Est-ce que je suis bipolaire ? Témoignage en question …

Nous avons reçu un témoignage un peu particulier d’un homme d’une vingtaine d’années, qui se pose une question que beaucoup de personnes se posent : Est-ce que je suis bipolaire ? Emmanuel, traverse certainement une phase dépressive et connait des phases maniaques ou d’hypomanie selon son stade, mais est-ce vraiment de la bipolarité pour autant ? Beaucoup de questions sont posées avec un bref résumé de sa vie sentimentale, professionnelle et familiale .

 

Témoignage pour savoir si je souffre de troubles bipolaires…

Bonjour,

Je vous contacte afin que vous puissiez me donner la réponse à ma question principale : Comment savoir si je suis bipolaire ? Suis-je bipolaire ou alors de quelle maladie mentale je souffre selon vous ? Vous savez, je me pose cette question depuis maintenant quelques années déjà ( 2 ou 3 ans ), j’ai pu lire des milliers d’articles sur internet, les symptômes bipolaires et autres définitions des troubles bipolaires, j’ai même fait plusieurs tests de bipolarité en ligne, mais aucun ne dit la même chose sur le diagnostic bi polaire .

 

Moi, la personne bizarre ( bipolaire ? ), et les autres … – Ma vie sentimentale –

Je n’ai pas d’amis ou très peu, enfin, j’en ai eu à l’école, mais c’était plus des camarades, je reste souvent isolé dans un groupe . Aujourd’hui, j’ai 24 ans, je vis seul, je n’ai pas de travail . J’ai eu plusieurs relations avec des filles, mais aucune n’est restée … Ma jalousie ( possessif ), mes excès de colère noire pour presque rien, ma perversion sexuelle et mon côté manipulateur les ont vite fait réfléchir à l’idée de rester avec un mec comme moi, certainement … Je me pose des questions aujourd’hui, surtout que quand elles décident à me quitter, je peux m’acharner sur elles, les menacer verbalement ( je n’ai jamais frappé une fille, je précise, c’est en dehors de mes valeurs ), je vais les espionner, tous les moyens sont bons ( Facebook, mails, téléphone, prendre leur propre compte, etc etc … ) . Peut-être que je suis bipolaire manipulateur ou narcissique, je ne sais pas trop . Avec toutes les personnes qui me côtoient ( famille, amis, femme, etc etc … ), il faut qu’elles marchent dans le même sens que moi sinon ça ne va pas . Dernièrement, plusieurs personnes pensent que je suis bipolaire, je l’ai su indirectement, je connait bien la maladie bipolaire et ses symptômes destructeurs pour l’entourage et le malade . Personnellement quand je pense à cette affirmation sur ma possible bipolarité, je réponds immédiatement non, je suis juste nerveux, colérique, bon peut-être un peu manipulateur à certains moments, mais je ne suis pas méchant et je ne pense pas être quelqu’un de nocif ! Et puis, quand je suis seul, un peu en déprime, je me repose la question sereinement, être bipolaire, c’est quoi ? Et si je l’étais sans même m’en rendre compte … Beaucoup de personnes ont, entre parenthèses, peur de moi … Pourquoi ? Ils ne veulent pas me contrarier, me mettre en colère, me faire souffrir … Je ne sais pas . Je n’ai jamais suivi de psychanalyse, je ne suis pas diagnostiqué comme maniaco dépressif tout de façon alors pourquoi suivrais-je un traitement bipolaire ? Honnêtement, je n’ai aucune envie d’aller consulter un psychiatre, même pas un psychologue, moi et les médecins ça fait deux ! Contrairement à ce qu’on me dit, derrière mon dos donc, moi, je sais reconnaître une personne bipolaire souffrant de cette pathologie, telle une psychose des troubles mentaux . J’en connais plein, avec le temps, mais je ne leur dis pas, je connais le déni, je sais comment peux réagir une personne atteinte de troubles bipolaires, mal …

 

Ma motivation ( question de bipolarité ? ) – Ma vie professionnelle –

Concernant ma vie professionnelle, je ne travaille pas, je n’ai d’ailleurs jamais réellement travailler, juste un petit peu en apprentissage pendant 2 ans, j’ai un BEP coiffure, j’aime plus que tout les femmes, être à leur contact, je n’aime pas vraiment la présence des hommes, le contact est plus facile avec les filles pour moi, je me sens plus à l’aise, sans doute que cela vient de mon côté séducteur ou alors parce que j’ai uniquement grandi avec mes 4 frères et pas de soeurs, mes parents n’ont pas eu la chance d’avoir des filles … Bref, mon apprentissage finit, BEP obtenu avec plus de 15 de moyenne, je n’ai ensuite jamais vraiment cherché de travail, la flemme, le manque de motivation, je pense beaucoup dans ma tête et j’agis très peu, je pense aux autres, au regard qu’ils ont envers moi et mon apparence, je vis continuellement avec cette idée-là, ce que pensent les autres de moi en me voyant, de ce que je raconte, etc etc … Je le répète souvent, je ne vis pas pour moi, mais pour les autres, j’aide beaucoup, à mes dépens … Moi, ma vie, je m’en fous un peu ! Cela fait tout de même 4 ans que je n’ai pas travaillé, je ne supportais pas le contrôle, le jugement de mes patrons, des clientes, je ne pouvais pas me sentir à l’aise, faire ce que je voulais quand je voulais !

 

Mes addictions ( symptômes des bipolaires ) – Ma vie passée –

Je vis avec le strict minimum, donc je ne sors pas, mais auparavant j’ai eu des périodes de drogue ( héroïnes, extase, etc etc ..) puis d’alcool ( boire jusqu’à 4 litres d’alcool fort ne me posait pas de problèmes, je tombais dans un coma jusqu’au lendemain et j’oubliais ainsi mes souffrances, le lendemain était une nouvelle journée ), et j’ai tout arrêté du jour au lendemain ( même la clope ), j’ai une volonté de fou … Quand on sait que juste pour parler de l’héroïne ( la drogue du diable ) peu de personnes l’arrête, j’étais arrivé à 4 grammes par jour, jusqu’à la nuit où j’ai failli mourir et là, j’ai arrêté, enfin non, on n’arrête pas la drogue, on la stoppe . Aucun traitement ni médicaments pour arrêter toutes ces addictions dangereuses, aujourd’hui, je ne bois plus d’alcool, et même l’odeur de la fumée m’écœure ! Mais je pense que je suis vraiment en dépression depuis pas mal de temps, je devrais me faire soigner peut-être, j’irai mieux, j’aurais une meilleure estime de moi . Je me souviens que quand j’étais jeune, ado, j’étais heureux, je sortais, je n’avais aucun souci mental … Qu’est-ce qui m’a fait changer ? Je n’arrive pas vraiment à le savoir . Il y a tellement de comportements, de choses qui m’ont fait changer, de gens même ! Moi aussi, j’ai voulu faire de la politique, désigner automobile ( j’ai envoyé des cv aux constructeurs, des cv coiffures avec lettre de motivation en disant que j’étais le designer qui leur fallait ), je pensais être le meilleur, je le pense toujours d’ailleurs, quand je propose quelques chose, c’est toujours exceptionnel, il n’y jamais d’autres solutions que la mienne ! Tout de même, les addictions dangereuses sont un des principaux symptômes bipolaires, non ?

 

Mauvaise santé psychique ? ( en dépression ) – Ma vie personnelle –

Pourtant, je n’ai jamais manqué de rien durant mon enfance, mes parents étaient présents pour moi, bon, j’étais très timide mais bon, je n’étais pas malheureux . Je ne change pas d’humeur ou d’avis toutes les heures comme un bipolaire peut le faire . Je reste bien serein sauf dans ma tête … Comment je vois mon futur ? Je n’en sais rien . Des fois, même souvent en ce moment, je me dis pourquoi vivre ? J’ai tout fait, aider mes proches, moi personne ne m’a jamais aider, mais je m’en fous . Pour moi, ma vie est finie depuis longtemps et je commence sérieusement à pensé à me suicider, mais je dois avouer, j’ai peur de cela . Je ne pense pas que je le ferais un jour, trop peureux ! Des fois, c’est juste que je voudrais savoir comment réagiraient les gens si je me suicidais ? Voilà ce que j’aimerais savoir et pourquoi j’y pense … C’est de la manipulation psychologique, vous pensez ? Enfin, j’en sais rien, pour moi, c’est juste mon caractère ( de connard, je l’avoue des fois ! ), mais je ne pense pas être pour cela bipolaire . Je ne pense d’ailleurs pas souffrir de troubles de l’humeur, mais il est vrai que je souffre, certainement, de trouble anxieux de l’angoisse, beaucoup de stress, j’ai également de douleurs chroniques, des spasmes musculaire ( de nervosité ) et de plus en plus besoin de sommeil, je dors mal la nuit et bien la journée, je suis totalement déréglé, certainement dut à une mauvaise hygiène de vie ( pas de travail, isolement, mange jamais aux mêmes heures, etc etc .. ) . Beaucoup de personnes me disent que si je travaillais, tout s’arrangerait pour moi, ont-ils raison ? Dans la logique, oui, mais en pratique tout est bien plus compliqué que cela … Je suis peut-être juste feignant ( lol ) !!! Je ne sais pas ce que j’ai, plus j’y pense et plus je doute, la bipolarité m’a touché, c’est certain, mais est-ce que je le suis pour autant, ce n’est pas contagieux, juste héréditaire à ce que j’ai pu lire . Ma famille, au sens large, n’a jamais souffert de trouble bipolaire, ni même de dépression, après il faut un début à tout ! Enfin voilà un bref résumé de mes émotions actuelles, mes nombreuses questions restent sans réponses, mais je ne savais pas à qui en parler …

 

C’était le témoignage d’un jeune homme mal dans sa peau, mais à votre avis, est-il bipolaire ? Réagissez en commentaire . Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi lui répondre via le forum bipotes dans la publication s’il est bipolaire oui ou non !

 

Témoignage d'un homme sur la bipolarité

Suis-je bipolaire ?

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
Un commentaire sur “Est-ce que je suis bipolaire ? Témoignage en question …
  1. ceryse glitter dit :

    Je me suis reconnue sur pas mal de points et de phrases, et l’on m’a diagnostiqué bipolaire 3 fois ( 3 psychiatres différents de différentes villes) après je ne dis pas que ce jeune homme est bipolaire, je ne peux le le permettre, je ne suis pas psychiatre, mais il y a beaucoup de choses en commun. Ça me rappelle moi il y a quelques années, jusqu’à il y a un an, j’étais dans un mauvais état, mais la bonne équipe au cmp, dans une nouvelle ville et un nouveau département, et bien sûr un traitement adapté, je me sens beaucoup mieux! Je souhaite beaucoup de courage à ce jeune homme, et je souhaiterai lui dire que se rendre à un CMP ( centre médico-social psychologique) pour consulter un psy et parler à du personnel infirmier, n’est pas une honte en soi! Et j’espère que ce jeune homme trouvera ce qu’il a, car des qu’on sait ce qu’on a, au début on peut passer par le déni, mais on finit par accepter et c’est comme cela que notre vie, notre estimé de soi et notre comportement s’arrange ( en tout cas pour moi c’était le cas)!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.