Présidentielle 2017 : Une aide alternative pour soutenir les personnes bipolaires ?

Nous sommes à quelques jours d’une nouvelle élection présidentielle qui désignera donc soit Emmanuel Macron ou Marine Le Pen en tant que président(e) de la République en 2017 pour 5 ans . Le Québec vient d’annoncer une aide financière de 26 500 000 de dollars pour soutenir l’aide à domicile pour les personnes souffrant de troubles mentaux et psychiques graves comme les bipolaires et schizophrènes . Peut-on espérer que notre futur(e) nouveau(elle) président(e) puisse en faire autant ? Quelles sont les mesures visibles en terme de santé et handicap dans leur programme ?

 

Le Québec offre une solution alternative pour aider les bipolaires …

Gaétan Barrette, ministre de la santé québécoise, vient d’annoncer vouloir renforcer les différentes aides possibles pour aider les personnes souffrant de troubles bipolaires et schizophrèniques ainsi que de tout autres formes de troubles mentaux et psychiques sévères . Pour cela, il désire augmenter le nombre de personnes intervenantes et l’aide financière nécessaire pour améliorer leur quotidien et réinsertion future .

Gaétan Barrette : « C’est une clientèle lourde qui a besoin d’être encore plus soutenue . »

Avec une telle somme, le ministre mettra 36 équipes supplémentaires pour soutenir et aider les personnes déjà présentes sur le terrain et ainsi améliorer la vie quotidienne des patients . C’est près de 6000 patients supplémentaires qui auront donc le droit à cette aide de proximité chez eux, jeunes comme moins jeunes, avec une préférence pour les malades traversant un premier épisode psychotique … L’aide de plus de 26,5 M$ sera répartie comme suit :

  • 15 000 000 $ pour 21 équipes proposant du suivi intensif et/ou un soutien d’intensité variable .
  • 10 000 000 $ pour créer 15 nouvelles équipes afin de soutenir les jeunes étant récemment diagnostiqués et traversant leur premier épisode psychotique .
  • 1 000 000 $ d’aide supplémentaire pour améliorer le service offert aux hôpitaux et autres centres de santé spécialisés pour les situations de crise .
  • 500 000 $ pour la réinsertion sociale des personnes souffrant de handicap mental et psychique .

 

Des malades oubliés …

André Delorme, psychiatre directeur associé directement au ministère de la santé québécoise, avoue voir des patients régulièrement, très régulièrement même ( quotidiennement ) ! Il rappelle également que le trouble bipolaire est une maladie chronique, comme l’est le diabète par exemple . Alors, pourquoi ne serait-il pas suivi à l’identique, quotidiennement ???

Les bipolaires sont souvent oubliés dans cette société …

Les personnes souffrant d’un handicap comme les schizophrènes ou les maniaco-dépressifs représentent près de 2% de la population et nécessitent beaucoup de soutiens et d’aides . Un malade sur dix à une vie chaotique : Ces patients ont souvent des addictions très dangereuses et ont des vies sociales directement liées, désastreuses …

 

Aborder la maladie …

Afin de bien comprendre comment cette aide est nécessaire et très importante dans le quotidien des patients, le psychiatre André Delorme nous raconte l’histoire d’un jeune malade .
« C’était un homme d’une cinquantaine d’années, paranoïaque, il vivait reclus, isolé depuis des décennies dans un demi-sous-sol … Nous sommes allés à sa rencontre et avons effectué un travail de réadaptation sociale avec lui afin de le faire sortir de sa psychose . Cela lui a permis de retourner en formation professionnelle et d’obtenir un permis de conduire pour les transports routiers . Aujourd’hui, il travaille toujours dans ce secteur . »
Il y a aussi les jeunes qui ont besoin de soutien et de compréhension, car souvent, lorsqu’ils traversent leurs premiers épisodes de la maladie, ils abandonnent tout ( études, travail, relations, etc etc … ) . Ils se détruisent extérieurement et intérieurement aussi, ce qui va les emmener vers une longue descente en enfer … Pour éviter cette situation grave, une présence est en place dès les premiers symptômes du trouble afin de bien leur expliquer cette pathologie, l’analyser et la traiter . Ce soutien leur est nécessaire et bénéfique pour les inciter à rester sur la bonne voie de la vie .

 

Les maladies psychiatriques sont-elles oubliées de la Présidentielle 2017 ?

En 2017, on affirme que plus de 5 des 10 maladies les plus invalidantes sont directement liées aux troubles psychiatriques graves comme la bipolarité, les dépressions sévères, etc etc … Beaucoup de freins existent pour ces personnes avec un handicap pas toujours visible, et parmi eux on retrouve :

  • L’accès à l’emploi
  • L’accès au logement
  • L’accès aux soins

Mais il ne faut pas oublier les aidants et l’entourage de ces personnes, en tout on avoisinerait les 10 000 000 de personnes en France en 2017 qui seraient touchées directement ou indirectement par une maladie psychiatrique grave !!! Alors, que disent nos candidats en terme de santé et de handicap et l’ont-ils évoqué dans leur programme ? Est-ce clair ou flou ? …

 

Emmanuel Macron et la santé …

Sur le site de Mr Macron, on peut retrouver son programme et ses nombreux engagements sur le thème de la santé et du handicap . Bon, il nous explique que seulement 1 personne sur 100 souffre d’un trouble mental … Pas d’accord, ce serait plutôt 2 ou 3, les sondages reprennent toujours que la face visible de l’iceberg … Voici quelques engagements dont nous pouvons être concernés :

  • Faire de la prévention et de la sensibilisation dans les établissements scolaires par des personnes concernées par un handicap .
  • Mettre en place des actions dans le secteur public et privé concernant les handicaps ( collectes de dons, programmes d’aide, réunions, partenariats, etc etc … ) .
  • Instaurer des binômes patients-aidants dans la vie sociale ( travail, étude, quotidien ) .
  • Améliorer la qualité des personnes référentes à chaque maladie afin de renforcer la qualité de l’accompagnement individualisé .
  • Augmenter le nombre de contrôles contre la discrimination dans l’entreprise liée aux handicaps psychiques et mentaux .
  • Favoriser la réinsertion professionnelle dans des emplois spécifiques et adaptés à chaque handicap .
  • Aider les aidants ( dons de RTT, réévaluation de l’âge de la retraite, accompagnement psychologique, etc etc … ) .
  • Financer des actions de prévention dans la santé .
  • Rembourser TOUS les soins utiles .
  • Augmenter le nombre d’établissements de santé quand cela est nécessaire .

En résumé, Emmanuel Macron veut inclure le handicap dans la vie quotidienne et ne plus laisser les patients en dehors de la société …

 

Marine Le Pen et la santé …

Sur le site de Mme Le Pen, on arrive sur un problème : manque d’informations précises sur son programme, notamment en matière de santé et de handicap … On sait bien que son principal combat est la sécurité et la nationalisation, mais la santé devrait aussi faire partie intégrante d’une campagne d’une potentielle présidente … Voici donc les quelques brèves mesures que nous jugeons valables pour notre santé :

  • Renforcer la lutte contre la discrimination par rapport aux handicaps sur tous les fronts ( emploi, social, etc etc … ) .
  • Lutter contre les déserts médicaux en zone rurale principalement .
  • Créer un 5ème risque de Sécurité Sociale lié à la dépendance .
  • Pas de déremboursement .

Conclusion, pour Marine Le Pen, c’est un programme de santé plutôt maigre et c’est bien dommage !

 

Même si la santé ne sera certainement pas dans le choix principal de la plupart des électeurs, il serait bien d’y porter une petite attention, il s’agit tout de même de la vie … Ce qui est dommage, c’est que la bipolarité n’est pas été citée, or c’est une maladie qu’on entend de plus en plus parlé et qui touche de plus en plus de personnes …

 

@MLP_officiel et @EmmanuelMacron : Quels sont vos engagements pour les patients souffrant de troubles bipolaires ? Retweeter cette phrase

 

Cet article ne vous dit pas pour qui voter, mais vous décrit les programmes de chaque candidat sur le thème de la santé et du handicap avec un comparaison sur une dernière mesure votée dans une ville comme le Québec . Quoiqu’il en soit, le 7 mai 2017, allez voter, c’est un droit ( on en a plus beaucoup ! ), mais surtout, votez pour vous, votez pour ce qui vous est utile à vous, votre vie et vos enfants …

 

Troubles psychiatriques 2017

La bipolarité dans la présidentielle 2017 ?

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

3 livres à posséder :

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Un commentaire sur “Présidentielle 2017 : Une aide alternative pour soutenir les personnes bipolaires ?
  1. Vin's dit :

    de toute façon faut pas se leurrer la politique actuelle c’est de faire des economies pas des frais supplementaires l’un ou l’autre ils finiront bien par restreindre les droits aux soins sous pretexte simple que ça coûte dejà bien assez cher à la secu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.