Bienvenue dans mon monde bipolaire – Témoignage de Natacha Karl

Nous avons reçu un nouveau témoignage, celui de Natacha, elle vit dans un monde bipolaire où, avec son hypersensibilité, cela n’a pas toujours été facile . Elle est également l’auteur d’un livre associant son trouble bipolaire avec son trouble de l’appétit . C’est pour cette raison qu’elle a souhaité témoigner, elle pense et espère que son histoire pourra aider des personnes ayant le même parcours qu’elle, entre bipolarité et obésité …

 

Le monde bipolaire de Mademoiselle

Je m’appelle Natacha, j’ai 51 ans . J’ai été diagnostiquée bipolaire à ma première crise à 20 ans, ça fait donc 30 ans que je me bats avec ma maladie . J’ai eu deux périodes de rémission, l’une avant la naissance de ma fille il y a 25 ans . Une grave crise après la naissance, crise qui a nécessité de la sismothérapie . J’ai mis du temps à me reconstruire et ensuite j’ai eu ma plus longue période de rémission ( 6 ans), mais j’étais toujours sous traitement thymorégulateur et en psychothérapie .
Ce n’est qu’à la trentaine, en rencontrant mon mari actuel, que j’ai compris la chronicité de ma maladie . Avant, je voyais cela comme des crises, reliées à mon enfance traumatique . Mais j’ai fini par comprendre que la bipolarité c’était un combat au quotidien, une hygiène de vie, un travail sur soi, des médicaments . J’ai eu la chance de pouvoir faire des études et de pouvoir travailler, j’étais bibliothécaire, mais à cause de rechutes fréquentes et d’hospitalisations régulières, j’ai dû renoncer à exercer mon métier et j’ai été placée en invalidité à l’âge de 44 ans . J’ai aussi la chance d’être entourée affectivement .
Heureusement j’ai la passion de l’écriture, la poésie et la musique .
Je me consacre à cela désormais . Je fais des ateliers de poésie, de slam et j’écris des livres . Je suis bien suivie dans un CMP ( centre médico-psychologique ) et j’avance dans la compréhension de ma maladie pour éviter les rechutes . J’ai un traitement de fond avec 2 thymorégulateurs et un anxiolytique . À ce traitement bipolaire s’ajoutent des visites d’infirmière à domicile, une psychologue et un psychiatre qui me suit . Tout cela est nécessaire pour lutter contre la maladie .
J’ai justement publié un livre intitulé  » Bonjour Mademoiselle », c’est un hommage à un psychiatre exceptionnel : Le docteur El Mehdi Michel Caruso qui m’a soignée . J’y raconte notre relation, ce soutien irremplaçable dans mon combat . Quand on rencontre une telle personne, c’est très précieux . Je parle un peu de mon histoire de vie, de bipolarité, d’obésité aussi, mais toujours à travers le prisme de cette relation patient-psychiatre . C’était une nécessité pour moi de lui rendre cet hommage tellement il m’a apporté .

 

L’avis donné par Le Bipolaire

Par son témoignage et son livre entre obésité et bipolarité, on fait la connaissance d’une personne qui nous semble être pleine de vie mais ne sachant pas quel chemin choisir pour trouver une vie « normale » … Pardon, pas une personne mais une princesse, une femme qui recherche le bon équilibre malgré une obésité qui la ronge et n’améliore pas son trouble bipolaire . Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer, elle est d’ailleurs bien entourée, elle voudrait voir la vie en rose en mince … Son poids, c’est comme les phases de sa bipolarité : Des montagnes russes qui font du yoyo . Une vie en dents de scie, craquelée, suite à des évènements et le sentiment d’abandon, qui lui font subir beaucoup de symptômes du maniaco-dépressif comme l’insomnie et les troubles de l’appétit, le manque de confiance en soi, la culpabilité ou encore l’incertitude . Même avec un bon traitement bipolaire, comme elle le dit, les psychotropes n’améliore pas son moral, un médicament c’est un poids supplémentaire … Quand elle ne dort passe elle grignote, c’est un cercle vicieux où elle se transforme alors en une « otarie funambule » … Dépression ou manie, difficile de stabiliser son poids et ses humeurs .
C’est aussi l’histoire d’une relation, d’une rencontre humaine avant d’être médicale, celle avec le docteur Mehdi . Une rencontre, un programme où tout le monde sera impliqué, des inquiétudes malgré une envie et une forte détermination à s’en sortir . Elle a également un des symptômes caractériels de la bipolarité, très peu connu pourtant, celui de trouver du réconfort, de l’attention et de la bienveillance envers les enfants . Ils sont innocents et elle préfère croire en eux plutôt que de faire confiance à des professionnels de santé psychiatrique ou mentale .
On retrouve enfin la vivacité et l’amour de la poésie de Natacha au travers de jeux de mots dans ce livre en 2 parties ainsi que sur son blog personnel : Les mots de Natacha . ( Baleine humaine, Obèseland, etc etc … ) .

 

Témoignage d'un monde bipolaire

Le monde bipolaire de Natacha

 

Retrouvez le livre de Natacha dans les livres sur la bipolarité :

Bonjour Mademoiselle par Natacha Karl

 

Vous pouvez également contacter Natacha directement via notre réseau social bipolaire . Pour voir son profil, rendez-vous sur @natachak .

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.