Manie ou Hypomanie ? Différences et types de 2 phases bipolaires

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • C’est quoi l’hypomanie ?
  • Quelle est la différence entre la phase maniaque et hypomaniaque ?
  • Comment savoir si on est en hypomanie ?
  • Que deviennent les hypomaniaques ?
    Les réponses aux questions de cet article sur les troubles bipolaires en 30 secondes :
  1. L'hypomanie est l'état inférieur à la manie ( en intensité ) .
  2. L'hypomanie peut passer inaperçue pendant des années tellement certains symptômes peuvent être légers .
  3. La personne qui est dans une phase hypomaniaque est généralement bipolaire de type 2 .

Beaucoup de personnes, malades bipolaires ou non, se posent souvent ces questions : Quelles sont les différences entre un épisode de manie et d’hypomanie ? Les phases maniaques et hypomaniaques se ressemblent-elles ? Ces 2 types de phases bipolaires sont-elles vraiment différentes à 100% ? On vous répond souvent que c’est au niveau de l’intensité que tout se joue, voici un peu plus de détails sur ces 2 phases euphoriques suivant 2 types bipolaires .

 

Notez dans un premier temps que nous parlons là du même symptôme bipolaire, car ces deux stades qui reflètent la bipolarité s’expriment par des émotions puissantes qui se manifestent par l’hyperactivité du patient . Ainsi le bipolaire en phase hypomanie aura une manie plutôt diminuée et beaucoup moins éprouvante .

Les principaux symptômes des personnes hypomaniaque se remarquent par une accentuation dans la parole et les discussions, une estime de soi accrue, une activité orientée amplifiée ainsi qu’une baisse considérable du sommeil, presque pas de fatigue .

Si vous traversez une phase hypomaniaque, votre entourage sentira que quelque chose ne va pas bien dans votre comportement et votre hygiène de vie … La longévité de ces stades chez la personne bipolaire de type 2 ( principalement ) est assez courte, moins d’une semaine en général, mais ces épisodes sont plus fréquents, on parle de phase cyclique ( cyclothymie ) et assez redondants . À l’opposé du style maniaco, l’hypomanie est plus facile à assimiler et surtout moins grave dans les faits et gestes .

En ce qui concerne la manie, donc la phase maniaque, la personne atteinte de troubles bipolaires de type 1 souffrira de symptômes beaucoup plus sévères avec notamment des actes d’agressivité et de violence . Le malade aura des hallucinations et rentrera dans une sorte de psychose infernale, délirante et extrême en intensité … Le sentiment émotionnel d’euphorie prend alors tout son sens durant cet épisode maniaco . La personne perd tout contact avec le monde réel et sa maladie mentale devient alors un réel handicap pour le bon fonctionnement de sa vie quotidienne, aussi bien sociale, personnelle ou que professionnelle . Fréquemment, les bi-polaires dans cette situation catastrophique n’ont pas d’autres choix que de faire quelques séjours en hôpital psychiatrique, pour leur bien-être . Cette maladie psychique a, comme on pourrait dire, pris le contrôle du cerveau du patient, et sans aucun traitement bipolaire adéquat et puissant ( un antipsychotique par exemple ), le patient suivi pourrait mettre sa vie en danger sans même en prendre conscience sur l’instant même !!!

Le trouble bipolaire doit donc être diagnostiqué dans sa globalité afin de ne pas mélanger ses 2 types d’épisode du syndrome du maniaco-depressif . Connaître la cause, le commencement, le fonctionnement, l’avancement, la difficulté ainsi que les dangers sont nécessaires pour un bon diagnostic . À ce moment-là seulement, les caractéristiques distinctes qu’il y a entre la manie et l’hypomanie deviennent beaucoup plus simple à voir, car on prend en considération la totalité des troubles bipolaire 1 et 2 .

Pour simple exemple, nous notons des différences avec le trouble bipolaire de type 1 . La phase dépressive est plus récurrente, les cycles sont rapides et plusieurs états de dépression sont existants : mixte, agité ou encore atypique . Le trouble de l’angoisse est accentué et les crises suicidaires sont fréquentes et peuvent aisément conduite à des tentatives de suicide . Les antécédents familiaux aussi ont une part importante de responsabilité dans les différents troubles de la bipolarité . On observe également des états cyclothymiques plus prononcées dans le caractère du bi polaire .

En résumé, manie et hypomanie ont beaucoup de symboles en commun mais ce n’est pas pour autant qu’ils partagent et désignent une même maladie . L’hypomanie appartient bien plus au type bipolaire 2 que la manie qui, elles, se rapprocherait plus sur le type bipolaire 1 . L’évolution et le suivi de ces 2 phases bipolaires permettent d’établir une appartenance propre suivant une intensité sur les symptômes et les émotions …

 

Oubliez la mélancolie, nous avons parlé humeur et agitation, cela fait partie des troubles anxieux au sens large de la maladie . N’hésitez pas à réagir en commentaire si vous avez plus de questions sur les différences possibles entre la manie et l’hypomanie …

 

Type bipolaire : manie ou hypomanie

La bipolarité entre manie et hypomanie

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

3 livres à posséder :

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
2 commentaires sur “Manie ou Hypomanie ? Différences et types de 2 phases bipolaires
  1. Josee Gonthier dit :

    Bonjour

    J’ai 2 petites questions, peut on avoir été bipolaire de type 2 à un moment de sa vie et avoir changer ou evoluer en un bipolaire de type 1 au fil des années ?

    Et quand on est de type 1 mais qu’on est stabilité et qu’on prend notre médication régulièrement, qu’on a une bonne d’hygiène de vie,est il possible que nos manie en soit atténuer à en refléter une simple hypomanie à la place, qu’elle soit moin intense vu qu, on est sous traitement?

  2. MARTY dit :

    Un ambidextre ambitieux peut il être plus facilement bipolaire ou hypomaniaque. Qu’est ce qu’un individu sans humeur, a-t-on pu en identifier ? Sommes nous tous des capricieux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.