Activités

  • Raya a publié une note il y a 4 jours et 10 heures

    Bonsoir,

    Je me présente, j’ai 30 ans et pense que je suis bipolaire, ou du moins que je possède des troubles bipolaires depuis une quinzaine d’année.

    Je me souviens de ce fameux été où j’ai dormi « pendant  » 2 mois.

    L’idée étant aujourd’hui est que je ne souhaite pas prendre de traitement, ils me paraissent lourd et finalement pas si efficace que cela puisque l’on peut observer des personnes en cours de traitement qui subissent les troubles.

    Independement des effets secondaires, je ne souhaite pas être tributaire de produits chimiques (que faire quand en voyage, en déplacement ou autre on ne les a pas à disposition), il y’a sûrement une belle dose de déni aussi.
    Je suis à la fois triste, en colère face à ce que je ressens et apeurée ( je le lâche c’est anonyme, la despote que je suis ne supporte pas la faiblesse et s’en écarte le plus possible).

    De ce fait, j’ai l’impression d’être une imposture partout où je suis, où je vais et avec n’importe qui.

    À part avec une de mes amies qui l’est aussi il me semble, d’ailleurs on rit (et de bon coeur) de nos diverses réactions en société.
    On s’entend très bien de ce fait sur tous les sujets, à la seule différence c’est que je suis carriériste et qu’elle ne souhaite pas specialement s’épanouir dans le travail.
    Du coup, je me retrouve seule dans la jungle professionnelle dans laquelle en pleine réunion que je dirige de main de fer malgré mon « jeune âge » et le fait que je sois une femme, je peux basculer intérieurement dans les abisses parce que j’ai vu deux regards se croiser suivis de sourire moqueurs et que j’ai perçu ou que j’ai cru percevoir être à mon sujet.

    C’est terminé.

    J’en ai pour 15 jours à ressasserla vie la mort mon enfance mon entourage ma vie remplit d’injustice etc….

    J’arrive à « gérer  » du moins les dégâts de ce laps de temps ne sont pas irrémédiable mais c’est tellement fatiguant cette énergie dépensée à me sortir la tête de l’eau (je dirais plus de la boue voire …).

    Je ne sais pas pourquoi je me suis inscrite. Je ne sais pas ce que j’attends.

    Ce que je sais c’est que ça fait plusieurs années que je vous lis et que je souhaite faire partie de ce forum tout en ayant l’impression que si je m’inscris cela actera « ma maladie.

    Il aurait sûrement été plus simple d’aller voir un psy me direz vous, chose que j’ai faite.

    En 10 ans 4 psy m’ont diagnostiqué 2 fois bipolaire (mais c’était approximatif) et 2 fois non bipolaire.

    Ces 2 derniers ont établi un espace de rapport de force étant donnée que je suis arrivée dans leur bureau en leur indiquant que j’étais bipolaire.

    C’est drôle comme mer de humain peut être différent mais tellement similaire parce que les deux ont réagit de la même façon . « C’est moi qui fait le diagnostic et après m’avoir écouté vous ne l’êtes pas »

    Les deux autres après avoir changer mon fusil d’épaule m’ont diagnostiqué bipolaire ou du moins avec des troubles.
    Je devais y retourne je n’y suis pas retourné.

    Je vais m’arrêter là.

    Je serais ravie de pouvoir échanger avec vous , qui que vous soyez, bipolaire ou proche de bipolaire, afin de pouvoir me mettre en confiance avec ce truc qui m’empêche de respirer à plein poumon tous les jours que Dieu fait et qui ne me laisse pas visualiser ce qu’il m’attend dans l’avenir.

    Je suis reconnaissante d’être en vie mais cette dernière est tellement difficile pour quelquun comme moi.
    Personne ne le voit parce qu’on a du mal à se l’imaginer en me voyant.
    Fort caractère, sachant où elle va, fière de ce qu’elle est.

    Que nenni! Je suis même incapable de citer ma couleur préféré ou même de m’offrir quelque chose de sympa.

    Imposture sur pattes lol.

    À contrario, je me considère comme integre et honnête.
    Mais en fait pas du tout, je me mens à moi même je ne suis pas sûre que ce soit un des symptômes de l’intégrité le mensonge lol.

    C’est tout pour moi.

Publié dans