Notifications
Retirer tout

Bipolaire type1 les beaux jours d’après

 

cricri1969
(@cricri1969)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 1
Début du sujet  

1 bipolaire et pas moins

 

je suis issue d un milieu familiale aise et tranquille. Mon adolescence s'est déroulée normalement. Je suis d'un tempérament jovial et plutôt extraverti, je suis souriante et ouverte aux autres ;

voici mon cursus :

BAC LITTERAIRE

BTS ART GRAPHIQUE

MARIAGE , je suis heureuse dans mon couple

Naissance d un premier enfant

puis naissance d un second enfant

Bonheur

Année suivant babybloose et début de la dépression nerveuse

 

Année 2000 DEBUT DE LA DESCENTE AUX ENFERTS

Licenciement économique occasionne par une pression psychologique terrible

Rebut de traitement par antidépresseur et hospitalisation en hôpital psychiatrique et différentes cliniques

 

Première tentative de suicide par barbituriques

 

J e vis un enfer je veux mourir, je souffre intérieurement. Je suis extrêmement angoisse j ai une pression continue a l'estomac.

Je retourne en cliniques privées

 

Enfin un psychiatre me diagnostique une bipolarité de type 1

Je suis traitée par du DEPAKOTE

;Je prend beaucoup de poids je passe en invalidité, je m ennui chez moi je me sens inutile, je rumine du noir ;

Je repense au suicide, je souffre a l intérieur de moi d une maniéré extrême.

Je retourne au CHU psychiatrique et de nouveau en cliniques.

Toujours pas d amélioration je remonte un peu la pente et je retombe de nouveau.

Je prends par le traitement 60 kilos, je meurs dans mon corps et dans ma tette.

Je commence a dépenser beaucoup d argent pour combler un manque. Je suis distante avec mon mari. Je me mets mémé a le détester. Je m éloigne de mes enfants.

Je souffre, je reste couche, je ne me levé plus et je ne me lave plus.

Est ignoble je deviens un zombie, je me détruit je sombre dans mon lit qui est mon seul refuge.

Je vis dans le noir, je vis en noir dans une pleine obscurité.

 

Je ne suis que l ombre de moi même. Je me mets a détester tout mon entourage.Je change complètement de comportement et de tempérament suis noir de pensée et de cœur, je n'ai plus aucun amour propre,. Je retourne de nouveau en clinique 4 au total, je ne comprend plus ce qui m arrive Je suis morte tout en étant physiquement vivante. Je flotte dans un état second. Je rencontre différents psychiatres et psychologues et malgré cela rien ne change. Je suis détruite.

*

Enfin en 2015 après une eniemme hospitalisation, je rencontre un psychiatre qui me prescrit du lithium lp 400. Je change rapidement de comportement et de tempérament, je ressouris, je parle et enfin je vois la lumière de la vie. Je renais enfin. C est une grande libération, un déclic vital, une résurgence après l'enfer. Je retrouve un souffle de vie et une lumière et liberté psychologique réelle.

Maintenant je suis toujours traitée par le lithium, je me porte bien j ai perdu du poids grâce a une sleeve et 2 prothèses de hanches occasionnées par une ostéonécrose due a mon obésité précédente.

Je suis de nouveau vivante, j ai des activités, je suis de nouveau ouverte aux autres, je suis enfin moi même.

Ce tunnel de l'enfer est derrière moi, je sais que je suis malade que je le serais toujours mais je fais attention a moi, je prends bien mon traitement a heure fixe et je me sens bien

La vie est devant moi, même après 50 ans

 

Je sais que c'est difficile quand on est dans la souffrance mais il faut tenir bon être bien entoure par des bons psychiatres et avoir si possible un bon entourage familiale. Il ne faut pas perdre espoir être parfois patient et indulgent avec soi même et avec le regard d'autrui. La bipolarité est une maladie très difficile et tenace. Elle se soigne bien mais ne se guérit pas .Il faut suivre très rigoureusement son traitement, être suivi psychologiquement et savoir se remettre en question et toujours savoir s’écouter

 

Je souhaite a tous de garder l'espoir

 


Virginie.0k et Caro70 ont aimé
Citer