Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Nouvelle venue

 

Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

Bonjour. Je ne sais trop comment commencer; raconter toute mon histoire et ce qui m'a menée ici prendrait un peu de temps, et puis il y a peut être une rubrique qui serait plus adaptée. Le diagnostic de bipolarité de type 2 date de 2019 pour moi, je suis suivie et j'ai un traitement a base de lithium, antidépresseurs, anxiolitiques et somnifères. En remontant dans mon histoire je me suis rendue compte que je suis probablement malade depuis bien plus longtemps que la date du diagnostic. Malgré le traitement les phases sont encore très perceptibles pour moi, et peuvent alterner au cours d'une même journée. Je suis Conseillère ESF et depuis quelques années j'enseigne dans des collèges ou lycées. Je viens de terminer un remplacement. 

J'aurais sûrement l'occasion de vous en dire plus dans d'autres posts. Mais si je suis ici aujourd'hui, c'est que je suis en difficulté a différents niveaux. 

Merci de m'avoir lue, a bientôt!!


Citer
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 177
 

Bonsoir @lilith39.

 

Je ne suis vraiment pas en forme ce soir mais je tenais à vous souhaiter bienvenue  sur ce forum. Tout comme j'ai apprécié qu'on le fasse pour moi.

Je trouve que vous avez beaucoup de courage à continuer votre travail si les phases sont encore bien perceptibles. Avez-vous essayé d'autres traitements ?

A quels niveaux êtes-vous en difficulté? 

Bonne soirée.

 


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

Bonsoir @Eliebipbip

Merci de votre accueil. Je continue de travailler avec beaucoup de difficultés, mais je fonctionne depuis presque toujours sur une personnalité duelle, qui fait que j'ai pris l'habitude de me comporter de manière "socialement normale et correcte", comme j'ai l'habitude de le dire. J'ai eu environ quatre autres traitements avant le lithium, qui va de pair avec de la sertraline, alprazolam, buspirone, zopiclone et théralène. 

 

Je suis en difficulté parce que en dehors des périodes ou je trouve des contrats de travail (je suis assez instable dans ce domaine) je n'ai aucun contact avec l'extérieur, je vois une de mes soeur souvent, ma mère également. Peu sont au courant de mon état de santé. Je ne réussi a créer de lien avec personne, et j'en viens même a ne pas en avoir envie. 

 

Je suis beaucoup dans le doute sur l'efficacité du traitement, que souvent j'ai envie d'arrêter totalement. 

 

J'ai pris 30 kilos au tout début des essais de traitement en 3 mois, je ne perds rien. Je suis en très mauvaise forme physique. 

 

Je ne réussi pas a expliquer, la majorité du temps, mes divers états. Je n'arrive que peu a entretenir mon intérieur. Mes rares tentatives pour nouer des contacts dans une asso destinée a la perte de poids on été catastrophiques. 

 

Je raconterais mon parcours plus tard, enfin une bonne partie de ma vie. En ce moment, je ne vois pas l'utilité du fait que je reste en vie, mis a part que j'ai un fils. Il m'a dit récemment qu'il souhaiterait en quelque sorte avoir une maman qui non seulement reste en vie, mais également vive un peu. 

 

Bref, ce n'est là qu'une partie de l'iceberg. 

 

Merci de m'avoir lue. 

 

Bonne soirée

Lilith


RéponseCiter
PEREZ
(@perez)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 8
 

😎

 

 

 

 


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 177
 

Bonjour @lilith39

Si je peux m'exprimer un si  je trouve que savoir tenir une façade en société est déjà une bonne chose. C'est une chose que je ne sais pas faire. A part sourire. Je suis incapable de tenir une conversation normale. Pour ce qui est de créer des liens,  je n'en ai pas envie non plus. A part virtuellement sur ce forum car je me sens comprise.

Pourquoi n'osez vous pas parler de votre maladie à votre famille. Ils n'ont pas vu que vous n'étiez pas bien? 

En ce qui concerne le traitement , n'y a t'il pas encore un changement possible? Si le votre vous fait prendre beaucoup de poids et semble inefficace. Le panel est large et malheureusement, trouver le bon traitement peut-être super long.

Votre fils est en effet une bonne raison de vous battre. Je reste en vie pour mon conjoint et ses proches mais j'ai le sentiment d'être une charge et d'être une spectatrice de ma vie sans pouvoir me bouger... j'ai connu la stabilité et espère la retrouver et je vous en souhaite autant.

Bon dimanche. 

 

 


RéponseCiter
Lyleith
(@lyleith)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 282
 

Salut @lilith39 et bienvenue,

Tu ne donnes pas les dosages de tes médicaments mais pour avoir eu quasiment le même traitement que toi pendant une période de ma vie, je me dis que tu es déjà admirable de continuer à bosser. Faire des remplacements en collège ou lycée, c'est dur: tu dois te faire entendre et respecter, être assez dynamique, tu es dans le bruit et le tumulte toute la journée, entre la cour, les couloirs, la salle des profs et la classe... Donc toi tu fais tout ça, en découvrant un nouvel établissement à chaque remplacement, en t'occupant d'élèves que tu ne connais pas, en devant reconnaître tes collègues, le PP et 120 gamins avec un masque, tout en prenant un traitement qui transforme en crêpe?

