10 habitudes pour lutter contre les troubles bipolaires

Les personnes qui se soignent bien et qui vivent avec des troubles bipolaires se rendent compte qu’il n’existe pas de programme unique en ce qui concerne les protocoles comportementaux, émotionnels et psychologiques et font de leur mieux pour concevoir les leurs. Voici dix habitudes qui ont fonctionné pour eux.

Ils ont créé leur propre programme de traitement

À force d’essais et d’erreurs, ces gens ont créé un programme de traitement personnalisé qui fonctionne pour eux. Pour une personne, se concentrer sur la thérapie de l’esprit peut fonctionner, alors que quelqu’un d’autre est mieux traité avec certains médicaments. Tous les traitements – pharmacologiques, thérapeutiques et de style de vie – doivent être conçus spécifiquement pour vous.

Ils rassemblent une équipe de soutien

Tout d’abord, ils n’ont pas peur de demander de l’aide et comprennent qu’ils ont besoin d’aide des autres quand ils ne peuvent pas s’aider eux-mêmes. Ils savent que le soutien prend plusieurs formes ; peut-être qu’ils rejoindront un groupe de soutien, en ligne ou en personne. Les personnes qui réussissent à vivre avec les troubles bipolaires s’occupent également leur équipe de soutien – restent en contact, communiquent et expriment leur profonde gratitude pour leur aide.

Ils pratiquent la méditation

La pratique de la méditation améliore votre capacité à gérer vos travaux, organiser des tâches et à vous concentrer lors de situations stressantes. Au cours de la dernière décennie, il a été démontré que la méditation améliore toute une série de résultats en matière de santé et de maladie ; de nouvelles études démontrent ce qui arrive au cerveau afin de produire ces effets bénéfiques sur la santé. Ils montrent que la méditation réduit l’interleukin-6, un biomarqueur de l’inflammation, chez les adultes stressés.

Ils connaissent les facteurs déclenchants et ont un plan

Comme pour la manie, savoir quels sont les facteurs de stress qui vous rendent vulnérable à la dépression peut aider à prévenir les récurrences. Le stress lié au travail, les troubles du sommeil et les événements traumatisants de la vie peuvent tous être des facteurs déclenchants et il est vital de s’organiser pour aider à prévenir la survenue de symptômes mineurs. Les personnes qui réussissent ont élaboré un plan complet, généralement avec l’aide de leur conjoint et/ou de leur famille. Ils savent comment reconnaître les débuts de la dépression ou de la manie et ce qu’il faut faire dans de tels cas.

 

Ils ont une alimentation saine et font de l’exercice régulièrement

Qu’ils éprouvent des difficultés ou non, ils savent qu’un mode de vie sain – bien manger et bouger plus – est un complément essentiel au plan de traitement des médicaments pour maintenir la stabilité de l’humeur. Les études prouvent maintenant que les personnes atteintes de troubles bipolaires ont plus de chances d’avoir certaines carences en vitamines et en minéraux, d’où l’extrême importance du régime alimentaire riche en nutriments.

Ils ont de bonnes habitudes de sommeil

Chez les personnes bipolaires, le sommeil est une cause importante de stress. Nous savons que les problèmes de sommeil n’affectent pas seulement l’humeur, ils peuvent aussi en être la cause. Les personnes qui arrivent à se soigner grâce à leur programme de traitement savent garder un rythme régulier tout au long de leur journée … aller au lit et se lever à la même heure chaque jour et en suivant la même routine au coucher.

Ils s’en tiennent à leur quotidien/routine

Le calendrier lui-même est personnalisé pour chaque individu, mais le fait est qu’ils s’en tiennent à leur routine, en particulier pour les aspects importants comme leur protocole médicamenteux, l’exercice, le régime alimentaire et le sommeil. Ils savent qu’en faisant quelque chose régulièrement, comme se brosser les dents, cela devient vite une seconde nature et ça ne leur demande pas de surmonter leur propre volonté. 

Ils font attention à leurs pensées

Ils sont conscients du lien qui existe entre la dépression bipolaire, l’anxiété et la pensée négative et travaillent dur pour se libérer de cela ; ils apprennent à sortir des modes négatifs tels que l’escalade catastrophique, le pessimisme et les auto-persuasions destructrices et à choisir plutôt une perspective plus positive et pratique à presque toutes les situations.

Ils sont reconnaissants

Ils comprennent que la gratitude est étroitement liée au bien-être et que cette façon d’être a une influence positive sur leur humeur, leurs relations, leurs visions et leur bonheur global qui peuvent tous protéger contre l’anxiété et la dépression. Certaines personnes ont trouvé utile de tenir un journal et d’écrire les choses pour lesquelles elles sont reconnaissantes chaque jour.

Ils tiennent un journal

Que ce soit pour suivre l’évolution de leur humeur, de leur régime alimentaire ou de leur activité physique ou même pour exposer les choses pour lesquelles elles sont reconnaissantes, le simple fait d’écrire quelque chose quelque part (ou même de taper) permet d’insuffler chez eux davantage de souvenirs.

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

3 livres à posséder :

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
4 commentaires sur “10 habitudes pour lutter contre les troubles bipolaires
  1. Jeannine Ollivier dit :

    Je suis bipolaire diagnostiqué tardivement et depuis 9 mois j’ai arrêté tout traitement pour la bipolarité c’est 1 choix que j’ai fait après avoir été opéré de la thyroïde il y a seulement 1 ans et j’ai eu d’autres préoccupations de santé suite à cette opération ( cancéreux) donc je fais sans prendre de médicaments et je voudrais savoir s’il y a des personnes dans mon cas qui ne prennent rien . Merci

    • Jegou dit :

      Bonjour c’est pas facile thyroïde …faut bien prendre votre traitement ..eutyrox … Moi je suis sous euthyrox … C’est vrai la thyroïde joue un rôle /morale / un coup bien pas bien .c’est une hormone difficile a traité .courage

  2. mosbah dit :

    je suis diagnostiquee bipolaire et je ne prend pas de medicaments car je ne leur fait pas confiance

  3. Marty dit :

    Je suis une femme et j’ai rencontré une femme à une soirée. Nous avons tout de suite sympathisé. Très attachante et très attractive,nous passions de nombreuses heures au téléphone et nous sommes revues plusieurs fois.
    Cette femme m’a révélé plusieurs semaines après notre rencontre être bipolaire.
    Tout allait très bien jusqu’à ce qu’elle commence à se se plaindre de passer des nuits blanches et de violentes douleurs dans le dos.
    Elle s’est mise alors à se replier sur elle même et à de moins en moins communiquer mais en m’expliquant le mal être qu’elle ressentait.
    Un jour elle m’a téléphonée pendant cinq heures et à partir de là ça a été la descente aux enfers. Je la sentais prendre des distances et agacée par mes messages.
    Et un soir alors que je m’inquiétais et cherchais à la joindre, elle a très mal pris ma chose et m’a demandée de la lâcher car je ne l’intéressais pas et qu’elle ne voulait pas perdre son temps me décrivant comme manipulatrice et abusive.
    Depuis,je n’ai plus aucune nouvelle et elle ne répond pas aux messages.
    Elle a également sorti deux autres amis de sa vie.
    Je suis totalement désespérée et désarçonnée.
    Que puis je faire pour renouer le contact avec elle ? Ou faut il attendre qu’elle revienne d’elle même si elle revient ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.