Bipolaire Définition – Les symptômes et les causes de ce trouble mental

Vous cherchez à savoir la définition de bipolaire ? Qu’est-ce qu’une personne bipolaire ? Quels sont les symptômes généraux des troubles bipolaires ? La bipolarité est-elle une maladie ?

Bipolaire définition :

Le trouble bipolaire ou la psychose du maniaco dépressif est une maladie mentale pouvant être handicapante au quotidien du malade et donc invalidante .

La maladie bipolaire se caractérise par 2 phases distinctes qui possèdent plusieurs symptômes bipolaires à eux-même . La phase maniaque ( de manie ) ou hypomaniaque ( hypomanie ), qui est un épisode d’euphorie, de délire, de joie extrême et d’hyperactivité du patient et la phase dépressive ( dépression bipolaire ) qui est l’épisode de tristesse, mélancolie, de culpabilité avec une mauvaise estime de soi pouvant amener une crise suicidaire précédant la tentative de suicide . La personne cyclothymique ( souffrant de cyclothymie ) est une personne pouvant passer d’un instant à l’autre à l’un de ses 2 états émotionnels . La cause de cette maladie des troubles psychiques est souvent génétique, héréditaire ( des parents dépressifs par exemple ) ou après un manque affectif ( abandon, trouble affectif, etc etc … ) durant l’enfance . Les troubles de la personnalité peuvent être dangereux au quotidien car durant les phases maniaques, le bi-polaire peut avoir des addictions à l’alcool, drogues, sexe et même dépenser énormément financièrement . La pris en charge pour ces troubles mentaux est longue car pour diagnostiquer une personne bi polaire cela peut prendre facilement plus de 3 ans avec un bon suivi psychiatrique ainsi qu’un bon  » bipolaire traitement « . On ne guérit pas vraiment de la bipolarité, on la soigne, la traite avec du lithium et autres thymorégulateurs ( stabilisateur d’humeur ) ou des antidépresseurs pour les pathologies sérieuses . Le risque suicidaire est très élevé lors de dépression majeure, c’est l’un des symptômes les plus difficiles à contrôler . La personne est dite aussi borderline, avec des troubles anxieux et constamment en stress, elle peut s’isoler en période de dépression sévère et vouloir rencontrer beaucoup de monde lors des phases euphoriques et d’excitation . À ce moment là, elle se sent puissante, elle peut être facilement irritable à en venir agressive / violente et elle ne ressent aucune fatigue, pas besoin de sommeil contrairement aux périodes dépressives où, là, elle connait des troubles du sommeil très déstabilisant et néfaste pour son hygiène de vie qui est très importante pour sa santé mentale . Voilà la définition bipolaire en résumé concernant les troubles de l’humeur .

Vous avez une définition différente de la bipolarité, donnez-nous la vôtre directement sur le forum !

Les troubles bipolaire en définition

La définition du bipolaire

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
9 commentaires sur “Bipolaire Définition – Les symptômes et les causes de ce trouble mental
  1. Aubin dit :

    Ce n’est pas une maladie mentale mais psychique !!! Merci je suis bipolaire !

    • Catherine dit :

      Tout à fait d accord. Je ne me sens pas comme une malade mentale, d autant qu après un sévère épisode maniaque il y a 10 ans qui a brisé ma vie, je suis en phase dépressive majeur, mais je suis intelligente, cultivée, et si cette maladie à mis 40 ans à sortir, ce n’est définitivement pas mental mais psychique. Le plus dur est de trouver la bonne personne qui aidera, je trouve qu’il y a très peu de psys compétents. En tout cas je n en ai tjs pas trouvé un, j’ai mm essayé la sysmo, rien ne marche. Il y a 10 ans j étais directrice marketing pour la société la plus prestigieuse de cosmetiques à NYC gagnant 150k et la je ne peux plus me lever ou agir pour trouver un job. Si j étais une malade mentale je ne verrai rien de grave à ça.

  2. mercier bompas dit :

    j’AIMERAI BIEN PARTAGER AVEC VOUS VOTRE QUOTIDIEN SAVOIR COMMENT VOUS ARRIVEZ à gérer VOTRE MALADIE. j’ai été diagnostiquer bi-polaire il y a 4 ans ,je vis normalement avec des hauts et des bas. excite-t-il des forums de partage sur internet?

    Jai 71 ans ,je cherche à comprendre et dédramatiser cette maladie qui n’est pas évidente pour l’entourage,c’est pour cela que je vis seule.MERCI

    • Le Bipolaire dit :

      Bonjour, en effet la bipolarité est très difficile à vivre au quotidien pour tous les malades, suivez-vous un traitement ? En ce qui concerne les forums, pour l’instant nous n’avons pas de forums, peut-être à l’avenir, mais vous avez le forum des bipotes sur internet, certainement l’un des plus important . Vous pouvez retrouvez des témoignages sur notre site et sur internet en général . Vous pouvez également nous faire part de votre témoignage ( comment vous vivez avec la maladie, quels sont vos symptômes, etc etc … ) en nous l’envoyant par e-mail à contact@lebipolaire.com afin que nous le publions comme témoignage, vous pourrez alors avoir des conseils d’autres membres bipolaires .

  3. mercier bompas dit :

    MERCI POUR VOS R2PONSES

  4. marc dit :

    Aubin,
    Mentale, psychique.
    Ne vous enfermez pas dans les étiquettes sociale.
    Ne vous dévalorisez pas, par le regard des autres.
    Les difficultés rencontré par les dérégulations passagère ou permanente du cerveau sont plus ou moins lourde suivant les personnes.
    Il n’en reste que toutes personne mérite considération suivant le principe de vie de toutes société.
    Mais personne ne fera l’unanimité avec ces congénère, quelque soit sont mode de fonctionnement.
    Alors voila la maladie mentale qui raisonne peut être chez vous comme l’image que l’on se fait du fou dans les cours d’école, est à dépasser.

  5. Gros dit :

    J’avais un doute au sujet de mon ex amie suite à son comportement et Je viens de lire votre commentaire au sujet des symptômes et je pense que mon ex amie est atteinte de bipolarité et qu’elle n’en n’est pas consciente que faut il faire ? Dois-je en parler à ses proches ? J’ai vécu pendant 1 année et demie une très belle histoire d’amour et nous devrions nous marier (au bout d’a peine 6 mois elle me demandait en mariage et je lui avais demandé d’attendre un peu)mais il y a un an et demi je me suis aperçu qu’elle me mentait pour des bricoles et je n’y ai pas porté plus d’attention puisque je l’aimais ! en juillet 2015 en vacances dans le sud elle a fait un infarctus dans la nuit et j’ai de suite appelé les pompiers qui l’ont rentrée à l’hôpital ; suite à cela le chirurgien lui a mis des stens et nous sommes revenus chez elle dans la région parisienne . je suis resté une semaine avec elle (parce que tous les lundi lorsque je partais étaient un vrai déchirement)pour l’aider à se rétablir et tout allait bien . je suis rentré dans ma région la Savoie pour mon travail d’artisan pour revenir le week-end d’après ; je montais pratiquement toutes les semaines et plus le temps passait plus je m’apercevais qu’elle me mentait jusqu’au jour fatidique où ça a vraiment été énorme et que je lui ai demandé des explications et la çà a été vraiment n’importe quoi ! J’ai donc décidé malgré tout mon amour pour elle d’arrêter notre relation ; mais elle m’a relancée sans arrêt et m’a même parlée de suicide ! Et la je m’inquiète parce que j’ai appris qu’il y a avait une tare dans cette famille et que son oncle avait mis fin à ses jours il y a 20 ans ! Je me pose des questions et ne voudrais pas être tenu pour responsable si il lui arrivait quoi que ce soit ! J’attend vos conseils pour prendre une décision. Merci

    • Le Bipolaire dit :

      Bonjour, Si votre question porte principalement sur l’aspect juridique qui pourrait vous tenir responsable du suicide de votre ex-copine bipolaire, la réponse est non, sauf bien sûr si vous la menacer de mort ou autres que vous auriez à vous reprocher afin qu’elle cesse de vous relancer … Après, avez-vous bien fait de vous séparer, on ne peut vous répondre, si vous sentiez que ça vous touchait psychologiquement, alors oui vous avez pris une sage décision, car comme vous le dites, vous étiez très vite fou amoureux et avez peut être pas l’habitude de ce type de relation . La personne bipolaire peut très vite s’attacher, elle . Vous devriez en parler à ses proches que vous n’êtes plus ensemble et qu’elle n’arrête pas de vous relancer, même si ils doivent bien le savoir … Il faut également éviter de tout arrêter du jour au lendemain dans une relation avec un bipolaire, il faut y aller progressivement afin de ne pas lui faire subir comme un électrochoc . Essayer de vous reconstruire, comme pour votre ex, va être long et difficile car elle ne veut pas vous quitter et ne comprend pas votre réaction . Une personne bipolaire est 10x plus sensible et fragile qu’une personne qui n’est pas atteinte de bipolarité . Chaque changement dans son quotidien peut devenir un drame, c’est pour cela que les multiples petites menaces de suicide ou de porter plainte peuvent être entreprises par le bipolaire lorsqu’il se sent en danger, seul, incompris, et qu’il n’accepte pas la situation dans laquelle il vit … Si votre ex amie n’est pas encore diagnostiquée bipo alors cela est un peu plus grave car il faudrait qu’elle soit suivie de toute urgence afin de limiter les risques possibles d’un comportement dangereux envers elle-même . Essayez d’en parler à sa famille dans un premier temps, puis avec elle quand elle sera calme .

      • FG dit :

        Bonjour et merci pour votre réponse.je tiens à préciser que je n’ai pas cessé notre relation parce qu’elle était bipolaire (je ne le savais encore pas je viens de m’en rendre compte ces derniers temps en analysant son comportement et tout ce qu’il s’est passé)il est bien évident que si j’avais su cela j’aurais fait tout ce qu’il était possible pour la soigner ou du moins la soulager ! En fait si j’ai arrêté notre relation c’est parce qu’elle me trompait et si il y a une chose que je ne peux accepté c’est bien celle ci.les mensonges d’achats compulsifs ou autres pouvaient passer mais la tromperie non
        Quand à en parler à sa famille c’est un peu délicat elle n’a qu’un fils et je ne le connais pas assez pour lui parler de ça
        Le mieux serait peut être des amis à elle qu’elle m’avait fait connaître mais est-ce qu’ils ne vont vouloir m’écouter ; je crains
        le contraire . Quant à elle ce n’est pas la peine lorsque j’avais parlé de la bipolarité elle c’était fâchée ! Je vais voir avec les amis. Merci de votre avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.