Activités

  • Sebastien a publié une note il y a 1 semaine et 1 jour

    Bonjour,
    tout récent sur le site, je me suis inscrit car bipolaire et en période de stress (voir sur le forum « nouveau job : mise en danger »).
    Dont je vous remercie encore pour vos conseils et encouragements.
    Vos témoignages me parlent me touchent m’inspirent je me sens moins seul. C’est pourquoi je vais témoigner aussi.
    Moi, je suis sous xeroquel 300mg le soir. ma bipolarité a été diagnostiqué dès ma première hospitalisation en 2009 suite à l’arrêt, au bout d’un an, et reprise d’un antidépresseur (zoloft). C’est donc une bipolarité de type 3.
    Malgré tout j’ai eu du mal à accepter le diagnostic ne serait-ce que de l’entendre, le temps que cela arrive à mes oreilles et mon cerveau en 2010 ou 2011 environ.
    Au départ, avant la prise d’antidépresseur et ma première hospitalisation, en 2009, diagnostic de ma bipolarité, je me sentais toujours joyeux, très optimiste avec de très courte phase d’abattement.
    Ce n’est que plus tard, avec le recul, que j’ai compris que c’étaient déjà des facteurs de ma bipolarité. A cette époque je pouvais facilement en vivre.
    J’ai pris des antidépresseurs au moment où j’ai mis la musique en premier plan dans ma vie, alors que je ne suis qu’un guitariste débutant.
    Je me sentais donc fatigué et mon médecin traitant l’époque, m’a prescrit l’antidépresseur.
    D’un coup de guitariste débutant je progressais avec une facilité que je ne soupçonnais pas. et je ne me sentais donc plus fatigué (malgré mes bâillements qui m’indiquaient le contraire).
    J’ai donc arrêté les antidépresseurs en concertation avec mon médecin traitant, et là, abattements et fatigues incommensurables.
    J’ai donc repris les antidépresseurs avec un psy, et là, patatrac, exaltation, hospitalisation, diagnostic bipolaire.
    Voilà aujourd’hui je suis en plein changement de job et heureux de vous connaître.
    A bientôt les bipotes,
    Amicalement

Publié dans