Activités

  • Anna a adressé une note au groupe Logo du groupe Bipolaire et l'amourBipolaire et l'amour il y a 1 semaine et 3 jours

    Bonjour à vous tous,
    Voilà qq mois jai rencontré un homme. Il m’a rapidement confié qu’il était bipolaire. Ex conjointe d’un schizophrène, j’aurais dû partir en courant tant je sais que les maladies entrainent aussi les compagnons. Mais c’était trop tard : déjà complètement amoureuse. J’ai donc décidé de rester à ses côtés et de le soutenir. Je ne l’ai pas vu encore en phase maniaque. Depuis qq semaines il est en pleine dépression. Il reste terré chez lui. Répond parfois à mes messages. J’avoue que je suis perdue : son silence exprime t’il un désamour, la fin de notre histoire ou bien est ce la maladie qui provoque cet éloignement ? Des avis de bipotes et de compagnons ?

    • Merci pour ta réponse. Ce n’est pas facile d’être seule face à cette maladie. La discussion est impossible avec ceux qui ny sont pas confrontés : fuis, quitte le, perd pas ton temps…
      Je l’aime cest un fait, mais de toutes façons je ne laisserai pas non plus un ami affronté ça seul. Du coup mes vieux démons sont ressortis. Bilan : anti depresseur depuis qq jours. Mais je sais que je men sortirai.
      Petit message d’amour Ce matin : il m’a repondu même s’il reste distant et ne laisse passé aucun message subliminal d’amour 🙁
      Mais le fait de me repondre en est il un ?? I’m lost 🙁

    • Re-merci pour ta réponse. Ça fait vraiment du bien de pouvoir discuter sans se faire jeter la pierre 🙂
      Mon premier soucis était de ne pas trop savoir quelle attitude adopter : rester silencieuse ou envoyer des petits messages tous les deux-trois jours. Vu qu’il me répond et même si c’est très bref et dénué de tous sentiments, je continue en me disant que si je l’importunais, il ne me répondrait pas. J’essaie de trouver des mots rassurants sur sa maladie et lui assure de mon amour. Il prend un nouveau traitement depuis 15j environ et voit un psychiatre. J’espère sincèrement, et avant tout pour lui, qu’il répondra bien à ce nouveau medoc et qu’ainsi il sortira de sa période off comme il dit. Nous ne vivons pas ensemble et peut être est ce mieux ainsi.Mais du coup ne pas le voir depuis 3 semaines est dur maintenant. Tu me dis que ton chéri est resté « éloigné  » pendant plusieurs mois. Il faut que je retrouve cette force alors qui m’a si bien portée pendant plus de 20 ans. Mais parfois je me dis, dans mes moments de désespoir que ça ne s’arrêtera jamais…
      Je pense etre qqun de bienveillant et ne lui reprocherai jamais ces periodes là. Je me dis quil doit souffrir bien plus encore.

    • Tu ne le verras peut être qu’en phase hypomaniaque…
      Il ne veut pas de voir par peur de te décevoir et si tu vas le voir, faudra trouver les bons mots pour le rassurer mais surtout être a son écoute et le comprendre (sans juste penser que c’est la maladie…)
      Cependant, parle lui de l’article scientifique de Roland, sur le lien de la maladie avec un virus, tu vas l’etonner et ca pourrait le rassurer de savoir que cela pourrait venir d’un virus, comme une mononucléose…

      • Merci aussi pour lacreponse. Je me sens moins seule depuis hier que je me suis inscrite ici. C’est un grand reconfort et partager avec des bipo ou des ami.es me fait retrouver de la lucidité .
        Je ne pense pas que j’irai le voir sans y être « invitee ». Javoue que jy ai pensé mais je crains que ça ne l’angoisse davantage.

        • S’il est en depression, tu devrais peut etre quand meme aller le voir, essayer de toquer a sa porte et lui dire que tu sais qu’il n’est pas en pleine forme.

          • Peut être as tu raison. Je ne sais pas. Je crois que je vais attendre encore un peu. Au moins que le nouveau traitement commence à agir. S’il agit …

        • Nath a répondu il y a 1 semaine

          Quand je disais à mon chéri que j’avais pensé venir le voir lorsqu’il était dans ses périodes de silence, il me répondait que ça lui aurait fait plaisir.
          Si je ne l’ai pas fait, c’est surtout que c’était compliqué pour moi de faire 300 km au risque qu’il ne soit pas là.
          Alors si et et ton ami ne vivez pas loin l’un de l’autre, tu devrais tenter le coup. Y aller, parler de tout et de rien, juste pour qu’il sache qu’il peut compter sur toi.

          • Anna a répondu il y a 1 semaine

            J’ai tellement peur de sa réaction. Aucune violence non c’est pas ça. Mais je sais que le moindre imprévu le stress beaucoup.

            • Alors préviens le que tu vas le voir. Envoie lui un sms.
              Comme ça, il saura que c’est toi et s’il ne veut vraiment pas te voir, il ne t’ouvrira pas ou s’absentera.
              Courage !

Publié dans