Notifications
Retirer tout

Présentation

 

Eroz
 Eroz
(@eroz)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 10
Début du sujet  

Bonjour je m'appelle B. et je viens d'avoir un diagnostique de trouble de l'humeur (bipolaire)

J'avais fais en 2011, une dépression à la suite du décès de ma grand mère, mais aussi de ma séparation avec ma copine. J'avais alors reçu un traitement à l'Amilsulpride (Solian) 200mg car j'avas aussi de l'anxiété sociale qui faisait que j'etais en retrait social.

En 2016, j'ai fait une bouffée délirante aigüe alors que j'étais à l'étranger. Une personne de mon entourage m'avais dit que je n'avais pas besoin de traitement et je l'ai écouté...

A la suite de cette BDA, j'avais repris l'Amilsulpride et j'allais mieux psychologiquement. J'avais pris quand même 20Kg et un taux de prolactine élevé. J'avais trouvé un travaille en 2017 donc une petite entreprise. J'avais un poste intéressant et varié.

C'est en début 2021 que les choses ont commencé à mal tourner. Je suis allé voir un autre psychiatre car celui que j'avais ne me convenait pas. Ce nouveau psychiatre m'a proposé d'arrêter l'Amilsulpride pour un autre traitement pour les TOC.

J'ai fait un virage maniaque en Juillet. Une nouvelle BDA. J'ai demander une rupture conventionnelle, une grave erreur...

Aujourd'hui je suis sous traitement Quietapine 400mg et c'est vraiment difficile de remonter la pente. Je suis déprimé, j'ai du mal à tenir une conversation, du mal à me concentrer et à m'organiser. J'ai  J'ai l'impression que l'Amilsulpride me faisait plus de bien...

Merci de m'avoir lu.

Bonne journée et bonne année à vous.

 


Citer
Vette
(@vette)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 77
 

Bienvenue  Eroz et bonne année à toi 

Je ne connais pas les médicaments que tu prends mais si tu es bipolaire il est important de prendre un régulateur d'humeur et de voir ton psy souvent pour adapter ton traitement à tes effets secondaires. C'est long mais c'est possible. Il faut beaucoup insister auprès de ton psy pour qu'il entende ton vécu des médicaments.

J'espère que tu trouveras ds le forum des conseils et du soutien 

Moi aussi j'ai eu 10 ans d'errance avant d'être soignée au lithium et de m'en sortir à peu près 

Bon courage!!!!

 

 

 


RéponseCiter
Fantomette
(@fantomette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2102
 

C est dingue quand même le nombre de médocs qu on vous fait avaler. 


RéponseCiter
Daria
(@daria)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 308
 
Posté par: @fantomette

C est dingue quand même le nombre de médocs qu on vous fait avaler. 

Oui mais moins que les couleuvres.


Fantomette ont aimé
RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 218
 

Bonjour Eroz !
Ami de l'amisulpride, bonjour ! Je suis moi-même une convaincue de cette molécule. Comme me l'a dit un psychiatre "le Solian, c'est un vieux médicament qui a fait ses preuves". Et oui, je confirme. J'en prends depuis 2013, j'ai moi aussi tenté un arrêt et j'y suis revenu après une sorte d'épisode mixte. Depuis, je le prends avec constance et régularité, bien contente de n'avoir besoin que d'un seul médoc pour me stabiliser, et avec une dose relativement faible (50 mg/jour). Comme toi, j'ai de la prolactine (et je l'accepte), et j'ai aussi pris du poids. Mais avec le recul je sais que la prise de poids est un sujet complexe. Oui, il y a le médicament, mais il y a aussi le ralentissement dû au médicament qui fait qu'on arrête le sport, éventuellement l'arrêt d'une activité professionnel qui fait qu'on mange plus et qu'on bouge moins… Je pense que les personnes qui prennent des médicaments susceptibles d'entraîner une prise de poids devraient être mieux accompagnés, mais c'est un autre débat. Moi pour le poids je fais du sport et une de mes résolutions en ce début d'année c'est de revoir mon alimentation, car je sais que c'est mon point faible, bien plus que le solian en fait.
Bref, l'amilsupride, oui, et s'il te convenait mieux que ton traitement actuel il faut que tu insistes auprès de ton psy actuel. Celle qui me suit actuellement voulait me mettre sous thymorégulateur car 2020 ayant été une année compliquée j'ai connu quelques fluctuations côté moral, j'ai plutôt revu mon dosage de l'amilsupride légèrement à la hausse, et refusé poliment mais fermement le thymorégulateur. Je bosse, je suis socialement intégrée, j'ai des loisirs, je n'ai pas de fluctuations d'humeur qui ne soient pas liées à des causes externes (c'est normal d'être mal quand on a perdu un membre de sa famille), je me considère donc comme stable et capable de dire avec discernement ce qui est bon pour moi.
Que la force de l'amilsupride soit avec toi !


RéponseCiter
Eroz
 Eroz
(@eroz)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 10
Début du sujet  

@vette Merci pour tes encouragements.

@zorglub Merci pour ton témoignage. Effectivement j'avais arrêté le sport quand je prenais l'Amilsulpride. J'ai repris depuis 3 mois le vélo et la marche. Ça m'aide bien.

C'est réconfortant de voir que tu arrives à avoir une vie stable. Ça donne de l'espoir 🙂


RéponseCiter
Eroz
 Eroz
(@eroz)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 10
Début du sujet  

Bonjour,

avez-vous parlé de votre diagnostic autour de vous ? Quelles ont été les réactions ? Avez-vous pu trouver du soutiens ?

J'en ai parlé à certains amis et ma famille. Ils ont été présent lors de la phase haute. Mais de mon côté j'ai plus de mal à échanger en phase basse, du fait que je m'isole et soit egocentré...

Je me pose beaucoup de questions sur ce trouble et comment vivre avec. Ça me prend tte mon attention en ce moment.

Mon psychiatre m'a conseillé de faire une thérapie cognitive et comportementale. Il a fait aussi une lettre de demande d'avis pour un centre expert.

Il n'y a pour le moment pas de disponibilité avant Mai.

Êtes vous déjà allé voir un centre expert ? Et/ou avez vous fait une TCC ? Est-ce que cela vous a aidé dans votre cheminement ?

Bonne journée à vous tous.


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 218
 

Bonjour Eroz

Le diagnostic a été fait dans une période compliquée de ma vie, il y a une 15zaine d'années. Je n'ai plus la même vie, je ne vois plus les mêmes gens. Aujourd'hui personne ne sait que j'ai eu ce diagnostic, du reste je vis normalement donc je ne vois pas l'intérêt d'en parler. 

J'ai suivi un cursus de psycho-éducation dans un centre expert, j'ai trouvé ça intéressant, on a des infos sur la maladie et on rencontre d'autres bipos. C'est toujours intéressant d'échanger "en vrai" en plus d'un forum. Je n'ai  pas fait de TCC, mais j'ai fait plusieurs psychothérapies ces dernières années, j'avais des choses à évacuer, et ça m'a fait du bien.

Bonne journée à toi


RéponseCiter