Si tu as des doutes sur ton traitement, est-ce possible d'en parler à ton psy? Encore une fois on n'a pas les dosages, mais avec quasiment toutes les molécules que tu prends, j'avais aussi du mal à vivre. Ça attenuait mon anxiété, me permettait de dormir etc, mais j'avais autant d'énergie qu'une plante verte. Et toi tu bosses!

Sois fière de ce que tu fais. C'est normal que tu aies du mal à gérer ton domicile quand tu dois dépenser le peu d'énergie qui te reste au travail. Un travail exigeant, surtout quand on fait des remplacements.

N'arrête pas ton traitement, surtout pas: tu as des molécules addictives et le sevrage serait terrible, je pèse mes mots - c'est ce traitement que j'avais arrêté seule, en PLS sur mon canapé à trembler comme une feuille. Par contre tu devrais voir ton psy et lui expliquer ton état en détail. C'est peut-être possible d'arrêter une ou deux molécules et de compléter le lithium avec autre chose.

En attendant bon courage et tiens-nous au courant.

@perez

Salut,

A chaque fois que tu postes tu dois écrire ton message dans la mauvaise zone de texte, le titre je pense. Si tu relis ton message tu constateras qu'on ne voit qu'un smiley, donc tu n'auras pas de réponse. Tu peux directement modifier ton message et récrire ta réponse dans le bon cadre.

Bonne journée!

 


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 177
 

@lyleith,

 

Je suis complètement d'accord avec toi sur le fait que @lilith39 continue à bosser, qui plus est, dans l'enseignement est admirable!

Tout le monde ne saurait en faire autant. Moi y compris. Je ne sais même pas si je saurais le faire en étant stable!

 

Bravo à toi @lilith39.


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

Bonjour @Eliebipbip

J'ai appris presque depuis l'enfance a maintenir une façade et a ne pas dire certaines choses a mon entourage. J'ai appris a m'adapter aux personnes a qui je parle, attitude et ton a employer. 

J'ai mentionné que j'étais malade a peu de personnes, je suis d'une famille ou l'on n'exprime pas ce qu'on ressent, on fait avec et on essaie d'avancer. Je ne parle pas de mes phases, je garde presque toujours un aspect lisse et socialement acceptable. Je me débrouille avec le reste. 

Pour le traitement après plusieurs essais un peu désastreux, celui que j'ai actuellement semble le moins pire. Pour le poids, j'ai essayé de perdre mais sans résultats. Je n'ai pas de suivi nutritionniste. 

En fait, et en y réfléchissant, je n'ai jamais connu de stabilité, ce qui fait que j'ai l'habitude d'être toujours en insécurité. Ce qui ne veut pas dire que je n'en souffre pas, mais je sais faire avec pour que ça ne se vois pas. 

J'espère de tout coeur que vous allez retrouver votre stabilité. Bon dimanche. 


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

Bonjour @ lyleith

Pour le lithium j'en suis a deux et demi le soir, 400mg; sertraline un le matin, 25mg, alprazolam 0.25 1 matin, 1 midi, 2 soir; buspirone 10mg 1 matin, 1 midi, 1 soir; zopiclone 7.5mg un soir, théralène 5mg 4 le soir. J'ai aussi un traitement pour la thyroïde. 

On avait remplacé la sertraline par du milnacipran, 50mg, mais ça m'avait fait retomber assez vite. 

Parfois , surtout en période haute, j'ai envie d'arrêter tout ça et de laisser tout exploser. Comme je le disais, j'ai appris a dure école a maîtriser mes paroles, mon comportement, la hauteur de ma voix, et presque, si ça parle a quelqu'un, j'ai appris aussi que creuser dans la douleur permet presque a certains moments de ne pas avoir trop mal a l'âme. 

Ma psy est bien, vraiment, mais je me sens, comme souvent dans une relation, obligée de dire que ça va mieux alors que ce n'est pas forcement le cas, juste parce que j'ai l'impression que c'est ce qu'on attend de moi. 

Y a t'il un endroit approprié, autre que les présentations, ou je pourrais expliquer mon parcours de vie, qui permettrait peut être de mieux comprendre mon comportement actuel? 

En tout cas merci de vos encouragements. J'ai eu l'agréable surprise aussi de recevoir les remerciement de la responsable de formations sur mon dernier lieu de remplacement. 

Bon dimanche a vous. 

 


RéponseCiter
Sophie77
(@sophie77)
Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 22
 

Bonjour et bienvenue 

je suis comme toi en ce qui concerne les amis 

j’ai jamais réussi à avoir des amis malgré mes tentatives 

les gens fuient enfin c’est l’impression que j’ai 

je pense qu’inconsciemment les gens sentent la maladie, ressentent qu’on est bizarre, pas comme tout le monde

C’est tout ce que j’ai trouvé comme explication ! Du coup j’ai toujours été mise de côté, impossible de m’intégrer ??


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

@Sophie77

Bonjour, merci. 

Je comprend bien en ce qui concerne les amis. Je pense qu'aussitôt que des traits de la maladie sont perceptibles, la majorité des gens sont ou méfiants, ou effrayés, parce qu'ils ne comprennent pas. Et personnellement, je ne tient pas a expliquer a tout le monde, donc je m'isole. 

Comme je le disais, j'ai appris au cours de ma vie a non pas m'intégrer, mais faire du socialement acceptable et adapté. 

En venant ici, j'espère nouer quelques contacts, ne serait ce que virtuellement, pour tenir le coup encore un peu. 

J'espère que tu trouvera aussi ici une aide.  

Bonne journée

 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 18
 

Bonjour à tous, 
Et bonjour @Lilith39 

Je suis nouvelle aussi et je cherche à pouvoir discuter des personnes "comme moi"... Il n'y a aucun groupe de parole (a priori) dans mon département...

Je me sens très proche par tout ce qui a été dit ici : les médicaments et leurs effets secondaires, la difficulté de travailler (je suis professeure des écoles... en arrêt) et la difficulté à vivre avec un mal que personne ne peut comprendre...

Par contre, ma force ce sont mes amis. J'ai un bon nombre de vrais amis qui m'aident et me soutiennent (a défaut d'avoir une famille) Je suis maman célibataire de 3 charmants garçons qui toutefois me fatiguent bcp au vu des circonstances. J'ai tjs l'impression d'être une mauvaise maman, ils n'ont pas mérité une maman malade. 

Mon problème actuel c'est : peut on vraiment être stabilisé et quand ?? J'ai été diagnostiquée en 2017 et depuis les médecin me donnent un traitement, puis un autre, et on rechange... J'étais à l'hôpital au mois de mars pour un Nième changement mais je suis tout de même en phase down actuellement. Je désespère...

Merci de m'avoir lue et au plaisir de faire partie de la "communauté" des bipotes.

 


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

@Audrey Scherer

Bonjour, 

Le fait d'avoir des amis sur qui compter est une très bonne chose. Personnellement, j'ai un fils aussi, a qui j'ai expliqué ma maladie, les médicaments, effets secondaires, et surtout je lui explique a quels moments je me sens mal et pourquoi. Ca aide vraiment je pense, parce que je ne voulais surtout pas qu'il se pense responsable de mes différents états. 

Je pense qu'ici est un excellent endroit pour échanger, lire les différents posts même si parfois on ne se sent pas de répondre, parce que c'est finalement important de ne pas se sentir si seule que ça. 

Je suis actuellement, même avec mon traitement, dans une belle phase up. 

J'espère que tu trouvera bientôt le traitement adéquat. 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 18
 

J'ai conscience que mes amis sont une véritable force et je leur dis souvent.

Quant à mes enfants je leur ai parlé très tôt de la maladie aussi. On ne peut pas faire autrement, elle est parfois "visible".

J'ai lu à plusieurs reprises que malgré les traitements les bipotes subissent encore des phases up et down... C'est à se demander si prendre tous ces produits chimiques ca a un sens... C'est décourageant !!


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

@AudreyS

En phase up j'ai souvent envie d'envoyer balader mon traitement. Je m'y astreint, malgré tout, sans pour autant être convaincue de son efficacité, mais je me dit aussi que ça pourrais être pire sans... Bref je suis mitigée. 

En ce qui concerne aussi mon fils, comme il est en âge de bien comprendre (il s'est même renseigné sur la maladie en cherchant des infos sur le net) je discute avec lui de comment il ressent les choses, et il réagit vraiment bien. Il adore l'humour noir et un peu cynique que j'ai développé. 

Te concernant, as tu un suivi par un psychiatre, un psychologue, les deux? 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 18
 

J'ai un suivi psychiatrique depuis 7 ans et là je vais commencer un suivi psychologique début mai. 

C4est beaucoup de chimie que l'on nous fait ingérer et ce... à vie !! Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à en avoir marre par moment et douter de l'efficacité. Certes tu as raison : avant c'était pire !


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

@AudreyS

Perso je n'ai qu'un suivi par une psychiatre, rien d'autre. Il a été question d'hospit une fois, j'ai temporisé et repoussé, je ne sais pas si j'ai bien fait....

As tu des addictions? Nourriture, alcool, autres? 

Il paraît que ça peu empirer les choses... 


RéponseCiter
AudreyS
(@audrey0505)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 18
 

Je ne parlerai pas d'addiction mais j'ai tendance à me réfugier dans l'alcool quand ca ne va pas ou quand ca va trop bien... Mais je peux arrêter sans pb. Et toi ?

 


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 150
Topic starter  

@ AudreyS

En fonction des phases, la nourriture ou l'alcool, ou les deux. J'ai touché un peu a d'autres trucs mais sans vraiment accrocher. 


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !