Quand on parle des pires métiers pour bipolaire, il faut bien comprendre une chose.  Ces métiers ont été sélectionnés sur les critères qui font qu’une personne bipolaire peut rechuter en phase maniaque ou dépressive, ainsi que sur les symptômes de ces phases. 

Bien entendu, il s’agit d’une liste non exhaustive, à prendre parfois sur le ton de l’humour (oui ça ne fait pas de mal parfois) ! 

Pour nuancer cet article, rappelons qu'un bipolaire peut exercer n'importe quel métier. Simplement, certains lui seront plus facile que d'autres, ou moins risqué. Imaginez dire à une personne qui a la phobie de l'avion que le pilote est bipolaire. Compliqué, pas vrai ? 

Voici donc 12 métiers qu’un bipolaire ne devrait pas faire.

1. Barman

barman

Lorsqu’on sait qu’un barman sert de l’alcool durant tout son service, et la comorbidité entre alcool et trouble bipolaire, il serait préférable de continuer à chercher un autre emploi. 

Pire encore, combiné avec les heures de travail de nuit, être barman représente un potentiel très élevé de rechutes. 

Rappelons-le : le sommeil est la clé des bonnes habitudes à garder.

2. Service client

service client

Bien qu’une carrière dans le service client puisse être une expérience enrichissante pour certains, parler à des personnes mécontentes à longueur de journée donne un coup au moral. Et pour une personne telle que vous, le potentiel de dépression s’élève alors brusquement.

3. Vendeur

métier bipolaire

Étant donné que de nombreuses personnes travaillent à la commission, il existe une grande incertitude quant au montant de votre chèque de paie mensuel. 

En outre, la possibilité de travailler de longues heures et la pression pour atteindre les objectifs de vente peuvent créer une anxiété malsaine et une inquiétude pour les perspectives d'avenir sur le long terme.

4. Infirmier

infirmier bipolaire

Cette profession médicale comporte de longues heures de travail debout et avec des personnes malades. 

Au fil du temps, cela peut vous épuiser et vous empêcher de vous concentrer sur votre propre bien-être.

5. Assistant social

assistant social

Bien que le métier d’assistant social soit un travail admirable qui aide de nombreuses personnes, vous pouvez rencontrer des situations de maltraitance, de négligence, de pauvreté et de toxicomanie. 

Cela peut créer un épuisement de l'esprit et du corps sur le long terme. 

6. Sapeur-pompier

pompier bipolaire

Ce travail implique des rigueurs physiques spécifiques qui accompagnent le travail, comme être sur le qui-vive constamment, être réactif dans un délai très court, et de nombreux risques professionnels. 

De plus, il existe également des défis émotionnels, notamment la mort de collègues, de civils et d'animaux en raison d'incendies ou d'inhalation de fumée.

7. Forces militaires et policières

job bipolaire

Toute profession qui implique généralement le port d'une arme à feu est considérée comme dangereuse pour les personnes atteintes de trouble bipolaire. 

De plus, ce travail s'accompagne de niveaux élevés de stress, qui sont généralement le déclencheur d'épisodes d'humeur et d'instabilité émotionnelle.

8. Chirugien

emploi bipolaire

Les chirurgiens sont également soumis à de longues heures de stress élevé, vers lesquelles de nombreuses personnes atteintes de trouble bipolaire peuvent être attirées. 

Cependant, il leur est déconseillé de prendre ce travail.

9. Trader

trader

Être dans le secteur boursier peut provoquer des niveaux élevés de stress. Cela s'accompagne d'un sentiment d'imprévisibilité qui ajoute encore de la pression. 

10. Employé de startup

emploi bipolarité

Les startups sont la quintessence de l'instabilité de l'emploi et peuvent contribuer à des épisodes de déséquilibre de l'humeur, aggravant la situation des personnes atteintes de trouble bipolaire. 

En startup, les horaires de travail décalées et l'investissement demandé augmentent le niveau de stress. 

11. Acteur

acteur

Les acteurs ont généralement un taux de chômage élevé et il est difficile de trouver une source d'emploi fiable. 

Il y a beaucoup d'incertitude qui entoure cette industrie, car les émissions de télévision peuvent être annulées et il n'est pas rare que la production de films soit suspendue. 

De tels facteurs font de ce travail une option peu fiable pour les personnes atteintes de trouble bipolaire.

12. Enseignant

enseignant

Les enseignants portent beaucoup de casquettes : ils planifient plusieurs cours par jour, donnent des cours particuliers et inspirent les élèves en difficulté, coordonnent des sorties sur le terrain, se connectent avec des élèves seuls ou à risque, répondent aux plaintes de douleur ou de maladie, rappellent aux élèves de pratiquer une bonne hygiène, et s'attaque à des dizaines d'autres tâches au fur et à mesure qu'elles apparaissent au cours de la journée.

Bien que cette carrière soit sans aucun doute enrichissante, elle comporte également plus que sa juste part de stress et d'épuisement mental. 

Malgré leurs responsabilités infinies, les enseignants doivent composer avec un salaire de départ bas, des parents épuisés, des enfants mal élevés et des administrateurs exigeants, qui menacent tous leur santé mentale.

trouble bipolaire

Recevez le guide "30 questions/réponses pour mieux comprendre le trouble bipolaire"

Et pleins d'autres choses privées directement par mail !