Forum des bipotes

Mes relations sentimentales  

Page 1 / 5
 

Gabi de Vinci
(@gabi-de-vinci)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 8
09/01/2019 6:13  

Coucou ici o/

Je voulais vous faire part de ma relation avec les relations sentimentales.

     J'ai eu au total 6 relations qui vont du grand amour, à l'illusion qu'on pourrait peut être faire du chemin ensemble. Je ne suis pas le genre de mec qui cherche des femmes pour coucher avec. Mais pas forcement mieux, je recherche à combler un vide sentimentale creusé je ne sais comment depuis l'enfance.
J'ai un considérable manque de confiance en moi. On me le disait déjà au CP, avec les dérives de la pathologie ça s'est agrandit. 
Mes relations m'ont fait souffrir par la méchanceté, la trahison et la connerie.

Je cherche souvent à rencontrer des filles, mais ne sortant que peu de chez moi, je me confronte aux sites de rencontres. Mais par manque de confiance en moi, chaque refus, chaque attentes me font très mal.
Je le prends comme une attaque personnel sur mon physique mais là n'est pas la question, la question est la douleur psychique causé.

Je devrais m'en fiche, passer à autre chose. Il me faut du temps, consacré à la remise en question de toute ma personne, tout mon être. 
Alors le temps passe et je retente. Et arrive un jour on me parle. Mais je ne sais pas quoi dire d’intéressant, pourtant je suis intéressant. 

Tout ça pour dire que mes soucis font plusieurs barrières souvent très dure à franchir. 
Mais, si ça me fait souffrir pourquoi ne patientai-je pas ? Pourquoi ne pas attendre d'être plus en forme ? 

Parce que la solitude me fait aussi mal. Et que parfois l'envie d'amour me prend aux tripes. 

Que pensez vous de tout ce que je vous dis ?  

This topic was modified Il y a 7 mois 2 times by Gabi de Vinci

Citer
Audrey17
(@audrey17)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 9
09/01/2019 9:03  

Gaby, 

Quand je lis ton message, j'ai l'impression que tu parles pour moi. Enfin plutôt de moi. 

C'est exactement la même chose pour moi. J'ai beaucoup manquée d'amour d'en m'ont enfance et j'ai l'impression de jamais trouver la bonne personne. Je pense pas être compliquée car je ne m'arrête pas au physique loin de là. 

Mais j'ai l'impression que les gens n'ont pas autant d'amour à me donner que moi j'en ai à m'en donner.  

Je vis et ressent exactement la même chose que toi..  🤔  🤔  🤔 


RéponseCiter
Gabi de Vinci
(@gabi-de-vinci)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 8
10/01/2019 7:14  

Coucou Audrey o/

Je dois t'avouer que ça fait du bien de savoir qu'on est pas seul dans ce cas. Personnellement, j'ai reçu beaucoup d'amour dans mon enfance. Le soucis, et je ne sais pas comment c'est possible, je n'en avais peut être jamais assez. Peut être que je tiens ma famille comme acquis et j'ai de la chance sur ce côté là, mais je manquais de liens avec les gens extérieurs au cocon familiale. 

Qu'en penses tu ?

J'ai énormément d'amour à donner, mais je me lasse vite des gens que j'ai pu fréquenté, que je fréquente ou que je fréquenterais. C'est pour ça que dans mes relations sentimentales je ne recherche pas de très longues périodes ( environ 2 ans max ).

Mon principal soucis est que je n'ai pas le loisir de décider avec qui être car je n'ai pas beaucoup de chance en relation. Je dois avouer que j'ai très très peu de confiance en moi, et même si je suis mignon ( dire de plusieurs personnes que j'ai connu ), je dois laisser paraître ce manque de confiance en moi même. 

Qu'en penses tu à nouveau ?

 

Prends soin de toi !


RéponseCiter
Audrey17
(@audrey17)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 9
10/01/2019 10:21  

Salut gaby, 

C'est pareil je me lasse vite. Car comme toi je manque de confiance en moi.

Le problème est bien là, comme nous manquons de confiance en nous, et bien on se lasse des personnes car on manque de confiance en eux également inconsciemment et on ne veux pas être déçu. 

Alors on préfère interrompre la relation. 

C'est difficile surtout quand tu as de l'amour à donner.. 

Mais il faut positiver.. On va bien y arriver un jour 😉

 


RéponseCiter
romuald
(@romuald)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 42
10/01/2019 11:08  

bonjour gaby et Audrey,

je vous rejoints sur le sujet,sa me parle ,je me sent également concerner,je me suis inscrit aujourd'hui (romuald).

j'espère que cela vous dérange pas que j'intervienne,sa pourrais aussi m'aider à comprendre se que je vie .

A cet effet dites moi ,si cela vous est arriver d'aimer au point,de ne plus savoir si vous aimer ou apprécier seulement la présence de la personne?

je reprend le point de la confiance en soit et envers l'autre par notre propre manques de confiance à cet effet j'ai une seconde question.

lorsqu'on est bipolaire vu certain de nos sens ou ressentis sont accentué ou diminuer ex: (l'hypersexualité et l'hyposexualité)

et  que le cerveau est en éveille et des fois en ébullition d'information ...

lorsqu'on aime une personne ont devrais logiquement s'en rendre compte si vous êtes d'accord !!!

Dans se cas serions nous pas dans l'attente de la reconnaissance du partenaire,comme un manque affectif de l'enfance ou voir même plus globalement 

social,professionnelle,familliale et conjugal ou privée?

Sais-ton quand ont est aimer par une personne ou que nous même  nous aimons ?

D'expérience personnelle je suis venu à me poser cette réelle question !!!

quand pensez-vous s'il vous plait ,j'espère ne pas être hors sujet et trop brouillons,désolé pour les fautes.

Cordialement romuald


RéponseCiter
Eureka
(@eureka)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 64
10/01/2019 11:21  

Aïe... ce que je pense :

On ne peut aimer s’il l’on ne s’aime pas soi-même. Il faut être une personne entière et complète pour « trouver sa moitié ». 

 


seb ont aimé
RéponseCiter
romuald
(@romuald)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 42
10/01/2019 11:56  

merci Eureka,

Se que je voulais dire ,avons nous consciences d'aimer ou d'être aimer  dans le couple et non dans l'estime de soit même ,du au symptôme de la bipolarité avec les haut et bas ,ou es-ce que se sentiment est altérer ..... au point de pas se rendre compte que la santé du couple ,autrement  dit la stabilité du couple est en péril ou l'inverse ,il y fait bon vivre dans cette union.

dans ma dernière relation,j'ai souvent été dans la recherche et la demande d'être rassurer sur l'amour que ma conjointe me portai,elle ne fesait rien pour que je doute de ces sentiments,pourquoi se besoin d'être rassurer au quotidien pour me sentir bien dans mon couple ,comme un besoin quelle me le dise souvent ,comme un manque ,pourquoi je vivait cela mentalement et dans mon coeur,es-ce se sentiment d'abandon qui nous fait réagir ainsi ?

 


RéponseCiter
Eureka
(@eureka)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 64
11/01/2019 12:21  

Je ne sais pas Romuald. Je crois que la bipolarité agit différemment sur chacun de nous, et dans nos couples, en fonction aussi de la manière dont on s’est construit. 

Je suis actuellement en couple. On vit chacun chez soi, mais dans la même ville. Cet homme est une très belle personne. Très aimant, très bienveillant et respectueux. Comme toi, il a un besoin constant d’être rassuré dans cet amour. Un besoin d’engagement. Moi non. Enfin je n’en suis pas capable pour le moment. Ça crée un décalage dans nos attentes respectives. Ça fait souffrir par moment. Surtout lui. 

Jai toujours fait foirer mes relations amoureuses. Mon ex , le PN, disait que je ne savais pas aimer. Mon chéri, lui , dit que je ne sais pas être aimé...

Je ne sais pas si la bipolarité influe tant que ça sur notre conscience de l’amour, donné ou reçu. La personnalité oui, certainement. Notre enfance aussi.

Ce que je sais en revanche, c’est que la souffrance peut nous rendre imperméable aux émotions et aux sentiments. Question de survie psychique. Ça donne l’impression qu’on fait pas d’effort pour nourrir d’amour le couple. Alors qu’en fait, on se débat juste avec nos « humeurs »

Je sais aussi qu’il est difficile d’aimer une personne bipolaire. On est pas simple à vivre. Les montagnes russes, le up et le down c’est épuisant aussi pour le / la partenaire. 

Bref, je crois que je ne suis pas bonne conseillère en ce domaine. Trop écorchée par mes précédentes relations. J’ai trop peur de me planter encore en amour. Et de souffrir. Je ne sais pas si je réponds même à tes questionnements...

 

 


RéponseCiter
Eureka
(@eureka)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 64
11/01/2019 12:26  

Juste pour conclure ma réflexion personnelle et qui n’engage que moi. Oui la peur de l’abandon crée une tension, une attente qui peut faire capoter une relation pourtant emplie d’amour et de bienveillance... spéciale dédicace à mon homme chéri !

 


RéponseCiter
Eureka
(@eureka)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 64
11/01/2019 12:32  

Aussi, (bah finalement j’avais pas fini !!) j’ai quitté le père de mes deux enfants, après 11 onze ans de vie commune. 20 ans qu’on se connaissait. Sur un coup de tête, une passade qui a pris des proportions obsessionnelles. Une histoire qui n’a duré que 2 ans finalement. Je le regrette amèrement. D’autant plus que mon premier conjoint a sombré dans la misère suite à notre rupture inattendue. Il est mort d’un cancer foudroyant des poumons . 

Peut-être que sans cette putain de tendance à l’obsession, à psychoter, rien de tout ça ne serait arrivé. Qui sait...


RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 79
12/01/2019 12:21  

Bonjour , je suis inscrite sur ce forum que depuis ce matin, car je me sens si triste de ma dernière rencontre avec un homme hier. J'ai eu des relations tumultueuses avant et après avoir été diagnostiquée, mon dernier compagnon avec lequel j'étais depuis plus de 2 ans me délaissait complètement, et plus je me sentais "abandonnée" de lui plus je m'accrochais, mon psy et tout mon entourage me poussant à rompre ce que j'ai fait à plusieurs reprises mais je revenais rapidement vers lui. J'ai donc fini par mettre 500 kms entre nous. N'osant pas sortir seule dans cette région où je ne connais que peu de monde, je me suis inscrite sur un site de rencontre. J'ai rencontré un homme charmant, on a décidé de se voir rapidement, le courant étant passé, nous avons décidé de se revoir. Je lui ai dit que je souffrais de troubles bipolaires, je lui expliquais , l'incitant à se renseigner. J'ai été choquée oui choquée qu'il me réplique qu'il avait divorcé de son ex-femme qui avait un cancer et qu'il ne lui serait pas éthique de se remettre avec quelqu'un de malade. Après le choc tout compte fait ce n'était pas quelqu'un de si bien que cela, mais je respectais sa décision. Depuis ce matin je suis très triste, j'ai de plus en plus le sentiment que la maladie devient une enclave à une vie sentimentale épanouie, nous qui sommes tous très sensibles et une vie sentimentale heureuse et importante pour tous le monde. J'en pleure...


seb ont aimé
RéponseCiter
Eureka
(@eureka)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 64
12/01/2019 12:57  

Virginie,

Je suis désolée que tu te sentes si mal ce matin. Je voulais te parler un peu...

Je sais que c’est l’honnêteté qui t’a poussé à annoncer directement à cet homme la maladie. Mais c’était un risque prévisible, ou tout au moins possible non ? Autant savoir dès le départ si il a envie de vivre avec quelqu’un de malade. Le cancer de sa femme l’a traumatisé. Je sais comment c’est difficile d’accompagner un proche jusqu’à la fin ayant perdu ma sœur et le père de mes deux enfants du cancer. Et nous les bipolaires, on n’est pas faciles à vivre faut avouer...

J’ai fait comme toi. Le soir de ma rencontre avec mon chéri, j’ai annoncé la couleur. Au départ il ne voulait pas savoir. Mais j’ai insisté pour qu’il écoute. Par soucis d’honnêteté, je ne voulais pas occulter cette partie de moi . Contrairement à toi, ça ne l’a pas fait fuir. Mais il ne connaissait rien de cette maladie. Je l’ai encouragé à se renseigner pour mieux l’appréhender. 6 mois ce sont écoulés. Il est toujours là. 

Si je peux me permettre, je voudrais te dire de te méfier des sites de rencontre. Nous qui sommes fragiles, et tellement généreux, il y a danger. Enfin c’est par expérience que je parle. On pourra en discuter si tu veux. 

Pourquoi ne pas te renseigner sur les associations du coin ? T’inscrire à une activité qui te plaît. Fréquenter des lieux culturels ou sportifs. Tu feras des rencontres. Qui ne seront pas biaisés par l’attrait du sexe, de la solitude, de la perversité, du désespoir. 

Bon j’y vais un peu fort... mais franchement les sites de rencontre c’est un ramassis de tarés. On peut aussi faire de belles rencontres c’est vrai. Mais pas autant que dans la vraie vie. Enfin c’est mon avis...

biz


seb ont aimé
RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 79
12/01/2019 2:24  

Merci Eureka pour ta réponse et tes conseils. Il est vrai que je n'avais jamais vraiment essayé de voir comment le compagnon doit lui aussi faire face à notre maladie. Je travaille comme assistante de vie à domicile auprès de personnes dépendantes et ce sont souvent des personnes plus ou moins âgées, leur femme ou mari toujours à leur côté, c'est une autre "génération". Je trouve que cet homme a au moins eu l'honnêteté de me dire son sentiment et non pas de faire comme si de rien n'était et partir par la suite à la prochaine "crise". Depuis que j'ai emménagé ici, mes enfants, mes amis, loin de moi, j'ai des difficultés à sortir et quand je sors je ne me sens pas moi-même, de la même façon pour les entretiens d'embauche qui n'aboutissent pas. Je n'arrive pas à me reconstruire seule, j'ai quelques connaissances , certaines je ne les avais pas vues depuis 30 ans... Thérapeutiquement j'étais bien entourée, ici pour l'instant je n'ai pas encore rencontré la nouvelle psy que je ne verrai que fin février, j'ai trouvé une jeune généraliste avec laquelle le contact passe bien, elle me renouvelle l'ordonnance. J'ai vécu l'abandon (séparée de ma mère à 2 ans, je ne sais pas qui est mon père) puis après l'orphelinat le placement dans une famille malveillante (violence et harcélement), entre temps ma mère est décédée j'avais 10 ans je n'ai jamais eu le droit de la pleurer, et puis mon frère de sang placé avec moi est devenu handicapé tétraplégique j'avais 17 ans, j'ai vécu cela comme un nouvel abandon... j'ai beaucoup parcouru le forum et je réalise que beaucoup d'entre nous qui témoignons vivons ce manque d'affectivité comme un manque de sécurité voire d'abandon.... en effet les sites de rencontre semblent d'accès faciles cependant je comprends tes conseils. Merci encore


RéponseCiter
Yanis
(@yanis)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 244
13/01/2019 12:34  

Bonjour Virginie

Tu sais l'amour ce construit sur de l'honnêteté et pas sur des mensonges. Alors oui tu as bien fais de dire que tu est bipolaire. Reste honnête avec toi et les autres tu souffriras peut être mais le jour où sera le bon tu seras heureuse.


seb ont aimé
RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
13/01/2019 1:09  

Virginie, 

Il ne faut pas que tu pleures cet homme. Tu devrais au contraire le remercier. Le remercier de t'avoir quitté avant même que votre histoire ne commence. Car ça aurait été beaucoup plus douloureux après. Il n'était visiblement pas prêt ou n'a pas le caractère pour faire face à tes soucis. Il aurait pu profiter de toi puis se sauver : il ne l'a pas fait. Il n'est donc pas si mauvais. Te dire qu'il a quitté sa femme parce-qu'elle avait un cancer est à mon avis un peu vite résumé. Il n'avait sans doute pas envie d'étaler sa vie privée et trouvait que c'était une bonne raison à te donner.

Moi aussi, j'ai été sur un site de rencontre. Un jour, j'ai rencontré un homme qui m'a dit que ça ne pouvait pas être possible entre nous car j'avais encore des enfants à ma charge alors que les siens étaient autonomes  🤨 Et il voulait quelqu'un sans contrainte. Je n'ai eu aucun regret. Moi je ne laisse toujours que mon coeur décider de ce qui est bon pour moi. La raison passe après.

Ensuite sur ce même site, je plaisantais beaucoup avec mon chéri actuel, et puis après maintes sollicitations de sa part, je suis allée passer un we chez lui à Paris, alors même qu'une relation commencée 15 jours avant, toujours sur ce même site, ne me satisfaisait pas pleinement. Mais j'ai écouté mon coeur, j'y suis allée, et ça fait presque 3 ans qu'on s'aime, qu'on a survécu à toutes les difficultés : sa maladie, la distance, mes enfants à charge 7 jours sur 7, son fils à charge une semaine sur deux.

Alors oui, il faut se méfier du virtuel, mais il y a aussi du bon. Et quand parfois, on ne se sent pas capable d'affronter l'extérieur, c'est tellement agréable d'avoir quelqu'un avec qui discuter. Il faut aussi très vite avoir une rencontre réelle parce qu'il y a beaucoup de mytho qui aiment se la raconter. Et la rencontre réelle permet d'être fixée tout de suite sur l'attirance ou pas de l'autre et sur ses intentions.

Ne doute jamais de toi. Répètes toi qu'on est tous plus ou moins malades et que ça ne doit pas nous empêcher d'être heureux et d'avoir droit au bonheur.

This post was modified Il y a 7 mois by Nath

RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 79
13/01/2019 1:26  

Merci à tous de me donner votre point de vue chacuns et chacunes. Après réflexion et souvenirs de mes anciennes relations amoureuses, qui étaient parfois compliquées mais toujours "aidantes" dans mes moments down, ma tristesse a évolué pour se révéler être de la compréhension et du respect de cet homme vis à vis de ses propres valeurs, il a été fidèle à lui même comme je l'ai été en étant sincère avec lui. En fait j'ai vécu cela comme du rejet de ma personne dans la globalité; comme refuser une rencontre à cause de la présence d'enfant... Alors que dans mon métier je m'occupe de personnes dépendantes (âgées, malades, handicapées) à leur domicile, je sais par expérience (mon frère tétraplégique, mes 2 compagnons diabétiques, moi-même...) qu'un jour où l'autre il devra faire face à ce genre de situation lui-même (je ne souhaite de mal à personne...) ne serait ce que par le phénomène de vieillesse et il comprendra alors peut-être la préciosité d'un entourage aimant... je ne regrette rien et me tourne vers l'avenir... ma tristesse est passée. merci 🤩 


RéponseCiter
Eureka
(@eureka)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 64
13/01/2019 3:41  

Chouette alors ! Super  ce forum pour ça...


seb ont aimé
RéponseCiter
alain
(@alain74)
Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 46
21/01/2019 5:30  

bonjour je ne sais pas si c est l'endroit pour ecrire ce message mais cela me soulagera un peu d'ecrire je suis l'ex d'une bipolaire avec qui j ai vécu les plus belles années de ma vie pour moi cela devait etre la femme de ma vie on s aimait on partageait beaucoup puis petit a petit les sentiments ont disparu pour elle ainsi que la libido voir je la dégoutais elle disait qu'elle n'arrivait plu a m 'aimer elle est partie pour faire le point sur sa vie et viens de retrouver quelqu un tout est revenue normal chez elle . je suis heureux pour elle mais souffre énormément je  p ensais qu'elle reviendrait vers moi quand elle irait mieux. que faire maintenant couper les ponts l attendre encore au cas ou cela ne marche pas avec son nouveau compagnon essayer de trouver quelqu un d'autre ce qui me semble impossible pour l instant suis un peu perdu merci de m avoir lu et si vous avez des conseils suis preneur.  Je sais pas si les sentiments amoureux peuvent revenir pour elle cela semble difficile et je me sens tellement impuissant. Merci de m aider. Alain74


RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 79
21/01/2019 11:14  

Bonjour Alain, je ne sais pas comment t'aider... je compatis à ta tristesse, tu l'aimes encore et il faut du temps pour oublier celle qu'on aime, surtout quand on sait qu'elle est déjà remise en couple avec quelqu'un d'autre. Peut-être ses sentiments n'étaient plus assez fort, quand elle te dit qu'elle veut faire le point tu peux espérer qu'elle revienne, le risque c'est qu'elle ne revienne pas... désolée c'est un peu fort ce que j'écris mais c'est la réalité. 

La priorité pour l'instant c'est que Toi tu penses à Toi, te reconstruire après cette déception , prendre soi de toi car j'imagine que dans cette relation tu y as laissé des plumes... quand tu seras prêt tu rencontreras quelqu'un. Malheureusement la vie sentimentale que l'on soit bipolaire ou non n'est pas un long fleuve tranquille. Il faut soigner tes blessures par tes moyens qui te sont propres , ce que je fais moi ne te conviendrait peut-être pas. De chaque expérience il faut retirer une leçon, une fois que tu auras passé les étapes du déni, de la colère, de la tristesse, essaye de voir ce qui as fait "éteindre les sentiments à petit feu" afin de ne pas reproduire dans une nouvelle. Facile à dire... Moi je me suis rendue compte que je deviens très rapidement dépendante affective, de quoi faire peur à l'autre, plus je m'accroche et plus il fuit. Je fais tout pour lui et suis frustrée de ne pas recevoir en retour je que je pense devoir mériter. J'ai reproduit le même schéma dans mes histoires d'amour passionnées, auxquelles j'ai moi-même mis fin pensant que je ne serais jamais heureuse avec cet homme là.  Puis en effectuant un travail sur moi-même, j'ai découvert les Blessures de L'Enfance (livre écrit par Louise Bourbeau), dans lesquels je me suis retrouvé: masque du fuyant et du dépendant. Ces blessures conditionnent beaucoup notre façon d'être et il est intéressant de voir la corrélation avec notre comportement face au partenaire. Si ça t'intéresse tu peux trouver des vidéos intéressantes sur Youtube. N'hésite pas à me contacter. 

Je ne sais pas si je t'ai aidé, j'espère que tu arriveras à ne plus la regarder vivre et espérer, vie l'instant présent dans ta vie et prend soin de toi.

Bon courage et virtuellement BIG HUG,   c'est le Hug Day!!!!


seb ont aimé
RéponseCiter
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 79
21/01/2019 11:14  

Bonjour Alain, je ne sais pas comment t'aider... je compatis à ta tristesse, tu l'aimes encore et il faut du temps pour oublier celle qu'on aime, surtout quand on sait qu'elle est déjà remise en couple avec quelqu'un d'autre. Peut-être ses sentiments n'étaient plus assez fort, quand elle te dit qu'elle veut faire le point tu peux espérer qu'elle revienne, le risque c'est qu'elle ne revienne pas... désolée c'est un peu fort ce que j'écris mais c'est la réalité. 

La priorité pour l'instant c'est que Toi tu penses à Toi, te reconstruire après cette déception , prendre soi de toi car j'imagine que dans cette relation tu y as laissé des plumes... quand tu seras prêt tu rencontreras quelqu'un. Malheureusement la vie sentimentale que l'on soit bipolaire ou non n'est pas un long fleuve tranquille. Il faut soigner tes blessures par tes moyens qui te sont propres , ce que je fais moi ne te conviendrait peut-être pas. De chaque expérience il faut retirer une leçon, une fois que tu auras passé les étapes du déni, de la colère, de la tristesse, essaye de voir ce qui as fait "éteindre les sentiments à petit feu" afin de ne pas reproduire dans une nouvelle. Facile à dire... Moi je me suis rendue compte que je deviens très rapidement dépendante affective, de quoi faire peur à l'autre, plus je m'accroche et plus il fuit. Je fais tout pour lui et suis frustrée de ne pas recevoir en retour je que je pense devoir mériter. J'ai reproduit le même schéma dans mes histoires d'amour passionnées, auxquelles j'ai moi-même mis fin pensant que je ne serais jamais heureuse avec cet homme là.  Puis en effectuant un travail sur moi-même, j'ai découvert les Blessures de L'Enfance (livre écrit par Louise Bourbeau), dans lesquels je me suis retrouvé: masque du fuyant et du dépendant. Ces blessures conditionnent beaucoup notre façon d'être et il est intéressant de voir la corrélation avec notre comportement face au partenaire. Si ça t'intéresse tu peux trouver des vidéos intéressantes sur Youtube. N'hésite pas à me contacter. 

Je ne sais pas si je t'ai aidé, j'espère que tu arriveras à ne plus la regarder vivre et espérer, vie l'instant présent dans ta vie et prend soin de toi.

Bon courage et virtuellement BIG HUG,   c'est le Hug Day!!!!


RéponseCiter
Yanis
(@yanis)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 244
21/01/2019 11:14  

Bonjour Alain 

Je me reconnais dans ce que tu vis puisque que je traverse la même chose. Dis moi combien de temps à durer votre relation et depuis combien de temps la rupture est effective


RéponseCiter
Page 1 / 5

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription