Forum des bipotes

Notifications
Clear all

[Sticky] Presentation

Page 23 / 24
 

NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@laetitiadev

Mais je t'en pris, tout le plaisir est pour moi. Je ne le partage pas, quel égoïste... Sans plaisanter, on est  "peu" à avoir cette affection, internet permet de nous rapprocher et de surmonter une partie de nos questionnements, utilisons-le. Attention aux conneries ou défaut d'interprétation, il y a du grain et de l'ivraie sur le réseau. Faut croiser et relativiser, j'insiste sur ce dernier mot.

N'hésite surtout pas, au pire, personne ne te répondra. Le temps passera, l'acceptation sera tienne, mais peut-être jamais complètement. Reste une mère responsable, prends tes médocs, si ce n'est pour toi, c'est pour tes gosses. La psycho est un complément important. Si tu cherches des infos, revient vers moi, il n'y a pas que moi non plus. On est 1 à 2 millions en France.

A te revoir ici

NooN

 


RéponseCiter
peter44.
(@peter44)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 2
 

Bonjour et merci pour ce blog
Si vous cherchez à obtenir un vrai permis conduire français ou belge enregistré, tout en vous protégeant du CORONA VIRUS en restant chez vous! alors vous êtes à la bonne position car le service que nous vous proposons concerne l'obtention des documents officiels que vous souhaitez obtenir. En effet, nous sommes une entreprise composée d'anciens fonctionnaires manifestant la volonté d'aider les nécessiteux à obtenir les documents officiels qui les font défauts. Nous sommes présents depuis bientôt 07 ans dans le secteur et dans l'ensemble du territoire Français et Belge. Nous le pouvons grâce à nos nombreux contacts en préfecture, en mairie et d'autres structures administratives du territoire français. Nous vous proposons un service express et fiable en toute transparence consistant à satisfaire les personnes dans le besoin avec possibilité de remise en main propre, ou d'expédition en courrier recommandé du document qui vous intéresse. Vous pouvez nous contacter par email à l’adresse:[email protected] ; Sur ce, nous restons en attente de vos inquisitions en espérant que votre satisfaction renforcera notre fiabilité auprès des sceptiques et bien sur vous aurez la possibilité de rencontrer des gens satisfaits par nos services.


RéponseCiter
Magneto44
(@magneto44)
Mini Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 15
 

@tichouryn60 salut Brigitte

 


RéponseCiter
lolek71
(@lolek71)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 3
 

Que dire de plus que ce que chacun ne sache déjà ?

Un coup Goupil

Un coup Gouface

Comment gérer ?

À qui parler d'un état réel ? Une non foutaise ? Bref, me voilà, là. À me demander si quelqu'un va me prendre au serieux. Un jour. j'ai trouvé ce forum sans chercher bien loin. Welcome to myself, maybe ?


RéponseCiter
Chams94
(@chams94)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 2
 

Salut à tous 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@chams94

Salut à toi Chams.

Bienvenue sur le forum.


RéponseCiter
Chams94
(@chams94)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 2
 

Merci


RéponseCiter
Miras
(@miras)
Mini Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 6
 

@lolek71credibite? Comment rester crédible avec cette maladie ? M'en parle pas ! 


RéponseCiter
Aude1998
(@aude1998)
Micro Bipo
Joined: 4 months ago
Msg: 1
 

Bonjour,

Je viens d'être diagnostiquée bipolaire. J'ai un ad Deroxat car je suis en phase dépressive, je commence le lamictal et j'ai du Xanax pour de fortes angoisses.

J'espère m'intégrer sur ce forum.

À bientôt


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@aude1998

Bonjour à toi Aude,

Et Bienvenue ici.

Au plaisir te lire pour échanger avec tous.

NooN


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 71
 

Bonsoir à tous,

 

Cela fait quelques semaines que je lis vos conversations sans pour autant m'inscrire mais, hier soir, j'ai passé le cap. J'ai 37 ans, je suis en couple et ai des beaux-enfants. J'ai bien failli tout envoyer valser au mois de septembre lors d'une belle crise maniaque... En effet,  cela va faire 3 ans que je suis avec mon conjoint. Et, j'avais arrêté le dépakote il y a environ 2 ans pour un éventuel projet de grossesse (en accord avec mon psy,  qui me pensait suffisamment forte et stabilisée). Seulement, juste à la fin de mes congés ( après une dense période de travail depuis le confinement) est arrivée une belle crise maniaque). Le problème c'est que j'avais prévenu mon conjoint de ma fragilité sans parler de bipolarité et que j'ai mis des semaines à accepter un nouveau traitement et une hospitalisation. Je suis sortie en décembre encore maniaque. Et, depuis janvier j'ai le retour de la médaille avec une belle dépression ( avec beaucoup de culpabilité puisqu'à cause de mes délires nous nous retrouvons à vivre chez ma belle-mère).

Pour retracer ma bipolarité, je pense l'être depuis toujours mais elle n'a été réellement diagnostiquée qu'en 2008 lors d'une hospitalisation. ( il y en a eu 3 autres depuis).

J'ai vraiment du mal à accepter la situation puisque je n'avais pas fait de crise depuis 5 ans (et presque 2 ans sans traitement). Le fait d'avoir replongé me confirme que je ne serai jamais à l'abri. Mon conjoint me soutien et reste avec moi malgré mon état mais je n'arrive pas à remonter. Et , j'ai peur qu'il finisse par se lasser. Car, je me pousse au quotidien pour l'assister dans la vie courante mais je suis une coquille vide, je ne parle que très peu et attend chaque jour, impatiemment, la nuit pour pouvoir oublier.

Je pense que ce forum peut m'aider à me sentir moins seule et à accepter ma condition. 

J'aimerai aussi retrouver de l'espoir et aimerais avoir vos témoignages sur vos plus longue période de stabilité car j'ai me sentiment que je ne verrai pas le bout du tunnel.

Aussi, pensez-vous que le contexte sanitaire a pu nous fragiliser encore plus? 

En ce qui concerne les traitements,  je suis sous xeroquel 200 mg que l'on remplace doucement par le lamictal pour essayer d'enrayer la dépression.

 

Au plaisir de vous lire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@eliebipbip

Salut à toi et bienvenue sur le forum.

Comme toi, j'ai failli envoyer toute ma famille valser il y a 2 ans, j'en ai 45 aujourd'hui. Malgré mon traitement, j'ai eu le prémisse d'une crise il y a peu, suite à une "proposition" de rupture professionnelle. La crise est enrayée mais je suis fragile depuis, je balise d'un rien.

Posted by: @eliebipbip

J'ai vraiment du mal à accepter la situation puisque je n'avais pas fait de crise depuis 5 ans (et presque 2 ans sans traitement). Le fait d'avoir replongé me confirme que je ne serai jamais à l'abri.

En effet, j'ai aussi découvert que je ne suis, comme toi, pas à l'abri de cette chose.  Il ne me reste que deux choix. Subir ou agir.

Le simple fait de venir sur ce forum montre que tu as déjà choisi la bonne option.

Je ne pourrais pas te renseigner sur le sujet d'une stabilisation probante car encore "jeune" dans ce cas, mais ce sera avec plaisir que m’emploierais à te répondre, si je m'en sens capable.

Posted by: @eliebipbip

Je pense que ce forum peut m'aider à me sentir moins seule et à accepter ma condition. 

Tu fais bien de venir ici, il m'a fallu des mois avant de vraiment écrire. Mais j'ai pu apprendre que de bonnes âmes sont présentes sur ce forum, en soutien aux autres. L'acceptation est un process difficile, et à mon humble avis, n'est jamais complète.

Posted by: @eliebipbip

Aussi, pensez-vous que le contexte sanitaire a pu nous fragiliser encore plus? 

Sans aucun doute, il n'y a qu'à voir le tiers d'étudiants qui souffrent de leur solitude :

https://www.allodocteurs.fr/maladies/psychiatrie/depression/la-crise-sanitaire-plonge-les-etudiants-dans-une-grande-detresse-psychologique_30648.html

Pour les autres, malades ou non, le sujet est encore plus vaste vu la pluralité des situations.

Au plaisir de te lire

NooN


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 71
 

@noon

 

Merci de ta réponse.  Comme une imbécile, j'avais pris le temps de te faire une réponse digne de ce nom, mais, je ne sais pas comment j'ai fait mon compte, j'ai changé de page avant de cliquer sur "repondre".

La fatigue se faisant fortement sentir ce soir, ne m'en veux pas si je te réponds que demain.

 

Passe la plus douce soirée possible.

 

 

 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@eliebipbip

Aucun souci. Il n'y  pas d'urgence.

Tout le monde y a eu droit au moins une fois. Quand c'est long, j'en fais un copié/collé autre part, histoire d'assurer le coup. Je me suis déjà brûlé les doigts à d'autres reprises.

A bientôt alors !

 


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 71
 

@noon

 

Bonjour, j'espère que tu vas bien. Je te réponds enfin. A vrai dire je prends un peu sur moi car même écrire me pèse en ce moment. Mais, tu as pris le temps de me rendre, donc je me dois d'en faire autant.

J'imagine qu'une proposition de rupture doit être difficile à digérer, en dehors de toute sensibilité. Si j'ai bien compris ça n'a pas aboutit ? Tu travailles encore?

Pour ce qui est est de la famille, une partie de moi m'a retenue en phase maniaque. Je pense que c'est le fait d'avoir vu qu'il restait et faisait tout pour m'aider alors que je lui ai fait beaucoup de mal ainsi qu'à ses proches et surtout ses enfants. Aujourd'hui je culpabilité énormément et une part de moi aurait encore envie de tout plaque pour les protéger,  oiur pouvoir m'isoler mais surtout car je  ne me sens pas à la hauteur...

Penses-tu qu'on puisse vraiment agir sur la maladie, quelque soit la phase? Quand je suis en up, je n'écoute personne, je suis exécrable, mégalomane et surtout je ne considère pas malade. Et quand je suis en down, je me pousse un minimum pour mon conjoint et ses enfants, mais je ne vois rien évoluer. Je n'ai toujours pas l'envie  de me lever le matin et attends le soir avec impatience. 

En effet,  je ne vois que de la bienveillance sur ce forum, d'où mon inscription. Mais, je suis comme toi, je pense qu'on ne peut jamais accepter cette foutue maladie. Cela peut paraître choquant, mais je pense que  j'accepterais beaucoup plus facilement une maladie physique. Puis, je pourrais en parler aux autres sans tabou. Car, ce qui est le plus fatigant , est de devoir tenir une certaine façade en société...

Pour ce qui est du contexte sanitaire, je ne saurai jamais s'il a fait partie des facteurs ayant contribué à ma décompensation. Mais il est certain que la situation est anxiogène pour tous. Je me dis que pour les jeunes qui commencent leur vie, cela doit être bien compliqué. 

Je te souhaite un bon dimanche.

 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 71
 

Ps: désolée pour les fautes,  la prochaine fois je prendrai le temps de me relire avant de poster!


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@eliebipbip

Salut à toi,

Pour les fautes, il n'y a pas mort d'homme, ou de femme...

Il est certain qu'en phase dépressive, on ne crée pas trop de problèmes, replié sur soi-même. La phase maniaque est la plus expansive et à mon avis, de loin la plus difficile à gérer pour nos proches.

Ma femme subissait mes assauts, mes agressions verbales répétées, mais vu que nous ne savions pas que j'étais atteint d'une quelconque maladie et que je changeais continuellement de comportement, nous continuions machinalement à voguer sur une galère, entre accalmie et tempête. Elle était abasourdie, et de mon côté, je pensais avoir découvert un nouveau moi, dopé par l'hypersexualité, et dont les nerfs affleurait l'épiderme simultanément. Un gars qui savait ce qu'il voulait, un mec, un vrai, avec tout plein de "virilité" dedans.

Posted by: @eliebipbip

Je pense que c'est le fait d'avoir vu qu'il restait et faisait tout pour m'aider alors que je lui ai fait beaucoup de mal ainsi qu'à ses proches et surtout ses enfants. Aujourd'hui je culpabilité énormément et une part de moi aurait encore envie de tout plaque pour les protéger,  oiur pouvoir m'isoler mais surtout car je  ne me sens pas à la hauteur...

Je comprends, j'ai fait subir un enfer à ma femme comme à mes gamines. Je m'étais demandé, et je me demande encore aujourd'hui, si je ne devrais pas m’éclipser. Pourtant, ce n'est pas une solution et même un danger potentiellement mortel pour le malade. Nous ne devons pas baisser les bras, pour ceux qui nous aiment et pour nous-mêmes. Arrivera un jour où tu retrouveras une nouvelle stabilité, comme je l'espère me concernant.

Posted by: @eliebipbip

Penses-tu qu'on puisse vraiment agir sur la maladie, quelque soit la phase?

Du haut de ma petite histoire, je dirais oui et non. Oui, pour la partie maniaque, la pharmacopée doit contenir ce qu'il faut pour briser une montée. Je dis bien une montée, et c'est là que notre entourage doit intervenir au plus tôt entre autres. Après, c'est la mégalo qui parle et nous devenons inatteignables. N'oublions pas que nous sommes tous différents, chacun réagira à telle molécule, à telle posologie.

Arrivé sur en haut du grand huit, ça devient très compliqué. Me concernant, j'étais en mixte, je supportais très mal cette situation (nervosité au zénith), et c'est cela qui a sûrement fait que je suis allé aux urgences de mon propre chef, et que j'ai accepté l'hosto et tout le reste, sans broncher.

Pour la phase dépressive, on pourrait aisément remplacer un coussin de canapé. Un coussin n'a jamais fait de mal à personne que je sache. Ce qui pose problème, c'est que nous avons des engagements que nous ne pouvons plus remplir, ce qui est problématique dans une famille. Je pense aussi que c'est dans ce cas qu'il est le plus difficile d'agir. Les AD étant un risque, tout en ayant un délai d'action long.

 

Posted by: @eliebipbip

Cela peut paraître choquant, mais je pense que  j'accepterais beaucoup plus facilement une maladie physique. Puis, je pourrais en parler aux autres sans tabou. Car, ce qui est le plus fatigant , est de devoir tenir une certaine façade en société...

Ça serait tellement plus simple. Quand j'entends que la dépression et le suicide sont dus à un manque de volonté... Pas besoin d'en dire plus. Par contre, avec un diabète, la compréhension est plus simple, la case dans lequel on met la personne est claire et délimitée. Les gens n'ont pas peur d'être piqué à mort par quelqu'un qui en est atteint. Mais surtout, le diabétique ne renvoie pas l'image glauque de ce qu'ils pourraient devenir un jour, l'indicible de la maladie mentale. La vision du psychopathe à long couteau a encore de beaux jours devant elle.

 

Posted by: @eliebipbip

J'imagine qu'une proposition de rupture doit être difficile à digérer, en dehors de toute sensibilité. Si j'ai bien compris ça n'a pas aboutit ? Tu travailles encore?

Et justement, je n'ai pas pu cacher cette facette nouvelle de mon carnet de santé. Donc à ce jour je suis en arrêt de travail (avec un début de up cassé), mais les hostilités vont reprendre à mon retour.

Quand tu dis que j'ai du mal à digérer la chose, je dirais plutôt que j'ai une occlusion sévère. Je me suis démené et donc fait gagné du flouze à la boite pendant quelques années. Mais grâce au Covid, le mouchoir peut enfin tomber au fond de la corbeille. Au niveau des arguments, pour tuer un chien, on l'accuse de la rage. Ça va sûrement se terminer par une guerre des nerfs, et je ne suis plus équipé pour. Mais il est hors de question de subir alors que ce taf a été un catalyseur au déclenchement de cette maladie.

Un seul mot d'ordre, prends soin de toi, et tu pourra être disponible aux autres.

NooN


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Nivelant
(@nivelant)
Mini Bipo
Joined: 1 month ago
Msg: 6
 

Bonsoir,

Mon message sera court ; je n'aime pas beaucoup m'étaler sur ce qu'il se passe dans ma vie.

Je suis quasiment certain d'être bipolaire et je dois passer des tests prochainement pour vérifier que c'est le cas.

A l'attention des personnes qui souffrent de cette maladie, je vous donne beaucoup de force et de courage. Je sais à quel point c'est difficile à vivre.

Voilà, ce sera tout pour ce soir.

Au plaisir de discuter avec vous.


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@nivelant

Bienvenue à toi sur ce forum.

En espérant pouvoir échanger plus dès que tu te sentiras enclin à le faire, à ton rythme.

NooN


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 71
 

@noon

 

Bonsoir,

Je ne sais pas trop quoi ajouter car je trouve que tu décris parfaitement les méandres de cette foutue maladie. Les termes employés et les images sont tellement justes.

C'est fou comme notre égo peut être surdimmensionné (et pas forcément à juste titre) en phase maniaque, et, à quel point, il est au plus bas et mis à rude épreuve en down.

Du point de vue professionnel , pour ma part, je n'ai pas mis de terme sur ma maladie. Mais mes arrêts venant d'un psy et la différence de productivité et de confiance doivent mettre la puce à l'oreille. Heureusement,  mon psy m'a arrêté dès les premiers signes du up...

Souvent le travail est un élément declencheur car je pense, que du fait de notre sensibilité, nous sommes trop investis et prenons les choses trop à cœur. Par contre, nous ne pouvons compter sur les employeurs pour avoir pitié de nous quand les arrêts maladie pleuvent.

Je comprends que tu ne veuilles te battre contre ton employeur. Sais-tu quelles issues s'offrent à toi?

@Nivelant , je ne peux que respecter cette envie de ne pas t'étaler. Étant en pleine dépression, je me pousse un peu à essayer de développer. Mais, sache que tu n'es pas seul et que même si c'est souvent bien trop long entre 2 crises, la stabilité et le bonheur nous sont accessibles. 

Belle soirée à vous 2.

 

 

 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@eliebipbip

Bonsoir à toi,

Merci pour tes remarques élogieuses envers ma façon de décrire la maladie. Elles me vont droit au cœur et gonflent mon égo atrophié, réduit à un raisin sec. Ceux qui ont le leur du format d'un zeppelin ne refuseraient pas non plus ce genre de coup de pompe supplémentaire.

Pour la mégalo en phase up, je dirais que pour mon cas, elle fut mitigée, car impure. Le côté mixte me rendait tellement agressif que je voyais clairement dans mon comportement que quelque chose clochait. Mes nerfs affleuraient mon épiderme, et les écorchures devenaient légion. Je commençais à souffrir "fortement" de cette situation, et ce fut la raison qui a fait que je me suis rendu aux urgences par deux fois, de moi-même. Il m'a fallu quinze jours supplémentaire après le deuxième passage pour que le monstre sorte du bois, et que j’atterrisse en HP, comme une bête attachée, mais dont la longe augmentait de longueur de jour en jour.

Posted by: @eliebipbip

Mais mes arrêts venant d'un psy et la différence de productivité et de confiance doivent mettre la puce à l'oreille.

J'ai été mis au placard dès mon retour. Et moins tu as de charge, moins tu en fais. D'un autre côté, j'avais du mal à m'investir de nouveau au niveau auquel je les avais habitués.

Posted by: @eliebipbip

Souvent le travail est un élément declencheur car je pense, que du fait de notre sensibilité, nous sommes trop investis et prenons les choses trop à cœur. Par contre, nous ne pouvons compter sur les employeurs pour avoir pitié de nous quand les arrêts maladie pleuvent.

C'est une question qui me turlupine ; notre propension hypothétique à nous investir dans un travail ou une activité. Je ne sais toujours pas quoi en penser, pour l'instant. Étant en reconstruction et en observation de ma petite personne, je verrais bien si mon implication fléchira ou non, dans un autre domaine que je vais devoir trouver, et qui devra me plaire un minimum.

Pour les patrons, ils sont là pour rendre une société profitable, rentable. Ils se doivent de se vêtir d'une certaine froideur dans leur décision, l'avenir de leur société est en jeu, dans une certaine mesure. Dans mon cas, celui qui cherche à m'éliminer ne m'a jamais supporté humainement, même s'il clame le contraire, le non verbal ne trahit pas. Pour autant, je convenais bien à mon poste depuis déjà quelques années.

Pour la bataille, je ne la souhaite pas mais elle se concrétisera si je ne trouve pas de porte de sortie qui se présenterait avant. Pour cette dite bataille, j'ai quelques munitions à ma disposition, dont je ne détaillerai pas les aspects ici. Je regrette de m'être trop étalé sur ce forum, même si nous sommes "protégés" par nos pseudos. Ou en saoulant les autres, tout simplement.

Concernant le monde du travail, il ne peut que tendre vers l'élitisme. En 2030, 30% des métiers devraient avoir disparus et seraient substitués par d'autres. Je ne discuterais pas le pourcentage ni le confirmerait. Mais il est sûr qu'être ouvrier va devenir délicat dans nos pays riches, où le service tend à supplanter l'industrie classique. Il y a tellement à dire sur les mutations sociétales (emploi, la cancel culture, la chute de la politique, nos démocraties aux abois, etc.) que nous sommes en train de voir venir, comme de simples spectateurs.

Mon pessimisme viscéral reprend les rênes ; on ne se refait pas, non ?

NooN

 

 


RéponseCiter
Page 23 / 24

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !