Activités

  • patrick s'est inscrit il y a 8 mois et 1 semaine

    • Bonjour
      Je suis nouveau sur ce forum. je suis bipolaire et stable mais je sens un grand vide de l interieur. je suis triste, j ai perdu toutes mes emotions.
      Mes activites ne m apportent aucun plaisir.
      cela fait 3 ans que c est comme.
      que se passe t il.
      mon psy n a pas de reponse objective

      • Bonjour Patrick!bienvenu…quelles est la reponse de ton psy?

        • J ai fait une grosse crise d hypomanie fin 2013 avec une decompensation psychique. j ai tout balance en 1 secone. Famille, maison…
          Je suis ensuite tombe en grosse depression.
          Je suis traite avec du depakote et lacmital

          Il me dit de patienter que ca reviendra petit a petit.
          j ai comme un voile devant les yeux. Je suis incapable de dire ce qui est beau ou pas. ca n a plus de sens.
          c est tres dur cette sensation

          • avant j avais des crises d exaltation sans m en rendre compte mais je me sentais bien meme si c etait pas normal mais j etais heureux.
            Je fais bcp d activites du sport mais sans plaisir. Avant ce petage de cable ca m apportait de la joie.
            dans ma vie je ne peux plus resentir de sentiments pour quelqu un.
            J ai des enfants mais ca s arrete la. ils m apportent aucune joie et moi non plus.

            • Ce que tu decris est exactement ce que j ai ressenti!
              J av meme ete voir une psycgologue pour faire un suivi et je lui ai explique cela et que quand je voyais mon cheri bas rien, cette conne me suggere de me separer ! Heureusement j ai ete assez alerte pour me dire que tout ca n etais pas normal, je lui ai parle du traitement et meme la m a affirme que non…com quoi fait se mefier!
              Peut etre serait il interressant d explorer ton traitement, moi je suis sous lithium. Depuis 2013 tu es ressent ca? Moi ca a duré 3 mois environ et c t tres penible, car meme parler a d gens exterieurs dans cet etat c hyper dur

          • J ai eu cette sensation tres désagréable juste apres ma decompensation et la mise en place du traitement. J en ai parle a mon medecin et j ai eu la meme reponse que celle de ton psy. Et cela a commencé a revenir tout doucement. Je connais ce sentiment de regarder quelqu un et de n avoir aucune emotion, et c vraiment dur. Te sens tu déprimé en ce moment?

            • merci de ton eclaircissement.
              mon psy me dit que c est pas de la depression puisque je bouge je vois un peu de monde et je travaille.
              mais je t avoue que je dois me forcer .
              Oui c est tres tres dur car je me reconnais pas.
              j ai l impression que je mets tjrs de la distance entre moi et les autres comme pour me proteger je ne sais de koi.
              Moi qui etait charmeur de nature tout me parait identique sans couleur sans expression.
              tu vois je sais quand une femme est belle mais elle ne me renvoie rien. je n ai aucune perception. ca je le vis hyper mal
              je fais de la rando. j adorais ces paysages. A ce jour quand je les revois c est le neant aucune couleur comme si tout etait pareil.
              a vrai dire je vis presque comme un robot pour schematiser.

            • Céline.
              Arrête de poster quand tu as pris ta Quetiapine.
              On en a assez sur le dos entre les psychiatres et psychologues, alors s’te plaît n’invente pas une race hybride, le psycgologue sérieux ça fait grave flipper, je te rappelle que je traîne la nuit dans les couloirs😨

      • Bonsoir Patrick.
        Les psys sont très souvent réticents à expliquer au patient que le traitement peut provoquer un émoussement des affects, sans doute par crainte d’une rupture de traitement.
        Cette rétention d’information est déplorable.
        Je ressens aussi parfois ce manque d’émotion avec un désinvestissement de mes loisirs mais surtout en phase basse.

      • Le jour où les psys auront des réponses….

        • ce ne sont pas les traitements qui ont produits les effets resentis

          • je les avais avant de commencer mon traitement. 03 mois apres ma decompensation j ai dit a mes amis que je l ai voyais plus comme avant.
            Direct urgence, j etais au plus mal.
            Mon voile devant les yeux s etaient mis en place. j ai ete diagnostique bipo par la suite .

            • une psychologue m a dit un jour votre cerveau a subit un grave traumatisme, un gros pic d anxiete.
              Il doit a present se reconstruire et donc se detacher du monde qui nous entoure pour se proteger et cela prendra bcp de temps.
              Mon voile devant les yeux a quand meme diminue mais ca fait presque 4 ans que ca dure et que ca me bouffe mon quotidien.
              le probleme c est que mon psychiatre m a dit qu il ne savait pas si ca partira un jour. je crois simplement qu ils ne peuvent pas se mettre a notre place. ils se basent sur leur etude ou cas clinique alors que chacun est different.
              quel gachis

            • Tu arrive à isoler un facteur declanchant ?

            • Facteur déclenchant.

        • Les cochons auront des ailes.

      • Le mien m’a sorti un. Mot zarbi pour ça mais j’avoue g pas retenu… mais suis ds un état similaire….

      • Le mien m’a sorti un. Mot zarbi pour ça mais j’avoue g pas retenu… mais suis ds un état similaire….

      • Le mien m’a sorti un. Mot zarbi pour ça mais j’avoue g pas retenu… mais suis ds un état similaire….

      • Le mien m’a sorti un. Mot zarbi pour ça mais j’avoue g pas retenu… mais suis ds un état similaire….

        • en faitj ai compris par la suite grace a mon psy actuel que j etais ds un etat mixte. Je les ai grugés😁😁. des incapables.

    • Moi aussi même en période stage, je me sens parfois sans élan…
      Je n’étais pas comme ça avant ma décompensation en 2011.
      Je te fais une distinction entre cette sensation de perte d’elan que je pense être liée à la maladie et cette émoussement des émotions qui elle est liée aux traitements.
      Ça fait comme une sensation de lissage de l’humeur, plat, sans relief.
      Mais ça reste préférable à l’état maniaque ou mélancolique !!

    • Moi aussi Julie j’ai eu de nombreux épisodes dépressifs et d’hypomanie.
      Il y a un moment dans la vie où on decompense
      L’équilibre fragile s’écroule.
      C’est mon expérience personnelle, je ne dis pas qu’elle est identique à la tienne.

    • J’essaye de comprendre ton ressenti Julie.
      Oui le vécu dépressif à répétition c’est insupportable.
      Oui j’adhère au traitement mais pas aveuglement, je suis bien consciente que mon psy ne me prescrit pas des M&M’S.
      Je suis consciente de la balance benefice/risque.
      Et je sais que sans c’est pire qu’avec en ce qui me concerne.
      L’année passée, j’ai arrêté brutalement mon traitement, j’ai gagné un ticket pour une hospitalisation, état mélancolique.
      Je ne fais pas de virage maniaque, juste des épisodes d’hypomanie très légères que j’arrive plutôt bien à canaliser avec le temps.
      Chaque vécu est différent.
      J’imagine que ce doit être très dur de gérer tes enfants quand tu vas mal.
      Je te souhaite d’aller mieux très vite.
      Courage et bises.
      Val.

Publié dans