Forum des bipotes

Recherche : géographie et trouble psychique  

 

Geographe8
(@geographe8)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 4
21/05/2019 4:27  

Bonjour à toutes et à tous, 

J'espère que ce message est à la bonne place !

Je suis étudiante en deuxième année de master en géographie en région parisienne et je m'intéresse aux relations qu'entretiennent les personnes atteintes de troubles psychiques et l'espace. 

C'est une première dans la recherche française : comprendre une maladie en fonction des espaces. J'entends par espace des espaces fermés tels que les espaces d'enfermement (prison, hôpital, hôpital psy) et les autres espaces de la vie en liberté (le domicile, la rue, le lieu de travail, d'étude ...). 

Cela fait plusieurs mois que je consulte ce site internet et je trouve la communauté très ouverte, c'est pour ça que je me lance aujourd'hui et que je vous écris. 

Pour mener à bien mes recherches et pouvoir aller, pourquoi pas, en doctorat pour faire avancer la cause, je suis à la recherche de témoignage de personnes souffrant ou ayant souffert de troubles psychiques.

Je lance alors, ici, une collecte d'informations 🙂 

J'ai besoin de connaitre, dans les moindres détails et peu importe le trouble qui vous concerne, les lieux dans lesquels vous vous sentez très à l'aise, à l'aise et inconfortables en fonction des périodes de la maladie ... 
Je m'intéresse également aux relations que vous entretenez avec les autres, qu'elles soient difficile ou non, en période de crise ou non. 

Si jamais vous souhaitez me poser davantage de questions ou m'écrire de manière anonyme, voici mon adresse mail : [email protected] 

Je souhaite également préciser que mon but est de faire avancer la connaissance et que cette collecte d'informations se fait de manière totalement anonyme. 

A très bientôt je l'espère, 

Marie 


Citer
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote Admin
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 1050
21/05/2019 4:59  

Bonjour, 

Il est dans le groupe présentations 🙄  Pas trop à sa place, mais bon, pas grave 😉 

Ceux qui voudront répondront par mail 🙂

Mais peut on avoir plus de détails ? 🙂 ça m'intrigue un master de géographie / relationnel pour n'importe quel trouble psychique 🤔 

 


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 1008
21/05/2019 5:24  

Bonjour j espère que le sujet de recherche est moins brouillon parce que là mama mia je sais pas comment vous allez trier les données 

 

Je me lance !

 

Là où je suis bien : mon lit

Là ou je suis mal : ailleurs que dans mon lit

Avec qui je suis bien : ma femme, dans mon lit

Avec qui je suis mal : ceux qui ne sont ni ma femme ni dans mon lit, mention spéciale à ceux qui ne sont pas ma femme et qui se retrouvent dans mon lit, ça se passe souvent très mal

Quand suis je bien : quand ma femme reste à sa place dans le lit

Quand suis je mal : quand ma femme occupe toute la place du lit

Ma solution à court terme:

Prendre un lit plus grand

 

Voilà j espère avoir été utile !


Elo, Lucie, Laurent et 1 personnes aiment
RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote Admin
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 1050
21/05/2019 5:31  
Posté par: mike

Bonjour j espère que le sujet de recherche est moins brouillon parce que là mama mia je sais pas comment vous allez trier les données 

 

Je me lance !

 

Là où je suis bien : mon lit

Là ou je suis mal : ailleurs que dans mon lit

Avec qui je suis bien : ma femme, dans mon lit

Avec qui je suis mal : ceux qui ne sont ni ma femme ni dans mon lit, mention spéciale à ceux qui ne sont pas ma femme et qui se retrouvent dans mon lit, ça se passe souvent très mal

Quand suis je bien : quand ma femme reste à sa place dans le lit

Quand suis je mal : quand ma femme occupe toute la place du lit

Ma solution à court terme:

Prendre un lit plus grand

 

Voilà j espère avoir été utile !

Mais qu'il est bête ! 🤣 🤣 🤣  

This post was modified Il y a 4 semaines by Nath

Lucie ont aimé
RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 1054
22/05/2019 9:34  
Posté par: Geographe8

Bonjour à toutes et à tous, 

J'espère que ce message est à la bonne place !

Je suis étudiante en deuxième année de master en géographie en région parisienne et je m'intéresse aux relations qu'entretiennent les personnes atteintes de troubles psychiques et l'espace. 

C'est une première dans la recherche française : comprendre une maladie en fonction des espaces. J'entends par espace des espaces fermés tels que les espaces d'enfermement (prison, hôpital, hôpital psy) et les autres espaces de la vie en liberté (le domicile, la rue, le lieu de travail, d'étude ...). 

Cela fait plusieurs mois que je consulte ce site internet et je trouve la communauté très ouverte, c'est pour ça que je me lance aujourd'hui et que je vous écris. 

Pour mener à bien mes recherches et pouvoir aller, pourquoi pas, en doctorat pour faire avancer la cause, je suis à la recherche de témoignage de personnes souffrant ou ayant souffert de troubles psychiques.

Je lance alors, ici, une collecte d'informations 🙂 

J'ai besoin de connaitre, dans les moindres détails et peu importe le trouble qui vous concerne, les lieux dans lesquels vous vous sentez très à l'aise, à l'aise et inconfortables en fonction des périodes de la maladie ... 
Je m'intéresse également aux relations que vous entretenez avec les autres, qu'elles soient difficile ou non, en période de crise ou non. 

Si jamais vous souhaitez me poser davantage de questions ou m'écrire de manière anonyme, voici mon adresse mail : [email protected] 

Je souhaite également préciser que mon but est de faire avancer la connaissance et que cette collecte d'informations se fait de manière totalement anonyme. 

A très bientôt je l'espère, 

Marie 

Bonjour Marie, 

tu fumes quoi?😂

non plus sérieusement, un dépressif préfère rester chez lui, un malade en hypomanie préfère sortir et voir du monde, il se sent puissant, sociable et absolument pas malade.

un exemple: pour les souris 🐁 , quand elles mangent du poison à effet retardé, elles sont malade et rentrent chez elles où elles se sentent en sécurité, alors elles contaminent les autres souris et toutes meurent.

mais tu as forcément une idée derrière la tête ?

je pensais, étant en géographie, que tu étudierais le nombre de malade selon la qualité du sol, la région... (les sols riche en lithium ont une influence...)

cela dit, la maladie est plus urbaine que rurale, proportionnellement, la relation avec l’autre joue donc.

apres, bureau, salon, hôpital, rue, champs, ce n’est pas le lieu qui fait la phase mais bien la phase qui nous emmène dans certains lieux.

Cordialement chère Marie.

Lo


RéponseCiter
Noush
(@feenyx)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1454
22/05/2019 9:39  
Posté par: Laurent
Posté par: Geographe8

Bonjour à toutes et à tous, 

J'espère que ce message est à la bonne place !

Je suis étudiante en deuxième année de master en géographie en région parisienne et je m'intéresse aux relations qu'entretiennent les personnes atteintes de troubles psychiques et l'espace. 

C'est une première dans la recherche française : comprendre une maladie en fonction des espaces. J'entends par espace des espaces fermés tels que les espaces d'enfermement (prison, hôpital, hôpital psy) et les autres espaces de la vie en liberté (le domicile, la rue, le lieu de travail, d'étude ...). 

Cela fait plusieurs mois que je consulte ce site internet et je trouve la communauté très ouverte, c'est pour ça que je me lance aujourd'hui et que je vous écris. 

Pour mener à bien mes recherches et pouvoir aller, pourquoi pas, en doctorat pour faire avancer la cause, je suis à la recherche de témoignage de personnes souffrant ou ayant souffert de troubles psychiques.

Je lance alors, ici, une collecte d'informations 🙂 

J'ai besoin de connaitre, dans les moindres détails et peu importe le trouble qui vous concerne, les lieux dans lesquels vous vous sentez très à l'aise, à l'aise et inconfortables en fonction des périodes de la maladie ... 
Je m'intéresse également aux relations que vous entretenez avec les autres, qu'elles soient difficile ou non, en période de crise ou non. 

Si jamais vous souhaitez me poser davantage de questions ou m'écrire de manière anonyme, voici mon adresse mail : [email protected] 

Je souhaite également préciser que mon but est de faire avancer la connaissance et que cette collecte d'informations se fait de manière totalement anonyme. 

A très bientôt je l'espère, 

Marie 

Bonjour Marie, 

tu fumes quoi?😂

non plus sérieusement, un dépressif préfère rester chez lui, un malade en hypomanie préfère sortir et voir du monde, il se sent puissant, sociable et absolument pas malade.

un exemple: pour les souris 🐁 , quand elles mangent du poison à effet retardé, elles sont malade et rentrent chez elles où elles se sentent en sécurité, alors elles contaminent les autres souris et toutes meurent.

mais tu as forcément une idée derrière la tête ?

je pensais, étant en géographie, que tu étudierais le nombre de malade selon la qualité du sol, la région... (les sols riche en lithium ont une influence...)

cela dit, la maladie est plus urbaine que rurale, proportionnellement, la relation avec l’autre joue donc.

apres, bureau, salon, hôpital, rue, champs, ce n’est pas le lieu qui fait la phase mais bien la phase qui nous emmène dans certains lieux.

Cordialement chère Marie.

Je devrais me trouver un sol riche en lithium tiens . 

Après il me semble évident que personne ne se plaira en CI. 

Chacun a ses lieux préférés quand il va pas bien . Autant je préfère un champ, la mer bref un endroit ou je serai seule et avec de l'espace autant un autre patient préfèrera s'entourer . 


RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 1054
22/05/2019 9:41  

CI?

Lo


RéponseCiter
Noush
(@feenyx)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1454
22/05/2019 9:47  

les cellules d'isolement . la petite pièce dans laquelle on t'enferme avec un lit vissé au sol, une bouteille d eau et un wc sans eau . On viendra te voir qu epour te faire une injection, te nourrir et te donner une cigarette. Aucun contact, aucune notion de temps ... Le paradis . On y va quand on a pas été sage ( TS,violence, refus du traitement ) 


yannoff ont aimé
RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 1054
22/05/2019 9:56  

Tu y as été ? 

Il n’est pas interdit de fumer? C’eta Quand?

Lo


RéponseCiter
Noush
(@feenyx)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1454
22/05/2019 10:00  

J y ai fait de nombreux séjours oui . 

Le dernier il y a 4 ans. A l'époque on sortait fumer dans le couloir des CI et les infirmiers aéraient apres. C'était mon seul plaisir de la journée. 2 clopes par jour. 

tu connaissais pas ? En général après une TS tu te réveilles en CI 


RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 1054
22/05/2019 10:06  

Dans quelle ville?

chaque hôpital a sa méthode on dirait 

Lo


RéponseCiter
Noush
(@feenyx)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1454
22/05/2019 10:08  

j'ai fait ma prmeiere crise en région parisienne dans le 94 . J'ai fini a poil enfermée en ci ( 4 jours) . Puis je suis venue en PACA . TS= réveil en CI mais habillée ( 1 à 2 semaines) . La ou je suis suivie si tu fais une betise tu te retrouve en pyjama ou en CI suivant la gravité estimée de la betise. 


RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 1054
22/05/2019 10:16  

Ça n’est pas une punition mais une protection, non?

Lo


RéponseCiter
Noush
(@feenyx)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1454
22/05/2019 10:23  

c est ce que dise les équipes . 

Pour te proteger de toi meme .

