Comment j’ai manipulé un bipolaire … Témoignage d’un ex-ami

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • A-t-on le droit de manipuler une personne bipolaire ?

Nous avons reçu un nouveau témoignage d’un homme qui dit avoir utilisé la maladie d’un ami afin de lui faire comprendre ses comportements . Un témoignage choc qui peut faire réagir dans le bon comme le mauvais sens . La bipolarité de son ami, il ne la supportait plus et a décidé d’utiliser une manière forte ! Nous avons décidé de publier ce témoignage car la fin est plus que probable, même si le procédé n’est pas vraiment justifiable, ni conforme … À vous d’en juger …

 

J’ai sauvé mon ami de sa bipolarité ! Malgré moi …

Bonjour,
Je m’appelle Jordan, j’ai 32 ans et je souhaiterais vous laisser ma petite histoire, mon témoignage dont je suis fier et pas fier en même temps . Pas fier car j’ai utilisé une personne bipolaire pour m’amuser, mais fier car je lui ai fait se rendre compte de sa maladie des troubles bipolaires …
Tout a commencé il y a approximativement 1 an lorsque je revis un ancien camarade de classe dans un bar, des amis en commun et les souvenirs du déjà vu … Jean-Marc, il s’appelait, nous discutions tranquillement et finissions la soirée jusqu’à l’aube chez lui . Une semaine plus tard, l’ami en commun que nous avons m’indiquait qu’il était un peu fou, il lui avait avoué être maniaco-dépressif et sous traitement; quand je me souviens tout ce qu’il a bu comme alcool, les traitements ne devaient servir à rien; bref, je ne connaissais pas cette maladie, enfin juste entendu parler comme beaucoup de gens …

Je le revis un jour dans un centre commercial et il se rappela immédiatement de moi, je n’ai pu m’empêcher de penser que cette personne était un malade mental, mais je le trouvais également facilement manipulable quand il s’agissait de parler fiesta . J’analysai, lors d’un verre au café ensemble, tous ses gestes et ses paroles très contradictoires, puis d’un seul coup il me disait cette phrase que je me rappellerai toujours :
« Mais je suis venu pour faire quoi ici ? »
Perte de mémoire, symptôme bipolaire, sur le moment j’ai rigolé, et j’ai pris peur quand même ! Très distrait et plein de mépris envers les gens de cette ville, que beaucoup connaissaient d’ailleurs, oui il est connu le Jean-Marc !
Les semaines qui suivaient, nous étions devenus amis, j’avais besoin d’un ami pour sortir et faire la fête, lui il était toujours partant ! Tous les vendredis, il avait un peu d’argent de la part de son tuteur ou curatelle ( j’ai jamais très bien compris ce truc ), et tous les jeudis je l’appelais pour qu’on fasse la fête ensemble, qu’il paye mes soirées en l’échange de ma compagnie … Tout le monde le connaissait mais peu voulaient vraiment rester en soirée à ses côtés, il faut dire qu’il ne fallait pas avoir honte, pour simple exemple le gars pouvait accoster des nanas dans la rue et être très très lourd avec une tête qui faisait très peur quand j’y pense :
« Excusez-moi mesdemoiselles, vous savez où ça se trouve Brest City ? ( on était à Brest … )
Ou lorsqu’il croise des gens dans la rue pour leur dire TOUJOURS la même phrase :
«  Ah bah, c’est l’heure de l’apéro ! »
Toujours, beaucoup de lourdeur, les gens ne répondent pas et il va les insulter par derrière, dire qu’ils ne sourient plus, parlé ensuite des gens du Portugal, qui eux savent sourire et s’amuser et dire qu’il va y retourner en vacance d’été … J’ai appris qu’il n’a jamais été en vacances là-bas, le Portugal pour lui, c’est l’hôpital psychiatrique en réalité … Triste tout de même …
Je pouvais l’appeler pour lui demander où il était et il me répondait qu’il était chez sa soeur . Le soir même, il me disait qu’il a dormi et était en train de revenir du dentiste quand je l’ai appelé … C’est ce jour-là que j’ai décidé de le manipuler, de me servir de lui, de ses troubles psychiques, pour lui faire voir la réalité en face, car en réalité c’est un mec génial, c’est juste qu’il est inconscient de son comportement .

6 mois que je le connais, j’en ai marre de l’entendre dire qu’il prend un traitement alors que c’est faux, qu’il bave sur les gens ou a des pertes de mémoire, qu’il mente sur sa vie ou qu’il boive comme un trou … Il n’a pas l’air de voir que les gens se foutent de sa gueule par derrière, je me souviens d’un soit-disant pote à lui lors d’un soirée et qui me disait à l’oreille :
« Mais qu’est-ce que tu fous avec ce pauvre type ? »
Même si ce n’est pas tout faux, je lui ai quand même mis un bon coup de tête, mon ami ne mérite pas d’être traité comme cela je trouve … Moi je le manipule, mais ce n’est jamais méchant, jamais je l’ai insulté sur sa bipolarité, d’ailleurs on en a jamais parlé ouvertement de sa pathologie ! Pas bête mon pote, il me disait souvent :
«  Toi tu sais ce que j’ai, hein ? Ma maladie … »
Je rétorquais par un simple oui et changeais rapidement de conversation … J’ai donc décidé de lui faire comprendre que son comportement n’est pas normal mais surtout qu’il faut qu’il se soigne tout le temps, qu’il prenne un traitement même si ça lui donne faim et le fait grossir ! Pour cela, je dois être manipulateur, alors comme d’habitude pendant 3 mois, nous allons passer des soirées ensembles . Sauf que je ne vais plus avoir honte quand il sera lourd en face des autres, je ne vais plus lui dire oui quand il me dira un pseudo-mensonge comme quoi il arrête de fumer, ou encore qu’il me dit qu’il est été au Portugal … Non, je vais le provoquer, je vais l’énerver, je vais le faire boire, dépenser tout son fric chaque semaine, et s’il veut être violent, il aura le droit à des coups de ma part … Je me transforme en manipulateur, mais c’est pour son bien !
Lors de ces quelques soirées, j’ai tout eu : euphorie, musique déprimante, violence, irritabilité, culpabilité, projets invraisemblables pour lui, Portugal, énormément d’alcool, drogue, etc etc … Raconter toutes les soirées serait impossible, mais elles finissaient toujours en tension et mouvementées . Chaque semaine, il faisait comme si de rien était, des fois je me dis qu’il voulait juste une présence, je ne sais pas . Je le reprenais sur chacun de ses faits, gestes et dires, et il restait calme, compréhensif jusqu’à qu’il soit défoncé par l’alcool et la drogue, ses addictions, où il ressassait tout ce que je lui reprochait, insultait sa famille et les gens en général .
Un jour, j’ai bien cru qu’on allait se battre pour de bon, juste pour un paquet de cigarettes, non en fait c’était un état maniaque intensifié par l’alcool . La semaine suivante, je lui ai dit clairement que s’il avait une nouvelle fois ce type de comportement, je lui en mettais une dans sa gueule !!! Il me dit encore une fois, qu’il comprenait et qu’il avait abusé, sauf que le soir même, il recommença dix fois pire, autant dire que les pompiers sont venus et l’ont emmené à l’hôpital, il était incontrôlable …

3 semaines passèrent sans nouvelles, puis il me rappela pour faire « comme d’habitude » me disait-il . Je lui répondis ok, no soucis ! Sauf que, comme vous qui me lisez, il ne savait pas que pendant ces 3 mois de manipulation, j’enregistrais tout ce qui se passait avec mon téléphone … Quand je suis arrivé chez lui, il était prêt à refaire la fête comme si de rien était, sauf que je lui ai demandé de s’asseoir et qu’il écoute certains passages que j’avais sélectionnés … Ce jour-là, pas de fiesta, rien, il n’écouta même pas tout ce que j’avais enregistré, il me demanda de partir de chez lui, et je l’entendis pleurer … Il me dit qu’il était déçu que j’ai fait cela, qu’il me prenait pour son meilleur ami, qu’il faisait ce qu’il voulait, etc etc …
Pas de nouvelles pendant pratiquement 2 mois, jusqu’au jour où je l’ai croisé dans un magasin, il me dit bonjour et m’invitait à boire le café chez lui, tranquillement . Il m’a alors raconté les causes de sa bipolarité, ses séjours en psychiatrie, même s’il s’évaporait mentalement quelques fois dans ses paroles, je le trouvais sincère et changé . Il m’avouait être suivi par un psy, et me montrait son traitement bipolaire qu’il prenait . Il me dit avoir perdu un ami, moi, mais avoir gagné une meilleure vie . Il rigolait d’avoir pris 5kg, désormais il fume une cigarette électronique, il ne boit plus, il a arrêté de se ronger les ongles, il fait du sport quotidiennement ( vélo ), il est mieux avec sa famille et a même trouvé une future copine ( non-vérifié pour cette dernière ) . Il est même dans un centre pour se réinsérer professionnellement . Il me dit qu’aujourd’hui il a pris conscience de sa maladie à cause de ce que j’ai fait, sa famille vient le voir tous les jours pour voir comment il va . Lorsque je suis parti de notre dernière soirée, il a pété un plomb et cassé plusieurs choses chez lui, de colère certainement . Le lendemain, il est parti vivre chez ses parents durant 1 mois afin de se soigner, c’est ce qu’il m’a dit . Ce soir, on passe la soirée à discuter et regarder la tv, il n’y a que moi qui boit, lui ne veut rien, il a son traitement et le prendra avant de se coucher . Je suis content, il n’a déjà plus d’addiction, il n’a pas l’air dépressif, bon il « vapote » beaucoup et a des légers « bugs », moments d’absence, mais il est net et on passe une bonne soirée …

Aujourd’hui, je le revois rarement, on est plus trop amis, mais je sais qu’il va bien mieux qu’avant et je lui souhaite beaucoup de bonheur . Il le mérite, est plus stable et est bien entouré, lui seul a les cartes en mains pour maintenir cette vie de routine mais non-dangereuse …

Merci d’accepter mon témoignage d’ancien ami d’une personne bipolaire, mais qui mérite de vivre comme tout le monde …

 

N’hésitez pas à réagir en commentaire si vous avez été touché par ce témoignage sincère mais malhonnête …

 

Manipuler un bipolaire

Le témoignage d’un manipulateur

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
10 commentaires sur “Comment j’ai manipulé un bipolaire … Témoignage d’un ex-ami
  1. Joe dit :

    Merci pour cet article

  2. guige dit :

    C’est courageux de l’avoir aidé de cette façon. C’est surement une excellente solution.

  3. Calou Jah dit :

    Vous avez été plus qu’un ami en faisant cela. Ok ce n’est pas très bien on va dire, mais le principal, vous avez réussi, vous l’avez aidé a ouvrir les yeux. Bravo

  4. Ju dit :

    très beau geste

  5. Marie dit :

    Je trouve que c’est une aide amicale. Un bon electro choc. Ça a marché. Bravo. Et ce témoignage amène à réfléchir sur le fait que les drogues n’arrangent rien. Bien au contraire. Un dangereux déclenchement.

  6. so dit :

    Je pense que tu as eu de la chance d’être tombé sur quelqu’un qui s’aime malgré la bipolarité parce qu’il a compris la force et la chance du pardon de ses erreurs qui ne sont pas complètement de sa faute. La peur, l’expression, on a toujours peur que çà s’envenime ou alors on fait bêtement l’autruche. Communication, compassion ce sont les clés.

  7. maud.k dit :

    Non mais…je rêve !!! Comment oses- tu te prétendre ex- ami de ce garçon, tu es une véritable vermine oui ! Tu aurai pu l’ emmener à l’ hôpital, au lieu de cela tu lui volait l’ argent qu’ on lui attribuait avec parcimonie , qu’ il devait garder précieusement sans doute pour faire la fête avec toi, qu’ il pensait  » son ami . Et, à tous ceux qui t’ ont répondu précédemment, je leur dit qu’ ils devraient se cotiser pour t’ acheter une médaille pour ton comportement !!! Moi, étant bipolaire, je pense que ce sont vous les grands malades… Je n’ ai que du mépris pour des gens comme vous…capables de telles atrocités devant autant de souffrances. Et pour toi gros  » salo « , tu n’es pas médecin tu n’ est rien…et pire tu te prends pour un sauveur..mais tu l’ a détruit ce garçon…tu l’ as fait sciemment…hors lui, n’ avait aucun contrôle sur lui- même et ne se savait pas malade. moi, si tu avais fait cela à mon fils…tu prenais une balle et je te foutais dans la rade de Brest toi non plus tu ne revoyais plus le Portugal…

    • aurelienma dit :

      Maud

      Plus je vous lis plus je vous apprécie…. Je n’avais pas lu le détail la première fois.
      Un type qui fait boire un bipolaire quand il a besoin de trouver un compagnon de sortie…. Ça me semblait limite…. Mais bon ignorance ou bêtise. …. Lui faire cramer tout son fric en connaissance de cause alors qu’on prétend le manipuler et que l’on voit qu’il y a un pb avec l’alcool…..
      Effectivement ça pose un souci…
      Abus de faiblesse mise en danger de la vie d’autrui….. Le TGI de Brest….. Est moche malgré sa vue sur là rade mais il y a un très bon tribunal correctionnel. ….
      Non je n’avais pas vu ce détail de faire cramer son pognon à un type malade….. bcp de bipolaires ne peuvent plus travailler ou doivent revoir à la baisse leurs prétentions. ….
      Sordide…
      Il y a de meilleurs articles sur ce Blog et comme je l’ai écrit dans la rubrique victime d’un bipolaire…. C’est souvent l’inverse…. Ce témoignage le prouve….. Avec le sinisme de prétendre que c’est pour le bien du malade…..
      Tu sais tu aurais pu faire de très bonnes vidéos quand j’étais en hp….. niveau prise de conscience….

  8. maud.k dit :

    Merci aurelienma, j’ étais tellement énervée d’ avoir lu ce témoignage, je t’ assure !!! Et j’ ai cherche la réponse d’ une personne qui avait une vision différente… Ce n’ est pas possible de laisser ce type proférer de tels propos et d’ en être fier…et les autres d’ applaudir…Tu es d’ accord avec moi aurelienma. Il ose dire : je l’ appelais pour qu’ il paie mes soirées en échange de ma compagnie, c’ est une grosse P…., ce type !!!… Le mec devait lui rendre compte de son emploi du temps, de ne pas lui mentir, de ne pas dire qu’ il connaissait l’ hospitalité des portugais alors qu’ il n’ avait jamais Mis un pied au Portugal ( mais moi aussi, lorsque l’on on me demandait pourquoi j’ai étais invisible pendant si longtemps, je répondais que j’ étais dans ma résidence secondaire..je n’ allais pas plomber la soiree et raconter ma vie, préciser que j’ étais en HP, ceux qui étaient mes amis comprenaient ) …un peu de pudeur…tu vois ce qu’ il dit, il l’ a filmé pendant des mois et lui a montré qq sécances, et le pauvre type s’ est mis à pleurer…il n’ allait quand même pas en rire…même si les deux font du bien ! ce type m’ écoeure au plus haut point…j’ étais tellement fâchée et peinée d’ imaginer ce que ce pauvre garçon a ressenti au contact de cet abruti à ce moment là . Tu crois qu’ après un tel bouleversement dans sa vie , le garçon peut s’ en remettre ? Avec toutes les souffrances que nous subissons au quotidien  » à l’ insu de notre plein gré  » préservons- nous au mieux des rencontres aussi toxiques, un belle pensée pour Jean – Marc qui est soi- disant connu…peut- être que quelqu’un qui va sur ce forum et le connaît lui trànsmettra nos pensées. Belle soirée à toi aurelienma et merci encore. maud.k

  9. Pilou dit :

    Hou ! je viens de lire les commentaires à la suite de ce témoignage de Jordan.
    En premier il faut que je dise mon ressenti à Maud car son commentaire me trouble. En tant que bipo, je dirai qu’il ne faut pas avoir de compassion avec un bipo, je m’explique, la compassion c’est comme l’indifférence, cela ne produit rien chez le bipo, pire cela peut ajouter à son sentiment d’avoir une tare. Ensuite Jordan n’est pas méchant, la méchanté c’est prémédité pour faire mal, or il a voulu lui faire prendre conscience et c’est là le gros truc car tant que le bipo n’a pas pris conscience qu’il doit s’adapter au réel et prendre soin de lui pour ne pas faire sauter les plombs, rien ne peut évoluer.
    J’ai perdu ma soeur ainée qui était bipolaire, je l’ai fait interné (pas cool, diront certains mais il y avait danger de mort pour elle et ses filles), je n’ai pas pu l’aider, elle ne voulait pas accepter sa maladie et au bout de 10 ans elles était parti dans un monde de turpitudes qu’elle appelais liberté.
    Voila ce garçon a eu la patience de s’occuper de Jean-Marc, d’une façon peu orthodoxe certes mais ce qui compte c’est le résultat.
    Jordan, quand tu parle de Jean-Marc et du Portugal, j’ai pensé au film, Un singe en hiver, c’est exactement ça, les bipos sont de grans voyageurs !
    Salut tout le monde et Viva la Vita !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.