J’ai commencé le médicament selon un schéma imposé par mon psychiatre. J’ai du graduellement augmenter la dose par paliers de 25mg par semaines jusqu’à atteindre 200mg.

Au début, cela a été plutôt difficile tant les effets secondaires étaient nombreux: Fatigue et somnolence, troubles de la concentration et de l’attention, troubles de la mémoire dans le sens oublis fréquents,… La troisième semaine, j’ai eu des adénopathies dans le cou (ganglions enflés) plutôt désagréables qui ont disparues d’elles-mêmes en quelques jours. J’ai eu aussi de fortes diarrhées qui se sont atténuées après quelques mois. Heureusement tout cela n’a été que temporaire, il y a des effets secondaires au début comme tout médicaments, le temps que l’organisme s’y habitue. Et mon psychiatre m’avait longuement expliqué quels effets secondaires je risquais d’avoir (« risquais » car chaque personne est différente et réagit différemment)

L’effets secondaire le plus dérangeant pour moi est l’alopécie. J’ai commencé à perdre mes cheveux par paquets, surtout au brossage et après le shampoing. Je n’osais plus les porter lâchés car j’en semais partout. Ma masse de cheveux (très importante à la base) a visiblement diminué. Si l’alopécie s’est atténuée avec le temps et la stabilité de la dose, elle reste présente. Je dois prendre un autre traitement afin de limiter la perte de cheveux et stimuler la repousse.

J’ai remarqué que j’avais aussi plus d’acné qu’avant, ayant déjà une peu grasse et acnéique à la base. Mais ce n’est pas vraiment handicapant, ce n’est pas de l’acné important comme quand j’étais adolescente.

A part ça, ce médicament est très efficace pour moi. Je me sens mieux, je n’ai plus ces fluctuations d’humeurs qui me gâchaient la vie avant. Ce traitement a changé ma vie et me permet d’enfin d’avoir une vie normale. Donc même s’il a ses inconvénients (alopécie, acné et petits troubles digestifs encore présents), le bénéfice est plus important que ces petits désagréments.