Jeune bipo diagnost...
 
Notifications
Retirer tout

Jeune bipo diagnostiquée très récemment

14 Posts
9 Utilisateurs
7 Likes
472 Vu
kiwizz
(@kiwizz)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 11
Début du sujet  

Salut à tous, 

J'ai 22 ans et on m'a diagnostiquée comme atteinte d'un trouble bipolaire il y a 2 semaines, et depuis je suis sous traitement. J'ai commencé à prendre de la lamotrigine et j'en suis à 50mg par jour. 

Je me tourne vers la communauté par je me sens terriblement mal depuis que le diagnostique a été posé. Je pensais être soulagée en sachant ce qu'il m'arrivait, en mettant des mots sur ma conditions (surtout que mon entourage -mes amis- et moi-même nous en doutions, on suspectait ma bipolarité depuis quelques années déjà) et en sachant quoi faire pour aller mieux... Mais rien de tout ça... Je me sens juste mal, je déprime, je me sens très seule face à ma maladie. Ma mère nie le diagnostique et me dit de ne pas me faire soigner, mon frère pleure et j'ai pas la force de porter sa souffrance... J'ai besoin d'aide mais j'ai peur de déranger mes amis... Certains de mes proches ne sont pas au courant parce que j'ai peur de leur réaction... J'ai déjà eu droit à : "Non mais tout le monde passe par des hauts et des bas dans la vie, moi aussi par exemple, et je suis pas bipolaire pour autant" ; "Tu te trouves pas un peu égoïste quand tu as envie de te suicider ?" ; "Mais non t'es pas bipolaire ! T'es un rock ! T'es forte toi !"

Et j'en peux plus en fait... J'en peux plus... J'en ai marre ! 

Je suis en période d'examen, et je fais plus rien, j'ai tout abandonné, je me laisse porté... J'ai plus la force de travailler...

Je suis la seule à avoir vécu ça ou à vivre ça ? 

Comment on s'en sort ? 

Comment votre famille a réagi ? Comment vous faites pour trouver de l'aide et où ? 


   
Citation
Étiquettes du sujet
kiwizz
(@kiwizz)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 11
Début du sujet  

J'ai oublié de préciser que ma famille et mes amis sont tous à 10 000 km de moi ... 

Annonce

Donc je me sens très seule. 


   
RépondreCitation
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Estimable Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 211
 

Bonjour et bienvenu sur ce forum.

L'acceptation du diagnostic est une période compliquée et je ne sais pas si elle peut se faire complètement un jour. 

Je sais que c'est un choc d'apprendre qu'on est bipolaire, mais c'est à partir de ce moment que vient l'espoir de stabilité car le traitement adapté peut se mettre en place. Le diagnostic précoce est une bonne chose car il peut y avoir des années d'errance avant de prouver la bipolarité.

 

Si tu es en période de dépression il est tout à fait normal que tu n'aies pas d'énergie et que tu n'aies envie de rien. Ne te culpabilise pas. Essaye juste de te fixer de petits objectifs ( facile à dire). Le temps, la psychothe6 et le traitement vont t'aider petit à petit à sortir de l'eau.

 

Bon courage à toi. Ici tu vas trouver pas mal de personnes attentives et qui te comprendront. 


   
Ada reacted
RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

Le diagnostic est tjs difficile à digérer. Ne te force pas à faire trop de choses. Fais une ou deux choses par jour et le reste du temps prends soin de toi.

laisse les autres parler tu sais que tu es malade et maintenant tu vas pouvoir te traiter comme il faut.

le lamictal met un peu de temps à agir car il faut monter la dose petit à petit de 25 en 25 jusqu’à la dose optimal. 
parfois il faut un peu de temps pour trouver le bon traitement.

bon courage à toi!


   
Ada and Eliebipbip reacted
RépondreCitation
Mosis
(@mosis)
Reputable Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 495
 
Posted by: @kiwizz

Je suis la seule à avoir vécu ça ou à vivre ça ? 

Comment on s'en sort ? 

Comment votre famille a réagi ? Comment vous faites pour trouver de l'aide et où ? 

Bienvenue, 

Non, ça arrive souvent. 

Je pense qu'on s'en sort avec le temps. 

Ma famille a été choquée et perturbée, attristée aussi. 

J'ai trouvé de l'aide dans la compréhension de la maladie, le support de ma famille, mes amis, avec les psychiatres, psychologues, psychothérapie et traitements. 

Également en échangeant sur Internet comme ici sur le sujet, dans les livres, après je pense que plein d'activités peuvent aider. 


   
RépondreCitation
Lyleith
(@lyleith)
Reputable Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 342
 

Salut @kiwizz,

Face à la maladie, surtout psy, la famille ne réagit pas toujours comme on l'aurait espéré. Même les familles les plus unies peuvent avoir un comportement désagréable. Il va leur falloir du temps, tu auras peut-être du soutien après coup, même si je sais que tu en as besoin maintenant.

Ma famille a bien reçu mon diagnostic, ça semblait tellement évident que personne n'a réagi bizarrement à la nouvelle. Mais les deux tiers d'entre eux ne prennent aucune nouvelle quand je suis très mal, voire hospitalisée parce que "ça va se finir en suicide de toute façon", dixit mon frère. 

Alors c'est toujours utile de trouver du soutien ailleurs, il y a le choix: amis, groupes de parole, groupes de psychoéducation, forums, psychologue... L'essentiel est de pouvoir vider son sac de temps en temps.

Laisse du temps à ta famille, mais pour tes amis, je suis sûre que certains seraient ravis de t'épauler. On fait souvent l'erreur de penser à leur place... je me suis déjà fait taper sur les doigts pour ne pas avoir osé appeler en cas de détresse.

Courage et n'hésite pas à repasser par ici


   
RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

Salut @kiwizz

Le diagnostic est difficile à encaisser, c'est certain. Il n'est pas anormal que tu baisses les bras dans un moment pareil. Nous ne sommes pas des machines.

Posted by: @kiwizz

"Tu te trouves pas un peu égoïste quand tu as envie de te suicider ?"

Dans la même veine : "la dépression n'est qu'une question de volonté".

Je dépose les armes devant tant d'érudition et de compassion.

Posted by: @kiwizz

Certains de mes proches ne sont pas au courant parce que j'ai peur de leur réaction...

Tu ne "devrais" pas à redouter tes proches, il n'y a jamais eu de question de choix dans une relation de ce type. En famille, on se doit de s'accepter les uns comme les autres. Tu peux cacher la chose mais au final, vaut-il mieux être seul(e) ou mal accompagné(e) ?

Le plus important est que tu puisses assimiler suffisamment la nouvelle pour la vivre mieux. Les groupes de parole, les psy, des amis compréhensifs t'aideront à passer le cap. Le temps fera le reste du travail et éclairera ta route.

N'hésite surtout pas à écrire sur ce forum, personne ne te jugera ici.

A te lire

NooN


   
Eliebipbip reacted
RépondreCitation
marlasinger
(@marlasinger)
Reputable Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 364
 

Tien bô, larg' pa ! 

🙂 


   
kiwizz and Mosis reacted
RépondreCitation
Urantia
(@urantia)
Trusted Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 97
 

@kiwizz oui tu as de la chance d'avoir été diagnostiqué aussi jeune, pour ma part on me donnait un anti dépresseur qui n'arrangeait rien au même âge que le tien ( on avait tout mis sur le syndrome prémenstruel, le mari handicapé, l'enfant autiste  .. ) . Le diagnostique a mis des années avant d'être posé pour voir qu'il y avait autre chose de plus et que j'allais mal de par moi même également . Il a fallu que j'attende d'avoir 49 ans pour aussi venir discuter sur un forum ... Ca va te permettre de te sentir mieux grace au traitement adapté 😉 ! Pour les psychologues tu en as au CMP, je ne sais pas trop si c'est pris en charge par la mutuelle en ville ? biz


   
RépondreCitation
kiwizz
(@kiwizz)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 11
Début du sujet  

Salut tout le monde !

Alors, déjà, merci beaucoup à tous ! C'est un vrai plaisir de vous lire et je me suis sentie un peu moins seule grâce à vous. J'ai passé 2 semaines horribles mais aujourd'hui ça va 🙂 et ça va aller de mieux en mieux 😀 

 


   
RépondreCitation
kiwizz
(@kiwizz)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 11
Début du sujet  
Posted by: @eliebipbip

Si tu es en période de dépression il est tout à fait normal que tu n'aies pas d'énergie et que tu n'aies envie de rien. Ne te culpabilise pas. Essaye juste de te fixer de petits objectifs ( facile à dire).

C'est peut-être facile à dire mais ça m'a fait du bien à lire 🙂 Je suis en période d'examens en ce moment, alors ça m'a fait du bien juste de lire que je n'avais pas à culpabiliser. C'est difficile, j'aurais peut-être pas des notes excellentes à mes épreuves, j'aurais mon diplôme avec des notes au ras des pâquerettes, mais j'aurais mon diplôme et c'est ça le plus important 🙂 

Posted by: @malette

le lamictal met un peu de temps à agir car il faut monter la dose petit à petit de 25 en 25 jusqu’à la dose optimal. 

