Notifications
Retirer tout

Bipolaire en Erasmus

 

Auberose
(@auberose)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 17
Début du sujet  

Bonjour à tous,

 

Je ne sais plus à qui parler de ce projet et des "problèmes" qui en découlent, alors je me dis que ça me ferait peut-être du bien d'en parler ici 🙂 

Je suis en couple depuis un peu moins d'un an, j'ai été diagnostiquée bipo cet été. Ca été difficile pour mon compagnon qui m'a vu très mal avant mon internement, mais depuis l'instauration du lithium et un suivi régulier cela va beaucoup mieux.

Tellement mieux que dans le cadre des mes études, j'ai le projet de partir en Erasmus en Turquie au mois de février, pour étudier durant 4 mois. Voyager seule est un rêve que j'ai depuis de nombreuses années et je pense que l'occasion se présente enfin, oui mais...

Mes proches s'inquiètent énormément pour moi. Ils savent que je suis très sensible et ils ont peur d'une éventuelle rechute à l'étranger. Ils ont aussi peur que je fasse de mauvaises rencontres et de ne pas pouvoir intérvenir, ce qui me semble légitime...mais en même temps, je me dis que ce serait bête de renoncer à ce beau projet, surtout que je vais mieux.

Autre hic, mon compagnon est complétement opposé à ce projet. C'est quelqu'un d'assez anxieux, voir très anxieux pour certaines choses, et je sais que le fait de me savoir loin dans un pays qu'il considère comme dangereux va être pour lui une source de stress énorme. Il m'a dit qu'il avait peur que je me fasse agresser ou violée, ce qui me touche énormement et fait écho à mes propres peurs...

Je suis partagée entre l'envie de suivre mon projet envers et contre tous et la peur horrible que tous mes proches soient malades en mon absence, peur aussi de me retrouver seule loin d'eux à avoir des angoisses, car une fois là bas pas de machine arrière possible...

 

Je ne sais pas si certains d'entres vous partent parfois seuls à l'étranger, mais j'avais besoin d'en parler...


Citer
Daria
(@daria)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 320
 

Bonjour @Auberose,

Déjà joli pseudo⚘

Et bien c'est un beau projet. C'est ton sentiment qui compte.Te sens tu capable de le faire? Je serai toi, j'en parlerai avec mon psychiatre en premier lieu. Il saura te dire si ton état te le permet. Ensuite,  je comprends ton compagnon. En ce moment, on est pas les mieux vu en Turquie. 

Je pense que déjà parle avec ton psychiatre. Ça m'est arrivée de vouloir faire une chose et mon psychiatre me disent non (je voulais créer une association pour aider les bipolaires de mon coin.) Au final, il a eu raison de dire non. Faut pas le prendre mal s'il te dis non. Il diras ça pour ton bien.


jujube ont aimé
RéponseCiter
Auberose
(@auberose)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 17
Début du sujet  

Bonjour Diara, merci beaucoup 😀

Et bien capable, je pense que je le suis, mais ça ne va pas être sans difficultés. Je ne suis pas du genre sociable, je n'aime pas la foule, mais en même temps j'aime l'aventure et je pense pouvoir me débrouiller.

Mon psychiatre n'est pas du tout opposé à ce projet, il voit bien que c'est quelque chose de réfléchi et pas seulement un "coup de tête maniaque" . C'est aussi ce qui m'inquiète avec la Turquie, je suis attirée par cette destination mais en même temps beaucoup de gens me mettent en garde sur la situation politique actuelle, certains me parlent même d'attentats... Ça fait froid dans le dos !

Merci en tous cas ! 


RéponseCiter
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 545
 

Bonjour,

 

Joli projet ! Ce n'est pas facile de partir loin, et seule. C'est bien d'en parler sérieusement, et d'être soutenue, en particulier par votre psy. C'est normal que votre entourage soit inquiet. Il le serait sans la maladie, il l'est avec.

C'est vrai que personnellement, j'aurais des craintes à partir loin, maintenant que je connais mieux ma maladie. Mais avant le diagnostic, j'ai fait des semestres universitaires dans d'autres facs françaises. Globalement, j'en garde un bon souvenir, même s'il y a eu des périodes difficiles à négocier.

Je n'avais pas de relation stable à l'époque, ce qui fait que je n'ai pas dû gérer de relation de couple à distance.

Ce qui m'a beaucoup aidée, c'était de pouvoir rentrer voir ma famille, et surtout mes amis, régulièrement (je devais faire le trajet une fois par mois). J'ai un autre problème de santé que le trouble bipolaire, problème pour lequel je suis suivie depuis des années. J'avais donc des consultations de suivi régulières, et je me suis rassurée en trouvant un médecin sur place dès que je savais que j'allais partir. Et j'avais la possibilité de joindre facilement le service dans lequel j'étais suivie à l'époque.

Bon, c'est juste un aperçu de mon expérience. Je ne sais pas si cela va vous aider.

 


jujube ont aimé
RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 532
 

@auberose

Il n'y a pas une organisation Erasmus, pour le soutien aux étudiants, qui aurais des ressources sur place pour tout problème de santé? 

Je dit ça, je n'en sais rien... Mais peut être. A voir... 


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 308
 

Qu'est-ce qui t'attire dans la Turquie ? Ne peux-tu pas trouver les mêmes centres d'intérêt dans un pays plus sûr ?  Après, si tu es bien stabilisée par ton traitement, que tu pars avec suffisamment de médicaments d'avance, que tu te surveilles bien, pourquoi pas ? Après tout, la Turquie c'est quoi, deux heures d'avion ? Ca veut dire qu'en cas de problème tu peux revenir rapidement en France. 


RéponseCiter
Auberose
(@auberose)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 17
Début du sujet  

Bonjour à tous, pas mal de choses en préparation en ce moment, pas mal de stress, je reviens faire un tour sur le forum... Merci beaucoup pour vos réponses. 

@lilith39 apparement l'université sur place s'occupe bien des étudiants, il y a un service dédié aux étudiants français spécifiquement, je pense qu'ils peuvent tout à fait aider en cas de pépin. J'ai aussi appelé le consulat de France et ils m'ont rassurée en me disant qu'il n'y avait pas de souci niveau sécurité à Istanbul, que c'est plus sûr qu'en France.

Ce qui m'attire dans cette ville c'est sa culture, sa beauté... J'ai envie d'être immergée dans un monde totalement différent. Et en même temps forcément c'est pas le plus simple. Ça devient de plus en plus compliqué car plus le départ approche et plus les proches s'inquiètent. J'ai très peur de perdre mon compagnon, qu'il s'éloigne de moi avec la distance.... Pas facile de se sentir seule avec ce projet. Mais en même temps, il y a aussi une part de moi qui me dis que vu que j'ai failli y passer pendant ma crise down cet été, j'ai envie de profiter à fond de la vie, ne pas attendre pour vivre les choses qui me font envie. 


Zorglub ont aimé
RéponseCiter
Auberose
(@auberose)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 17
Début du sujet  

@Stefa si j'ai bien compris durant tes études tu as changé plusieurs fois de facs dans des villes différentes en France ? C'était un souhait de ta part ? 


RéponseCiter
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 545
 

@auberose Oui, j'ai fait des semestres dans d'autres facs. C'était un choix, et une opportunité dans le cadre de mon travail de recherche pour la thèse.


RéponseCiter