Trouble bipolaire et insomnie : Comment retrouver le sommeil ?

Une personne souffrant du trouble bipolaire a plus de 75% de (mal)chance de souffrir d’insomnie . Régulièrement, le bipolaire aura des troubles du sommeil; soit il aura du mal à dormir, soit il ne ressentira pas le besoin de se reposer ( en phase maniaque généralement ) . Le patient peut être fatigué sans pour autant arriver à trouver un sommeil réparateur . Il existe pourtant des solutions naturelles qui peuvent aider à retrouver le sommeil …
Retrouvez également un journal du sommeil des troubles bipolaires à télécharger gratuitement au milieu de cet article .

 

Le bipolaire est un éternel insomniaque …

C’est bien souvent par période de plusieurs semaines que le bipolaire souffre d’insomnies régulières . Cet état insomniaque peut se révéler être très handicapant au quotidien pour le patient . On constate également qu’une crise maniaque ou un état dépressif sont très souvent déclenchés par un manque de sommeil chez le bipolaire .

 

Être insomniaque ( définition ) : Se sentir toujours fatigué, avoir un manque de sommeil évident dû à l’impossibilité d’arriver à s’endormir ou à avoir un temps de repos important ( réparateur ) .

 

La somnolence et un rythme non-assidu ( heures fixes ) de lever / coucher peuvent également être nocifs et favoriser l’arrivée d’un état insomniaque chez le bipolaire . Certains patients sont prêts à prendre des somnifères ( comme le Zopiclone ) ou de la mélatonine pour retrouver un sommeil réparateur .
Lorsque le bipolaire est en dépression, il peut être toujours fatigué, mais sans pouvoir arriver à dormir correctement, car tous les symptômes de la phase dépressive, comme la tristesse et les diverses pensées négatives, l’obsèdent et « hantent » son esprit … Il se retrouve « en solitaire » face à ses démons et ses ennuis, le taux de stress, d’angoisse, est alors à son maximum et, quelquefois, le bipolaire peut ressentir le besoin de pleurer en pensant à son futur ( imprévisible ) …
Lors du stade de manie ou hypomaniaque, le bipolaire ne ressent pas vraiment le besoin de se reposer, son rythme de vie est totalement en décalage avec le reste du monde, il est hyperactif, mais c’est dans cet état maniaque qu’il accumule les problèmes et retards de sommeil; sans s’en rendre compte … Bien évidemment, cette idée de non-besoin de sommeil est totalement fausse et faussée par son état d’excitation, il aurait besoin de dormir plus de 3H …
Selon certaines recherches, lorsque le malade bipolaire entre dans un stade d’insomnie, cela annonce la venue d’une phase maniaque …

 

Conséquences de l’insomnie sur le bipolaire …

Si le temps de repos d’une personne bipolaire est inférieur à environ 8H de sommeil par nuit, alors son comportement et son humeur en seront également affectés, changés … C’est pour cela qu’on aime penser et dire qu’un trouble du sommeil comme l’insomnie est un symptôme premier de la bipolarité .
Hyperémotivité, très sensible à la moindre critique, son humeur sera irritable et il restera en alerte au moindre événement le concernant . Son jugement sera très troublé par son manque de sommeil, il ne pourra pas prendre de décisions sérieuses, il aura toujours cet état de fatigue, plus il luttera et plus il sera fatigué, voire même dans un léger état dépressif, fragile .
Comme pendant une période dépressive, le bipolaire sera fatigué en permanence mais à la moindre remarque désobligeante, à la moindre petite attaque personnelle, il pourra se montrer très impulsif et violent envers son « adversaire » . On peut dire que ses nerfs sont à vifs même si son activité physique est très faible .

 

Journal du sommeil pour le trouble bipolaire

Tenir un journal du sommeil, comme un agenda, est une action très utile pour comprendre pourquoi on a du mal à s’endormir et ensuite pour pouvoir travailler sur les actions à entreprendre pour remédier à ce problème . L’insomnie aggrave considérablement les troubles de l’humeur, c’est pourquoi il est très important d’analyser nos faits et gestes de la journée passée .
Dans le journal que nous avons rédigé pour vous, nous y avons inclus les choses essentielles qui concernent notre équilibre de vie . La prise d’excitants comme le café, l’alcool, le temps d’exercice dans la journée et juste avant d’aller se coucher, les sursauts dans la nuit et leurs causes, la qualité de votre sommeil et votre humeur au lever comme au coucher ainsi que le nom des médicaments avec leurs prises .

 

Vous pouvez télécharger ce journal du sommeil fait pour 7 jours en cliquant sur le lien ci-dessous :
Journal du sommeil lebipolaire

 

Des médicaments comme les somnifères peuvent être prescrits, mais il faut les prendre avec précautions et sur de courtes durées afin que le corps ne s’y habitue pas et que vous puissiez retrouver un sommeil réparateur sans l’aide d’un médicament . Il existe d’autres solutions aux somnifères, des options plus naturelles et moins dangereuses comme la mélatonine ou encore les lampes de luminothérapie qui amélioreront votre humeur durant la journée, ce qui améliorera inévitablement votre facilité à dormir ( moins d’anxiété ) .
Bien sûr que d’autres éléments peuvent favoriser l’insomnie, comme avoir une maladie d’une courte durée ( maux de tête, bronchite, lumbago, etc etc … ) et certaines associations de médicaments avec votre traitement contre la bipolarité . C’est pourquoi il est très important de parler de tous vos traitements à votre médecin .

Il faut savoir que pour lutter contre l’insomnie récurrente et les troubles du sommeil, les TCC ( thérapies comportementales et cognitives ) sont très efficaces . Pensez toujours que plus vous dormirez vos 8H par nuit, et moins vos crises et troubles de l’humeur seront intenses …

 

9 mesures à entreprendre pour limiter les insomnies

Pour le bipolaire, les insomnies sont une cause déclenchatrice de stress . Les troubles du sommeil affectent une bonne partie de l’humeur et favoriseraient l’arrivée d’une grosse phase de manie, ainsi, pour limiter les risques de fureur maniaque, voici 9 conseils à mettre en oeuvre contre l’insomnie chez le bipolaire

 

Être en exercice

Une personne qui ne fait rien, qui s’ennuie, a 3x plus de chance d’avoir un mauvais sommeil qu’une personne qui fait de l’exercice . Trouver des projets, une activité professionnelle ou même en tant que bénévole, vous fera vous sentir satisfait de vous-même . Vous vous sentirez utile à quelque chose et vous trouverez même des capacités que vous ne vous doutiez même pas ! Les bipolaires ont souvent un don pour être très créatif ( musique, peinture, etc etc … ), utilisez-le !

 

Arrêter de fumer

Les cigarettes contiennent de la nicotine, substance qui affecte principalement l’humeur du fumeur, mais aussi le sommeil . Sur certaines personnes, le tabagisme touche même la vitalité du corps, son rythme … Si vous fumez et que vous vous réveillez souvent durant votre nuit, essayez d’arrêter de fumer et vous verrez les effets bénéfiques de ce sevrage sur votre santé en général …

 

Avoir une alimentation saine et équilibrée

Pour bien dormir et être en bonne santé, il convient d’avoir une alimentation la plus saine et équilibrée possible . Pour cela, évitez de manger des produits dits « transformés » et préférez plutôt les fruits et légumes par exemple . Il faut éviter à tout prix tout ce qui est plats en sauce, acides et épicés; Les brûlures d’estomac ne faciliteront certainement pas votre endormissement !!! On dit qu’il faut environ 2h pour bien digérer, ne mangez donc pas 1h avant d’aller vous coucher … Évitez également de manger trop copieusement le soir .

 

Faire face au stress

Il faut se focaliser sur ce qui est réellement important . Pour cela, il y a le yoga, la méditation, les bols tibétains qui sont très bénéfiques . Pensez à rigoler, à vous faire des amis, ne restez pas isolé ! Si votre cerveau enregistre des indicateurs positifs par rapport au stress quotidien, alors cela va aider votre corps à réduire les niveaux inflammatoires de certains types de marqueurs …

 

Avoir un cycle de sommeil régulier

Avoir des horaires fixes de coucher et lever est une des principales actions à entreprendre en premier plan pour lutter contre les insomnies . Pour y arriver, 1H avant, prenez un bon bain, puis éteignez la télévision et tout autre écran, éteignez la lumière et écoutez une musique douce . Avoir recours à la sophrologie est aussi une bonne option pour apaiser l’esprit et trouver rapidement le sommeil .

 

Minimiser la caféine et autres sucreries

Le café a des bienfaits ( antioxydant ), mais aussi des inconvénients, surtout sur l’humeur . C’est un excitant ! La caféine ( présente aussi dans certaines boissons ) peut provoquer du stress, accélérer le rythme cardiaque ( en association avec du sucre ) et ainsi provoquer des troubles du sommeil . Selon certains chercheurs, il ne faudrait pas consommer de caféine dans les 6H qui précédent le coucher … Il en va de même pour les bonbons, chocolat, chips salé aussi, ainsi que tout autres sucreries et grignotages tardifs …

 

Arrêter de boire de l’alcool

On pourrait déduire que quand on va dans un établissement de nuit ( discothèque ou pub ), on se dépense, même si on peut boire de l’alcool, cela devrait favoriser le sommeil vu qu’il y a de l’activité physique ! Et bien non ! Ce type de sommeil pourrait être appelé « sommeil trop réparateur », car ce repos n’est absolument pas naturel . L’alcool y joue le rôle principal . C’est pour cela qu’il est déconseillé de boire une boisson alcoolisée dans les 4h qui précèdent le coucher . Il est d’ailleurs conseillé de ne pas boire du tout d’alcool quand vous souffrez d’insomnie, car cela accentue encore plus le taux d’alcoolémie et ses effets par rapport à la fatigue .

 

Ne pas se forcer à dormir

Si vous vous êtes couchés dans votre lit et que cela fait plus de 45 minutes que vous essayez de dormir en vain, ne restez pas dans cette situation; qui en devient alors source de stress et une obsession . Il convient alors de se lever et trouver le facteur défavorisant de cette insomnie . Cela peut être du bruit ( voisin, horloge, etc etc … ) ou un évènement de la journée . Dès que vous avez trouvé la cause, il va falloir être dans une chambre au calme ( mettez des boules quies s’il y a du bruit ) et lisez un livre vraiment pas intéressant, cela va vous faire penser à autre chose tout en vous ennuyant, ce qui va alors favoriser un certain épuisement mental et vous faire involontairement dormir …

 

En parler avec un professionnel

Si malgré tous les conseils cités, vous avez encore du mal à dormir paisiblement, nous vous conseillons d’en parler avec votre médecin . Le journal du sommeil ( à télécharger plus haut ) sera alors très utile à votre médecin . Ne restez surtout pas sur une longue période d’insomnie sans solution, cela est très désagréable dans un premier temps, mais cela peut être très dangereux pour votre santé en général, retrouvez cet article qui parle des risques à long terme d’un trouble du sommeil …

 

Un dernier petit conseil ( donné par des sophrologues ) pour bien dormir, réalisable que si vous êtes en couple : Avoir un rapport sexuel avant de dormir favoriserait un sommeil profond, et cela malgré une activité intense …

 

Bipolaire et insomniaque

Le bipolaire et l’insomnie

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
2 commentaires sur “Trouble bipolaire et insomnie : Comment retrouver le sommeil ?
  1. Grauxj dit :

    Maigres cachets j arrive pas à dormir plus de 4 h par nuit

  2. MaideLune dit :

    Ne pas se fourvoyer, dormir relève juste de l’utopie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.