Notifications
Retirer tout

Nouvelle

 

DadaDidou
(@dadadidou)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 1
Début du sujet  

Bonjour à tous.

Je connais ce site depuis un bout de temps, mais jamais eu "envie" de dire quelque chose car je vois que beaucoup de choses ont déjà été dite. Et surtout je me l'avoue, peur.

Peur de faire partie "d'un groupe de personne dites malades?"

Je ne sais pas. Cela veut dire pour moi reconnaître que je suis effectivement malade, ou du moins ai une "pathologie" comme on dit.

Hé, oui! Comme certains d'entre vous j'imagine, j'oublie parfois que j'ai ses fameux soucis de santé quand ça va.

Bref, de mon côté on m'a reconnu cyclothymique à 19 ans (j'avais déjà des antidépresseur dès l'âge de 13 ans.) Mais n'ai fait une crise qui a tout fait basculé à mes 30 ans environ et là j'ai eu un thymorégulateur. Bref...

J'ai une chance dans ma vie c'est d'être plutôt bien entouré.

Sauf quand je fais mes propres rencontres de personnes mal attentionné qui me bouffe sans que je le vois toujours, enfin...

J'ai fais ce qui s'appelle une décompensation en avril dernier avec re hospi et depuis c'est toujours chaud, notamment niveau travail, ayant abandonné beaucoup de projets et boulots.

Je souhaitais faire mon boulot autrement, mais ça c'est transformé en plus de non confiance en moi, de recherche de boulot intérimaire non en lien avec mon travail habituelle (mais en gardant ce boulot incertain toujours dans un autre pendant de ma vie car c'est mon métier premier)

Et là, même pour des emplois que j'ai fait y'a des années. Travail sur courte période qui ne nécesite pas un engagement total (ex: 1 sem ou 2 teleconseillière ou autre: Clairement les amis est-ce que c'est très grave si ça se passe mal sur ces 2 semaines? Alors qu'après le contrat je ne les revois plus jamais? Bien sûr que non! Ma vie n'est pas en danger!)

Hé bien pourtant, malgré tout, je stress, me sens mal à l'idée de retravailler même dans mon métier premier qui est artistique.

Psy: "Oui, il faut que vous travaillez, vous êtes tout à fait capable et c'est mieux pour vous!"

J'y reviens plusieurs temps après hyper mal. Psy: "Il faut faire attention à votre santé, vous ménager!"

LOL

Je suis toujours un peu pommée actuellement dans ma vie, mais je commence juste à refaire un peu surface, mais je vois et sens bien que j'ai perdue beaucoup de mes capacités : énergie, réactivité, envie, dynamisme, enthousiasme réel, concentration, mémoire, intellect, physique. C'est ouille!

Et ma famille et mon compagnon ont tellement "l'habitude" de mes crises etc..

Ne comprenne plus que je me sens vraiment perdue.

Et je ne sais pas comment vous vous en sortez, vous cyclo, dites-moi?

Mais c'est relou je trouve de finalement être en déséquilibre et reconnu comme ayant une pathologie et n'étant pas considéré comme un handicap alors que perso ça handicap ma vie très très souvent.

J'arrête là mon blabla.

Dites-moi, vous ce que vous pensez de cette ambiguité, malade/pas "vraiment" malade?

Merci à vous tous de m'accueillir et j'aurais plaisir à vous lire.

DadaDidou

 


Mily ont aimé
Citer
Étiquettes du sujet
Mily
 Mily
(@mily)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 379
 

Bonjour Dadadidou ! J'adore ton pseudo que je trouve très mélodieux 🤗 

Perso entre le malade vs pas malade j'ai arrêté de me prendre la tête (pour le moment 😁) les étiquettes, j'en ai ma claque et je trouve qu'un individu ne rentre pas dans une case. C'est ma façon de voir les choses. 

Pour ce qui est du boulot, j'aurais envie de te dire "écoute toi" peut être n'es tu pas encore tout à fait stabilisée. Tu le dis toi même avec tes problèmes de concentration, de mémoire, etc ... Peut être dois tu te laisser le temps de récupérer encore ? 

Moi j'ai fais ma dernière décompensation il y a presque un an et je commence tout juste à récupérer mes facultés (et j'ai encore une très grande fatigue) Je pense que chacun est unique pour son rétablissement. Je ne suis qu'un exemple parmis tan d'autres et non une norme. Ce n'est qu'une suggestion mais entre ce que te dit ton psy et ce que toi tu vis au fond de toi, il peut y avoir une marge.

En général de ce que j'ai pu en comprendre, ils nous encouragent à travailler mais à nous de voir si nous sommes prêts (fatigue, concentration, mémoire, angoisses etc...)

As tu lu la BD "goupil ou face" de Loulubie ? Elle m'a grandement aidée dans l'acceptation de mes particularités (ou maladie n'ayons pas peur des mots) je te la conseille grandement. Comme toi elle est cyclotimique et travaille dans le milieu artistique ☺️

Bienvenue à toi en tous cas, au plaisir de te lire 😉


RéponseCiter