Notifications
Retirer tout

Nouvelle

29 Posts
9 Utilisateurs
2 Likes
1,434 Vu
Audrey45
(@audrey45)
New Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 1
 

Bonjour à tous, j'ai une problématique mon ex compagnon et bipolaire, à été diagnostiquer adolescent mais je l'ai su qu'après notre séparation j'avais des doutes concernant les phases qu'il pouvais avoir. 

Après notre séparation cela à été dur à gérer car l'aimant toujours j'aimerai lui redonner une chance car je n'arriver plus à supporter ces fameuses phases, je me rendais malade tout ça par rapport à ses trouble bipolaire j'aimerai revenir avec lui mais je ne peut plus supporter ce comportement comment faire pour l'aider sans revenir dans le même schéma, peur de reprendre une vie de couple malgré tout.

Merci pour vos conseil et vos réponse par avance. 


   
RépondreCitation
Lenvoldelalbatros
(@lenvoldelalbatros)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 78
 

Bonjour et bienvenue!

1) prendre tes médicaments (ce qui te protégera de crise dépressive ou maniaque mais n'evitera pas de reprendre tes mauvais comportements).

2) abstinence TOTALE de drogues ou alcool (qui te permettra d'être plus lucide et commencer une thérapie efficacement) et à VIE (dis toi que tu es allergique).

3) suivre la thérapie conseillée (ce qui évitera de reprendre tes mauvais comportements).

 

GROS HUG et courage Emi!!!

 

On t'aimera jusqu'à ce que tu t'aimes. (Et après aussi...)

Annonce

   
RépondreCitation
Lenvoldelalbatros
(@lenvoldelalbatros)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 78
 

@audrey45 bonjour,

Tu l'as dit, tu n'arrivais plus à supporter son comportement, à lui de se prendre en main, tu ne pourras pas aider quelqu'un qui ne le veux pas mais tu n'as pas à t'infliger de supporter ça donc aide toi, respecte toi: à lui de décider de se traiter mais pour l'instant pars tant qu'il ne le fera pas sinon tu entretiens son comportement puisqu'il voit que tu restes.

Le message au dessus décrit le parcours qu'il doit faire mais la première chose est d'en avoir le désir. 

 

Courage Audrey. 


   
RépondreCitation
yannounnet1973
(@yannounnet1973)
Estimable Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 173
 

@lenvoldelalbatrois j'adore la solution est prendre son traitement son régulateur de l'humeur son antidépresseur ses anxiolytiques son somnifère ou hypnotique un deux neuroleptiques genre une boçnne dose ede cheval sur tu fais chier personne tu 'es un zombie p)ar la dessus surtout pàas de plaisirs pas de drogues opas d'alcfool la cigarette à màon avis pas mieux faire du sport au (alenti me né une vie stable horaires coucher et lever enfin car il faut conclur par du positif psychologique une thérapie qu'elle soit collective indivividuelle discursive cognitive ou voir psychanalytique ce qui est très (rare de noàs ,jours c'est long et plus à; la mode 


   
RépondreCitation
Lyleith
(@lyleith)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 342
 

Yann, ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec le fait de prendre des médicaments que tu dois critiquer ceux qui conseillent d'en prendre pour aller mieux.

La plupart des psychiatres spécialisés dans les troubles de l'humeur diront la même chose: avec un traitement, même très léger, on peut se stabiliser. L'idéal est de suivre une thérapie, celle qui nous conviendra le mieux, et de prendre un médoc ou deux pour régulariser l'humeur et nous permettre de vivre comme tout le monde.

L'alcool et les drogues sont connues pour déstabiliser davantage les personnes bipolaires. On est nombreux ici à se plaindre de nos addictions. On fume plus que les autres, on a tendance à abuser de l'alcool voire de la cocaïne ou autres en phase maniaque. L'alcool, ça nous permet d'oublier nos soucis le temps que ça dure, et quand ça redescend, on s'enfonce dans la dépression. Pareil pour les drogues. Personnellement je considère qu'on peut boire un verre à une soirée de temps en temps, on a le droit de vivre. Mais boire tout court ou abuser d'autres substances, ce n'est bon pour personne et encore moins pour nous. Ça empire les phases maniaques, ça aggrave la dépression.

Si tu penses que profiter de la vie c'est fumer stick sur stick et boire dans ta chambre chez ta mère à 40 ans, je suis contente que tu sois heureux. Si tu penses que les traitements nous transforment en zombie alors que toi tu as trouvé le moyen de ne pas en être un en fumant autant de cannabis, c'est super. Mais s'il te plaît arrête d'encourager les autres à vivre comme toi. Tu penses être stabilisé grâce à la drogue tout en nous disant (ça se voit aussi dans tes posts sans ponctuation et difficiles à lire) que tu es sans cesse en phase maniaque. Ça ne fonctionne pas tellement ton truc. Mais si tu penses que ça fonctionne pour toi, parfait. Ça ne marche pas pour tout le monde. Pour la plupart des personnes bipolaires, l'alcool et la drogue, ça fout la merde dans quelque chose qui n'est déjà pas bien clean à la base.

Désolée d'être cash mais parfois une goutte d'eau suffit pour faire exploser mon vase.

Alors oui, l'idéal c'est de trouver un bon psychiatre qui nous suive très régulièrement, un psychologue à qui on arrive à se confier et un traitement pas trop lourd qui nous stabilise sans nous causer de désagréments. Ce qui me semble important aussi c'est d'essayer de bien dormir, à heures fixes si possible. Ça aide vraiment à stabiliser l'humeur.

Bon courage 


   
RépondreCitation
yannounnet1973
(@yannounnet1973)
Estimable Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 173
 

comment t'expliquer qu'au final je ne parle qu'en mon nom rien n'est valable pou r les autres aucontarire je suis pour le témoignage individuel mais éviter les conseils

Dans un tou tpremier lieue je suis sous tratement je prends deux effexor lp75mg par jour des antidépresseur et trois xanax 0,50mg mar jour en dépression j'ajoute 1 solian 100 un neurleptique anxiolytique sans sydrme estra oyramidal à party cela rien en cas de phase manique je descend mon antidpésseur sde 2 à 1 donc je ne prend splus qu'un effexor lp 75 en lieue et place du xanax je prend lysanxia 10 et 1solian 100 pour me calmer et j'avous fumer ducannabis la jourkéne en éatt maniqaque alors que stabilisé uniquemen à partir de 3 ou 4 joints maximum pour l'angoisss et l'endormissement en regardant la télé la nuit u il y a moin s d'ondes vu que la pluspart des personnes dorment je suis un oiseau de buit comme certain artiste 

en fait ce qui me gekait la présentaiopremièrement prrend tes médicament deuxièment pas de drogues pas d'ancool troisèmemt une thérapie san solus de précision cela faiu un peu cuisine parfaite quie marche vous êtes forcément stabilisé 

Mais par auilleirs je précise que jamais je ne pousseria quelqu'un faire quoi que se soi c'àd arr^éter les médicaments les augmentés se drguer boir en aucun cas je ne ferais ce genre d'apologie de conseil j'espère m'^tre bien fait ompdre malgré les fauttes de clavier e ne regadre pas l'écran à fait mal aux yeux je fixe le clavier merci bien à vous et désolé pour le qui proquos

Ce message a été modifié Il y a 3 ans paryannounnet1973

   
RépondreCitation
Lenvoldelalbatros
(@lenvoldelalbatros)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 78
 

Bonjour a tous! 

Et oui c'est cela, la cuisine "parfaite".

1) prendre les médicaments prescrits par un psychiatre (pas d'auto-medication)

2) important: arrêter tout produit altérant le comportement, ça en revanche, ça ne tient qu'a toi, il y a d'autres plaisirs dans la vie que l'ivresse ou plutôt la fuite. Si tu ne les vois pas encore, regarde mieux.

3) la thérapie, elle est propre à chacun, personnalisée selon les cas et un psychiatre pourra te conseiller mais une thérapie se fait de préférence "clean" et stabilisé par les médicaments. Sinon c'est faussé et le thérapeute ne pourra pas forcément bien travailler.

3 qualités requises:

La bonne volonté, l'ouverture d'esprit et l'honnêteté. 

 

Bien à vous.


   
RépondreCitation
Magneto44
(@magneto44)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 18
 

Bonjour à tous et à toutes. Ce matin j'ai eu une baisse de moral de quelques minutes puis j'ai repris le dessus et ça le fait. Je suis sous depamide depuis 2 semaines.je prends aussi zyprexa depuis 17ans.j'avais commencé à 25 mg. Et depuis plusieurs années je suis à 5mg. C est difficile socialement au travail. J'aimerais quelques conseils svp. Je précise que j'ai fait une grosse crise y 5mois et que je mets du temps à m'en remettre. Je garde la tête haute et favorise la positive attitude. Merci pour vos conseils les amis 


   
RépondreCitation
Page 2 / 2
Annonce
Annonce
Annonce