SAuf que depuis quelques annees il est ecrit dans mon dossier pas de CI, du dessin. Ben je reste moins longtemps hospitalisée. 

M enfermer dans une petite piece sans rien a faire, personne a qui parler ni meme savoir s'il fait jour ou nuit ... je perds mon identité moi.

Pour en avoir discuter avec plusieurs soignants certains ne cautionnent pas du tout d'autres s'en serve pour mater / poser les patients ? Enfin certains medecins s en servent de punition sachant pertinement que pour certains patients la CI c est l enfer sur terre . 


RéponseCiter
Geographe8
(@geographe8)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 4
02/06/2019 4:10  

Bonjour à tous et à toute, 

Désolée de la réponse tardive... 
Ensuite, merci à tous et à toutes pour vos réponses, parfois un peu cassante mais qui m'aident à avancer malgré tout dans ma recherche. Merci également à celles et ceux qui ont bien voulu me faire part de leur parcours par mail, vos messages m'ont beaucoup touché et aidé dans mes recherches. 

Mon premier message ne semblait pas clair. Je vais donc prendre le temps de le clarifier. Il est vrai que j'avais peur que personne ne me réponde si mon message était trop long ou pompeux ... 

Alors donc, je suis en géographie. ça n'a pas changé. 
A la question "pourquoi un master géographie/relationnel" : L'univers psychiatrique m'a toujours plût, je ne peux pas l'expliquer, Freud dira sans doute que ça a un rapport avec mes parents ou juste ma Maman ... 🙂 

On nous apprend en géographie qu'il faut travailler à une échelle macro, étudier, quand on fait de la géo sociale, les relations entre les sociétés et les espaces. Mais j'ai voulu aller au delà de tout ça dans ce mémoire. Pourquoi pas ? 

Ce que j'essaye de démontrer c'est qu'il existe (ou pas) une relation différente aux autres et aux espaces quand on est atteint de troubles psychiques. 

Une relation aux espaces de soins, tels que les hôpitaux ou services psychiatriques (types d'espaces clôt); 
Une relation aux espaces de la vie quotidienne (maison, boulot, espaces public)
En période de crise comme en période hors crise. 
Des espaces dans lesquels vous ressentez le besoin d'aller en cas de crise ou encore des espaces dans lesquels, à cause de votre trouble, vous vous refusez d'aller ... Ou alors des espaces dans lesquels vous refusiez d'aller et que vous parvenez à pénétrer aujourd'hui ... 

Et enfin la relation avec les autres : Quelle relation est-ce que vous entretenez avec autrui ?  C'est donc pour cela que j'ai lancé cette collecte d'information, parce que j'ai quasiment terminé ma quête épistémologique et que je suis à la recherche de quelque chose de ... concret ... 

Je pense avoir été plus claire cette fois-ci, encore une fois merci beaucoup à toutes celles et tous ceux qui voudront m'aider ! 

 

Marie 


RéponseCiter
Elo
 Elo
(@eloossh)
Super Bipote
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 1987
02/06/2019 4:40  

Sujet intéressant mais absolument pas la motivation de faire une bonne réponse...pas la force d’aller plus loin que la.


RéponseCiter
Geographe8
(@geographe8)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 4
05/06/2019 12:01  
Posté par: Elo

Sujet intéressant mais absolument pas la motivation de faire une bonne réponse...pas la force d’aller plus loin que la.

N'hésite pas à m'écrire quand cette motivation te viendra. 

Bon courage surtout !


RéponseCiter
yannoff
(@yannoff)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 111
05/06/2019 2:04  
Posté par: Geographe8

Bonjour à tous et à toute, 

Désolée de la réponse tardive... 
Ensuite, merci à tous et à toutes pour vos réponses, parfois un peu cassante mais qui m'aident à avancer malgré tout dans ma recherche. Merci également à celles et ceux qui ont bien voulu me faire part de leur parcours par mail, vos messages m'ont beaucoup touché et aidé dans mes recherches. 

Mon premier message ne semblait pas clair. Je vais donc prendre le temps de le clarifier. Il est vrai que j'avais peur que personne ne me réponde si mon message était trop long ou pompeux ... 

Alors donc, je suis en géographie. ça n'a pas changé. 
A la question "pourquoi un master géographie/relationnel" : L'univers psychiatrique m'a toujours plût, je ne peux pas l'expliquer, Freud dira sans doute que ça a un rapport avec mes parents ou juste ma Maman ... 🙂 

On nous apprend en géographie qu'il faut travailler à une échelle macro, étudier, quand on fait de la géo sociale, les relations entre les sociétés et les espaces. Mais j'ai voulu aller au delà de tout ça dans ce mémoire. Pourquoi pas ? 

Ce que j'essaye de démontrer c'est qu'il existe (ou pas) une relation différente aux autres et aux espaces quand on est atteint de troubles psychiques. 

Une relation aux espaces de soins, tels que les hôpitaux ou services psychiatriques (types d'espaces clôt); 
Une relation aux espaces de la vie quotidienne (maison, boulot, espaces public)
En période de crise comme en période hors crise. 
Des espaces dans lesquels vous ressentez le besoin d'aller en cas de crise ou encore des espaces dans lesquels, à cause de votre trouble, vous vous refusez d'aller ... Ou alors des espaces dans lesquels vous refusiez d'aller et que vous parvenez à pénétrer aujourd'hui ... 

Et enfin la relation avec les autres : Quelle relation est-ce que vous entretenez avec autrui ?  C'est donc pour cela que j'ai lancé cette collecte d'information, parce que j'ai quasiment terminé ma quête épistémologique et que je suis à la recherche de quelque chose de ... concret ... 

Je pense avoir été plus claire cette fois-ci, encore une fois merci beaucoup à toutes celles et tous ceux qui voudront m'aider ! 

 

Marie 

géographie sociale, culturelle, spatiale, ok, mais psychiatrique çà risque de devenir vraiment compliqué et vague car la notion d'espace n'a pas vraiment d'importance pour un bipolaire, c'est plutôt son espace mental qui est important... donc un agoraphobe n'ira pas chez leclerc si il n'est pas bien et un bipolaire idem; peut être devrais tu aborder le sujet en partant d'abord de l'espace, de l'humain et éventuellement de la pathologie qui en découle, je pense à l'univers carcéral par exemple... comment le spatial crée la pathologie? enfin je te conseille de lire pierre bourdieu, sociologue connu qui te donneras peut être quelques pistes; j'ai l'impression qu'il te manques du contenu ou que tu es hors sujet en tout bien tout honneur 🙂 mais j'avoue que l'intitulé "géographie sociale" en tout cas sur wikipédia qui je l'èspère n'est pas une référence m'a doucement fait rigolé... bon courage et si tu cherches de vraies réponses à tes questions, mets toi dans la tête d'un bipolaire sans confondre toutes les pathologies existantes, sois précise et innove, sors des références, réinvente ton métier comme tu le vois toi sans écouter les pontes de la "géographie sociale" ou tes profs.


CathyBretagne ont aimé
RéponseCiter
Geographe8
(@geographe8)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 4
06/06/2019 5:44  
Posté par: yannoff
Posté par: Geographe8

Bonjour à tous et à toute, 

Désolée de la réponse tardive... 
Ensuite, merci à tous et à toutes pour vos réponses, parfois un peu cassante mais qui m'aident à avancer malgré tout dans ma recherche. Merci également à celles et ceux qui ont bien voulu me faire part de leur parcours par mail, vos messages m'ont beaucoup touché et aidé dans mes recherches. 

Mon premier message ne semblait pas clair. Je vais donc prendre le temps de le clarifier. Il est vrai que j'avais peur que personne ne me réponde si mon message était trop long ou pompeux ... 

