Notifications
Retirer tout

[Épinglé] Presentation

Page 28 / 29
 

anlor78
(@anlor78)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Posts: 1
 

Bonjour, cela fait 2 semaines que je lis beaucoup de message sur ce forum.

Ça me fait du bien.

Je suis en phase de dépression sévère et j'attends mon hospitalisation ( dans 3 jours).

J'ai 43 ans, je suis danseuse. Stabilisée pendant 10 ans sous depakote et grâce aussi à mon métier.

Aujourd'hui je suis à bout, je ne vois plus d'issue, ni professionnelle, ni personnelle. Même je me suis toujours relevée après les hospitalisations, là j'ai l'impression de démissionner de ma vie, d'aller me cacher pour ne pas charger mes proches mais je sais que là bas cela n'ira pas mieux.

Voilà, je n'attends pas de réponse particulière, j'avais juste besoin d'un endroit pour déposer tout ça sans être jugée.

Merci à celles et ceux qui m'ont lue.

Anlor


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 548
 

@anlor78 

Bonjour Anlor, vous devez être arrivée en hospit, et c'est une démarche courageuse, que vous faites pour votre entourage, certes, mais avant tout pour vous.

Je sors d'une courte hospit, mais j'avais été hospitalisée auparavant pour une dépression sévère, hospitalisation qui m'avait sauvé la vie, et permis de me remobiliser pour affronter la vie quotidienne. Pour le travail c'est encore compliqué.

Je vous souhaite le meilleur, et que cette hospitalisation vous apporte ce que vous en attendez.


RépondreCitation
AlienorSiloe
(@alienorsiloe)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 1
 

Je suis heureuse d'avoir la possibilité d'échanger avec d'autres personnes possédant aussi ces particularités. 

J'espère trouver ici des personnes avec qui avoir des échanges constructifs ou/et rigolos dans le but de dédramatiser, lorsque c'est possible, pour mieux avancer.

45 ans, une vie globalement désastreuse sur à peu près tous les points. Diagnostiquée en septembre 2020. Au lithium, j'anticipe les moments de fragilité et sais désormais me protéger. Je refuse la fatalité et avance dans ce combat quotidien, même quand le corps dort et dort encore.

J'ai peu d'expérience, mais si, dans mes périodes stables, je peux être une écoute attentive et positive pour un de vous cela sera avec plaisir.

Aliénor


RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

 AlienorSiloe, bonsoir et bienvenue !

 

Je suis malade depuis 19 ans . J'ai eu une vie chaotique, beaucoup de mal à accepter . Finalement, c'était ridicule, un bon traitement et hop, ça va ! Bien sur, il y a des inconvénients, le poids, la fatigue, mais c'est rien à coté de la " folie " . Je choque volontairement , désolée .


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 548
 

Bonjour et bienvenue à vous 🙂


RépondreCitation
honeystel
(@honeystel)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 2
 

Bonjour à tous, 

Je me lance enfin après des mois à écumer les forums comme celui-ci. Je n'avais jamais franchi le pas de l'inscription pensant que parler de ma bipolarité m'empêcherait d'avancer. Aujourd'hui je constate que j'ai énormément besoin de discuter de cette maladie avec d'autres personnes qui comprendront ce que je ressens. 

J'ai 24 ans et j'ai été diagnostiquée bipolaire de type 2 il y a un an suite à une grosse phase dépressive et une TS. Je suis en thérapie depuis Avril 2021 et suis sous Seroplex 15mg et Lamictal 75 mg.

La relation avec ma psychiatre est assez compliquée par moments du fait de notre grande différence d'âge et de son mutisme constant. J'ai du lui tirer les vers du nez pour réussir à entendre ce que j'avais vraiment. Mais dans l'ensemble ça doit se passer assez bien au niveau du traitement et de la thérapie vu qu'elle m'a dit il y a quelques semaines que j'étais stabilisée. 

 

Le soucis c'est que je sens que je vais mieux et que mon moral est stable mais je déteste ça ! Vous allez surement penser que je suis dingue mais mes phases basses me manquent terriblement...

D'aussi loin que je m'en souvienne j'ai toujours alterné des phases dépressives et des phases d'hypomanie et je me suis construite difficilement là-dessus. Du coup avec ce traitement et ma stabilité d'humeur j'ai l'impression de ne plus être moi-même. 

Je suis une jeune femme qui écris beaucoup et j'ai perdu l'inspiration, mes goûts musicaux ont changés et je n'aime plus les chansons que j'écoutais en boucle jusqu'à maintenant parce qu'elles me rappellent des mauvais souvenirs, j'ai arrêté de fumer, je ne bois plus, j'ai pris du poids... J'ai l'impression de m'être perdue.

Je ne sais pas si c'est une réflexion normale et si certains d'entre vous sont déjà passés par là mais j'avoue que ça m'inquiète assez parce que si je dois choisir entre aller bien et me sentir comme une coquille vide ou aller mal et être moi-même... Comment vous dire que ce serait un constat très décourageant ! 

Désolée pour le pavé mais j'avais besoin de vider mon sac. Merci à ceux qui me liront jusqu'au bout 


RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

Bonjour Honeystel 🙂

Une coquille vide... et donc à remplir, de nouvelles envies, de nouvelles découvertes... Etait-elle si bonne que ça, l'inspiration qui te venait de la dépression qui t'a mené jusqu'à la TS ? 

Oui, c'est normal que tu sois déboussolée, tu ne te connaissais que dépressive et tu te découvres inconnue à toi-même. A toi de t'inventer une nouvelle vie, tu as 24 ans et tous les possibles sont devant toi 🙂 Tu ne fumes plus, tu ne bois plus, c'est super ! Y a-t-il un sport ou une activité qui te tente ? le jogging, la natation, et pourquoi pas la pole dance ? vas-y, fonce ! Les pires limites sont celles qu'on se met à soi-même crois-moi. Bon courage ! 


RépondreCitation
honeystel
(@honeystel)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 2
 

@zorglub Merci pour ta réponse rapide, je ne m'attendais pas à recevoir un message aussi vite ! 

Je sais que c'est une bonne chose en soi que je puisse repartir sur de nouvelles bases plus saines mais je ne peux pas m'empêcher de ressentir du manque pour cette partie de moi. 

Même si j'ai vécu l'enfer ces dernières années... C'est difficile à expliquer mais aujourd'hui je serai prête à donner beaucoup pour retrouver ce que j'avais. 

Depuis quelques mois j'essaie pleins de nouvelles choses en essayant de combler ce vide mais j'ai l'impression de me trahir, de jouer un rôle.


RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

@honeystel

Bonjour, et bienvenue ici. 

Je crois que ce sur quoi l'on se construit, est une habitude, un réflexe, rassurant. Je sais que si je tourne le bouton d'eau chaude, j'aurais de l'eau chaude. Si je tourne le bouton d'eau froide, j'aurais de l'eau froide. Mais l'eau tiède? Sur le principe, tu tourne les deux. Mais quel est le réglage qui te convient, qui t'es agréable? Des fois tu cherche, tu tâtonne, tu n'y arrive pas du premier coup, et tu fini par revenir a ta bonne vieille eau chaude ou eau froide. Ce qui est connu, dont on sais déjà l'effet, bien sûr qu'on a tendance a vouloir y retourner. Mais peut être qu'il faut essayer l'eau tiède? A la longue, peut être que ce sera mieux... 

Oui bon d'accord, la métaphore est comment dire, hasardeuse? Mais j'ai eu une panne de chaudière il n'y a pas longtemps, et me suis passée d'eau chaude une semaine... Je peut vivre sans... Mais bon, c'est quand même pas si mal d'en avoir. 

Tout ça pour te dire que je comprends le sentiment. Et tu ne te trahis pas, tu ne joue pas un rôle, c'est juste un instant de toi que tu ne connais pas encore. 


RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

Salut @honeystel 

 

Posté par: @honeystel

Je suis une jeune femme qui écris beaucoup et j'ai perdu l'inspiration, mes goûts musicaux ont changés et je n'aime plus les chansons que j'écoutais en boucle jusqu'à maintenant parce qu'elles me rappellent des mauvais souvenirs, j'ai arrêté de fumer, je ne bois plus, j'ai pris du poids... J'ai l'impression de m'être perdue.

Tu n'es pas perdue... Tu n'as fait qu'emprunter une bifurcation qui te fait aujourd'hui arpenter un autre chemin.

Ce type de questionnement est, à mon humble avis, un standard dans ce genre d'affection, quand notre "naturel" ne revient plus au galop, ni même d'ailleurs au trot. A force de vivre dans le même corps toute notre vie, on a pas eu le choix que de se forger notre propre point de vue sur la vie. N'avons nous pas passé déjà assez de temps à construire notre propre normalité ?

Alors quand les murs bougent, ça fait tout drôle.

On est tous différents, évidement et heureusement, et il faut prendre son mal en patience avec cette 🤬 . On peut marcher sur le chemin, l'arpenter, mais on ne court pas.

Il n'empêche, comme toi, je regrette que certaines choses aient changées. Mais avons-nous le choix ? Avec le temps, elles reviendront sous une forme différente.

Dans la vie, on porte tous notre croix, ici, elle est lestée, sûrement pour qu'elle ne s'envole pas.

 

Posté par: @honeystel

Aujourd'hui je constate que j'ai énormément besoin de discuter de cette maladie avec d'autres personnes qui comprendront ce que je ressens. 

Ah au fait, bienvenue ici, j'oubliais. Tu es bien tombée sur ce forum pour en parler.

Au plaisir d'échanger.

Edit : c'est pas plus mal d'être concis.


RépondreCitation
Lavander
(@lavande16)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 4
 

Bonjour, je viens de trouver ce forum et à vrai dire je ne sais pas trop comment tout cela fonctionne. Peut-être ferai-je donc des erreurs. J'ai soif d'apprendre et de rencontrer des personnes qui vivent la même galère que moi. 

Dès mon arrivée au collège j'ai commencé à vivre avec la dépression et l'anxiété. Je ne compte plus le nombre de fois où ma mère est venue me chercher car je m'étais évanouie ou avais fait une crise d'angoisse. Au bout d'un certain temps mes parents en ont eu assez et ont arrêté de venir me chercher, je restais au collège dans les toilettes à attendre la fin de la journée tellement ça me paraissait impossible de passer la porte. Plus les années ont passé et pire c'était. Un jour en 3ème en pleine crise d'angoisse j'ai parlé à mes amies pour la première fois de toute ma vie d'un évènement traumatisant qui m'est arrivé : abus sexuel quand j'avais 6 ans. C'est seulement à ce moment que les choses ont commencé à bouger et qu'on a considéré ma peine. Mes parents ont été mis au courant de ça ainsi que de mes TS et m'ont emmené à l'hôpital. Ca a été l'horreur, un véritable cauchemar. J'avais à peine 13 ans.

C'est comme ça que je suis rentrée dans ce système qui je ne sais s'il m'a fait plus de mal ou de bien.

J'ai actuellement 16 ans bientôt 17 et on m'a diagnostiquée bipolaire en début 2020. Je suis majoritairement en proie à des phases dépressives mais pas uniquement, il m'arrive d'avoir des épisodes de mania.  Je ne suis pas la seule dans ma famille éloignée mais c'est un sujet tabou et interdit dans ma maison. Et pour tout vous dire je suis complètement perdue.

