Porno, alcool et no...
 
Notifications
Retirer tout

Porno, alcool et nourriture

93 Posts
8 Utilisateurs
31 Likes
5,202 Vu
kust
 kust
(@kust)
Famed Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 3055
 
Posté par: Laurent

Après, je pense bien faire en voulant vous convaincre de l’intérêt d’une psychothérapie (reconnu par tout psychiatre en complément d’un traitement médicamenteux ) quelqu’elle soit et qui effectivement, dans mon cas, est analytique, mais tcc ou autre, je trouve irresponsable le discours de Mike respecté d’habitude pour sa sagesse reconnue. Soit il m’a mal compris, soit a mal saisi le but recherché.

Veuillez m’excuser, et Mike le premier, de m’être un peu emporté mais comme vous avez pu le constater, cela me tient à cœur.😊

Il y a plus d un sujet dans lequel j insiste sur l importance d une thérapie


   
Laurent reacted
RépondreCitation
Laurent
(@lo9761)
Noble Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1813
 

Ok, très bien, sujet clos.

Toute thérapie se base fondamentalement sur un principe de cause à effet je pense (aussi bien pour la thérapie que pour le comportement visé)

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parLaurent

   
RépondreCitation
Roald
(@amundsen)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 77
 
Posté par: Laurent

Et même si on se croit être une licorne alors qu'on se rend compte n'être qu'un hippopotame et que malgré tout nos efforts rien n'y changera... ça déprime.

Laurent tu ne peux pas te fier qu'à ton intuition, et sortir n'importe quels propos sans un minimum de connaissances fondamentales sur des sujets que visiblement tu ne maîtrises pas.

Si tu avais un minimum de connaissances en zoologie, en mammalogie, en phylogénie, tu aurais identifié qu'il s'agissait d'un rhinocéros et non d'un hippopotame !


   
Laurent and reacted
RépondreCitation
Laurent
(@lo9761)
Noble Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1813
 

Ah ah! 😂👍🏼

Il y a: qui tu crois être, qui tu veux être, qui tu parais être et qui tu es ... certes.

un rhinocéros, c’est bien un hippopotame avec une corne non?😂

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parLaurent

   
RépondreCitation
Roald
(@amundsen)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 77
 

Rien à voir Rhinocéros ça veut dire corne sur le nez,
Hippopotame ça veut dire cheval du fleuve, hippo comme dans hippomanie = se sentir comme un cheval fou.

Annonce

Ce qui compte finalement, c'est de continuer à courir sur le tapis, même si l'on sait que l'on ne sera jamais une licorne. 


   
Nath and Laurent reacted
RépondreCitation
Laurent
(@lo9761)
Noble Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1813
 
Posté par: Roald

Rien à voir Rhinocéros ça veut dire corne sur le nez,
Hippopotame ça veut dire cheval du fleuve, hippo comme dans hippomanie = se sentir comme un cheval fou.

Ce qui compte finalement, c'est de continuer à courir sur le tapis, même si l'on sait que l'on ne sera jamais une licorne. 

Très drôle et le tapis... assez juste mais pas vraiment en fait. Ça dépend si c’est vivre ou la compétition 😂

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parLaurent

   
RépondreCitation
Laurent
(@lo9761)
Noble Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1813
 

Tu es drôle et manies bien les mots. Quel talent! Bravo👏🏼 .


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Laurent

Une vie avec de l'espace (a cause de la bipolarité )?

Que veux-tu dire?

je veux dire par la que je pense que la bipolarité empiètera toujours sur le diagnostique des addictions ainsi qu'aux projet des addictologue

sa me semble compliquer qu'un bipolaire sois pris en charge par un addictologue uniquement et dans le même point de vue qu'une personne dites "normale"

l'addiction étant souvent lié a des besoin

besoin qui eux même sont la suite a la bipolarité ou inversément

 

je sais que si je bois et que j'ai des addiction c'est pour vivre tout simplement, trouver un sens, un chemin 

celui qui a pas une vie vide ou handicapante (sans être bipolaire) aura toujours plus facile a se détacher des addictions (ce que je pense de par mon vécu)

d'ailleurs j'ai souvent crus que j'était alcolique mais je le suis pas vraiment. la dépendance en question est très atypique

après pourquoi pas tenté si les addictions deviennent vraiment ingérable

moi mes addictions font partie de moi (en même temps elle me conviennent vus qu'il y a bien pire et qu'une de mes phobie est aussi de trop en faire)

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 

Je viens de lire tout les posts, pour résumer je dirais que chaque addictions  (porno, nourriture, toxiques) chez qui que ce sois, cache un manquement (un besoin de lacher prise ou de simplement vivre ce que l'on a pas reçus) c'est pourquoi beaucoup utilise les drogue comme "cheat code" 

par conséquent, pour un bipolaire il est plus facile de tomber dans les addictions comme pour beaucoup d'autre pathologie je suppose

et ceux ci pourrait même developper des addiction a retardement (comme j'ai), c'est a dire être addict durent un mois au sucrerie, le mois prochain au sex, ect ect selon les pôles, ce qui en fait des addiction compliquée, qui n'en sont pas (ou en sont)... haha

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parhpi4000

   
Vous reacted
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Eloossh
Posté par: hpi4000
Posté par: Laurent

Une vie avec de l'espace (a cause de la bipolarité )?

Que veux-tu dire?

je veux dire par la que je pense que la bipolarité empiètera toujours sur le diagnostique des addictions ainsi qu'aux projet des addictologue

sa me semble compliquer qu'un bipolaire sois pris en charge par un addictologue uniquement et dans le même point de vue qu'une personne dites "normale"

l'addiction étant souvent lié a des besoin

besoin qui eux même sont la suite a la bipolarité ou inversément

 

je sais que si je bois et que j'ai des addiction c'est pour vivre tout simplement, trouver un sens, un chemin 

celui qui a pas une vie vide ou handicapante (sans être bipolaire) aura toujours plus facile a se détacher des addictions (ce que je pense de par mon vécu)

d'ailleurs j'ai souvent crus que j'était alcolique mais je le suis pas vraiment. la dépendance en question est très atypique

après pourquoi pas tenté si les addictions deviennent vraiment ingérable

moi mes addictions font partie de moi (en même temps elle me conviennent vus qu'il y a bien pire et qu'une de mes phobie est aussi de trop en faire)

Qu’étends Par atypique? Tu veux dire que tu les gères où sont ce les objets de tes addictions qui sont atypiques?

pour ma part j’aime l’acool Jusqu’à plus soif, mais jamais je ne bois la journée ou lors de rassemblements comme les mariages ou baptême. Je suis alors dans l’hyper-controle.

je les gère et je vois personne fonctionner comme moi, et ont est pareil je pense, dans l'hyper contrôle, j'ai mes limites je m'y tient (c'est maladif) heureusement parce que vus le nombre de "soiré alcool" que je me fait, souvent en solo ou isolé...

si j'aurais pas de limite je serait vrmt dépendant et un déchet, mais j'essaie justement de ne pas boire toute les semaine (ma "dépendance" a ma soirée par semaine me fait peur) 

j'ai dernièrement freiné a une soirée toutes les 3semaine, j'y arrive mais je m'ennuie.. 

et puis vraiment récement j'en ai eu marre de me prendre la tête je me suis permis de vivre sans hypercontrole, du coup ben j'achette des bouteille que je bois pas toujours, si je serait alcolique je crois que je buverais a tout va 😆 

en fait c'est des pulsions, j'essaie de controler, ce qui demande de l'énergie


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Eloossh

Cheat code? Pour se booster tu veux dire ou pour que ça soit plus facile?

Oui c'est une expression, tu la bien compris 🙂 

 

 


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Eloossh
Posté par: hpi4000
Posté par: Eloossh

Cheat code? Pour se booster tu veux dire ou pour que ça soit plus facile?

Oui c'est une expression, tu la bien compris 🙂 

 

 

C'est un langage de gamer ça^^

De nouvelle génération 😆  de codeur de la vie.  🤩 


   
Vous reacted
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Eloossh
Posté par: hpi4000
Posté par: Eloossh
Posté par: hpi4000
Posté par: Laurent

Une vie avec de l'espace (a cause de la bipolarité )?

Que veux-tu dire?

je veux dire par la que je pense que la bipolarité empiètera toujours sur le diagnostique des addictions ainsi qu'aux projet des addictologue

sa me semble compliquer qu'un bipolaire sois pris en charge par un addictologue uniquement et dans le même point de vue qu'une personne dites "normale"

l'addiction étant souvent lié a des besoin

besoin qui eux même sont la suite a la bipolarité ou inversément

 

je sais que si je bois et que j'ai des addiction c'est pour vivre tout simplement, trouver un sens, un chemin 

celui qui a pas une vie vide ou handicapante (sans être bipolaire) aura toujours plus facile a se détacher des addictions (ce que je pense de par mon vécu)

d'ailleurs j'ai souvent crus que j'était alcolique mais je le suis pas vraiment. la dépendance en question est très atypique

après pourquoi pas tenté si les addictions deviennent vraiment ingérable

moi mes addictions font partie de moi (en même temps elle me conviennent vus qu'il y a bien pire et qu'une de mes phobie est aussi de trop en faire)

Qu’étends Par atypique? Tu veux dire que tu les gères où sont ce les objets de tes addictions qui sont atypiques?

pour ma part j’aime l’acool Jusqu’à plus soif, mais jamais je ne bois la journée ou lors de rassemblements comme les mariages ou baptême. Je suis alors dans l’hyper-controle.

je les gère et je vois personne fonctionner comme moi, et ont est pareil je pense, dans l'hyper contrôle, j'ai mes limites je m'y tient (c'est maladif) heureusement parce que vus le nombre de "soiré alcool" que je me fait, souvent en solo ou isolé...

si j'aurais pas de limite je serait vrmt dépendant et un déchet, mais j'essaie justement de ne pas boire toute les semaine (ma "dépendance" a ma soirée par semaine me fait peur) 

j'ai dernièrement freiné a une soirée toutes les 3semaine, j'y arrive mais je m'ennuie.. 

et puis vraiment récement j'en ai eu marre de me prendre la tête je me suis permis de vivre sans hypercontrole, du coup ben j'achette des bouteille que je bois pas toujours, si je serait alcolique je crois que je buverais a tout va 😆 

en fait c'est des pulsions, j'essaie de controler, ce qui demande de l'énergie

Je pense avoir une vision assez étrange des addictions. J’ai été addict à bcp de choses et très jeune.

pour moi tout le monde a des addictions. Mais j’applique toujours le principe de la réduction des risques cad : accepter d’etre addict mais se donner des limites dans son addiction. Il ne s’agit pas d’effacer ses addictions mais juste les contrôler pour pas qu’elles nous contrôlent.

c'est beau ce que tu dis 🙂 😘 

c'est exactement ça , et c'est ma philosophie vis a vis de ça

en revanche il y a des addiction(produit) a complètement bannir tout de même, je parle des drogue dur nottamment qui sont beaucoup plus senssible et délicate. 

Pour avoir déjà testé la coke, je peut dire que c'est horrible même si au début sa parait tout beau tout rose.

Une de mes capacité vis a vis du fait d'avoir la même philosophie que toi, c'est de prendre le temps face au produit et de m'en méfier, pour ainsi le contrôler plus aisément, ou le bannir (comme la coke que j'ai bannis sans problème, et sans tomber dedans) 

 


   
Vous reacted
RépondreCitation
kust
 kust
(@kust)
Famed Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 3055
 
Posté par: hpi4000

Je viens de lire tout les posts, pour résumer je dirais que chaque addictions  (porno, nourriture, toxiques) chez qui que ce sois, cache un manquement (un besoin de lacher prise ou de simplement vivre ce que l'on a pas reçus) c'est pourquoi beaucoup utilise les drogue comme "cheat code" 

par conséquent, pour un bipolaire il est plus facile de tomber dans les addictions comme pour beaucoup d'autre pathologie je suppose

et ceux ci pourrait même developper des addiction a retardement (comme j'ai), c'est a dire être addict durent un mois au sucrerie, le mois prochain au sex, ect ect selon les pôles, ce qui en fait des addiction compliquée, qui n'en sont pas (ou en sont)... haha

L addiction ne cache pas forcément quelque chose, on peut très bien avoir une vie comblée et être accro à l alcool au premier degré 

 

C est des très vielles croyances ça le coup du je bois pour compenser quelque chose :p


   
Vous reacted
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 

 

Ha moi la coke et la md ce sont mes petits pêchés, mais toujours en récréatifs, jamais seul (base de la rdr).

🤣 tu vient de me faire partir en euphorie, je me suis crus sur psychoactif.org 😆 

sinon je ne juge pas, celui qui connais les addiction se connais lui même et sais ce qu'il fait (mais méfiance tout de même ! ne jamais être trop sur de sois avec les drogue dure) je sais qu'il est possible d'être rdr avec la coke, mais sur la longueur sa risque selon moi de poser problème a un moment donner

perso j'en ai peur de prendre ses choses la même une fois par ans, la dernière fois était ce nouvel an... (J'ai pris par envie de revivre de bonne choses oubliée) mais l'éffet était pas la comme tout d'ailleurs, plus rien a de gout +  les descente qui fut trop pénible (en pleine hyperactivitée déjà sans c + c = bad trip pendant 4 jours...) je pense qu'on est pas tous égale face au molécule, mais surtout que ma bipolarité pas encore diagnostiquée fait en sorte que le produit empire chez moi. 

Un bipo en phase haute est déjà sous coke selon moi alors avec la c je n'imagine pas 


   
RépondreCitation
kust
 kust
(@kust)
Famed Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 3055
 
Posté par: Eloossh

Si on a une vie pleine et comblé je ne vois pas pourquoi être addict a qqch. L'addiction sert à combler un manque (première théorie)

L'addiction vient aussi du cerveau je ne me rappel plus exactement mais si le cerveau à gouter une fois au plaisir d'un produit il en redemande toujours plus. (2de théorie)

Parce que vous avez une vision très très fausse de l addiction en tant que maladie, pour l alcool c est 95% des gens qui consommeront sans jamais devenir dépendants, et les autres ont tout simplement des altérations cérébrales diverses et variées 

Heuresement qu'il faut plus que de manquer de quelque chose pour être accro, vous imaginez ? Le pays serait à feu et à sang


   
RépondreCitation
Christelle
(@tit29)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 460
 

Salut !!! Je suis peut être inculte mais.…ca veut dire quoi rdr? 😶 


   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Christelle

Salut !!! Je suis peut être inculte mais.…ca veut dire quoi rdr? 😶 

c'est un principe de réduction des risques

pour l'usage de drogue il est préférable d'appliquer ce qu'on appelle des rdr, c'est a dire des mises en situation et de confort de la personne, je m'y connais pas + mais grossomodo c'est ça, par exemple pour la prise de produit hallucinogène il vaudra mieux préparer l'utilisateur a son voyage, voir si il a déjà connus des bad trip, ect ect.. et chaque drogue a ses variante de danger, souvent celui qui accompagne (rdr sur celui qui prend) est un fin connaisseur 

+ de détail même si c'est pas précis : http://www.keep-smiling.com/?p=259

 

l'on peut dire aussi qu'on se fait rdr tout seul, par exemple bien se comprendre et ne pas prendre de champi hallucinogene après une dispute ou si ont a des penchant négatif du coté emotionnel (pour l'exemple). En gros c'est de la réduction des risques. 

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: mike
Posté par: Eloossh

Si on a une vie pleine et comblé je ne vois pas pourquoi être addict a qqch. L'addiction sert à combler un manque (première théorie)

L'addiction vient aussi du cerveau je ne me rappel plus exactement mais si le cerveau à gouter une fois au plaisir d'un produit il en redemande toujours plus. (2de théorie)

Parce que vous avez une vision très très fausse de l addiction en tant que maladie, pour l alcool c est 95% des gens qui consommeront sans jamais devenir dépendants, et les autres ont tout simplement des altérations cérébrales diverses et variées 

Heuresement qu'il faut plus que de manquer de quelque chose pour être accro, vous imaginez ? Le pays serait à feu et à sang

A tu déjà pris des drogues dure (ou même douce) sur la longueur avec assez de recule
sur toi même ? et a tu entretenus des addictions puis les à tu combatus,
pour en venir a une tel certitude ?
parce que je ne suis pas totallement d'accord avec ce que tu dit ce n'est pas si simple
puis tu a l'air si certains de ce que tu dis, de mon coté j'en serait pas si sur et je parle en connaissance de cause
l'auto analyse je n'ai fait que ça dans ma vie (sur le vivant comme moi même) et je me méfie pas mal des thése trop certaines.

pour faire simple je pense comme elossh sur ce coup la, je n'aime pas trop les affirmations (ce qui rentre dans des cases) tout n'est pas si simple

et bien entendus qu'il existe aussi des personnes qui sont devenue addicte d'une drogue (par exemple) et qui a la base n'avais aucun souçis, mais cela est plus rare que le cas que je démontrait (cad, que les addictions cache une manquement de x choses) comme je dis, donner moi assez d'argent pour me poser pépere et vivre en paix, je me droguerais et boirais bcp moins, j'en suis sur ! il faut garder un équilibre..

bien souvent l'on occulte les problèmes. 

Ce message a été modifié Il y a 4 ans parhpi4000

   
RépondreCitation
Laurent
(@lo9761)
Noble Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1813
 

Être dans l'immédiateté du désir...


   
Vous reacted
RépondreCitation
hpi4000
(@hpi4000)
Trusted Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 57
 
Posté par: Eloossh
Posté par: hpi4000

 

Ha moi la coke et la md ce sont mes petits pêchés, mais toujours en récréatifs, jamais seul (base de la rdr).

🤣 tu vient de me faire partir en euphorie, je me suis crus sur psychoactif.org 😆 

sinon je ne juge pas, celui qui connais les addiction se connais lui même et sais ce qu'il fait (mais méfiance tout de même ! ne jamais être trop sur de sois avec les drogue dure) je sais qu'il est possible d'être rdr avec la coke, mais sur la longueur sa risque selon moi de poser problème a un moment donner

perso j'en ai peur de prendre ses choses la même une fois par ans, la dernière fois était ce nouvel an... (J'ai pris par envie de revivre de bonne choses oubliée) mais l'éffet était pas la comme tout d'ailleurs, plus rien a de gout +  les descente qui fut trop pénible (en pleine hyperactivitée déjà sans c + c = bad trip pendant 4 jours...) je pense qu'on est pas tous égale face au molécule, mais surtout que ma bipolarité pas encore diagnostiquée fait en sorte que le produit empire chez moi. 

Un bipo en phase haute est déjà sous coke selon moi alors avec la c je n'imagine pas 

J'aime bcp ce site car j'ai bossé en rdr dans des soirées 😉

c'est un super site que j'apréçie bcp aussi, ouverture d'esprit et rdr a fond, tout le monde est généralement pour le bien de chaque

personne ne prend rien a la mouche, ce forum est une perle a mes yeux et ont peut en apprendre beaucoup sur le domaine des drogues ect, avec des gens certe parfois dans la difficulté mais très humain justement. 


   
Vous reacted
RépondreCitation
Page 4 / 5
Annonce
Annonce
Annonce