demande d'hospitali...
 
Notifications
Retirer tout

demande d'hospitalisation proche

22 Posts
11 Utilisateurs
24 Likes
1,234 Vu
niclosa
(@niclosa)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 7
Début du sujet  

Bonjour, je me présente, je suis Nicolas bipolaire de type 1. J'ai arrêté mon traitement fin d'année dernière, et en février 2021 mon papa est décédé du covid-19, j'ai par la suite eu un entrain d'énergie, effectuer les dépenses inconsidérées jusqu'à partir en Guyane. De plus, il y a de ça 15 jours, j'ai géré la fin du déménagement suite au décè de mon père, et depuis je me sens pas du tout bien, c'est pour cela que je me suis mis en arrêt de travail, car je n'ai de goût à rien...sans faire de dessin,  impossibilité de se lever le matin, d'avoir du plaisir à faire quoi que ce soit, uniquement suivi par un médecin généraliste qui me prescrit de nouveau du lithium (theralithe) hauteur de 2 x 400 mg et un anxiolytique (prazepam) à de hauteur de 3 x 10 mg. De ce fait, pour être suivi au mieux, j'ai longuement réfléchi, et dès demain le 1er octobre 2021, je me rends à 10h30 aux urgences psychiatrique. Dans le but de quoi, et bien d'être le mieux accompagné possible. Je sais que je vais être dans un hôpital public, mais en parallèle j'ai fait une demande dans une clinique privée par le biais de mon généraliste. Cette décision est dure à prendre, mais je pense qu'elle est nécessaire, vous en serai un peu plus de mon histoire au fur et mesure du temps qui va passer... ainsi je vous présente mon sac à dos prêt pour rentrer de nouveau dans le monde de la psychiatrie avec tous les éléments qui en font partie. J'essaierai d'apporter un maximum d'information au fur et à mesure... bien à vous. Nicolas


   
Citation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

Tu as raison, vas y , et dis toi que c'est un passage obligé mais pas l'enfer, ou du moins, si c'est un peu l'enfer, au bout le paradis existe . J'ai vécu ça . Maintenant, je suis cool, heureuse, pas trop, car je sais trop ce que ça peut vouloir dire en tant que bipo de type 1, mais heureuse ! Vas, suis ton parcours, au bout du calvaire, c'est toi même que tu vas trouver, ton vrai toi, celui qui te va comme un gant, qui te plait, que tu aimes et qui t'aime .


   
Mily and niclosa reacted
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

Enfer, enfer, quand on sait qu'il y a un aboutissement, c'est juste un mauvais moment à passer . Et, encore, non, ça l'était pour moi, car, je refusais de n'être qu'une malade mentale . Maintenant, on va savoir qu'avec un bon traitement on peut trouver son être. L'esprit est pris . Donc, c'est simplement l'affaire de personnes compétentes comme Kust, ça devrait être possible à tous les coups .


   
sum and niclosa reacted
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

Pourvu qu'on travaille sur ses défauts, et qu'on approche l'esprit sain .


   
sum and niclosa reacted
RépondreCitation
niclosa
(@niclosa)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 7
Début du sujet  

@ver00

Salut, merci poir ton ecrit cela fait chaud au coeur, là je suis angoissé de m'y rendre, je connais un peu ce monde, en effet, si je peux retrouver mon vrai moi et heureux, trouver la pleinitude alors il le faut, le début et toujours difficile...mais j'ai vraiment peur que cela soit long...j'ai des craintes qui j'espère vont s'attenuer avec le temps...le timing justement approche...grrrr, j'ai les boules mais bon, c'est une réaction naturelle je dirais...je vais continuer à raconter l'évolution de toute façon...à bientôt

   
RépondreCitation
MmeKingKong
(@mmekingkong)
Estimable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 121
 

Bon courage à toi ! Tu fais le bon choix

😊👍À bientôt 


   
niclosa and sum reacted
RépondreCitation
Serleena
(@choupie)
Reputable Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 261
 

@niclosa

Bon courage à toi, tu as pris une bonne décision ! 

Annonce

   
niclosa reacted
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3016
 

Oui, c'est bien


   
niclosa reacted
RépondreCitation
Psychopote
(@psychopote)
Eminent Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 43
 

Bonjour Nicolas, 

Félicitations pour ta décision. Courage, comme dit plus haut, tu as fait un très bon choix. 

Ils vont prendre soin de toi. Ça va aller. 


   
niclosa reacted
RépondreCitation
Mily
 Mily
(@mily)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 383
 
Posté par: @niclosa

Bonjour, je me présente, je suis Nicolas bipolaire de type 1. J'ai arrêté mon traitement fin d'année dernière, et en février 2021 mon papa est décédé du covid-19, j'ai par la suite eu un entrain d'énergie, effectuer les dépenses inconsidérées jusqu'à partir en Guyane. De plus, il y a de ça 15 jours, j'ai géré la fin du déménagement suite au décè de mon père, et depuis je me sens pas du tout bien, c'est pour cela que je me suis mis en arrêt de travail, car je n'ai de goût à rien...sans faire de dessin,  impossibilité de se lever le matin, d'avoir du plaisir à faire quoi que ce soit, uniquement suivi par un médecin généraliste qui me prescrit de nouveau du lithium (theralithe) hauteur de 2 x 400 mg et un anxiolytique (prazepam) à de hauteur de 3 x 10 mg. De ce fait, pour être suivi au mieux, j'ai longuement réfléchi, et dès demain le 1er octobre 2021, je me rends à 10h30 aux urgences psychiatrique. Dans le but de quoi, et bien d'être le mieux accompagné possible. Je sais que je vais être dans un hôpital public, mais en parallèle j'ai fait une demande dans une clinique privée par le biais de mon généraliste. Cette décision est dure à prendre, mais je pense qu'elle est nécessaire, vous en serai un peu plus de mon histoire au fur et mesure du temps qui va passer... ainsi je vous présente mon sac à dos prêt pour rentrer de nouveau dans le monde de la psychiatrie avec tous les éléments qui en font partie. J'essaierai d'apporter un maximum d'information au fur et à mesure... bien à vous. Nicolas

Bonjour Nicolas, prends soin de toi, je rejoins ce que dis @ver00 , c'est agréable de se découvrir soi même si ça déstabilise un peu au début 😊

N'hésite pas à nous partager de tes nouvelles si le coeur t'en dis 😉


   
niclosa and sum reacted
RépondreCitation
niclosa
(@niclosa)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 7
Début du sujet  

L'entrée a été faite dans une clinique privée depuis le vendredi 17h00, soit le jour même  de ma demande avec une chambre individuelle et tv...le cadre est plutôt agréable, avec tout ce qui va avec...ce n'est qu'à 30 minutes de mon domicile, cela aurait pu être pire...là il est l'heure de prendre le médoc et le repas est à 19h00...je vais continuer à développer.. à très vite


   
MmeKingKong and Mily reacted
RépondreCitation
Mily
 Mily
(@mily)
Reputable Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 383
 

@niclosa merci pour les nouvelles. Profites en pour te ressourcer et te retrouver un peu seul avec toi même en appréciant ta propre compagnie 🤗 c'est important


   
niclosa reacted
RépondreCitation
niclosa
(@niclosa)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 7
Début du sujet  

@mily bonsoir à toi, merci pour ton conseil, je suis vraiment touché par ce propos, effectivement, je ne suis pas dans l'idée de créer de grandes amitiés ici, je reste un brin solitaire...tout en échangeant avec quelques personnes selon les occasions...je pense énormément à moi...et là je suis en mode tisane, solitaire mais sociable à la fois...à bientôt


   
Mily reacted
RépondreCitation
yannounnet1973
(@yannounnet1973)
Estimable Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 173
 

bon bonne hospitalisation en espérant qu'elle t(apporet quequechose quoi que se soit bien à toi yann

 


   
RépondreCitation
Serleena
(@choupie)
Reputable Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 261
 

Bon courage, je te souhaite d'en tirer les meilleures choses possibles. 


   
niclosa reacted
RépondreCitation
sum
 sum
(@sum)
Eminent Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 24
 

Bon courage à toi.

Plein de pensée positive pour toi et ta demarche


   
niclosa reacted
RépondreCitation
bipbipbessie
(@bipbipbessie)
Eminent Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 20
 

@niclosa Bonjour Niclosa,

Je souhaite que ton hospitalisation t'apportes ce que tu es venu chercher. Peut être est elle finie?


   
RépondreCitation
niclosa
(@niclosa)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 7
Début du sujet  

Bonjour à tous, je reviens tardivement, je m'en excuse...Pour information, je suis sorti de la clinique mi-novembre, pour après 2 semaines d'arrêt, reprendre depuis le 1er décembre en mi-temps thérapeutique. En ce qui concerne la clinique, quand j'y suis rentré j'étais très mal, au départ, on m'a juste prescrit du Théralite 400*3, avec des anxiolytiques Prazepam 3*10 mg, pour ensuite me rajouter un antidépresseur Mirtazapine 2*15mg. En gros, je suis sortie de la clinique, j'étais pas mieux voir plus mal. Au moment, où je vous écrit je ressent une grande souffrance intérieur, qui s'accentue avec le travail le matin. Je n'ai pas pu voir de psychiatre depuis ma sortie, car il ne prenne pas de nouveaux patients, cependant un échange avec une psychologue de façon régulière. Avec persévérance, j'ai un entretien ce vendredi 14 janvier, dans l'après-midi avec une psy, en espérant que cela me permette d'avoir un suivi médicamenteux adapté, car cela est mon médecin généraliste qui a ajusté selon ses connaissances, mais j'ai pas trop confiance. Actuellement, j'ai vu 2 fois le médecin du travail, qui a re planifié un RDV courant juin. Une demande de RQTH a été faite, car cela me parait légitime. Je souffre énormément de mon activité professionnelle (télé-expert sinistre en habitation) qui demande d'être réactif, polyvalent et adaptable, donc avoir toute sa tête, et surtout je n'aime pas ce que je fais; caractéristiques actuelles, le goût à rien, des idées noires, le cerveau qui turbines en permanence (hamster dans sa roulotte), des angoisses, des impatiences...Le plaisir de vivre n'est plus, même quand je suis chez moi. J'ai même été dans l'idée de faire part à ma direction de ma maladie et de faire une demande de rupture conventionnelle, ce qui me parait risqué car le matin cela m'oblige à me lever; je suis dans "cette putain de dépression de merde", qui me donne l'envie de quitter ce monde...la phase UP me manque c'est clair et net; je garde encore espoir, du  fait de mes proches, de mon fils de 18 ans, qui vit loin de moi à Lille, pour ma part je suis de Tours...Encore combien de temps? encore une question, dont je n'aurai pas la réponse, le traitement est-il adapté?...Baisser les bras et se dire que derrière ce monde il y a la lumière, ou bien lutter comme un fou dans tout ce que j'entreprends... que cela est dure en ce moment; j'en peux plus, mon cœur est rempli de tristesse, mon corps de fatigue...Merci de me lire et de m'apporter soutien les bipotes...Bien à vous...Niclosa


   
RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

@niclosa 

Salut à toi,

Posté par: @niclosa

J'ai même été dans l'idée de faire part à ma direction de ma maladie et de faire une demande de rupture conventionnelle,

Je "passais dans le coin" et me permets de te donner mon point de vue à l'arrachée. Ainsi, de ce que j'ai pu faire, en parler à sa direction est risqué, j'en ai eu personnellement une expérience malheureuse. Et en ce qui concerne une rupture conventionnelle, il existe d'autres alternatives. Déjà, ton psy peut te mettre en arrêt afin de temporiser et réfléchir sur ta position, et ensuite, tu pourrais envisager un licenciement pour inaptitude, par exemple. Cette option te diminuera le temps de préavis au max et limite la négociation au strict minimum. Ceci est à discuter avec le médecin du travail.

Pour ta souffrance actuelle, je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage, car c'est ce qu'il te faudra pour passer ce cap difficile.


   
niclosa reacted
RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Reputable Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 310
 

Bonjour Niclosa,

Je me reconnais bien dans tout ce que tu décris. C'est la dépression, cet espèce d'animal qui te ronge de l'intérieur. Ce par quoi tu passes, on est nombreux à être passé par là aussi. Ce que je peux te dire, c'est qu'on en sort, ça prend du temps, mais on en sort, si on s'accroche bien à la rampe. Le fait de se lever le matin, oui, s'accrocher à toutes les petites choses de la vie, le chant d'un oiseau, un projet... c'est difficile, on a goût à rien, il faut s'accrocher. J'ai fait un épisode dépressif il y a quelques années, j'ai tout essayé, je suis parti en voyage, j'ai changé de boulot, j'ai changé d'appart, j'ai fini par secouer le psy qui me suivait pour qu'il me donne un traitement adapté : "moi j'ai fait ce que j'ai pu, maintenant c'est à vous de faire votre boulot". Et je pense que c'est tout ce que j'avais fait, voyage, boulot, appart, qui a permis que le traitement agisse bien et vite. C'est mon opinion perso : face à la dépression il y a le traitement, et ce qu'on fait soi-même pour aller chercher les endorphines là où elles sont. Ca peut être le sport, le ciné, des activités, même si c'est difficile quand on se sent au fond du trou.

Pour le boulot, c'est la dépression qui fait que tu te sens si mal. Tu ferais n'importe quel boulot, ça serait pareil. Mon conseil : accroche-toi, parce que c'est un des axes qui te tiennent debout et te permette de lutter contre la dépression. A l'époque je n'en n'avais pas parlé à ma hiérarchie, juste à une ou deux copines de boulot pour leur dire que je n'étais pas très en forme, j'avais parlé de petite déprime et elles m'avaient écouté avec bienveillance. Il faut garder l'espoir : comme tu le dis, la lumière est au bout du tunnel, même s'il est long. N'hésites pas à venir nous parler, à venir partager avec nous. Ton mal-être, on le connait aussi, on saura t'écouter. Bon courage, ne lâches pas la rampe !  


   
niclosa reacted
RépondreCitation
niclosa
(@niclosa)
Active Member
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 7
Début du sujet  

@noon Bonjour à toi, effectivement ton point de vue est très intéressant, je me demandai d'ailleurs la raison qui a fait que cela t'a porté préjudice. Pour ma part, je suis en bon terme avec ma directrice, elle cherche à savoir la raison pour s'adapter au mieux. Après il est vrai comme dit @Zorglub, la dépression me fait voir tout sombre et difficile, tenir est un bon moyen, ceci dit encore combien de temps??? le grand risque pour moi est de me mettre en arrêt car je déprime aussi voir plus et tenté de faire une connerie, le chien qui se mord la queue. Revoyant la médecin du travail courant juin, je pourrais faire en fonction de mon état la demande d'inaptitude du fait du stress accrue. Actuellement, je ne conçois pas finir ma carrière dans ce secteur, du fait de la pression, mais aussi que cela ne me procure aucun plaisir. Pourquoi pas partir en voyage, changer de boulot, d'appartement...Mais là je ne vois que le côté sombre de la chose. La peur, les angoisses, l'anxiété, ce petit globe...je m'accroche à la liane de TARZAN, espérons qu'elle ne se rompt pas...Au travail, ils savent que j'ai fait une dépression, mais pas que je suis bipolaire...Pour la lumière, j'espère qu'elle s'ouvrira à moi, car je vous cache pas ma lassitude depuis fin août 2021...Bordel que c'est long et dur...Que la force soit avec moi...j'ai perdu énormément de personnes autours de moi...Cela me fait beaucoup de peine. Malgré une hygiène de vie correct, la prise des médocs, le zéro alcool, plus de tabac, la pratique d'un sport 2* par semaine (kung-fu), l'essai d'une séance de micro-kiné, dont une 2ème est programmée...Je ne sais plus comment faire...A part patienter, comme on me dit souvent; l'une des choses qui me caractérise "l'impatience"...Dans ceci, le risque et la peur qui me vient, c'est de tout perdre...Bien à vous


   
RépondreCitation
Page 1 / 2
Annonce
Annonce
Annonce