester en maladie le temps que les choses se calment effectivement... Et peut être a mon retour il se sera passé suffisamment de choses et de temps pour que tout rentre dans l'ordre sans trop de remarque ☺😅 

Ah et ça se passe bien pour ta fille infirmière en ce moment avec le covid ?? Bon courage à elle 😁

Merci beaucoup pour tes conseils 🥰

 

Et oui, le bipo l'est parfois ... en fête.

Pouvoir sacrificiel au sein d'un groupe. Tu peux consulter la grille des "potentiels électriques des métaux". Pour faire court, un métal se sacrifiera pour préserver de la corrosion, un autre métal au potentiel électrique supérieur. Ex: Le zinc protège l'acier de la corrosion ... sur les bateaux, on place des anodes sur les éléments métalliques Protection électrochimique ... Ca te rappelle quelque chose ?

Alors cette grille et figée ... mais dans la vie, selon les circonstances, selon les groupes, je fais en sorte de me placer en évaluant le "potentiel" de chacun et me ménager une place "confortable". L’agencement de la grille se modifie en permanence.Le but est que le différentiel de potentiel ne soit pas trop important avec chacun de mes interlocuteurs. Il ou elle n'a pas à se sacrifier de trop, la réciproque s'applique.

La magie, c'est que l'or n'a besoin de personne et qu'il ne fait chier personne. J'y arrive pas toujours, mais je vise l'or ... Et en ces temps de marasme, je cumule les points (Film: "La vie est belle") pour gagner non pas un char d’assaut véritable ... mais un bilboquet en or.

Si tu mets le magnésium (le plus bas) au contact de l'or, ce premier fondra comme du sucre. Faut pas faire chier l'or ... Mais je le retourne dans tous les sens et, quand j'arrive à m'extirper de ce sacrifice, c'est automatique, c'est un ou une autre qu prendra la place du débile (faible tout court) au sein du groupe. C'est qu'il faut lui donner à grailler à la meute ... même si elle paraît convenable parée toujours de bonne intentions.

Et malheur à toi si tu prends alors la défense affichée de celui ou celle qui aura pris la place de souffre douleur. Celui ou celle que tu défendras, saisira l'opportunité pour remonter dans la grille. Permutation.

La seule solution pour l’harmonie d'un groupe ... c'est le leader, le chef, le patron qui peut la garantir. Voilà, je précise que c'est mon expérience et ma conviction qui n'engage que moi. Bon allez, j'ai à lire un bouquin maintenant ... portez-vous bien.

Grave d accord avec pas mal de ce qui est écrit ci-dessus, j adoOore...

 


   
RépondreCitation
Page 2 / 2
Annonce
Annonce
Annonce