Activités

  • jean jacques a publié une note il y a 4 mois et 2 semaines

    bonsoir,je viens chercher de l’aide pour une amie a moi diagnostiquer bipolaire il y a une quinzaine d’années,après un traitement( depakote,+risperdal) et 5 semaines en hôpital spécialisé,tout est rentré dans l’ordre ,et la vie s’est paisiblement écoulé,normalement et sans traitement pendant les 14 années suivantes ……..puis en décembre 2017 ,rechute…….grise d’angoisse,paranoïa,rejet de l’autre ,dénis,insomnie, bref ça a fini en internement consenti (hdt) ……un mois de soin plus tard et la hdt changer en HL par le juge des liberté,nous revoilà a la case départ,avec mon amie qui ne prend plus aucun traitements,qui vit chez sa mère,qui est très souvent invivable et qui crois qu’ elle va s’en sortir sans traitements adapté…….comme elle vient du milieu médical et est plutôt pour le soin naturel et sans chimie,elle pense que les médicaments de l’aide pas …….alors on est la et on la soutien et c’est un combat…….je me tourne vers vous car en panne de solution……pour lui faire entendre raison…..d’avance merci

    • Bonsoir Jean Jacques.
      Si ton amie présente en ce moment des traits paranoïaques, essayer de lui faire entendre raison est inutile et renforce sa paranoïa.
      Malheureusement, parfois, il faut laisser un proche se »casser la gueule  »
      C’est souvent la seule façon de casser le déni.
      L’acceptation de la nécessité de prendre un traitement ne peut venir que de la personne elle-même en association avec une prise en charge adaptée.
      Continuer à être présents et vigilants est la seule aide que vous pouvez lui apporter en ce moment.
      Bien sûr veiller aussi à ce que la situation ne soit pas intolérable pour la mère de ton amie.
      Est elle en capacité d’encaisser tout cela ?
      Mes propos vont peut-être te sembler durs mais je parle d’expérience personnelle.
      Si la situation dérape, il faut à nouveau demander une hospitalisation sous contrainte.
      Sais tu pourquoi le JLD a transformé l’hdt en hl ?
      C’est plutôt rare, un couac dans la procédure d’hospitalisation ?
      Combien de temps à duré l’hospitalisation ?
      Il est envisageable que celle ci ait été trop courte pour stabiliser l’humeur de ton amie.
      Bon courage.

    • Bonjour
      Je rejoins valériane… Généralement on aura beau dire ce qu’on veut, ça ne marchera pas.
      Refaire une hdt peut être ?

      Sinon niveau communication, appliquer l’écoute active, des fois ça marche.
      En cours, le psychiatre nous a expliqué ce qu’il disait à ses patients et leur proche, prendre les médicaments c’est une béquille, c’est un traitement de fond, au cas ou.
      Il donne l’exemple du casque sur la moto. Fondamentalement ça ne sert pas à chaque sortie, MAiS le jour où l’accident survient, ça minimise les dégâts (on peut citer aussi la ceinture de sécurité) et généralement les patients comprennent bien l’importance du traitement. Mais ça c’est plus à expliquer quand elle est en phase normal.

      Bref… Finalement à part la patience ou l’histoire il n’y a pas grand ch osé à faire.

Publié dans