Alors donc, je suis en géographie. ça n'a pas changé. 
A la question "pourquoi un master géographie/relationnel" : L'univers psychiatrique m'a toujours plût, je ne peux pas l'expliquer, Freud dira sans doute que ça a un rapport avec mes parents ou juste ma Maman ... 🙂 

On nous apprend en géographie qu'il faut travailler à une échelle macro, étudier, quand on fait de la géo sociale, les relations entre les sociétés et les espaces. Mais j'ai voulu aller au delà de tout ça dans ce mémoire. Pourquoi pas ? 

Ce que j'essaye de démontrer c'est qu'il existe (ou pas) une relation différente aux autres et aux espaces quand on est atteint de troubles psychiques. 

Une relation aux espaces de soins, tels que les hôpitaux ou services psychiatriques (types d'espaces clôt); 
Une relation aux espaces de la vie quotidienne (maison, boulot, espaces public)
En période de crise comme en période hors crise. 
Des espaces dans lesquels vous ressentez le besoin d'aller en cas de crise ou encore des espaces dans lesquels, à cause de votre trouble, vous vous refusez d'aller ... Ou alors des espaces dans lesquels vous refusiez d'aller et que vous parvenez à pénétrer aujourd'hui ... 

Et enfin la relation avec les autres : Quelle relation est-ce que vous entretenez avec autrui ?  C'est donc pour cela que j'ai lancé cette collecte d'information, parce que j'ai quasiment terminé ma quête épistémologique et que je suis à la recherche de quelque chose de ... concret ... 

Je pense avoir été plus claire cette fois-ci, encore une fois merci beaucoup à toutes celles et tous ceux qui voudront m'aider ! 

 

Marie 

géographie sociale, culturelle, spatiale, ok, mais psychiatrique çà risque de devenir vraiment compliqué et vague car la notion d'espace n'a pas vraiment d'importance pour un bipolaire, c'est plutôt son espace mental qui est important... donc un agoraphobe n'ira pas chez leclerc si il n'est pas bien et un bipolaire idem; peut être devrais tu aborder le sujet en partant d'abord de l'espace, de l'humain et éventuellement de la pathologie qui en découle, je pense à l'univers carcéral par exemple... comment le spatial crée la pathologie? enfin je te conseille de lire pierre bourdieu, sociologue connu qui te donneras peut être quelques pistes; j'ai l'impression qu'il te manques du contenu ou que tu es hors sujet en tout bien tout honneur 🙂 mais j'avoue que l'intitulé "géographie sociale" en tout cas sur wikipédia qui je l'èspère n'est pas une référence m'a doucement fait rigolé... bon courage et si tu cherches de vraies réponses à tes questions, mets toi dans la tête d'un bipolaire sans confondre toutes les pathologies existantes, sois précise et innove, sors des références, réinvente ton métier comme tu le vois toi sans écouter les pontes de la "géographie sociale" ou tes profs.

Bonjour, 

Je ne tente pas de faire une géographie psychiatrique, mais d'utiliser les méthodes et outils de ma discipline pour comprendre les interrelations existantes entre les personnes bipolaires et leur environnement. 

Lorsque tu écris "eut être devrais tu aborder le sujet en partant d'abord de l'espace, de l'humain et éventuellement de la pathologie qui en découle, je pense à l'univers carcéral par exemple..." quels liens fais-tu entre la pathologie et l'univers carcéral ?

J'ai déjà beaucoup lu sur les espaces carcéraux, notamment Milhaud et Morelle, des références chez nous les géographes. Puisque le travail a déjà été mené, je ne voyais pas l'intérêt de le faire à nouveau.  

Mon travail est ici simplement de comprendre comment fonctionne le système de représentation cognitif des personnes atteintes de troubles psychique et sur ce forum, de recueillir la parole des bipolaires ... 

Plutôt que Bourdieu et la sociologie, je travaille davantage avec des psychosociologues de l'espace tels que Moles & Rohmer ou encore Hall. Pour la part des géographes, Cauvin semble être une référence en matière de perception et de représentation de l'espace. 

Je n'ai pas envie d'entrer dans la tête d'un bipolaire, je souhaite simplement continuer à collecter les informations de la part des bipolaires eux-même, sur leurs espaces refuges, leur manière de se déplacer dans l'espace, des repères spatiaux qu'ils ont etc ... 

Même si les remarques semblent parfois ironiques et légèrement moqueuse, je te remercie de l'intérêt que tu portes à ma recherche et je te rassure quant au fait que mon encadrant est un type génial qui prend toutes mes envies thématiques en compte. 


RéponseCiter
yannoff
(@yannoff)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 111
06/06/2019 9:13  
Posté par: Geographe8
Posté par: yannoff
Posté par: Geographe8

Bonjour à tous et à toute, 

Désolée de la réponse tardive... 
Ensuite, merci à tous et à toutes pour vos réponses, parfois un peu cassante mais qui m'aident à avancer malgré tout dans ma recherche. Merci également à celles et ceux qui ont bien voulu me faire part de leur parcours par mail, vos messages m'ont beaucoup touché et aidé dans mes recherches. 

Mon premier message ne semblait pas clair. Je vais donc prendre le temps de le clarifier. Il est vrai que j'avais peur que personne ne me réponde si mon message était trop long ou pompeux ... 

Alors donc, je suis en géographie. ça n'a pas changé. 
A la question "pourquoi un master géographie/relationnel" : L'univers psychiatrique m'a toujours plût, je ne peux pas l'expliquer, Freud dira sans doute que ça a un rapport avec mes parents ou juste ma Maman ... 🙂 

On nous apprend en géographie qu'il faut travailler à une échelle macro, étudier, quand on fait de la géo sociale, les relations entre les sociétés et les espaces. Mais j'ai voulu aller au delà de tout ça dans ce mémoire. Pourquoi pas ? 

Ce que j'essaye de démontrer c'est qu'il existe (ou pas) une relation différente aux autres et aux espaces quand on est atteint de troubles psychiques. 

Une relation aux espaces de soins, tels que les hôpitaux ou services psychiatriques (types d'espaces clôt); 
Une relation aux espaces de la vie quotidienne (maison, boulot, espaces public)
En période de crise comme en période hors crise. 
Des espaces dans lesquels vous ressentez le besoin d'aller en cas de crise ou encore des espaces dans lesquels, à cause de votre trouble, vous vous refusez d'aller ... Ou alors des espaces dans lesquels vous refusiez d'aller et que vous parvenez à pénétrer aujourd'hui ... 

Et enfin la relation avec les autres : Quelle relation est-ce que vous entretenez avec autrui ?  C'est donc pour cela que j'ai lancé cette collecte d'information, parce que j'ai quasiment terminé ma quête épistémologique et que je suis à la recherche de quelque chose de ... concret ... 

Je pense avoir été plus claire cette fois-ci, encore une fois merci beaucoup à toutes celles et tous ceux qui voudront m'aider ! 

 

Marie 

géographie sociale, culturelle, spatiale, ok, mais psychiatrique çà risque de devenir vraiment compliqué et vague car la notion d'espace n'a pas vraiment d'importance pour un bipolaire, c'est plutôt son espace mental qui est important... donc un agoraphobe n'ira pas chez leclerc si il n'est pas bien et un bipolaire idem; peut être devrais tu aborder le sujet en partant d'abord de l'espace, de l'humain et éventuellement de la pathologie qui en découle, je pense à l'univers carcéral par exemple... comment le spatial crée la pathologie? enfin je te conseille de lire pierre bourdieu, sociologue connu qui te donneras peut être quelques pistes; j'ai l'impression qu'il te manques du contenu ou que tu es hors sujet en tout bien tout honneur 🙂 mais j'avoue que l'intitulé "géographie sociale" en tout cas sur wikipédia qui je l'èspère n'est pas une référence m'a doucement fait rigolé... bon courage et si tu cherches de vraies réponses à tes questions, mets toi dans la tête d'un bipolaire sans confondre toutes les pathologies existantes, sois précise et innove, sors des références, réinvente ton métier comme tu le vois toi sans écouter les pontes de la "géographie sociale" ou tes profs.

Bonjour, 

Je ne tente pas de faire une géographie psychiatrique, mais d'utiliser les méthodes et outils de ma discipline pour comprendre les interrelations existantes entre les personnes bipolaires et leur environnement. 

Lorsque tu écris "eut être devrais tu aborder le sujet en partant d'abord de l'espace, de l'humain et éventuellement de la pathologie qui en découle, je pense à l'univers carcéral par exemple..." quels liens fais-tu entre la pathologie et l'univers carcéral ?

J'ai déjà beaucoup lu sur les espaces carcéraux, notamment Milhaud et Morelle, des références chez nous les géographes. Puisque le travail a déjà été mené, je ne voyais pas l'intérêt de le faire à nouveau.  

Mon travail est ici simplement de comprendre comment fonctionne le système de représentation cognitif des personnes atteintes de troubles psychique et sur ce forum, de recueillir la parole des bipolaires ... 

Plutôt que Bourdieu et la sociologie, je travaille davantage avec des psychosociologues de l'espace tels que Moles & Rohmer ou encore Hall. Pour la part des géographes, Cauvin semble être une référence en matière de perception et de représentation de l'espace. 

Je n'ai pas envie d'entrer dans la tête d'un bipolaire, je souhaite simplement continuer à collecter les informations de la part des bipolaires eux-même, sur leurs espaces refuges, leur manière de se déplacer dans l'espace, des repères spatiaux qu'ils ont etc ... 

Même si les remarques semblent parfois ironiques et légèrement moqueuse, je te remercie de l'intérêt que tu portes à ma recherche et je te rassure quant au fait que mon encadrant est un type génial qui prend toutes mes envies thématiques en compte. 

Bon ben c'est cool alors, la vie set belle... je ne cherche aucunement le conflit et ne manquerais pas de m'instruire des nombreuses références que tu as mentionnées... je pense juste qu'en prenant le temps de bien lire toutes les rubriques du forum et le tchat quotidien l'immersion dans le monde bipolaire te seras plus efficace...

pour ta question sur pathologie et univers carcéral, désolé j'étais hors sujet; je voulais juste te dire que je m'occupe plus de la bipolarité que de la géographie sociale et il me semble que le thème du forum est bien celui de la bipolarité.

pour essayer d'expliquer.... MA bipolarité est une prison mentale, que je sois à la mer, à la montagne, chez moi, dans le métro, au cinéma, dans la rue, partout... cependant elle est mienne et ne ressemble à aucune autre, elle ne se partage pas et je travaille tous les jours pour l'exprimer du mieux que je peux; par contre en géographie je suis nul donc si tu crées un forum de géographie sociale j'y serais avec plaisir 😉


RéponseCiter
yannoff
(@yannoff)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 111
06/06/2019 9:25  
Posté par: Nath

Bonjour, 

Il est dans le groupe présentations 🙄  Pas trop à sa place, mais bon, pas grave 😉 

Ceux qui voudront répondront par mail 🙂

Mais peut on avoir plus de détails ? 🙂 ça m'intrigue un master de géographie / relationnel pour n'importe quel trouble psychique 🤔 

 

La géographie sociale est une branche de la géographie qui étudie les rapports entre les espaces et les sociétés. L'accent est mis sur la dimension sociale des dynamiques spatiales. Elle est créée en réaction à deux mouvements de la géographie, la géographie déterministe centrée sur l'analyse du milieu naturel et aux lois de l'espace ( wiki )


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription