Notifications
Retirer tout

Melancolie

 

Pimouss
(@pimouss)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 5
Début du sujet  

Bonsoir a tous. Tout d'abord veuillez m'excusez pour les fautes d'orthographe qui vont vous faire saigner des yeux.

J'ai 35 ans et j'ai été diagnostiqué bipolaire par le centre expert en bipolarité de Créteil a Henry Mondor en 2015. l'équipe était plutôt sympathique a part le psychiatre qui ne s'en tient qu'a sa feuille et ses chiffres, je ressent l'agacement quand il me parle.

je prend 3 depakote 500mg, 4 theralithe et un autre psychiatre ma rajouté de la quiétiapine 50mg a prendre le soir au couché (ça me déclenche des crise de somnambulisme sans que je ne sache pourquoi.

Le problème est le suivant ce traitement me donne des effet secondaire très désagréable (tremblement intense même au repos) je ne peux plus tenir un objet je ne peux plus écrire. mes collègues mes chefs se moquent de moi j'ai eu le droit a des réflexion du genre: t'es alcoolique? Tu prend de l'héroïne?

j'ai donc pris la décision d'arrêter mon traitement mais me voila coincé a choisir entre mes tremblement ou la mélancolie (je fais très peu de phase maniaque) actuellement j'ai choisie de déprimer mais je sent que je perd pied. mes idées noire reviennent, je sais que mon grand père as une arme a feu qui date de la guerre d'Algérie et je suis obsède par ça j'aimerais récupérer l'arme et une ou 2 cartouche (on sais jamais si je me loupe). je suis en arrêt maladie actuellement (j'ai arrêté mon traitement depuis novembre

Et ce n'est pas non plus facile pour ma compagne je culpabilise.

Le centre expert en bipolarité m'avait dit que si le traitement ne me convenais pas il y avais d'autre traitement et que si je n'allais pas bien je pouvais les contacter. Mais quand je les aient contacté je suis tombé sur le super psychiatre (je précise que je souffre aussi d'anxiété généralisé je suis sensé faire une tcc que je n'ai pas faite. le psychiatre ma donc dit que temps que je ne ferais pas le nécessaire (tcc emdr) je finirais triste et malheureux jusqu'à la fin de ma vie. ce qui ne ma pas plus c'est qu'il me la dit de façon agacé. donc pour moi le centre expert bipo c'est finis je ne veux plus les voir.

La je compense je mélange vodka et valium, avec de la chance je m'endormirais paisiblement sans jamais me réveiller.

Voila c'est un peu plus qu'une présentation, excusez moi si je n'ai pas suivie les règles du forum. Je vous souhaite a tous une bonne nuit

 


Citation
Étiquettes du sujet
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

Bonjour Pimouss et bienvenue,

Pour ton traitement, tu peux voir ça avec un psychiatre en libéral également, en lui expliquant pourquoi tu l'as arrêté, il te proposera probablement un autre traitement. Mais sache que pour remédier aux tremblements, il existe également des médicaments qui permettent de les diminuer.

Surtout bon courage, il y a une solution le tout c'est de trouver le bon psy, mais il existe sûrement quelque part 🙂


RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

Salut!!

peut être aller voir un psy libéral?

Tu dois trouver un médecin à l’écoute. Un bon traitement est un traitement qu’on prend avec plaisir en sachant que ça nous fait du bien. Avoir des effets secondaires ne donne 1- pas envie de le continuer 2- ne permet pas d’avoir une qualité de vie que normalement les traitements doivent apporter.

ne reste que y’a s comme ça. Essai de contacter un médecin et parle lui ouvertement des tes problèmes et de tes envies.

bon courage!


RépondreCitation
Pimouss
(@pimouss)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 5
Début du sujet  

Merci pour vos réponses. J'ai déjà un psychiatre référent en libéral (c'est elle qui ma rajouté la quétiapine 50mg)

Le centre expert en bipolarité me dit de reprendre mon traitement sans prendre en compte les effets secondaire.

Mon psychiatre référent me dit de reprendre mon traitement sans prend en compte les effets secondaire

La médecine du travail me dit de reprendre mon traitement sans prendre en compte les effets secondaire.

J'ai vraiment essayé mais il ne m'écoutent pas. j'ai décidé de reprendre complètement mon traitement a partir de ce matin. Je vais leur montrer que je ne peux plus tenir un stylo ni écrire.

Quand vos collègue et vos chef au boulot ce moquent de vous a cause de vos tremblement je trouve ça terrible... t'es alcoolique? Tu prend de l'héroïne? mes chef qui imitent mes tremblement en me disant "le prend pas mal on rigole"

J'ai la rqth je ne l'avais pas fait déclaré car je ne voulais pas de traitement de faveur mais la c'est allé trop loin. je leur ai donc envoyé ma rqth. J'ai aussi parler a ma rh que je trouvais scandaleux qu'on se moque de quelqu'un d'handicapé... apparemment ça va barder, elle était scandalisé.


RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

@pimouss 

c’est honteux de la part de tes collègues. C’est de la stigmatisation limite tu pourrais porter plainte!!

tj as un bon généraliste à qui tu pourrais parler de tes effets secondaires? Parfois parler de médecin à médecin ça passe mieux!


RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

Salut

Posté par: @pimouss

t'es alcoolique? Tu prend de l'héroïne? mes chef qui imitent mes tremblement en me disant "le prend pas mal on rigole"

Là, tu es tombé sur des stars. De l'énergumène bien bas de plafond. Bienvenue dans la cour d'école.

En effet, ce n'est pas acceptable. Je te souhaite que cette histoire se termine de façon positive pour toi. Un changement de service (un RH signifie souvent, société relativement grande ?) pourrait être envisagé, afin de remettre les compteurs hiérarchiques à "zéro" ?

Pour ton traitement, tu as raison de ne pas accepter de rester immobile face aux effets secondaires impactants que tu subis. Comment faire bouger le corps médical ?

Posté par: @pimouss

J'ai vraiment essayé mais il ne m'écoutent pas. j'ai décidé de reprendre complètement mon traitement a partir de ce matin. Je vais leur montrer que je ne peux plus tenir un stylo ni écrire.

Je te le souhaite aussi, sincèrement.


NooN aime
RépondreCitation
Pimouss
(@pimouss)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 5
Début du sujet  

Mon médecin est très bien il me suis depuis ma naissance mais n'est pas un expert en bipolarité. C'est lui qui ma mis en arrêt maladie. Il me dit aussi de reprendre mon traitement car pour lui le but essentiel c'est d'éviter le suicide ce que je comprend très bien.

Mais les tremblement me détruit le peu de confiance que j'ai en moi et m'empêche de me sociabiliser

Je dois donc choisir entre la peste et le choléra car aucun professionnel ne veut me proposer un autre traitement.

Je ne pensais pas qu'il était si compliquer de changer de traitement pour la bipolarité, ils sont têtus. 

Oui je suis dans une grande entreprise très connue implanter sur tout le territoire français mais je n'en dirais pas plus on ne sais jamais...

Encore merci pour vos réponse ça fait du bien de pouvoir se confier un peu. 


RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

Oui les médecins sont têtus, c'est pénible. 

J'ai eu une collègue bipo avec un traitement lourd qui lui donnait des tremblemets, et je me souviens qu'elle m'avait dit avoir un médicament supplémentaire pour limiter cet effet secondaire de son traitement. Demande à ton généraliste de creuser de ce côté.


RépondreCitation
Pimouss
(@pimouss)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 5
Début du sujet  
Posté par: @zorglub

Oui les médecins sont têtus, c'est pénible. 

J'ai eu une collègue bipo avec un traitement lourd qui lui donnait des tremblemets, et je me souviens qu'elle m'avait dit avoir un médicament supplémentaire pour limiter cet effet secondaire de son traitement. Demande à ton généraliste de creuser de ce côté.

je prend déjà de l'isoptine pour mes algie de la face qui a un effet sur les tremblement mais ça n'a aucun effet...

Le psychiatre du centre expert en bipolarité ma dit de prendre du propanolol (comme quoi il ne regarde pas mes autres traitement) l'isoptine a comme effet secondaire un ralentissement du rythme cardiaque et le propanolol a aussi un ralentissement du rythme cardiaque.

Donc si je n'avais pas vérifié je me serais retrouvé avec 2 médicament qui baissent le rythme cardiaque...

Sans parler de la phase de fin du psychiatre expert en bipo "temps que vous ne ferez pas de tcc et d'emdr vous finirez triste et malheureux jusqu'à la fin de votre vie... Il m'a achevé avec cette phrase, moi je voulais juste changer de traitement pour arrêter mes tremblement. 


RépondreCitation
Hello
(@hello)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 11 mois
Posts: 56
 

@Pimouss, tes collègues sont vraiment de gros blaireaux (désolée). J espère que c est plus de la bêtise que de la méchanceté. J espère qu ils n imaginent même pas les conséquences de leurs moqueries, qui m affecteraient moi aussi si j étais à ta place. Tu as bien fait de faire valoir tes droits et de les faire rappeler à l ordre de façon indirecte. Je compatis.

À une période, avec un traitement j avais comme effet secondaire des mouvements involontaires. Je ne pouvais pas rester assise sans bouger, on a changé de molécule. Combien de temps as tu essayé ton traitement ? Certains effets secondaires s atténuent avec le temps. 


RépondreCitation
marie-lou
(@alice)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 144
 

Moi je serais toi,je changerais de psy.tu peux faire un courrier à la direction du centre en disant que tu veux changer de référent.

Un psy en libéral n'osera pas changer ton traitement parce qu'il n'est pas spécialisé en troubles de l'humeur, même si finalement,il pourrait être aussi capable que l'autre.Mais s'il y a un problème et une plainte ,il sera reconnu sans doute comme fautif.

J'abandonnerais le centre pour ne garder qu'un psy en ville.Mais un psy qui t'accorde plus que 15/20 minutes par séance.

et ce n'est pas vrai que tu prends le seul traitement possible.il y a assez de molécules pour faire d'autres mélanges.Quand ça ne marche pas ,on change.

et ton médecin n'a pas l'air de savoir qu'on ne peut pas faire une ttc quand on va très mal.d'un point de vue humain,il ne vaut rien  ce type là.

bon courage.


RépondreCitation
marie-lou
(@alice)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 144
 

au début de ma maladie,j'ai voulu faire de l'emdr.mais comme je n'avais vécu de traumatisme,le psychologue que je suis allée voir a refusé en me disant que ce serait pire après.

mais c'était peut-être faisable,je n'en sais rien.


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Posts: 548
 
Posté par: @alice

Un psy en libéral n'osera pas changer ton traitement parce qu'il n'est pas spécialisé en troubles de l'humeur, même si finalement,il pourrait être aussi capable que l'autre.Mais s'il y a un problème et une plainte ,il sera reconnu sans doute comme fautif.

Le psychiatre est le médecin spécialisé dans les troubles psychiques, je ne vois pas pourquoi il s'empêcherait de modifier un traitement pour un de ses patients, comme n'importe quel médecin de toute spécialité, pour adapter le traitement.

 

Il n'en reste pas moins pour moi qu'une prise en charge ne peut pas se résumer à de la pharmacothérapie. Mais cela ne reste que mon avis.


RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

@alice 

l’emdr il faut le fair en période d’euthymie. C’est pas que pour les traumatismes. Ça peut être aussi pour les pensées envahissantes. 


RépondreCitation
marie-lou
(@alice)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 144
 

Stefa,

en fait,je me suis mal exprimée.quand on est suivi par un centre et en libéral en même temps,il faut bien qu'il n'y ait qu'un seul traitement.et pimouss dit qu'il est soigné dans un centre spécialisé en bipolarité. alors,à moins que le libéral trouve que le traitement est une ineptie,il le gardera.

bref j'espère qu'il trouvera un "vrai" médecin.


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Posts: 548
 

@alice Je pense en effet qu'il est capital d'avoir un psychiatre traitant. Le médecin généraliste, avec toute la disponibilité et la meilleure volonté qu'il peut avoir, peut se trouver démuni dans la prise en charge spécialisée.

Et qu'il faut aussi que l'information circule bien dans les deux sens entre le centre expert et le psychiatre traitant.

 

Sans oublier, à mon avis, la psychothérapie, car tout n'est pas que chimie et neurotransmetteurs.


RépondreCitation
Pimouss
(@pimouss)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 5
Début du sujet  

Bonsoir a tous.

En fait, c'est le centre expert en bipolarité qui m'a diagnostiqué et avec qui j'avais un rdv annuellement pendant 3 ans. Et je suis suivi à coté par un psy normal.

Quand j'ai tout diminué en novembre, c'était cool car les tremblements sont partis mais j'ai craqué fin janvier (grosse dépression).

Pendant cette période j'ai voulu tester un nouveau psychiatre et j'ai fait l'erreur de lui parler de centre expert en bipolarité. Résultat : il ne voulait rien changer par peur que si je me faisais du mal à cause du mauvais traitement, le centre bipolaire pourrait se retourner contre lui.

Je suis donc retourné voir ma psy (l'ancienne) il y a 2 semaines. Il a fallu argumenter mais je crois avoir trouvé la phrase qui lui a fait tilt "le traitement est supposé m'apporter un confort de vie et non l'inverse". Elle m'a changé de traitement, je prends maintenant 3 dépakote et 1 Abilify + un somnifère le soir et j'arrête le lithium demain (1 par jour actuellement).

Hélas avec ce traitement, les tremblements sont revenus mais à part l'irritabilité à laquelle je me suis habitué, j'ai aussi de nouveaux effets secondaires qui je l'espère ne sont que passager : 

Tremblements, sudation excessive, bouffée de chaleur, problème d'élocution et le pire insomnie.

C'est pour ça qu'elle m'a prescrit des somnifères mais même avec, je m'endors bien mais je me réveille 3-4h après sans pouvoir me rendormir.

Merci de m'avoir lu, passez tous une bonne soirée


RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce