Prise de décision et biais émotionnels dans les troubles bipolaires

Au cours de ces dernières années, mon travail de recherche a consisté principalement à évaluer en laboratoire les patients souffrant de schizophrénie ou de trouble bipolaire avec des tests neurocognitifs spécifiquement développés pour caractériser les dimensions impulsivité, stratégies de prise de décision et biais émotionnels, dans le but d’appréhender les troubles du comportement entraînant des conséquences dommageables pour ces patients et d’identifier les variables cliniques associées. Nous avons évalué dans le trouble bipolaire et la schizophrénie les stratégies de prise de décision avec l’IGT, en appréhendant l’impact du lithium et des antipsychotiques (Adida et al. 2008, 2011, 2015, en cours), 5 sous-dimensions de l’impulsivité, les biais émotionnels en élaborant un test de Stroop émotionnel (Besnier et al. 2008, 2009 et 2011). Nous avons élaboré le test VFT qui permet de calculer les coefficients d’aversion pour le risque dans le domaine des gains, de recherche de risque dans le domaine des pertes et d’aversion pour les pertes qui déterminent la courbe fonction de sommes d’argent qui représente sur un diagramme les choix des individus selon la théorie prospective.

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.