A accentué mes troubles du sommeil (anxiété, jambes sans repos, boulimie nocturne).
J’essaie d’arrêter rapidement malgré l’avis du toubib.
Idem pour les antidep et benzo : ces médicaments devraient être pris sur des périodes courtes et sous contrôle médical hyper régulier.
Les psy les prescrivent comme des fraises tagada.
C’est tout le système de prise en charge qui est à revoir.
La chimie ne doit être qu’un recours d’urgence pour le traitement de l’insomnie et de l’anxiété.
Non seulement les benzos n ont + d effet à terme. Mais ils accentuent les effets censés être corrigés et créent une dépendance très mal prise en charge par le corps médical.