Je suis bipolaire et alors ? Episode 8 des bipotes

Épisode 8 des humeurs de nos bipotes depuis Facebook . Nous leur avons posé une simple question . On connaît tous le célèbre slogan « Je suis bipolaire et je vous aime tous … », malheureusement cela ne reflète absolument pas la véritable vie, les véritables sentiments des personnes souffrant de troubles bipolaires . Nous avons donc demandé à nos bipotes quel serait le slogan le plus juste parmi une multitude propositions, et le constat est simple, ils ne veulent plus de ce slogan vulgaire . 20% des votants ont choisit ‘Je suis bipolaire et alors ? » et 15% ont voté pour « Je suis bipolaire et je ne mords pas » . Les autres réponses possibles ont reçu beaucoup moins de votes . C’est pour cela que nous avons créé ce nouveau slogan :

Je suis bipolaire et alors ? Je ne mords pas …

Si vous êtes bipolaire, n’hésitez pas à partager cette image sur les réseaux sociaux afin qu’elle remplace l’ancienne qui ne correspond à aucun malade bipolaire !

Slogan du trouble bipolaire

Je suis bipolaire et alors ? Je ne mords pas …

Passons maintenant aux nombreuses conversations de nos bipotes sur les réseaux sociaux . De quoi parlent-ils ? Qui sont les petits nouveaux ? Certains rigolent, d’autres sont très énervés tandis que des patients pensent juste à tester des nouveaux traitements comme le lithium ou encore le cannabis pour le trouble bipolaire … Toujours autant de fautes d’orthographe sur les réseaux sociaux bien sûr ! Let’s go !

On commence avec Alex qui dit flirter avec le trouble bipolaire après avoir effectué un de nos tests psychologiques en ligne !
—> Alex L. : je frôle la bipolarité d’après le test lol

Et Cézanne ou encore Ad aussi frôlent cette maladie mentale on dirait …
—> Cézanne P. : Je flirt avec la bipolarité! A 8 point j’étais bipolaire
Ad B. : 54 pts et beh putain, un chouilla près et je suis bipolaire x)

Aurélia nous fait un petit témoignage de sa vie actuelle, elle est la compagne d’une personne bipolaire … Stéphanie acquiesce ce témoignage très vrai !
—> Aurélia S. : Je vis depuis 9 ans avec ma compagne qui est bipolaire, oui y’a des jours plus dur que d’autres, oui y’a des moments plus compliqués que d’autres ( changement de saison, anniversaire, fêtés de fin d’année…) mais les bons moments sont tellement magnifique que je suis prête à rester avec elle jusqu’à la fin de notre vie . Il suffit juste de s’adapter aux moments de fatigue et la laisser tranquille , être là quand elle a besoin de moi et se mettre en retrait quand elle a besoin d’être seule. Ne le ferait on pas pour la personne qu’on aime qu’elle soit malade ou pas, pour elle la stabilité de sa vie fait qu’elle arrive à trouver à peu près son équilibre . Et puis dans mes moments de grosses crises , ben je me dis que tout ce qu’elle me dit ou qu’elle peut faire ça n’est pas elle qui décide mais sa maladie qui prend le dessus alors j’attends et je reste à côté car c’est le moment où justement il ne faut pas l’abandonner et depuis notre rencontre il n’y a plus eu ni internement ni tentative de suicide alors c’est que notre système est plutôt pas mal . En tout cas bon courage autant à la personne souffrant de cette p….. de maladie que de la personne qui vit avec la résonne malade mais ça n’est pas insurmontable
Stéphanie G. : J aime votre commentaire car très peu de personne ne comprennent que l on y est pour rien que on a juste besoin d amour et parfois de tranquillité on est jugée comme folle cela vous colle à la peau et si personne ne vous tiens la main vous perdez pied vous vouler juste un peu de bonheur merci pour tout ce que vous avez dit

Agnès tient également à rappeler certaines règles par rapport à certains préjugés avec le vie commune d’un maniaco-dépressif . Freddy est en total accord avec elle …
—> Agnès J. : je comprends cette souffrance du conjoint. Vraiment. Mais
1/ on peut vouloir se soigner et être empathique qd on est bipolaire. Et y parvenir. Etre éthique. Bon parent, etc.
2/ la bipolarité ne « s’attrape » pas par contagion. Une chance pour vous.
3/ cette femme est une manipulatrice, merci de ne pas mettre ts les bipolaires ds le même sac. D’autres se battent et préservent.
4/ la bipolarité n’est pas un accessoire de séduction, une carte d’identité, un jeu, un plaisir. C’est un monstre à vaincre. Un goliath. Un cauchemar. Un risque mortel.
5/je comprends cette souffrance, le besoin de fuir. Mais ce type de jugements me rend dingue. :(((
Freddy M. : Oui je suis completement d’accord avec vous pour tout Agnès Juillard.
Je comprends cher Monsieur que vous avez souffert et souffrez de cette relation, mais déjà le fait qu’elle ne prenne pas son traitement correctement, toutes les données sont changées. Effectivement je suis bipolaire sous traitement adaptée et je n’ai pas toutes les réactions excessives dont vous parlez. Le traitement est indispensable pour une vie plus ou moins ordinaire. Ne faites pas d’amalgame. La bipolarité est vraiment un monstre à combattre mais en faisant le nécessaire, on limite la casse. Apres pourquoi certains bipolaire ne prennent pas leur traitement, c’est en partie parce que c’est une contrainte journaliere, de plus les cachets nous bouffe les trois quart de notre energie. Mais j’ai faits le choix de mieux vivre. On peux pas jugé, c’est pas facile.Ca m’a herrissé le poil de lire ce récit. Mais en même temps je comprends votre inquiétude. En conseil, pour vous sortir de cette situation, ne lui repondez plus ni par message, ni au tel, sinon ce sera trop dur. Dernière chose que je voulais rectifier, la bipolarité n’est pas purement dû à un manque d’affection. Ca peut en faire partie mais la bipolarité est due à une partie de génétique et une partie due aux evenements de la vie du patient.

Laurence et Laure trouvent que le bipolaire ne se rend pas toujours compte de son comportement … Et pourtant Laurence est bipolaire ! Quant à Laure, elle a vécu l’enfer avec un bipolaire …
—> Laurence D. : Être bipolaire c’est être victime de cette maladie un bipolaire se rend pas toujours conte de son comportement il souffre de ne pas pouvoir réussir à sortir de cette enfer dont il est victime et malheureusement les personnes autour en souffre la solution c de rassuré le malade en permanence ou le quitter je suis bipolaire de niveau 2 je me fais suivre et suis un traitement j’ai fait de ts avant sa et croyais moi c très dure par chance j’ai mon copain qui me supporte depuis 5 ans il c documenté sur le sujet et à compris que j’en souffer et que ce n’était pas moi qui voulait lui faire du mal et aussi j’ai deux merveilleux enfants une de 20 ans et mon dernier de 17 ans qui m’aide bcp dans cette enfer ma bipolarité c déclenché après un gros choc émotionnel je ne les pas voulu cette putains de maladie je la subi alors ne soyez pas trop méchant dans vos dire car de mauvaise paroles peuvent nous faire tombé bien bas

—> Laure R. : Moi je ne suis pas d’accord avec vous, parfois les bipolaires ne savent pas s’analyser, se contrôler et la vie de ceux qui les entourent est détruite par le manque d’information et de suivit psychiatrique. Mon couple a été détruit par une crise bipolaire haute et depuis 6 mois je vis un enfer. Et Personne ne m’aide moi, sa psychiatre s’occupe d’elle mais moi je suis livrée à moi même sans aucune information. Après 6 ans de mariage j’imaginais une autre réaction du corps médical. Ne pas m’intégrer au processus de stabilisation c’est inhumain. Aujourd’hui notre relation est détruite et je ne suis que spectatrice. Alors si par le biais de ce type de site la famille et les proches du bipolaire peuvent avoir des informations je trouves cela utile, trop tard pour moi, pour nous mais pas pour les autres.

Une bonne nouvelle : Jean Claude vit avec une femme bipolaire, et pour eux, tout va bien grâce au traitement .
—> Jean Claude H. : Faux , ma copine est bipolaire , elle se soigne et tout va bien pour nous deux !

La personne soufrant de bipolarité est-elle folle ? C’est pourtant ce que pensent beaucoup de conjoints comme le rapportent Jess, Emma et Stéphanie …
—> Jess H. : Moi mon ex concubin ne l’a jamais compris il me disait que j’étais folle
Stéphanie G. : Exactement comme le mien et je paris qu’ il te rabaissais dans cesse
Jess H. : Oui sans arrêt
Emma G. : Oui pour moi c’est pareil !

Jess nous en dit un peu plus sur sa vie d’incomprise …
—> Jess H. : Moi mon ex concubin me traiter de folle c’est pour vous dire que cette maladie et incomprise pour beaucoup
—> Jess H. : Moi je vis avec c’est pas facile mais ma psy et la et mon plus gros soutiens mes enfants.. La dernière crise que j’ai faite était tres violente de victime j’ai failli passer a coupable.. Courage à tous ceux et celles qui en souffre malheureusement sa ne se guéri pas sa se stabilise malheureusement pours nous

Et Emma résume bien la vision que les non-bipolaires ont trop souvent …
—> Emma G. : L’impression nous Bipolaires d’être un handicape pour les gens dit ( normaux) ..???

Quant à Stéphanie, elle avoue que c’est compliqué d’aimer un bipolaire …
—> Stéphanie B. : Aimer un bipolaire c’est fatiguant..

Cela devient un rituel maintenant, à chaque épisode nous avons un bipote qui nous sort cette affirmation !!! C’est Maryline qui s’y colle …
—> Maryline M. G. : Nous sommes tous bipolaire !!!

Des conseils pour vivre avec un bipolaire ? Certains vont les appliquer à la lettre ! C’est peut-être le cas pour Clémentine, Sarah ou encore Natacha …
—> Clémentine A. : Cest facile a dire tout ça ! Ne pas entrer en conflit et dire amen alors je vois pas comment regler les problemes

—> Natacha L. : Sarah, tu avais raison, c’est ça !
Sarah B. : Lol y a plus qu’à lui dire ?
Natacha L. : C’est marquer « ne pas l’exciter! » Mdr.

Carole n’a pas tous les symptômes de ce trouble psychique, ouf !!!
—> Carole P. : Je N ai pas ce symptôme…ouf

Certains passent nos tests bipolaire pour le fun et d’autres pour le sérieux . C’est le cas d’Océane qui a son papa bipolaire, et elle angoisse à l’idée de la cause génétique / héréditaire de cette pathologie pour elle et même son petit frère …
—> Océane F. : 52 pour moi . Je dois avouer que cette maladie m’angoisse un peu, mon père a été diagnostiqué bipolaire, et c’est plutôt sérieux, j’ai souvent peur que cela est pu nous être transmis à mon petit frère et à moi, et je ne peux pas m’empêcher de surveiller les symptômes au cas où..

Marie Hélène, une fidèle bipote, a répondu à notre sondage plus haut et n’est peut-être pas d’accord avec notre slogan final ! C’est idem pour Maryline et Christelle …
—> Marie Hélène N. : Je suis bipolaire mais vous ne pouvez pas voir ma souffrance et c’est bien dommage …..

—> Maryline R. : Et je vous aimes

—> Christelle C. J. : Ne me juge pas pas et t e. Sert pas comme arme pour me détruire jen connais u. Rayo. La déçue

Il y en a qui ont l’impression d’avoir tout perdu avec cette foutue maladie … C’est le cas pour Fabrice et VIrginie par exemple …
—> Fabrice C. : Moi la bipolarité ma tout gâché. …

—> Virgine N. D. : Bipolaire également, cela pourri ma vie, personne ne comprend vraiment cette maladie ….???

Ninie aussi a perdu beaucoup de personnes de son entourage à cause de ses troubles de l’humeur …
—> Nini F. : Moi je suis bipolaire c’est compliqué à vivre pour tt le monde car on ne connais pas bcp de chose sur cette maladie moi j’ai perdu mon mari après 17 ans ensemble à cause de ma violence envers lui et j’ai perdu bcp de mon entourage qui ne comprennent pas les moments où je suis au plus bas j’ai été diagnostiqué il y a 3 ans et on n’a tjrs pas trouver le bon dosage de traitement c’est très difficile à vivre aussi bien pour les malades que pour l’entourage

Mais peut-être q’ils ont un peu raison quand on entend parler de bipolaires qui se sont suicidés .. C’est ce qu’a connut Joelle, et elle ne s’en remet toujours pas, malgré les années qui passent …
—> Joelle F. : Mon mari que j’aimais plus que tout a fini par se donner la mort!!! J’ai tout fais pour l’aider!!! 17 ans déjà et je n’oublie pas!!!

