Notifications
Retirer tout

Nouveau

 

Jerem
(@jerem)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Posts: 5
Début du sujet  

Bonjour 

C est ma première sur ce forum , j ai été diagnostiqué bipolaire en 2011 pas facile d en parler je me demande même si c est vrai encore aujourd'hui je prends du depakote je suis stabilisé 

J aimerais bien discuté avec des personnes qui ont des choses en commun avec mon parcours ou même des choses différentes 

En espérant avoir des nouvelles je vous souhaite à tous une bonne soirée

 

 

 

 

 


Citation
ver00
(@ver00)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

Cc

 

J'ai commencé par la dépamide et le solian, mais j'étais tellement mal, que j'avais l'impression d'être un zombie . Avec le recul, ça venait surement de moi, je me fermais à la vie, car, je ne la supportais plus . Par la suite, j'ai accepté la maladie, et les traitements par la même occasion .


RépondreCitation
Jerem
(@jerem)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Posts: 5
Début du sujet  

Salut 

Ah oui je ne connais pas ces médicaments , moi je sais que je me sens endormi avec l abilify j ai l impression d être dans un état second sinon je prends du depakote avec ça , ça va 

Je pense être stabilisé aujourd'hui 

En attendant des nouvelles je vous souhaite une bonne journée


RépondreCitation
vincent
(@vincent)
Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 22
 

PAIR AIDANCE ET ACCOMPAGNEMENT

Bonjour à toutes et à tous

Mon objectif est très clair et précis ; je souhaite vivement me positionner comme pair aidant et / ou accompagnant à court et moyen terme.

Je vais vous expliquer les raisons et les éléments déclencheurs qui font que cette démarche me tient profondément à coeur.

J'ai actuellement 44 ans et je pense être à un âge ou en remet en question des acquis familiaux, sociaux, culturels et pathologiques : la bipolarité est une maladie qui est extrêment complexe.

Enfin, je ressens un bel état d'équilibre, je trouve un sens à ma vie, je m'épanouis dans toutes mes activités.

Je suis musicien semi-professionnel en percussions africaines, je pratique la peinture acrylique depuis plusieurs années, je suis passionné de spiritualité et je pense que sans cette dimension de moi-même, je ne serais peut-être plus de ce monde.

Je suis en train de mettre en place un statut d'auto-entrepreneur.

J'aborde la dynamique de la pair-aidance, de l'accompagnement avec beaucoup d'humilité, sans trop d'orgueil. Je ne suis certainement pas à même de donner de grandes leçons sur le vie.

Ma démarche est inconditionnelle.

Mon passif :

- 10 ans de dépression carabinée;
- 4 mois d'HP,
- 4 pétages de cables maniaques d'1 mois chacun,
- 15 ans de développement personnel,
- 4 ans de psychothérapie,
- 3 ans d'accompagnement par des thérapeutes en soins énergétiques
- 10 ans de suivi psychiatrique

C'est un peu abstrait, mais je désire faire de ma maladie une force et la faire passer de l'ombre à la lumière.

Je peux avoir des doutes, encore des états de fragilité et de vulnérabilité mais à l'instant T je me sens globalement assez au clair et en cohérence avec moi-même.

Pour faire simple : je souhaite par exemple accompagner des personnes qui débutent dans la maladie, qui sont en questionnement, qui se sentent extrêment fragiles...

Je ne suis pas psychiatre, pas médecin, pas psychothérapeute...

Quelques mots clés ; AIDER / SOUTENIR / ECOUTER / CORRESPONDRE / CONFRONTER / DENOUER grâce à mon expérience personnelle.

Je vais petit à petit me former, créer des réseaux pertinents, me nourrir de témoignages, faire des rencontres, et j'espère devenir un expert dans 2/3 ans. ( et si c'est 5 ans, pas de souci pour moi)

Bien, je commence le job ; mon e-mail perso est le suivant ; robin_v94@hotmail.com.

Et peut-être dans un deuxième temps; après un premier échange par mail , je laisserai volontiers mon no de téléphone portable.

Voila, Au plaisir de vous lire.

Le traitement qui m'assure un équilibre (il est correct sans aucun effet secondaire) est le suivant :

-Depakote
-Effexor
-Lepticur
-Lamotrigine
-xeroquel

Je tens à péciser qu'un traitement efficace peut ressembler à un parcours du combattant.

En tout cas, plus la maladie est décelée tot, plus les résultats sont positifs.

A bientôt.

Vincent.

 

 

 


Sol aime
RépondreCitation
Sol
 Sol
(@sol)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 9
 

@vincent :

Tout d'abord merci pour ton post plein de générosité. Je ressens ton offre comme un cadeau que tu nous fais à tous et à toutes, et je suis justement très intéressée par la pair-aidance à laquelle je crois beaucoup pour rompre l'isolement et initier un début de re-socialisation. J'ai déjà fait un premier pas en participant à une réunion d'information organisée par une association gérée par des patients et des bénévoles, mais comme c'est du présentiel, avec la pandémie en roue libre actuellement, je suis pleine d'incertitudes sur l'opportunité de continuer maintenant même si je voudrais bien.

Je pense t'envoyer un e-mail (en tenant compte de tout ce que tu nous as dit ici), mais pas tout de suite : il faut que je réfléchisse à ce que je veux vraiment te dire, et j'ai besoin d'un peu de temps pour clarifier ma pensée, ma demande et (pourquoi pas) mon offre. En effet je suis dans une certaine confusion mentale due à la maladie, et aussi je me fatigue très rapidement (peut-être à cause de la maladie aussi, mais surtout, je crois, du traitement assez costaud que je prends pour la contenir).

A bientôt de toute façon, et encore merci.


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 12 mois
Posts: 548
 

@vincent je loue ta démarche mais je pense sincèrement qu'il te faut un minimum de formation en pair aidance. Il y a un du a Lyon par exemple. Ce serait sécurisant pour toi et pour les personnes que tu souhaites aider au mieux.


RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

J'ai été tentée de faire de l'humour, mais peut-être est-ce non adapté, non souhaité, et éventuellement perçu comme offensant... Donc je m'abstiens. 


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 12 mois
Posts: 548
 

@jerem Tout d'abord pardon, j'ai fait une réponse à Vincent (dont la démarche est fort louable) sans te souhaiter la bienvenue d'abord.

 

Accepter le diagnostic de la maladie est difficile pour la majorité d'entre nous, si ce n'est la totalité. Ce sont surtout les conséquences qui ont été difficiles à accepter pour moi, le retentissement sur la vie étudiante, puis professionnelle, surtout. L'impact sur les proches, notamment mon fils (qui est aujourd'hui en terminale).

J'ai une forme de maladie un peu difficile à stabiliser, et dois régulièrement être hospitalisée (pour des dépressions sévères surtout, je ne monte pas très haut en hypomanie).

 

Au plaisir de te lire

 


RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce