congé longue durée ...
 
Notifications
Retirer tout

congé longue durée fonctionnaire et aggravation bipolarité

8 Posts
6 Utilisateurs
0 Likes
5,015 Vu
Mira
 Mira
(@mizou24)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 2
Début du sujet  

Bonjour à tous,

Nouvellement venue parce que marre d'être seule en face de ce "truc" qui me pourrit la vie, avec tous les problèmes qui en découlent, et qui aident à remonter, c'est sûr!

J'ai besoin de témoignages s'il vous plaît, car une personne à qui je me confiais un peu il y a quelques années m'avait dit que cela existait, mais je n'en vois pas de trace sur le net, et bien entendu ce n'est pas au service RH ou à la médecine de prévention que je vais demander, ils seraient capables de me faire mettre en retraite d'office...

Alors voilà: je suis fonctionnaire depuis 2002, avec un boulot qui joue sur les nerfs, reconnue bipo depuis 2011. Si être maton c'est dur à endurer en maison d'arrêt hommes car on court tout du long, il y a de la tension, la pression des chefs, beaucoup trop de choses et de monde à gérer pour pouvoir aider l'Humain "pour du vrai"... moi c'est le contraire qui s'est produit: tout allait bien, j'étais fière de mon boulot, et l'exerçait apparemment bien d'après les sups, je donnais tout et si j'étais fatiguée mentalement, ce n'était ni plus ni moins que les collègues. En 2010, pour pouvoir retourner dans ma région, j'ai intégré le milieu carcéral femmes, et là ça a été la cata, déclenchement de cette foutue bipolarité, UP au taquet pendant des semaines, à même plus sentir mes autres problèmes physiques, résultat pyélonéphrite non diagnostiquée à temps (je ne m'étais pas rendue compte alors que c'était la troisième j'allais bosser et conduisais avec 40 de fièvre), et séjour en réa avec 6 de tension et choc septique, enfin vous voyez le genre! Reprise du taf, grosse dépression impossible de supporter l'ambiance, les gens, tous hein, en bleu et autres, arrêt par le généraliste, un peu, et puis encore un peu, jusqu'à ce qu'elle m'adresse à un psy qui a vite compris et a posé le diagnostique; j'ai donc été arrêtée en CLD pendant 3 ans, et puis j'ai tenu à reprendre, pendant 2 ans en composant avec les temps partiels, et en janvier 2016 plus moyen, re-dépression donc reprise de mon CLD, sauf que là je n'ai plus que la moitié de ma paye, sans primes bien sûr, et la mutuelle ne se presse pas pour me verser le petit complément (1040 euros en 14 mois, ça aide!).

Donc voilà pour le topo, excusez la longueur, si vous avez lu jusqu'ici vous êtes courageux, moi je me serais emm...dée.

Donc cette personne que je ne vois plus m'a dit que si on souffre d'une maladie qui s'est aggravée pendant qu'on exerçait, le CLD dure 8 ans, dont 5 ans payés plein traitement (brut sans primes, mais quand même!), puis 3 ans à demi-traitement, au lieu de 5 ans dont 3 ans à plein et 2 à demi; alors s'il y a des fonctionnaires, ou des personnes connaissant ces règles qui ont vécu ça ou savent comment faire, pouvez-vous me dire si c'est vrai, et du coup comment faire pour le faire reconnaître s'il vous plaît (paperasses...)?

J'arrive au bout de mon CLD, j'ai plus de 7000 euros de crédits et autre découvert, et chaque mois la banque m'enfonce un peu plus avec ses lettres payantes et ses frais pour autorisation  découvert dépassée, 8 euros de frais par opération, je suis au bout de mes réserves financières, et endettée pour 8 ans, au bout de mes réserves physiques et psychiques aussi incapable de reprendre, je n'ai pas pu être mutée lors de la dernière commission pour reprendre dans un établissement qui me conviendrait mieux c'est la catastrophe, pas d'assurance pour le crédit de la maison (AERAS, assurée que pour le décès).

Si j'arrivais à faire reconnaître l'aggravation pendant que j'étais chez les femmes car pas de diagnostic posé avant cela me permettrait de voir clair financièrement et me donnerait un peu d'air, le temps d'être mutée ailleurs j'espère.

Pouvez-vous m'aider s'il vous plaît?

Annonce

Merci à tous.


   
Citation
martine perrot
(@martine12)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 2
 

Hello

 

As tu pensé à faire un dossier de surendettement auprès de la banque de france et peut être faire racheter ton crédit de maison par une autre banque, les taux sont faibles en ce moment, ça te permettrait d'avoir déjà l'esprit plus tranquille financièrement ?


   
RépondreCitation
martine perrot
(@martine12)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 2
 

Pour le reste je ne peux pas t'aider, j'ai été en congé de longue durée, je suis passée devant un soi disant psychiatre expert qui a décidé que je devais reprendre le travail, je travaillais dans une maison de retraite, aide médico-psychologique, je n'étais pas capable psychiquement de reprendre ce poste donc j'ai refusé et je n'ai pas eu d'autre choix que de donner ma démission, donc pas d'indemnités de pôle emploi, heureusement que mon mari avait un salaire; je te souhaite beaucoup de courage, c'est une maladie difficile, j'ai un fils de 35 ans qui a également cette sale maladie, forme héréditaire dans la famille;


   
RépondreCitation
marie-lou
(@alice)
Estimable Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 144
 

bonjour mira,il faudrait peut-être faire le tour des assistantes sociales .plusieurs car,excusez-moi de dire ça ,mais quand on a besoin d'un renseignement il faut tomber sur LE fonctionnaire qui a la réponse.

il y a aussi les conseillers juridiques.vous avez peut-être souscrit une assistance juridique dans votre bouquet d'assurance.

ou alors il aussi des juristes gratuits dans les structures où on trouve psychologue,etc...

je vous dis ça mais vérifiez auprès d'autres personnes ce qu'on vous dit.moi j'ai dû passer 9 coups de fils à l'urssaf pour trouver quelqu'un de compétent.et l'assistant juridique(gratuit)qu'un ami m'a emmenée voir m'a dictée une lettre pour le procureur (je l'ai envoyée ,j'étais dans le gaz) m'a  valu une convocation pour une expertise psychiatrique!  alors que ma question était simplement:est-ce que je peux bénéficier d'une aide pour un  avocat?

pour vos problèmes financiers,essayer de ne pas être mise sous tutelle,ça résoudra une petite partie de vos problèmes .et vous ne serez plus libre.

bonne chance.


   
RépondreCitation
Domilune
(@dominique)
Active Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 10
 

Bonjour les filles et merci pour le sujet,

Je suis en ALD reconduite encore une fois et affolée car depuis deux mois je suis à demi-traitement. Fonctionnaire territoriale je cotise depuis très longtemps à un MNT qui permet le maintien de salaire mais sans les primes. 

Mira, tu pourrais peut-être te rapprocher de ta banque, de tes assurances  parce que bien souvent nous souscrivons une assurance et sommes dans une totale ignorance. C'est effarant de voir combien la vulnérabilité de toute maladie vous enfonce et ne permet pas ainsi de sortir de cet enfer. Merci à ce monde meilleur que tous les politiciens nous promettent mais il en est un qui garde ma confiance.

Tiens-nous au courant, bonne journée.

DomiLune


   
RépondreCitation
Mira
 Mira
(@mizou24)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 2
Début du sujet  

Bonjour à vous les bipotes, et merci de votre retour!

 

Malheureusement, niveau assurances, je n'ai rien que l'AERAS, et encore ils ne m'ont couverte que pour le décès... ma protection juridique, ils sont nuls, et en plus dépendent de ma banque, donc la seule aide qu'ils ont bien voulu me fournir une fois a été de me dire de contacter ma mutuelle et leur expliquer pour qu'ils traitent mon dossier plus vite; comme si je n'y avais pas pensé avant, ils sont trop forts...

Niveau banque, jamais une autre reprendra mon dossier au vu de la catastrophe financière que c'est... et le pire, c'est qu'avec la baisse des taux j'avais bien renégocié mon crédit il ne restait que 10 ans à régler, et il a fallu que je le réallonge à 13 ans pour payer 300 euros de moins. Sinon, ce que vous ne savez pas encore, c'est que mon mari gagne bien sa vie quand même, et il n'est pas du tout au courant de l'état de mes comptes, je lui dis juste que des fois je suis light et ça passe car il sait que l'assureur de la mutuelle, celui qui nous verse les indemnités lors du CLD, a des mois de retard, et que je compose souvent; mais il ne sait pas du tout à quel point (crédits conso, découvert abyssal enfin pour moi quoi...). Si je lui en touche deux mots, vu comme on s'entend c'est la fin de tout. Quant à la tutelle je n'ai pas "déconné" avec l'argent, sauf un petit séjour à disney pour les gosses, mais en période creuse et sans petits trucs à côté qui salent la note sauf un souvenir chacun des deux à 25 euros, et billets de train 70 euros aller-retour pour 4. Bref j'ai pété un câble en 15 mois pour 300 balles, pour une bipote je m'en sors pas trop mal non? Si la mutuelle enfin son assureur jouait le jeu je serais à flot, ou presque, je n'aurais rien à la fin du mois, mais pas moins que rien. J'ai tenté de taper à toutes les portes pour qu'ils se bougent, mais pas moyen ils s'en f... tent royalement. Je pète vraiment un plomb, c'est pour ça que je voulais savoir si je peux faire jouer l'aggravation de ma maladie pour rallonger le temps de plein traitement de mon CLD, et comment faire, car là j'y verrais plus clair, enfin j'y verrais tout court!


   
RépondreCitation
Aberben
(@aberben)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 1
 

Bonjour Mira,

Je suis mois même en CLD. Sa durée est de 5 ans ( 3 ans à temps plein et deux à demi-traitement) . Elle est de huit ans uniquement si la maladie est imputable au service , ce qui est précisé sur l'arrêté de mise en congés. 

Comme DomiLune j'ai une mutuelle publique qui permet de maintenir le salaire à hauteur de 80 %. je suppose donc que tu as une mutuelle "privéé"

Par contre à un moment je n'ai pas eu d'autre choix que de faire un dossier de surendettement en me rapprochant d'une A.S...car j'étais très très endettée. Depuis que le dossier est passé les mensualités ont été revues et je respire à nouveau. le pire est d'avoir trop longtemps fait comme moi, à savoir cacher la vérité et se voiler la face. 

je reste à ta disposition si tu as des questions ( je suis RH dans la FPE)

Bon courage ! 


   
RépondreCitation
Pauline
(@pauline)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 2
 

Bonjour,

pour moi tout pareil qu'Aberpen : CLD avec complément mutuelle à hauteur de 80%. Dossier de surendettement inévitable (j'ai deux crédits immo à rembourser et on a refusé de m'assurer en cas d'ITT à cause de mes problèmes psy), mais qui m'a permis de revivre.

Cela dit, j'arrive en fin de droits au CLD en novembre et je ne vois pas d'autre avenir que la retraite pour invalidité, ce qui ne va pas arranger les finances (ici pas de mari pour aider et 2 enfants dont un handicapé). En plus dans un an le plan de surendettement va arriver à sa fin et les mensualités des crédits vont reprendre...

Je pense que l'on ne peut pas avoir droit à ce que tu espères s'il n'a pas été établi d'entrée que l'aggravation de l'état de santé était dû au boulot.C'est le cas pour moi aussi (au départ c'est le conseiller mobilité carrière qui m'a dit de vite m'arrêter avant le burn out), mais pourtant il n'a jamais été question d'imputer la maladie au service...

L'AS du rectorat (je suis prof) m'a donné 3 options pour la fin du CLD:

- reprendre le boulot (impossible)

- retraite pour invalidité

- disponibilité d'office pour raisons de santé.

J'espère t'avoir donné quelques réponses...


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce