Les ( pseudos ) symptômes bipolaire qui ne font pas partie de la bipolarité

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Est-ce que ça veut dire qu'on est bipolaire quand on passe de la joie à l'énervement ?
  • Est-on systématiquement bipolaire si on a des sautes d'humeur ?
  • Si on est triste puis content, est-on forcément bipolaire ?
    Les réponses aux questions de cet article sur les troubles bipolaires en 30 secondes :
  1. La bipolarité regroupe une succession de troubles ( sommeil, humeur, alimentaire, comportement, mémoire, etc etc ... ); d'où la nomination de "spectre bipolaire" .
  2. Une personne souvent triste ou super joyeuse n'est pas forcément bipolaire .
  3. Il ne faut pas confondre les troubles anxieux, panique ou de la personnalité avec le trouble bipolaire, même si certains symptômes sont concordants, il y a toujours une différence ( cycles, intensité, durée, phases, etc etc ) .

Ne pas confondre les symptômes bipolaire de dépression ou d’excitation avec des instants tristes ou de gaietés de la vie au quotidien . Certains troubles anxieux du maniaco dépressif ou de la personne borderline sont de type cyclothymique ( cyclothymie ) et l’on peut parfois s’y perdre dans cette maladie des troubles psychiques et psychotiques . Voilà pourquoi il ne faut pas confondre maladie bipolaire et schizophrénie ou fibromyalgie et autres maladies chroniques et mentales, ce sont bien des maladies dysthymiques ( dysthymie et troubles de l’humeur ) et donc connexes, mais différentes au niveau de l’intensité des douleurs sur leur propre symptôme .

 

Certaines émotions dîtes psychiques peuvent nous faire souffrir au quotidien, on peut alors très facilement et rapidement s’auto-diagnostiquer en phase de dépression bipolaire et inclure ce triste symptôme comme un élément déclencheur d’une possible maladie mentale, comme la bipolarité . On nomme alors cela le syndrome du dépressif, voici quelques symptômes :

A – Un sentiment de mélancolie profond qui ne dure jamais très longtemps et qui est relatif à un évènement angoissant, éprouvant, triste, anxieux, funeste ( rupture, décès, etc etc … )

B – Quelques pathologies médicales qui sont la cause des symptômes dépressifs comme :

1 – Les cas neurologiques qui incluent la maladie de Parkinson, les crises d’épilepsie, les AVC ou encore les crises de démences

2 – Les cas hormonaux avec en premier lieu les hormones thyroïdiennes et aussi le syndrome de Cushing ou la maladie d’Addison

3 – Les cancers

C – L’alcoolisme, la toxicomanie ou encore l’excès de prise de médicaments

D – Quelques maladies psychiatriques :

1 – Les troubles de l’anxiété avec un manque de confiance en soi, des troubles du sommeil et des troubles de l’humeur liés aux maladies handicapantes

2 – Les troubles de la psychose sévère avec en premier point la schizophrénie

 

Certains stades dits hyperactifs peuvent nous donner un sentiment d’excitation au quotidien, on peut alors très facilement et rapidement établir un diagnostic de phase maniaque bipolaire et inclure ce joyeux symptôme comme un élément déclencheur d’une possible mauvaise santé mentale, comme les troubles bipolaires . On appelle alors cela le syndrome de la manie, voici quelques symptômes :

A – Certaines infections liées aux médicaments ( Solupred, Cortancyl, etc etc … ) et aux dépendances d’addictions néfastes ( drogues dures ou douces, alcool, etc etc … )

B – Certaines anomalies, qui surviennent naturellement, du cerveau comme les crises épileptiques ou des tumeurs au cerveau

C – Certaines maladies hormonales comme celle des hormones thyroïdiennes

D – Certaines maladies psychiatriques et autres lésions qui incluent des phases d’excitations euphoriques conséquentes an niveau moteur et psychique, mais qui restent tout de même de plus faible intensité qu’une phase de manie ou d’hypomanie ( hypomaniaque ) de la maladie bipolaire :

1 – Quelques symptômes de la schizophrénie

2 – Les épisodes de délires extrêmes appelés crise aiguë

3 – Les pathologies de type hystérique vues notamment pour les troubles du comportement et de la personnalité

 

La personnalité limite a un trouble affectif, mais une dépression majeure n’est pas comparable à une dépression bipolaire, autant en intensité qu’en cause, ce n’est pas pareil . Les troubles mentaux peuvent être des symptômes assez complexes, mais à ne pas prendre à la légère, c’est pourquoi il n’est pas recommandé de s’auto-proclamer bi-polaire .

 

Des réactions ? Vous ne savez pas vraiment si vous êtes bipolaire ou souffrez d’une autre maladie mentale ? Réagissez en commentaires …

 

Faux symptômes de la bipolarité

Les symptômes bipolaires

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.