Mon Psychiatre m'avait prévenue :/ mais je ne m'attendais pas à des effets secondaires aussi paralysants au début (je ne ressens plus rien depuis 5jours par contre et ça c'est top !), j'avais de la peine à réfléchir, j'avais des vertiges... ça a rajouté à mon mal-être, mais heureusement c'est fini ! et j'ai bon espoir pour la suite 🙂

Posted by: @mosis-7

Ma famille a été choquée et perturbée, attristée aussi. 

J'ai trouvé de l'aide dans la compréhension de la maladie, le support de ma famille, mes amis, avec les psychiatres, psychologues, psychothérapie et traitements. 

Également en échangeant sur Internet comme ici sur le sujet, dans les livres, après je pense que plein d'activités peuvent aider.

Et bien moi je m'attendais à plus de compréhension de leur part... J'ai une tante schizophrène, et ils l'ont toujours soutenue... J'ai été surprise par leur réaction. Mes amis par contre ont tout de suite accepté la chose en rigolant même ! 😀 pour eux c'était enfin mettre un mot sur mes changements d'état.

Posted by: @lyleith

Laisse du temps à ta famille, mais pour tes amis, je suis sûre que certains seraient ravis de t'épauler. On fait souvent l'erreur de penser à leur place...

Cette parole "On fait souvent l'erreur de penser à leur place" m'a faite sourire parce que c'est justement une nouvelle règle que m'imposent mes amis 😀 Ne plus m'imaginer ce que le gens pensent et ne plus penser pour autrui

Posted by: @noon

Le diagnostic est difficile à encaisser, c'est certain. Il n'est pas anormal que tu baisses les bras dans un moment pareil. Nous ne sommes pas des machines.

Mon Psy m'a dit la même chose. J'ai vraiment cru que j'allais y passer le week-end dernier... J'étais abattue, mais là ça va beaucoup mieux ! 

C'est très bizarre... ça fait quelques années maintenant que mon entourage soupçonne que je sois bipolaire, et je le soupçonnais moi-même... ce qui fait que je pensais prendre ce diagnostique comme un soulagement... Je n'ai pas compris ma propre réaction et mon abattement. J'avais beau me dire que tout allait bien et que j'allais enfin pouvoir me soigner et aller mieux... je n'ai pas pu sortir de la dépression.

Posted by: @noon

Dans la même veine : "la dépression n'est qu'une question de volonté".

Je dépose les armes devant tant d'érudition et de compassion.

Alors ça ... mais moi ça me poignarde ce genre de remarque... Je n'ai pas encore assez de recule sur ce que les gens me disent et tout m'atteins quand je suis en dépression. Et après ce sont des paroles qui tournent dans ma tête en boucle.

Posted by: @noon

N'hésite surtout pas à écrire sur ce forum, personne ne te jugera ici.

Posted by: @lyleith

Courage et n'hésite pas à repasser par ici

Merci ! c'est vraiment trop sympa ! :')


   
RépondreCitation
kiwizz
(@kiwizz)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 11
Début du sujet  

@marlasinger oté ! kiet pa pou sa ! ti hache i coupe gro bwa ! 😉 


   
marlasinger reacted
RépondreCitation
kiwizz
(@kiwizz)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 11
Début du sujet  
Posted by: @richard

Mais c'est une chance que d'être diagnostiqué si tôt. La bipolarité est en général diagnostiquée beaucoup plus tard et donc après une vie très chaotique...

Posted by: @urantia

oui tu as de la chance d'avoir été diagnostiqué aussi jeune

Oui je me rends bien compte de ma chance ! 🙂

Posted by: @richard

Entoure toi d'un ou une psychiatre, c'est elle qui va veiller en fonction de ce que tu vas lui rapporter quels sont les produits qu'ils te faut.

J'ai trouvé un psychiatre spécialisé dans les troubles bipolaires. Ce qui fait que je suis plutôt bien entourée 🙂 mais je ne le connais pour le moment pas assez pour savoir s'il me convient, je verrai avec le temps


   
RépondreCitation
Jibouille762
(@jibouille762)
Trusted Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 51
 

Courage à toi. Nous avons tous nos parcours (parfois un peu différents) mais nous avons tous vécus la même chose.

J'ai eu un trouble anxio-dépressif de 2015 à 2019 date à laquelle on m'a diagnostiqué Bipo2.

Ma mère a encore de temps en temps cette phrase : "Tu n'es pas bipolaire" mais je sais ce que j'ai vécu,  les symptômes tout concorde !

Richard a raison, quand on a du mal à accepter son diagnostic (et ce qui est compréhensible), l'oreille plus qu'attentive et complémentaire d'un(e) psychologue te sera bénéfique. 

Je te souhaite bon courage,

On est avec toi !

jb


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce