Nouvel épisode bipolaire : Comment le détecter et y faire face ?

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Comment reconnaître les signes d'un nouvel épisode bipolaire ?
  • Qu'est-ce qu'un prodrome ?
  • Quels sont les signes précurseurs d'un épisode de dépression ?
  • Quels sont les signes précurseurs d'un épisode de manie ?
  • Comment détecter une crise de bipolarité ?
  • Que faire quand on traverse une phase maniaque ou dépressive ?
    Les réponses aux questions de cet article sur les troubles bipolaires en 30 secondes :
  1. Un prodrome est la définition d'un début de maladie annonçant une crise aiguë grâce à des symptômes et signes annonciateurs ...
  2. Une excitation et énergie débordante peuvent être des signes précoces d'un nouvel épisode maniaque à venir .
  3. Une sensation de fatigue associée à une dévalorisation de la vie peuvent être des signes avant-coureurs d'un nouvel épisode dépressif à venir .
  4. Garder une stabilité dans la globalité de son traitement aide à minimiser l'intensité des épisodes bipolaires futurs ( consultation psy, médicaments, journal de l'humeur, etc etc ... ) .

Arriver à prendre conscience que l’on va traverser un nouvel épisode bipolaire ( dépressif ou maniaque ) peut s’avérer être très utile, surtout pour pouvoir mieux y faire face sur le long terme et minimiser ainsi les conséquences que de tels épisodes peuvent causer sur notre vie . Quels sont les signaux d’avertissements d’une phase dépressive ou maniaque ? Comment minimiser les crises ? Voici quelques réponses …

 

Pourquoi faut-il arriver à détecter les signaux annonciateurs d’un nouvel épisode bipolaire ?

On l’a dit plus haut, mais il est très important de connaître et prendre conscience des signaux annonciateurs d’un épisode bipolaire .

Il existe de nombreux signes permettant la détection d’un nouvel épisode de manie ou de dépression en approche !

Pourquoi est-ce si important dans la stabilisation de la bipolarité ? Car si vous arrivez à prévoir une nouvelle phase, alors vous irez plus vite vers le traitement de celle-là, par exemple, vous irez consulter votre psychiatre dès le début des premiers signes . C’est reconnu, un traitement est bien plus efficace lorsqu’il est pris tôt, précocement, et il diminue sensiblement la durée de vie et l’intensité d’un épisode . Ce traitement pourra ensuite servir de traitement préventif pour les futurs risques de rechutes .
On appelle un signe annonciateur d’une crise aiguë un « prodrome » . Il faut savoir que ces signaux d’alarme peuvent durer relativement longtemps avant que la crise de bipolarité soit significative, allant de quelques jours jusqu’à 1 mois !!! C’est seulement après ce délai qu’un épisode de manie ou de dépression apparaît et qu’il est alors encore plus compliqué d’y faire face; tous les sens sont alors très fragilisés et perturbés . D’ailleurs, en pleine crise aiguë, il est rare qu’une personne bipolaire cherche un traitement spécifique à cette crise de l’instant présent, elle continuera son traitement habituel ( qui a donc peu d’effets ) et attendra la fin de cet épisode avec une possible hospitalisation … Voilà pourquoi il est important d’arriver à détecter les signes avant-coureurs de ces futurs épisodes bipolaires

 

Détecter l’arrivée d’un épisode maniaque

Pour éviter de subir un nouvel épisode maniaque, il est possible de déceler les premiers signes qui caractérisent cette future phase de manie . Ils sont normalement faciles à détecter car les sensations sont très intenses par rapport à d’habitude . Voici quelques situations qui devraient vous alarmer :

  • Vous avez l’impression que vos sens sont plus affirmés; par exemple, les couleurs vous paraissent très vives et brillantes .
  • Vous avez cette sensation d’être toujours « up », très haut, hyperactif et euphorique .
  • Vous buvez ( de l’alcool ) plus que d’habitude et/ou vous prenez plus de médicaments ( ou avez envie ) .
  • Vous ressentez très peu le besoin de dormir, pourtant vous ne manquez pas d’énergie; bien au contraire !
  • Vous avez plein de pensées qui fusent dans votre tête et/ou avez plein de projets grandioses .
  • Vous dépensez facilement et excessivement votre argent; sans aucun complexe .
  • Vous avez cette sensation extrême d’être intouchable, fort(e) et puissant(e); comme superman(woman) !
  • Vous êtes très créatif(ve) .
  • Vous êtes plus facilement irritable qu’en temps normal .
  • Vous êtes plus angoissé(e) que d’habitude .
  • Vous avez des difficultés à vous concentrer sur une seule chose .

 

Détecter l’arrivée d’un épisode dépressif

Pour déceler un nouvel épisode dépressif, c’est un peu plus compliqué que la manie . Les signaux précurseurs d’une phase dépressive sont très isolés et diffèrent encore plus d’un patient bipolaire à l’autre . Voici quelques caractéristiques propres à la dépression qui pourraient vous aider à détecter sa venue :

  • Vos pensées et projets sont au point mort .
  • Vous ressentez des douleurs physiques et/ou psychiques .
  • Vous avez cette sensation d’être toujours « down », très bas, mélancolique et triste .
  • Vous êtes assombris psychologiquement, vous parlez peu et avez des pensées négatives qui tournent en continu dans votre tête .
  • Vous avez la volonté de boire beaucoup d’alcool ou de consommer des drogues ( comme une sensation de vouloir en finir avec la vie ) .
  • Vous avez comme un frein lorsque vous devez effectuer une activité .
  • Vous avez du mal à vous concentrer .
  • Vous culpabilisez beaucoup sur tout ce qui vous affecte et entoure .
  • Vous êtes très anxieux(se) et agité(e) envers certaines paroles et actions de votre entourage envers vous .
  • Vous avez des troubles du sommeil : soit vous avez du mal à vous endormir ou vous vous réveillez de nombreuses fois ( sommeil non-réparateur ), soit vous dormez beaucoup . Votre sommeil n’est pas régulier et vous êtes toujours fatigué(e) .
  • Vous avez un désintérêt total pour la vie en général ( pas envie de manger, de voir des personnes, de pratiquer des activités intéressantes en temps normal ou encore d’avoir des relations sexuelles ) .

 

Comment faire face à un nouvel épisode bipolaire ?

On arrive à l’objectif final de pouvoir arriver à dépister soi-même un nouvel épisode bipolaire, il nous reste maintenant plus qu’à y faire face pour mieux prévenir les futurs épisodes du même type . Il s’agit en réalité des étapes clés d’un bon traitement pour contrer son trouble bipolaire . Voici 5 tâches indiscutables pour être plus efficace dans le traitement de sa bipolarité et lors d’un épisode bipolaire …

 

Il faut tenir un journal de l’humeur

Un journal de suivi de l’humeur est le compagnon idéal pour tout noter et tout analyser ! Il peut également être un excellent relais personnel entre le psy et le patient . Cela montre que vous souhaitez vous en sortir … Sur ce journal de l’humeur, vous pouvez indiquer les signes que vous avez ressentis avant un épisode de manie ou de dépression . Quand vous irez voir votre psychiatre, vous pourrez alors lui montrez vos notes et il conviendra alors s’il est nécessaire de modifier votre traitement .

 

Il faut rester calme

Même si on a vu la plupart des symptômes et signes précurseurs du trouble bipolaire plus haut, il ne faut pas paniquer si vous en remarquez un de temps en temps ! Ce n’est pas parce que vous êtes fatigué pendant 1 jour que vous allez entrer dans un état dépressif; ou alors ce n’est pas parce que vous venez d’acheter une voiture neuve à 30 000 € que vous allez être dans une phase de manie … Les symptômes des troubles bipolaires doivent durer plusieurs jours pour pouvoir indiquer un possible futur épisode bipolaire .

 

Il faut toujours aller aux consultations chez son psychiatre

Il ne faut surtout pas négliger un rendez-vous avec votre psychiatre . C’est un traitement important ( autant que les médicaments ) afin de notamment réduire la dépression . Le fait de parler de sa maladie avec un professionnel et repartir avec des infos peuvent vous rebooster – même s’il arrive que des fois cela ne se passe pas comme prévu ! – .

La psychothérapie est essentielle dans le traitement du trouble bipolaire .

 

Il faut prendre les médicaments prescrits assidûment

Si un psychiatre vous prescrit un ou plusieurs médicaments, ce n’est pas pour vous faire du mal ! C’est que cela est nécessaire … Il ne faut jamais arrêter ou modifier son traitement médicamenteux soi-même sans l’avis de son médecin spécialiste; même pas son dosage ! Il est compréhensible que certains médicaments pour le trouble bipolaire et que l’envie de les diminuer ou de les arrêter peut parfois être forte, mais il faut savoir qu’en agissant comme cela, le risque est d’engendrer d’autres effets secondaires encore plus graves . C’est souvent lorsque l’on est en phase maniaque que l’envie de stopper son traitement médicamenteux peut se faire ressentir, on se sent guérit, normal, libre ! Or, c’est totalement faux, la rechute sera très brutale au prochain épisode … Si vous avez peur de ce type de réaction, vous pouvez demander l’aide à un proche qui surveillera bien que vous prenez vos médicaments conformément à la prescription du docteur, même en période de manie .

 

Il faut rester positif même dans les pires moments

Il faut toujours se rappeler que ces épisodes ne durent pas et qu’ils auront toujours une fin; c’est important de garder le moral quand on est en crise . Lors des prochains épisodes, vous les aborderez alors plus sereinement et positivement, vous pourriez même analyser plus particulièrement vos changements d’humeur et effectuer en parallèle les bonnes recherches de soins alternatifs et/ou complémentaires .

 

Vous connaissez d’autres méthodes pour détecter un nouvel épisode bipolaire en approche et/ou vous avez une autre méthode pour y faire face ? N’hésitez pas à nous les indiquer dans les commentaires ci-dessous …

 

Signes précoces de la bipolarité

Comment détecter les signes d’un nouvel épisode bipolaire ?

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
5 commentaires sur “Nouvel épisode bipolaire : Comment le détecter et y faire face ?
  1. bassem dit :

    bonjour , pour mon cas j’ai d’autres choses qui peuvent étre un annonciateur d’une rechute et dont il faut faire trés attention .les changements de saisons ,le changement de climat ,si je suis malade par ex j’ai la grippe ,le stress. dans ses situations il faut se préparer et étre vigilant.se sont des causes trés sérieuses qui peuvent déclencher la maladie .voila tout ,et merci .

  2. Chlouchi khadija dit :

    Ma fille rechute pour la 3eme fois (bipolaire t1)elle a été stabilisée avec abilify15mg aprés 10mg +dépakine 500chrono 2comp 2 fois parj.le médecin avait progressivement arrêté abilify mais elle a rechuté.On a essayé le serquel rien après le lithum 6 mois rien .elle est hospitalisée on a essayé ispérid et tegrétol4semaines..rien .On a décidé de revenir a l’aripiprazol(aripiph générique abilify)depuis mardi25.07.2017 3o mg + tegrétol 4oo 2 f j.S.v.p dites s’il y a un espoir qu’ elle retrouve sz stabilité

  3. bourrelier isabelle dit :

    bonjour je m appelle isabelle j ai 53 ans j ai ete diagnostique bi polaire en 2008 apres un accident de travail je suis allee dans un centre de reeducation c est la que j ai rencontre ma psy pour la premiere fois elle me suit toujours d aussi loin que je me souvienne j ai toujours souffert de ce syndrome cela m afait perdre des amis ma vie de couple j ai eu des dettes j ai eu des episodes de grosses depressions sortait plus de mon lit puis un jour j ai fait un burn out japres 32 ans dns la meme boite je suis en invalidite depuis 2014 je sais que j ai ete critique traitee de faignante et autre les gens ne comprennent pas ont des prejuges j ai e
    un traitement j ai pris + de 30 kilos depuis quelque mois je fais des seances de rekhi regulierement depuis je ne prend plus mes somniferes je ne me leve plus difficilement vers11h mais a 7h 8h j arrive mieux a faire des chose dans la maison je me sens mieux mais pour combien de temps j essaie de positiver voila pour le moment

  4. Denis dit :

    La bipolarité vue depuis une jeune fille très lucide :
    Je suis mon pire ennemi – Dans les yeux d’Olivier
    https://www.youtube.com/watch?v=K_gFmjEaUiw

    Humainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*