Vriam est content de faire partie de nos nouveaux bipotes, bienvenue à toi !
—> Vriam M. : je vous remercie pour cette invitation j’espère que cela va m’aider bipo depuis trois ans merci a vous

Décrire ce qu’est le syndrome de bipolarité, c’est quand même un peu notre job ^^ ! Merci Anne-Laure et Katarina .
—> Anne-Laure L. Z. : Merci de cette belle explication qui rend plus claire la maladie. Bipolaire de type I depuis 24 ans, j’ai découvert cette maladie à 17 ans. J’ai un traitement à vie bien évidement, qui n’évite cependant pas les crises mais les espace et les minimise. Courage à toi.

—> Katarina S. M. : Merci je n’aurai pas décris mieux que ça…

Christine nous sort LA belle phrase philosophie du jour …
—> Christine J. : Bipolaire… c est pas dans l air.. juste t es jamais terre à terre ., et trop souvent lunaire pour ceux qui disent avoir les pieds sur terre..

Angélina est très compréhensive en ce qui concerne la vie avec un bipolaire …
—> Angélina D. S. : Moi je suis bipolaire et comprend les deux, Il faut de la compréhension de chaque côté

Mais ce n’est pas le cas de Clara qui pense qu’ils ne faut pas choisir la facilité …
—> Clara M. : Fuir fuir fuir … trop facile

Depuis quelques semaines, nous avons des bipotes qui rigolent de cette maladie, et cela énervent beaucoup de bipos … Les règlements de comptes ne sont pas la solution à adopter, il faut laisser dire … Ninie, Stéphanie et Aurél sont très en colère contre la réaction de Laurence, qui s’excuse ….
—> Laurence G. : entre les bipolaires les mazo les border colley et bien on n’est pas arrivés!!!
Ninie F. : Je ne vs souhaite d’avoir à vivre une de ces maladies un jour ni vs ni à l’un de vos proche vs rigolerez moins
Stéphanie G. : e suis d accord avec toi je souhaite cette maladie a personne ils comprennent rien et nous jugé alors que nous on se bat chaque jours
Laurence G. : desolé
AUrél W. : Les bipolaires mazo border et compagnie se passent de commentaires inutiles
Séverine C. : Faut pas être très intelligent pour rire de ces maladies, elles sont très difficiles à vivre et ne se guérissent pas. Quand on ne connaît pas, on se tait …?
Stéphanie G. : Vrai

Ça a même fait partir Océane, trop énervée contre ces personnes …
—> Océane L. : Ah ah ah qu’est ce qu’on se marre c’est tellement drôle cette maladie. Prochain test dans lequel identifier vos amis : êtes vous paraplégique? Faites le test pour le savoir ! Non mais quelle belle brochette d’abrutis j’ai pu voir ici. D’ailleurs je m’en vais.

Mais Noëlle pense autrement bien souvent … À vous d’en juger …
—> Noëlle F.: ya pas de MDR, je pense que c inutile, il existe aujourd’hui la psycho éducation, qui permet aux bipolaires de mieux connaître leur maladie et faire de l’auto prévention, et éviter que les sinueuses des fluctuations de l’humeur soient importantes et surtout les souffrances que cela engendrent. Je confie ici, que je suis bipo, ai je l’air tarée? qui a le droit de me juger ? de me faire mal ? d’ironiser sur mon sort ? j’ai un bac plus 4, même ma débilité m’a permis de faire des études, un mariage, un enfant, du bohneur, mais parfois sur votre route vous rencontrez des gens sans aucune valeur humaine et ce qui vous blesse à vous nous détruit……. La psychiatrie fait peur………..et ne juger pas sans connaître……….les monstres ce sont les psychopathes et les pervers qui font de nous des bipolaires…………….à méditer

Noëlle comprend que cette maladie est difficile à vivre, aussi bien pour le bipolaire que pour son entourage …
—> Noëlle F. : pour la famille c difficile. il ne faut pas etre dans le déni!!!!accepter la maladie, et essayer de la comprendre, moi je la connais par cœur, je suis bipo depuis l’age de 30 ans, jen ai 47…………………et je n’ai pas fait que du mal autour de moi, je ne suis pas un monstre…..

Qui pense que la bipolarité n’est pas une vraie maladie ??? Grrrr …Magalie et Alonein débattent sur ce sujet de santé mentale …
—> Magalie A. : C’est bien de le rappeler. Certaines personnes pensent que ce n’est pas une vraie maladie et que le malade pourrait faire un effort….
Alonein T. : C’est exactement ca…..
Magalie A . : … Heureusement d’autres savent
Alonein T. : Ou pas……….c’est difficile a vivre et a cerner………..
Magalie A. : Effectivement, mais il doit bien y avoir qq personnes assez intelligentes pour comprendre le truc
Alonein T. : Oui surement mais ca n’en reste pas moins chiant a supporter.Perso je préfère passer en mode « ours » quand je suis en phase basse
Magalie A. : Ça on sait lol. Tu réagis comme tu peux et celui qui ne comprend pas tant pis
Alonein T. : Bah vi mais ça fait bien chier qd même,bref…

Jean pense logiquement …
—> Jean M. : Évidemment. . si tu ne la vis pas tu ne la ressent pas. Et je sais de quoi je cause.

On n’a jamais dit que notre test bipolaire remplaçait le diagnostic du psychiatre ! D’ailleurs, c’est même indiqué le contraire lors du résultat … Pourtant c’est ce que pense Alex, il rajoute d’ailleurs un petit message aux gens qui plaisantent de cette maladie des troubles mentaux …
—> Alex B. : alors vu que c’est une pathologie qui met entre 3 et 10ans a être détectée je doute du test…………. et rien ne vaut un psychiatre….. Et pour ce que ça fait rire, je ne vous souhaite vraiment pas ça….

Jocelyne et Corinne sont présentes quand on parle de maux et de bipolarité …
—> Jocelyne C. M. : Oui les maux se soignent mais la bipolarité est difficile à gérer pour le malade en souffrance mais aussi pour la personne qui partage sa vie …ma fille qui a soutenu,réconforter rassurer aimer plus que tout en a perdu la santé et son mental
??le côté sombre de cette pathologie est une descente aux enfers hélas …malgré le suivi médical et les traitements .??un amour tortueux qui ne pouvait plus durer pour elle?
Corinne B. : Les maux se soignent, n est ce pas ou l on peux vivre avec en etant soutenu par la famille, la cherie ou le cheri.

On parle un peu de cannabis et du trouble bipolaire, bon ça divague un peu sur le sujet là quand même, pas vrai Carole, Jenny, Ghislaine, Liliane et surtout Michael ?
—> Michael J. : Je comprends pourquoi le connard qui se tape ma femme fume des pètes

—> Ghislaine J. J. : Ça fait trois ans que j attend en traitement à base de cannabis mais non c est mieux de donner de la morphine qui crée une dépendance et vous fait mourir à petit feu mais le cannabis suivis par un médecin n est pas dangereux ,pensez aux personnes en souffrance avant de dire pas touche

—> Jenny F. : Mouais ca accentue surtour

—> Carole P. : Ça m étonnerait le bipo N aime pas être en mode mou du genoux…

—> Liliane L. C. : SUREMENT PAS!!!!!!!!!!!!!!catastrophe c est pire avec la drogue ….c est nimp

On a aussi parlé cyclothymie, borderline et des cycles rapides des bipolaires en phase mixte, ça a fait réagir Nathalie et Fabrice .
—> Nathalie P. : Très intéressant, je suis concernée par les états mixtes qui m’épuisent
—> Fabrice C. : Je suis bipolaire avec des phases up le plus souvent

Laurence, une des bipotes les plus actives sur notre page Facebook, a trouvé le secret pour vivre avec son trouble bipolaire …
—> Laurence G. : C est une maladie mais je n en fais pas cas je vis comme tout le monde le secret est de l accepter, franchement, et j’invite tout le monde à travailler sur le lacher prise parce que se bouffer la santé pour ces malades qui veulent vous faire mourir à petit feu ça vaut vraiment pas le coup à mediter…

En plus, elle connaît bien la bipolarité Laurence . Un petit rappel de sa part concernant le délai d’attente pour la confirmation du diagnostic de bipolarité .
—> Laurence G. : on ne peut pas être si categorique il y 5 types de bipolarité phase maniaque ou c’est plus compliqué et les phases hypo certaines passent pratiquement inaperçues je rappelle qu’il faut 8 à 10 ans pour poser un diagnostic c’est dire….

Et oui, même Cathy approuve, car le temps d’attente interminable pour être diagnostiquée bipolaire, elle connaît …
—> Cathy D. : Bonjour je suis bipolaire et la maladie à été décelé ya pas longtemps mais je pense que ça fait longtemps que je traine cette foutue maladie et c vrai que les gens ne nous comprenne pas alors que l’on souffre

Christine a certainement raison … Se gérer soi-même est déjà dur, alors pour l’entourage, c’est une autre histoire !
—> Christine J. : Deja avec.soi meme. On est. Deux.. Alors l entourage … Parfois c est trop trop. Dur.. …

Valérie a la chance d’être bien entourée … C’est très important pour un bi-polaire .
—> Valérie B. : On est pas tjrs compris ont dois être entouré de gens calme et honnête. G la chance d’avoir mes filles et ma mère ki soit très compréhensif et pleins d’amour

Marie rappelle à Nathalie de ne pas confondre manipulateur et bipolaire, nous rajouterons même maladie et trait de caractère …
—> Marie S. : Nathalie ne confonds pas un bipolaire qui est un malade c est une pathologie avec un manipulateur qui lui ne peut être soigné

Oui Malou, on connaît certainement tous une personne bipolaire …
—> Malou H. : Ça me rappelle quelqu’un.

Mais comme le stipule Angélina, c’est plus compliqué de le voir comme tel …
—> Angélina D. S. : Personne ne veux voir surtout plus simple

Marie Hélène a certainement trouvé une des raisons pourquoi il est compliqué de vouloir le voir …
—> Marie Hélène N. : Elle fait souffrir cette maladie de merde …

Fabrice, bi polaire, aime lire tout ce qui concerne la maladie bipolaire .
—> Fabrice C. : Je suis toujours curieux de lire ça je suis bipolaire depuis 11 ans courage à tout les personnes qui son affecté par cette patologie

Véronique vient de soulever un problème concernant les bipolaires : Ils aiment parler de leur trouble psychiatrique, mais leur entourage ne le voient pas comme une explication, mais plutôt une plainte … Quand l’incompréhension est présente, tout devient compliqué …
—> Véronique G. : Très difficile a vivre pour moi perdu la plupart de mes proches me renferme culpabilise la hospitalisée depuis 6 mois marre de vivre comme ça plutôt survivre??.je me sens Abandonnee .incomprise donc je garde tout pour moi qd je parlais de ma maladie on me disait d’arrêter que j’en parlai trop peut-être mais je tentai de faire connaître la bipolarité ils n’ont rien compris

On se souvient de Boxe, qui était en couple avec une fille bipolaire, il l’aime toujours autant malgré la difficulté d’entretenir une relation stable à cause de cette maladie …
—> Boxe T. M. : Oui valerie je te comprends . Je ne suis pas atteint de cette maladie mais j ai vécu avec une personne bipolaire et je sais les ravages que cette maladie peut engendrer. Aujourd’hui je souffre énormément se ce quej ai pu vivre pourtant je suis une personne altruiste qui à toujours été à l écoute de ma chérie . La voir souffrir m a détruit et pourtant je n’ai aucune rancune . Je l aime encore et je ne sais que faire pour la récupérer.

Marie France aussi trouve ce type de relation invivable et épuisant avec le temps . Elle songe à la séparation …
—> Marie France H. : Je suis dans la même situation et sa fait beaucoup de mal car la séparation va devoir se faire malgré la peine que sa me fait de le savoir atteint de cette maladie c vraiment tres dur d être obligé d en arriver là. cette maladie est épuisante pour moi et les enfants. Je serais toujours la pour lui mais vivre ensemble c trop risqué .sa devient très compliqué. Pfff

Pourtant, Anais est bipolaire, avec des enfants également, et elle arrive à plutôt bien gérer cette vie-là ! Stéphanie lui raconte alors qu’elle a bien de la chance car, à elle, ils lui ont enlevé ses enfants à cause de sa maniaco-dépression … Triste nouvelle …
—> Anais A. : Bonsoir, je suis bipolaire et maman de deux enfants notre maladie nous empêche pas d’être de bon parents
Stéphanie G. : T as de la chance moi quand ils ont découvert que j était bipolaire ils m ont enlever mes 3 filles et ça me fait encore plus souffrir car j ai l impression d avoir la double peine

Parlons maintenant traitement bipolaire et médicament, le lithium est l’un des plus connu concernant la stabilisation des troubles de l’humeur … Sandra vient de commencer son traitement, Stéphanie lui rappelle qu’il faut tout de même continuer d’être suivi par un spécialiste … La prise de médicament ne doit pas remplacer les consultations chez le psychiatre .
—> Sandra S. : J’ai commencé le lithium avant hier et j’espère récupérer une vie normale, mon dieu quelle maladie de merde….
Stéphanie G. : Cela va vous aidez mais il faut aussi être suivi en même temps pour voir si le cachet fait effet

Stéphanie a même dût changer pour le Depakote, sans doute une intolérance au lithium, comme un certain nombre de patients bi-polaires ….
—> Stephanie G. : J ai eu le même cachet que toi et ils me l ont enlever pour me mettre depakote c est tu pourquoi car moi je comprend pas

Marie Hélène a essayé beaucoup de traitements pour se soigner : prise de poids, cycles rapides, dépression saisonnière … Avec les années, elle connaît bien sa maladie, mais elle aimerait bien trouve LE bon traitement qui la stabilise parfaitement …
—> Marie Hélène N. : Bonsoir avez-vous des effets secondaires tels prise de poids , constipation etc .. Moi ne prends rien à part un peu d anxiolytique …. Je change d humeur plusieurs fois dans la même journée , Je suis irritable et surtout je souffre au plus profond de mon être , même si avec les années je le cache très bien ,j ai essayé pas mal de traitements mais les effets secondaires m ont toujours fait arrêter , de avril à juin j’ai été très euphorique mais la c’est la dépression , je prends sur moi mais je sens que je vais pas tarder à craquer .. je suis malade depuis de nombreuses années et diagnostiquée type 2 . je n’ai jamais essayé abilify . merci si vous pouvez me répondre sur les éventuels effets secondaires .

Laura a commencée il y a quelques mois le traitement bipolaire sous lithium et elle commence déjà, enfin, à voir les bénéfices de ce stabilisateur d’humeur … Génial !
—> Laura L. L. : Jai le lituthm moi ausis apres 10 ans de combas en vein aujourd’hui je suis fiere de te dire que apres 4 mois je le sens enfin bien libre vivente jesepere quil va te faire du bien a toi ausis

Jessy connaît le lithium et Stéphanie le Depakote . 2 traitements très connus pour soigner les troubles bipolaires …
—> Jessy J. : Je suis sous lithium et oui normalement s est pour les bipolaires
Stéphanie G. : Moi sous depakote

On termine le dossier médicament pour bipolaire avec Cathy, qui malheureusement n’est pas du tout optimiste devant la lenteur de la recherche sur la santé mentale et contre la bipolarité … Plusieurs diagnostics et plusieurs traitements, mais toujours aucun signe de mieux-être … Courage, ça peut être très long des fois ….
—> Cathy D. : Je suis sous cachet ça fait des années et plus rien n’y fait j’ai été reconnu anxio dépressif maniaco et maintenant bipolaire

Une personne sur notre forum se demandait si elle était bipolaire suite à une soudaine agressivité envers sa famille … Lucie et Laurence lui ont répondu .
—> Lucie B. : Les maladies psychiques ne se cantonnent pas à la sphère familiale et il serait bien hasardeux d’émettre un diagnostic dans pareil cas. Cela ne relève peut-être même pas de la maladie psychique mais simplement du conflit familial et à 18 ans, avoir des crises de colère et rebellion au sein de sa famille ne me semble pas extraordinaire. Si c’est trop difficile à vivre, quelques bonnes séances chez un bon psychologue peuvent aider à comprendre et à gérer mais pour moi on est loin du trouble bipolaire et d’autres pistes sont à explorer.
Laurence G. : merci pour votre message Lucie.Certains posent les diagnostics un peu trop rapidement

 

Voilà, c’est terminé pour le huitième épisode des bipotes ! N’hésitez pas vous aussi à vous exprimer sur la maladie bipolaire et ses divers sujets possibles . Nous nous retrouvons très vite pour un 9ème épisode des bipotes sur LeBipolaire.com …

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Un commentaire sur “Je suis bipolaire et alors ? Episode 8 des bipotes
  1. Brigitte B. dit :

    Bonjour, je souffre du trouble bipolaire depuis 5 ans et j’aimerais devenir membre du groupe. Est-ce possible? Car, j’ai plein de choses à raconter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.