J'ai été sous antidépresseurs pendant plusieurs années sans succès, puis on a commencé les régulateurs de l'humeur. Ca n'a pas fonctionné tout de suite, il a fallu trouver le bon avec le dosage correct et avec le moins d'effets secondaires. Je suis actuellement sous Quetiapine et cela fonctionne plutot bien.

Je rencontre beaucoup de jugement et d'antipathie dans mon entourage face à cette maladie et j'aimerais comprendre pourquoi. Cette injustice est douloureuse et je n'ai personne à qui en parler, personne qui me comprenne...

J'aimerais grâce à ce forum en apprendre plus sur mon trouble et trouver une compréhension. J'espère que tout ce passera bien ! ^^

Merci à vous si vous avez lu <3


RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

Bonjour Lavender, joli pseudo, joli avatar 🙂 Les maladies psychiques sont mal connues, et donc mal reconnues, c'est un fait. Pour l'entourage d'un patient, c'est déboussolant, souvent difficiles à vivre, et les gens préfèrent souvent "zapper" le problème que de le regarder en face. Mais pour avoir rencontré des familles de bipolaires, je sais aussi à quel point c'est souvent difficile pour eux, en particulier pour les mamans car les pères, eux, sont souvent absent face au problème. Rien n'est noir, rien n'est blanc, c'est un sujet complexe. N'hésites pas à demander si tu as des questions 🙂


RépondreCitation
Lavander
(@lavande16)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 4
 

@zorglub merci beaucoup! Je vais essayer de me familiariser avec le forum en attendant 


RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

Salut @lavande16 

Je rejoins Zorglub.

Posté par: @zorglub

joli pseudo, joli avatar

Posté par: @lavande16

Je rencontre beaucoup de jugement et d'antipathie dans mon entourage face à cette maladie

Malheureusement, cette maladie "invisible", est bien moins facile à appréhender qu'un bras cassé. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles les gens rejettent ceux qui en sont porteurs. Elle est par exemple le miroir de ce qu'ils pourraient être, à l'instar du cancer.

N'hésite surtout pas à échanger sur tes questionnements sur ce forum. Ce forum est aussi le tien maintenant.

Au plaisir


RépondreCitation
Cocorice
(@cocorice)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Posts: 1
 

Chère anelor,

Ne désespérer pas,ça vas passer.

Votre désespérance que vous ressentez sont les symptômes de la  maladie même si vous ressentez cela comme la réalité.il est utile d'attendre que les médicaments soient trouvés et au bon dosage, personnellement je me concentre sur du coloriage,si j'arrive à lire je lis.beaucoup de patience pour vivre cette période noire jusqu'au jour où le traitement agit et on redevient soi même avec des projets et la vie devient a nouveau rose,bon courage


RépondreCitation
Lemisanthrope
(@lemisanthrope)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Posts: 16
 

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens tout juste de trouver cette petite perle qu’est ce forum — bien que virtuel, je suis sûre qu’il va m’être d’une grande aide. Après avoir lu quelques messages, tout le monde a l’air très ouvert d’esprit et plein d’espoir, ce qui fait du bien au moral.

Pour me présenter, je ne vais pas vous raconter ce que tout à chacun a subi ici.

Je cherche surtout à résoudre mon manque de sociabilité qui me fait me sentir seule de plus en plus chaque jour puisque je suis en congé de longue durée depuis mon séjour en clinique psychiatrique pour tentative de suicide avec réanimation.

Aussi, je voudrais partager mon inquiétude quant à mon récent traitement (depuis 5 ans, je refusais tout médicament, me « soignant » avec des méthodes d’aromathérapie et de phytothérapie, sans succès). Or, depuis cette autolyse, si mon état semble s’être un peu amélioré, mon corps se dégrade jour après jour ce qui ne m’aide pas à renouer avec mon image et remettre le pied dehors en toute sérénité.

Depuis six mois, j’ai accumulé 23 kg en prenant quotidiennement : 1250 mg de Teralithe + 200 mg de Lamictal + 1 ml d’Abilify + 20 mg de Brintelix + 2 comprimés de Theralene + 1 Zolpidem (+ Loxapac et Valium en cas de besoin). Je ne sais pas si ce traitement est « lourd », n’ayant pas de modèle de référence.

Mon psychiatre n’explique pas la prise de poids et, étant un grand sportif lui-même, m’encourage à faire du cardio, du cardio et encore du cardio… D’accord, mais étant devenue obèse morbide, j’ai même maintenant du mal à faire des mouvements usuels du quotidien.

L’un ou l’une d’entre vous aurait-il une idée du médicament qui pourrait être à l’origine de ça ?
P.s. : j’ai un métabolisme qui fait que je prends facilement du poids.

Enfin, quelques mots par-ci par-là pour me présenter puisque c’est quand même le sujet de la rubrique :

RONDE. PACIFISTE. FÉMINISTE. COMPLEXÉE. ANTISPÉCISTE. AUTHENTIQUE. MISANTHROPE. EXISTENTIALISTE. POLYAMOUREUSE. ANTICAPITALISTE. HYPERSENSIBLE. BISEXUELLE. TEMPÉTUEUSE. ÉNIGMATIQUE. PASSIONNÉE. LUNATIQUE. CYNIQUE. FOLLE. ETC.

Au plaisir de vous lire et de partager des discussions avec vous ! 😀 


RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

3 thymo, 2 médocs contre les insomnies, et un anti-psychotique "à la demande" ? 

En même temps, quand on arrive en grande urgence, les toubibs ont la main lourde, pour enrayer la détresse du patient. Mais là, tout de même, il y a des choses que j'ai un peu de mal à comprendre.


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Posts: 548
 

@lemisanthrope Bonjour,

Pour le cardio le cardio le cardio, personnellement, j'ai investi dans un vélo d'appartement, dont je me suis bien servi pendant une grosse année. Après j'avoue j'ai laissé tomber. Quand il fait beau, j'essaie d'aller marcher, quand c'est avec une copine c'est mieux. La marche est moins agressive pour les articulations que la course, surtout quand on doit composer avec des kilos en plus.

On va vers le printemps, ce sera bientôt plus "facile" de sortir se promener.

 

Il y a aussi des associations qui proposent du yoga ou de la gym douce, ça peut permettre de se réapproprier son corps.

 

Bon courage à vous en tout cas


Zorglub aime
RépondreCitation
Lemisanthrope
(@lemisanthrope)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Posts: 16
 
Posté par: @zorglub

3 thymo, 2 médocs contre les insomnies, et un anti-psychotique "à la demande" ? 

En même temps, quand on arrive en grande urgence, les toubibs ont la main lourde, pour enrayer la détresse du patient. Mais là, tout de même, il y a des choses que j'ai un peu de mal à comprendre.

C'est exactement ce que je cherche à faire comprendre à mon psychiatre. C'est pourtant un traitement de fond, non un traitement "choc" proposé dès l'admission en hôpital psy (j'ai déjà donné, c'était autre chose...). Je ne comprenais pas également l'association Lamictal et Teralithe, "l'un étant pour empêcher mes phases hautes, l"autre les basses" m'a-t-il dit. C'est à ne plus rien y comprendre.

Heureusement, le Loxapac et le Valium n'ont aucun effet sur moi ; je les ai donc arrêtés il y a peu (sans vraiment l'avertir, certes). L'Abilify n'est-il pas aussi anti-psychotique ?


RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

@lemisanthrope 

je connais des gens totalement stabilise avec lamictal et lithium. Ils n’ont que ça et ça leur convient. En revanche pas comprendre l’abilify dans tout ça.


RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

@lemisanthrope 

On a malheureusement parfois un peu de mal à se faire entendre des psychiatres :-/


RépondreCitation
Page 28 / 29
Annonce
Annonce
Annonce