Bipolaire : Être bien diagnostiqué pour avoir le bon traitement !

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Comment soigner la bipolarité ?
  • Être bipolaire, c'est à vie ?
    Les réponses aux questions de cet article sur les troubles bipolaires en 30 secondes :
  1. La personne maniaco-dépressive peut souvent être diagnostiquée comme dépressive avant bipolaire . Plusieurs étapes sont nécessaires afin de dissocier ces 2 maladies .
  2. Le traitement pour stabiliser une personne bipolaire est à prendre à vie, sinon la rechute est 2x plus extrême .
  3. Quelquefois, certains médicaments comme les antidépresseurs peuvent faire évoluer un trouble dépressif ou anxieux vers un trouble bipolaire .

Diagnostiqué bipolaire au bout de 6 mois seulement ? Non, c’est impossible ! On le dit bien assez souvent, le diagnostic des personnes souffrant de bipolarité est compris entre 2 ( pour les chanceux ) et 5 ans minimum; certains malades bipolaires ont même été diagnostiqués seulement 10 ans après leurs premiers symptômes du trouble bipolaire !!! Autant vous dire que plus les patients attendent, et plus long se sera à trouver le bon traitement bipolaire …

 

Traitement et diagnostic de bipolarité : La bonne combinaison

En France, on compte plus de 2 millions de personnes étant atteints de la maladie bipolaire ( psychose maniaco-dépressive ) ! Pourtant, toutes ces personnes bipolaires sont dans l’ombre des patients souffrant de maladies handicapantes et mentales . Même s’il y a des stars bipolaires ( Catherine Zeta-Jones en égérie des célébrités connues ), cette maladie psychiatrique admet un énorme retard dans le diagnostic . Plusieurs années sont nécessaires avant d’identifier clairement les symptômes de cette maladie psychique qui sont divisés en 2 phases principales : Phase maniaque ( manie / up ) et phase dépressive ( basse / down ) . Lé déni est bien trop long et catastrophique pour la santé des malades souffrant de cette pathologie . Le suicide est souvent la porte de sortie ( facile ) que tentent beaucoup de bipolaires avant d’avoir le bon traitement, d’après un récent sondage, 2 personnes sur 10 se suicident et chose encore plus grave, 6 personnes sur 10 ont déjà fait une tentative de suicide !!! Nous nous sommes posé les questions sur les conséquences d’un tel retard sur le diagnostic d’une personne souffrant des troubles bipolaires … Comment expliquer un tel délai pour être diagnostiqué ? On sait pourtant que les symptômes bipolaires se déclarent cycliquement : phase d’euphorie —> phase dépressive, avec, suivant le type de bipolarité, une possible phase de stabilité ( période normale stable ) entre chaque phase . Pendant ces épisodes d’excitation ou de dépression, des crises suicidaires et autres addictions dangereuses complètent l’état émotionnel qui est plus ou moins instable … Cela est tellement différent d’un malade à l’autre, que les psys ne pensent pas toujours à la maladie bipolaire . Pourtant, les premiers symptômes de cette maladie mentale commencent tôt, généralement avant l’adolescence, mais l’établissement d’un diagnostic peut faire peur en laissant une cicatrice mentale pour les jeunes : La catégorisation d’être bipolaire peut être dévalorisante … C’est pourquoi, les médecins spécialisés dans les troubles mentaux, comme les psychiatres, attendent longtemps avant de diagnostiquer une personne de bipolaire, au risque de se tromper et de détruire encore plus le patient, car cela engage de suivre un dur et long traitement …

 

Pourquoi le bipolaire est souvent assimilé à un dépressif ? Quelles conséquences y-a-t-il à cela ?

Les antidépresseurs que les médecins prescrivent aux dépressifs peuvent accroitre le début d’un épisode maniaque, un changement de l’humeur, surtout si le malade en dépression change subitement d’état dépressif à un stade d’hyperactivité, d’excitation . Les bipolaires sont très sensitif à cela . Si le stade dépressif n’est pas constaté à temps, cela améliore l’accentuation du type cyclique de la bipolarité, les changements fréquents de phases et d’humeurs ainsi que le nombre de cycle bipolaire en une année, pouvant atteindre plus de 4 épisodes .

 

Comment traiter un bipolaire qui est diagnostiqué comme tel ?

D’après notre récent sondage sur les traitements bipolaires, la majorité des patients ne comptent plus le nombre de médicaments différents qu’ils ont pu tester … Les stabilisateurs d’humeurs ou régulateurs ( thymorégulateurs ), antidépresseurs et les antipsychotiques sont les plus prescrits par les médecins . Parmi les traitements prescrits, nous comptons également les neurorégulateurs, anxiolytiques et antiépileptiques en seconde position puis ensuite les somnifères et sédatifs . Nous avons plus précisément 3 médicaments que la plupart ont testé et sont également assez bien stabiliser avec, il s’agit :

  • Du Lithium
  • Du Depakote
  • Du Xeroquel

D’autres ont également fait leurs preuves comme le Deroxat ou l’Abilify . Avec le thymorégulateur les phases de manie et de dépression sont réduites, en général . Si le stabilisateur d’humeur ne soigne qu’une seule polarité, alors un autre médicament sera ajouter au traitement afin de soigner la deuxième phase, comme l’antidépresseur ou l’antipsychotique . Attention tout de même à la prise de poids rapide et systématique …

 

Un traitement bipolaire peut-il être arrêté ou est-ce à vie ?

On compte beaucoup de malades maniaco-dépressifs qui arrêtent un jour ou l’autre leur traitement, soit car ils en ont marre de ce lourd traitement, ou bien souvent car leur phase d’euphorie leur manque … Parfois même, c’est après avoir consulté leur médecin que les bipolaires diminuent leur traitement, à leur risque, car bien souvent la rechute est 2 fois plus brutale … Le nouveau traitement est alors plus fort et à vie …

 

Vous aussi, vous suivez un traitement pour soigner votre bipolarité ? Racontez-nous, en commentaire, votre expérience avec vos traitements actuels et passés …

 

La bipolarité : Diagnostic et traitement

Comment diagnostiquer et traiter les bipolaires

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
4 commentaires sur “Bipolaire : Être bien diagnostiqué pour avoir le bon traitement !
  1. Olivier dit :

    Troubles apparus à 14 ans mais diagnostiqué à 41 ans. C’est tout dire.

  2. Pascal dit :

    Je confirme le xeroquel me stabilise « a peu prêt » comparait aux autres que j’ai tester ( lithium abilify risperdal zyprexa lamictal depakote depamide ( même famille que le depakote alors PK 2 noms différents ? )et je dois en oublier un ou 2… ) sans compter les ad ( actuellement sous prozac miracle pas de up ! Enfin miracle, ça me manque…. ) seroplex surmontil ect enfin ça va j’en ai pas tester des tonnes d’AD a cause des up que ça déclencher … Bien sur sans compter le tercian, le seresta, maintenant remplacer par le valium et latarax, les soomni zolpidem sttlnox noctamide remplacer aujourd’hui par le theralene vu que les somni font plus rien arriver a un moment… Je ne parle pas de la prise de poids 62kg au début avant les médocs il y a 6ans 105 kg aujourd’hui… Mais je vis un peu moins dans les ténèbres de se handicap… Et bien sur le baclofene vu que je suis alcoolique … Bref en tout cas, le xeroquel est celui qui me « maintient » le mieux a present.. Courage a tous !!

  3. DomiLune dit :

    En ce qui me concerne c’est la course à l’abime.
    Rien ne marche et diagnostiquée bipo à 57 balais qui dit mieux ?

  4. Marie-Claude dit :

    Bonsoir DemiLune,
    Nouvelle sur le groupe, je m’adresse à vous pour vous rassurer. En effet, diagnostiquée bipolaire à 58 ans, je mène une vie tranquille avec mon traitement. Âgée de 68 ans maintenant, je peux vous assurer que tout va bien. Une bonne hygiène de vie est nécessaire, même si je suis une couche-tard. On ne se refait pas…
    Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.