Forum des bipotes

Notifications
Clear all

un peu paumée  

 

gaelle
(@gaelle77)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3
16 septembre 2018 11 h 01 min  

Bonjour,

Je suis maman d une ado de bientôt 16 ans, qui après plusieurs IMV et séjours en pédo-psychiatrie de 2 fois 2 à 3 semaines, a été mise sous Traitement abilify 15mg + sérésta 50mg  jusqu'à 3 par jour et Noctamide pour dormir.

Les pédo psy ne veulent pas poser de diagnostic car soit disant elle est trop jeune !

Une infirmiere psy m a laissé sous entendre qu' on tendrait vers une bipolarité, mais du coup non confirmée.

Je trouve que ce traitement la fatigue beaucoup, elle parait même souvent "défoncée", tantôt euphorique, tantôt renfermée, certes il y a moins de saute d humeur.. 

Je ne sais pas pourquoi ce traitement, les risques, les bienfaits...

Comment l aider et m aider moi même à comprendre tout ça !

Je fais appel à vous pour y voir plus clair, comprendre les états différents sous traitement, et éviter la trouille de la rechute d une prise écséssive de médicament

Merci de votre aide


Citer
Cachette
(@cachette)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 527
17 septembre 2018 8 h 01 min  

Bonjour Gaelle,

J'imagine ton angoisse et ton anxiété... As-tu contacté l'Unafam ( http://www.unafam.org/ ) ? Il semble que ceux qui l'ont fait y ont trouvé des informations et du réconfort, n'hésite pas à les contacter ou téléphoner.

Hélas, qu'il s'agisse de bipolarité ou d'une autre maladie psychique ou d'une adolescence compliquée pour ta fille, il est difficile ici de te dire grand-chose, à part que les traitements ne sont pas faciles à trouver du premier coup, qu'il faut souvent tâtonner pour trouver à la fois les meilleures molécules pour un sujet et les bons dosages. Ce traitement a sans doute été choisi (je ne suis pas toubib) pour essayer de réguler les "trop hauts" ou "trop bas" qui l'amènent à faire des IMV ou autres comportements extrêmes, c'est sans doute l'urgence pour l'instant, puis selon sa réaction, ils tenteront d'ajuster ensuite.

Ta fille bénéficie-t-elle d'un suivi phychothérapique ? Y a-t-il dans son passé des éléments fragilisants qui pourraient "expliquer" son mal être ? Avez-vous une relation de confiance et d'échange ? Souvent, et encore plus à l'adolescence, les enfants se coupent des autres, même (et surtout) des parents, persuadés qu'on ne peut les comprendre et qu'ils sont irrémédiablement "seuls". La chose la plus importante du monde est de les rassurer et de les assurer de notre amour inconditionnel, de leur dire que quoi qu'il arrive on sera toujours là, même en colère, même pas d'accord, même tout à fait en accord aussi 😉 , mais qu'on les aime et qu'on sera toujours là, à essayer de comprendre, à écouter, à faire de notre mieux, même si on peut être maladroit, ne pas tout comprendre du premier coup... Ouvrir le dialogue (si ce n'est fait) en douceur, avec beaucoup de patience et d'amour, l'écouter+++ dans les moments euphoriques comme dans les moments de dépression, l'assurer qu'elle peut tout, tout dire...

Je ne sais pas si les médicaments la fatiguent ou si son état la fatigue ou si les deux, mais il est essentiel que tu arrives à dialoguer avec ses médecins. N'hésite pas à t'imposer et à leur demander le temps qu'il faut pour qu'ils répondent à tes questions.

Je vous souhaite beaucoup d'amour et de courage.

 


RéponseCiter
gaelle
(@gaelle77)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3
17 septembre 2018 11 h 47 min  

Bonjour,

Merci beaucoup pour cette réponse, pour ces mots, ils tombent à pic surtout ce matin, nous avons passé la nuit aux urgences, Olivia est hospitalisée en réanimation pour une nouvelle IMV encore plus dangereuse que la dernière fois.

Visiblement elle faisait de la rétention de traitement chaque jour sans que je puisse le voir, vu que ces psy m ordonnaient la confiance que sois disant elle pouvait gérer son traitement journalier, (le reste étant dans un coffre fort), chose pour laquelle je n était pas d accord mais ils ont vite fait de nous faire culpabiliser, et nous avions établi ce rituel toutes les 2.

Elle est actuellement suivie dans un cmp par une psy 1 fois tous les 15 jours car ils n ont pas le temps de plus GRRR et un pédo psy pour son traitement, et a fait déja plusieurs séjours dans un centre psychiatrique ou je pense que la sécu prend en charge maxi 15 jours vu a la vitesse ou on nous les renvoi, un suivi nul, ou on écoute pas les parents, ou leur détresse on s en fout et d ou on repart avec ses inquiétudes et ses questions....

J ai suivi leurs conseils comme une bonne maman qui essaye de faire de son mieux et qui culpabilise sous leurs incompréhensions, mais RATE, comme je le savais déja ils avaient tout faux.

Olivia a un passé difficile mais selon eux faut pas revenir dessus et aller de l avant LOL

J ai mis en place le plus de confiance possible entre ma fille et moi pour gérer ses angoisses, ses peurs, ses questions, son traitement... Visiblement encore raté !!  J ai essayé de mettre un nom sur ce qu' elle vie qui ressemble pour beaucoup au comportement bipolaire, même si comme il dise il ne faut pas la ranger dans une case tout peut changer à cet âge et blablabla, mais ça m a permis de ne pas être en colère contre ma fille, de comprendre que ça n était pas de ma faute et qu'elle avait besoin de patience, de compréhension et de non jugement, chose pas toujours facile de ne pas être en colère quand la peur vous tient les tripes.

La psychiatrie en France nous fait marcher sur un fil de soie, un pas à gauche tu tombe, un pas à droite idem, et on explique rien !!

Je les ai sollicité plusieurs fois mais leurs réponses sont révoltantes :

"Il ne faut pas chercher à tout comprendre"

" ça vous pose un soucis qu' olivia aille mal, allez voir un psy pour en parler nous on s occupe que d elle"

que des choses de ce style....

A cette heure ci, j ai demandé un autre suivi, un autre avis thérapeutique, et un besoin de travailler ensemble pour ma fille, il est hors de question de recommencer ce suivi, ni de retourner dans ce centre psy.

Pour l instant on attend que son corps élimine la quantité  faramineuse de toxique qu'elle a prit et on va aviser...

Je vais essayer l UNAFAM

Merci de ton écoute

 

 


Cachette ont aimé
RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !