Forum des bipotes

Notifications
Clear all

parentalite

 

Miras
(@miras)
Mini Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 6
Topic starter  

Bonjour ça fait au moins 10 ans que je vous lis, quand on est bipolaire et qu'on s'inquiète pour son enfant, vos yeux et vos mots (maux) sur cette situation me serait d'une aide énorme. De même qu'en tant que bipolaire je peux vous aider à comprendre, à vivre, à parler... Voila je suis maman de deux grands enfants, un de 23 ans et une de 17 ans. Bien sûr ils ont traversé la maladie avec moi. Les phases maniaques et la maudite danse de saint guy, les dépressions et le monde dés-affecté, mutique et l'impossibilité d'entrer en contact avec qui que soit, même proches. Pourtant ils ont assuré à mort. Ils se sont beaucoup nourris de films, d'histoire, d'amitié fortes. Mais pour eux c'est pas l'idéal. Stress, silences pesant, et puis une maman qui dit et fait des choses étranges. Toxicomanie, drogues, immobilisme au lit ou devant la télé, à regarder n'importe quoi. Bref s'ils m'avait pris en exemple, la vie aurait un gout amère. Comme une double peine. Nan j'ai toujours dit à mes enfants de ne pas prendre pour modèle. Putain ça c'est triste, je mords le morceau de bois. Ainsi j'essaye de les désidoraliser de la maladie, de moi. Je ne veux pas les déranger je les ai suffisament embêter comme ça. Mon fils a pris le large pour ses études. Lors de sa troisième année, il a coupé les ponts avec moi. Il a dit qu'il avait d'être distant de moi. Il avait juste besoin de prendre de la distance avec tous ces problèmes, m'a-t'il dit. Le taureau pose le premier jour. Je souffrais terriblement de ne pas avoir de ses nouvelles mais je me disais qu'il avait raison. Sa défense à lui n'était pas possible si l'on continuait à me voir. J'aurais été l'enfant d'un bipolaire j'aurais fait ça aussi. On prend trop de place, surtout dans le coeur d'un enfant. Il est sans cesse balloté entre culpabilité, stress, peur. Ma fille, au contraire. Ma fille ne m'a pas parlé de tout le collège. J'ai divorcé en 2020. Au début elle venait une semaine sur deux, puis un week end lorsqu'elle m'a dit en larmes qu'elle voulait partir parce qu'elle en avait marre de l'alcool. J'ai arrêté aussitot, ça faisait longtemps que j'étais à la dérive, un zombie. Moyen d'oublier les émotions d'angoisse le sentiment de ne pas avoir de vie. Moi quand je bois je peux parler, en dehors les dépressions permanentes me rendent mutique. Elle m'a dit qu'elle éprouvait de la haine pour la femme alcoolisée. Je lui écris pour lui demander de me pardonner. Silence. La haine c'est un truc qui s'enlève pas facilement de la tête. ça aussi font l'affronter?


ver00 ont aimé
Citer
Topic Tags
ver00
(@ver00)
Super Bipolaire
Joined: 3 years ago
Msg: 2617
 

Moi aussi, j'ai fait beaucoup de torts à mes enfants, mais en 2010 j'ai pris un traitement, et tout c'est arrangé . Ils restent néanmoins des adultes stressés, mon fils grince des dents la nuit et se les lime .... Des lors que j'ai pris un traitement , ils m'ont pardonnée , mais faudrait pas que je recommence mes délires, ils en ont plus que marre !


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipolaire
Joined: 3 years ago
Msg: 2617
 

Laisse du temps à tes enfants, ils reviendront vers toi, ce n'est pas de ta faute, essaie seulement d'être stabilisée et ils verront les efforts que tu fais . Quand à l'alcool, je connais, ce n'est pas une affaire résolue pour moi, j'essaie de me limiter, j'aimerais bien un jour arrêter complètement .

This post was modified 2 months ago by ver00

RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipolaire
Joined: 3 years ago
Msg: 2617
 

Bonjour et bienvenue , j'en oublie la politesse !


RéponseCiter
Miras
(@miras)
Mini Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 6
Topic starter  

Salut oui tu as raison ils finissent par en avoir marre. Tu m'ouvre les yeux sur leur calvaires, y a pas que nous.. merci 


RéponseCiter
Miras
(@miras)
Mini Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 6
Topic starter  

Effectivement mon virage est très récent. Ma stabilisation remonte à l'été dernier et ma séparation nov 2019. Du coup j'ai pu me rendre compte qu'ils préféraient être chez les parents. Ma réalité me revient en pleine face. Tu as raison ils en ont profité pour vivre enfin loin de la maladie. Ils soufflent. Ils sont très heureux maintenant. Mon ex s'est mis en couplé avec une copine. Une fille très chouette. Mon aîné est parti chez les compagnons, maman est fière ! Ma fille quand à elle n'est plus venue progressivement. Alors je me dis que c'eschouette mais ça fait mal aussi. On est là dans la place de l'aidant peu ou pas reconnu, rarement aidé et porté complètement par la famille. Quel malheur ! Et en même temps quel bonheur !!! La dernière fois que j'ai eu une crise maniaque je me suis retrouvé en Guinée !!! Déjà que j'étais hautement inflammables ? Tous ces moments inexplicable et  inexpliqués. Moi j'm'en sors pas. Je sais qu'il faut parler aux enfants. JE l'ai fait, la main sur le pantalon. J'ai dû mal parler. ça m'énerve.... 


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !