Forum des bipotes

Help, Vos méthodes ...
 

Help, Vos méthodes pour le travail  

Page 1 / 2
 

Charly
(@llottie)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 19
12/11/2018 7:54  

Bonjour à tous, 

Je me demandais quelles sont vos méthodes pour vous isoler dans votre bulle sur votre lieu de travail quand vos émotions deviennent trop fortes ( manque de confiance, paranoÏa) Comment faites vous pour "bloquer" vos émotions ? J'ai 23 ans, je ne trouve pas la bonne méthode, par le passé j'étais violente, insolente. Celà m'a évidemment causer beaucoup de tord, je changeais souvent de travail. Je ne veux plus . Je sais que ces émotions subis sont en vérité une déformation de la réalité et s'ils ne le sont pas, je sais au fond de moi que je pourrais arriver à les contrôler.. mais comment ? 

Merci  à l'avande de vos conseils 🙂

Seuls les robots n'ont aucune émotions


Citer
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 1395
12/11/2018 8:32  

Bonsoir Charly ,

 

Je comprends ce que tu veux dire, je pense que ce sont les médicaments qui gèrent nos émotions, moi, c'est l'abilify 10 ou 15 mg selon . Après, tu peux essayer de les contrôler, mais c'est pas simple . Perso, depuis que j'écris sur l'inconscient, je comprends beaucoup mieux les autres, et donc, je leur pardonne plus, mes colères s'atténuent ....Bon courage.

 

Bipolaire et fière d'y être.


RéponseCiter
Cécile
(@cybop)
Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 45
12/11/2018 10:18  

Hello !

Même si tes émotions sont peut être amplifiées par la maladie, elles sont là, et faut que ça sorte !

Ta question c'est bien : A milieu d'un openspace de 100m² occupé par 50 bipèdes normaux, en train de bosser, comment faire pour extérioriser quand tu as envie de hurler et de balancer l'ordi comme dans les vidéos qui circulent sur le net ?

Ma technique :

1. la prévention : gros dodo, vie calme et beaucoup de sport. Fais surtout ce que tu aimes, il faut que ce soit un moment plaisant. Anima sana in corpore sano.

2. Sur le vif : difficile... il te faut un échappatoire, en fonction des possibilités surtout ! Écouter un morceau de musique que tu aimes (aux toilettes ?), sortir faire un tour si c'est possible, fermer les yeux, respirer...

3. Évacuer : après le taf, ta mission, évacuer ce qui s'est passé dans la journée si elle a été trop stressante. Courrir, hurler, danser, sauter sur un trampoline, etc, etc, et surtout PARLER.

Et quand ce qui s'est passé n'est "réellement" pas acceptable, où t'a blessée, car tu as le droit de te sentir mal face à certaines attitudes aussi, il faut en parler, mais à un moment où tu auras retrouver ton calme.

Voilà...

 

This post was modified Il y a 8 mois 3 times by Cécile

RéponseCiter
hopefull
(@onething)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 62
12/11/2018 11:36  

Bonsoir, 

Je suis également preneuse de tous conseils. À 31 ans j'ai une instabilité professionnelle (s'il n'y avait que ça...). J'ai un gros manque de confiance en moi. À la moindre contrariété, je me replie sur moi même en étant prostrée sans rien dire. En général je tiens quelques jours avant de finir en arrêt. Et j'ai l'impression que plus le temps passe et plus c'est difficile. J'ai plus de mal à trouver ma place. Quelqu'un a t-il réussi à surmonter cette anxiété ? 


seb ont aimé
RéponseCiter
Cécile
(@cybop)
Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 45
13/11/2018 2:19  

Bonjour Steph !

Certains environnements de travail sont particulièrement toxiques... Et pas seulement pour les personnes "différentes". Je ne vais pas refaire le monde, mais il y a énormément  de violence larvée dans notre société...

Le problème c'est que ce stress s'accumule au fil des années et fragilise de plus en plus. Attention au burn out, ce n'est pas une légende urbaine ! 😉 

Dans une boîte j'avais la possibilité  de faire du télétravail. Le bonheur !!!

Quoi qu'il en soit protège toi et surtout surtout ne culpabilise pas !

Et dis toi qu'autour de toi beaucoup souffrent sans même parfois oser se l'avouer à eux mêmes...

Quand tu craques pense à nous ! 😉


seb ont aimé
RéponseCiter
Charly
(@llottie)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 19
13/11/2018 9:07  

Merci Cécile pour cette réponse rien qu'en la lisant ce matin je me suis sentie d'attaque pour ma journée merci beaucoup 

Seuls les robots n'ont aucune émotions


RéponseCiter
Charly
(@llottie)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 19
13/11/2018 9:18  

Bonjour Steph , la même chose se passe aussi. Au delà du fait que j'ai les nerfs à vifs je suis continuellement en trin de me dévalorisée.  Je me sens mal dès que je vois des collègues parler discrètement je pense que cela est absolument sur moi etc. Je suis une bosseusse et je travaille généralement mieux que la moyenne de chaque entreprise ( quand tu es speed , carré et que tu apprends vite cela crée des jalousies aussi ) . Du coup cela devient oppressant et je fuyais chaque emploi pour trouver un endroit où l'on " s'aimerait tous ". Mais cela n'existe pas malheureusement. Les jalousies les mises à l'écart cela arrive toujours quand des gamins sont dans une entreprise. Il faut alors retravailler son cerveau à cet instant là.  Voir tes qualités, comprendre que certains ne sont pas aussi intelligents que toi qu'ils ne de passent rien dans leurs vies qu'ils ne sont pas capable de beaucoup et seront donc jaloux de tout jusqu'à la fin de leurs vies.  Il faut que tu comprennes qu'au fond on à tous des angoisses qu'on soit bipolaire ou non on se sent tous parfois mal au travail. La seule différence est qu'eux arrivent à le cacher. Alors contre le présent.  Si tu te sens mises à l'écart passent près de ces personnes et lance un " salut les filles /gars comment ca va aujourd'hui ?" De la banalité. Ils en oublieront ce qu'ils pensaient et cela t'apaisera de voir qu'ils te répondent sans méchanceté.   Cela fonctionne avec les esprits pauvres.. ce sont comme des enfants de 2 ans montre leurs autres choses et ils se concentreront dessus 😉

Ah et dernier point je ne sais pas si c'est ton cas mais si tu te sens encore plus mal quand vient bientôt l'heure de manger bloque toutes tes émotions.  Quand on a faim on devient faible de tous les cotées pour aucune raison fondée. ( tremblement larmes aux yeux etc)  Grignotte tu verras tu arriveras à mieux diriger ton cerveau 🙂

Seuls les robots n'ont aucune émotions


seb ont aimé
RéponseCiter
hopefull
(@onething)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 62
13/11/2018 5:17  

Bonjour Cécile et Charly,

Merci pour vos réponses.

C'est vrai qu'il y a des entreprises ou la pression est constante. Mais j'ai bossée dans des entreprises où cela se passait plutôt bien. Bonne ambiance. Quand le moral est là, il n'y a pas de soucis mais quand il chute, tout se complique. Je n'arrive plus à me concentrer donc il m'est difficile d'avancer dans le travail. J'ai peur des remarques etc... Bref je commence à me faire mes films. J'ai l'impression que s'est écrit sur ma tête. A la base, je suis quelqu'un de réservée. En phase haute, ça va nickel car il y a des petits effets de désinhibition. Mais en phase basse, l'anxiété sociale est à son paroxysme. Je pense que je ne suis pas encore au top niveau traitement. Le lamictal a plutôt bien régulé mes humeurs mais elles sont + vers le bas. On cherche le bon AD qui pourrait améliorer ça.

Quand je n'arrive pas à faire face à cette angoisse, je prends la fuite et finit en arrêt maladie ( comme aujourd'hui depuis 1 mois). Et comme j'accumule beaucoup de CDD, souvent je n'ose pas affronter leurs regards et questions je finis le contrat en arrêt et ne revient plus dans la boîte. Au final, je culpabilise de ne pas avoir le courage d'y revenir.

Le télétravail est une bonne idée mais je pense qu'en étant à la maison je n'arriverais pas à me consacrer entièrement au boulot. Je peut très vite être déconcentrée.


seb ont aimé
RéponseCiter
Cécile
(@cybop)
Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 45
14/11/2018 12:13  

Hello ! 

Certaines entreprises proposent 1, 2 ou 3 jours de la semaine en télétravail. 

Tu n'auras pas de problème de concentration à cause du regard  des autres en tout cas ! 😉


RéponseCiter
Alex
 Alex
(@bast)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 7
15/11/2018 12:21  

Il faut s'accepter tel que l'on est. Ne pas se culpabiliser tout en acceptant ses limites. Sortir de la mégalo où l'on se trouve génial un jour et le plus merdique du monde le lendemain. Se satisfaire d'un simple "aujourd'hui mieux qu'hier et moins bien que demain". S'accepter et s'aimer tel que l'on est avec nos limites et en acceptant ce que l'on est capable de donner ou d'accomplir aujourd'hui pour ce que c'est. Cultiver le lâcher prise sur ce sur quoi on ne peut faire levier pour le moment.

Bien sûr en prime, méditation, sport, alimentation saine, etc etc..


Le M. ont aimé
RéponseCiter
Le M.
(@lem)
Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 31
22/11/2018 10:13  
Posté par: Charly

Bonjour à tous, 

Je me demandais quelles sont vos méthodes pour vous isoler dans votre bulle sur votre lieu de travail quand vos émotions deviennent trop fortes ( manque de confiance, paranoÏa) Comment faites vous pour "bloquer" vos émotions ? J'ai 23 ans, je ne trouve pas la bonne méthode, par le passé j'étais violente, insolente. Celà m'a évidemment causer beaucoup de tord, je changeais souvent de travail. Je ne veux plus . Je sais que ces émotions subis sont en vérité une déformation de la réalité et s'ils ne le sont pas, je sais au fond de moi que je pourrais arriver à les contrôler.. mais comment ? 

Merci  à l'avande de vos conseils 🙂

Salut Charly

T'as posé une très bonne question. Poir moi c pas trop faisable de m'isoler au boulot (j'organise quotidiennement le travail du service de 30 personnes (plus environ 5-20 CDD en fonction de l'intensité de la période). Mes émotions destructrices à cacher est irritation - des fois je suis furieux jusqu'à muter en Hulk - et mélancolie. Mais je dois assister et contrôler de telle ou telle manière toutes les étapes. Mais si je sens que je suis sur le point de craquer j'arrête toutes mes petites conversations nulles avec mes collègues. Je m'éclipse tout en restant en épicentre pour m'empêcher de me déconcentrer. Souvent à ce moment-là je parais trop chiant aux autres. Tant pis, je m'en bas les steaks. Comme ça j'ai pas bcp d'amis au travail. Mais comme dit un proverbe russe "Je suis pas la fiancée poir plaire à tout le monde".

Courage


RéponseCiter
Le M.
(@lem)
Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 31
22/11/2018 10:40  
Posté par: steph

Bonjour Cécile et Charly,

Merci pour vos réponses.

C'est vrai qu'il y a des entreprises ou la pression est constante. Mais j'ai bossée dans des entreprises où cela se passait plutôt bien. Bonne ambiance. Quand le moral est là, il n'y a pas de soucis mais quand il chute, tout se complique. Je n'arrive plus à me concentrer donc il m'est difficile d'avancer dans le travail. J'ai peur des remarques etc... Bref je commence à me faire mes films. J'ai l'impression que s'est écrit sur ma tête. A la base, je suis quelqu'un de réservée. En phase haute, ça va nickel car il y a des petits effets de désinhibition. Mais en phase basse, l'anxiété sociale est à son paroxysme. Je pense que je ne suis pas encore au top niveau traitement. Le lamictal a plutôt bien régulé mes humeurs mais elles sont + vers le bas. On cherche le bon AD qui pourrait améliorer ça.

Quand je n'arrive pas à faire face à cette angoisse, je prends la fuite et finit en arrêt maladie ( comme aujourd'hui depuis 1 mois). Et comme j'accumule beaucoup de CDD, souvent je n'ose pas affronter leurs regards et questions je finis le contrat en arrêt et ne revient plus dans la boîte. Au final, je culpabilise de ne pas avoir le courage d'y revenir.

Le télétravail est une bonne idée mais je pense qu'en étant à la maison je n'arriverais pas à me consacrer entièrement au boulot. Je peut très vite être déconcentrée.

J'aimerais beaucoup te donner un conseil qui change la donne... La dernière fois quand j'ai subi une de mes phases down les plus dévastatrices j'ai pas pu venir au boulot ni même penser à me procurer un arrêt maladie pour justifier cette absence. J'ai juste passer qq jours chez moi un buvant sec. En résultat chef m'a fait chier des grosses bulles. Quoi que ce soit j'ai réussi à me remettre au travail parce que ma famille avait besoin d'argent (mère et soeur).

Je suis à tes côtés. Courage


RéponseCiter
hopefull
(@onething)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 62
23/11/2018 12:18  

Merci. 

J'aimerais tellement me dire "allez retournes-y, que risque tu ? Il ne reste qu'un mois à faire"

Malheureusement ça m'est impossible car l'anxiété prends le dessus. Je suis dégoutée car ça me gâche tout. J'arrive même plus à tenir un cdd de 3 mois. Ça m'inquiète beaucoup pour l'avenir. 


RéponseCiter
seb
 seb
(@seb40)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 205
23/11/2018 7:13  

Bonjour steph

ne serait il  pas la precarité des cdd qui te rende anxieuse plutot?

pose toi les bonnes questions et trouve un job adapté et en ce que tu aimes vraiement faire

et puis les"normaux" aussi tombe en arret maladie..

60jours par na  ,je crois les fonctionnaires...


RéponseCiter
hopefull
(@onething)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 62
23/11/2018 8:58  

Bonjour, 

Non pour l'instant les cdd me conviennent car c'est un petit  engagement.

Mon angoisse est plutôt de l'anxiété sociale qui évolue en fonction de mes phases. Et j'ai beaucoup de mal à gérer.

Oui c'est sûr que tout le monde tombe malade. Mais j'ai fais le compte sur les dernieres années et je me suis fais peur  😱 


RéponseCiter
Le M.
(@lem)
Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 31
23/11/2018 10:53  
Posté par: steph

Bonjour, 

Non pour l'instant les cdd me conviennent car c'est un petit  engagement.

Mon angoisse est plutôt de l'anxiété sociale qui évolue en fonction de mes phases. Et j'ai beaucoup de mal à gérer.

Oui c'est sûr que tout le monde tombe malade. Mais j'ai fais le compte sur les dernieres années et je me suis fais peur  😱 

A un moment donné j'ai su me tirer de l'impasse comme ça seulement grâce aux thérapies psychologique et pharmacologique et à l'hygiène de la vie.


RéponseCiter
hopefull
(@onething)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 62
23/11/2018 12:21  

tu as mis beaucoup de temps à apprendre à calmer ces angoisses ? quelles sont les thérapies psy et pharmaco qui t'ont aidées ? J'ai commencé la TCC mais c'est difficile à travailler quand ça ne va pas!!


RéponseCiter
Le M.
(@lem)
Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 31
23/11/2018 8:52  
Posté par: steph

tu as mis beaucoup de temps à apprendre à calmer ces angoisses ? quelles sont les thérapies psy et pharmaco qui t'ont aidées ? J'ai commencé la TCC mais c'est difficile à travailler quand ça ne va pas!!

La chose la plus difficile était de trouver vraiment un bon psy... Et je l'ai toujours pas trouvé. Tombant chaque fois sur des psychothérapeutes qui n'allaient pas au fond des choses et devaient me prendre pour un pessimiste hypocondriaque qui fait son bouding, je me suis adressé au psychiatre. Celui-ci m'a diagnostiqué un TB type 2 et m'a prescrit normothymique at AD. Je prends aussi anxiolityques quand je frôle la panique.

Parfois même avec ce kit de drogues j'arrive pas parfois à me calmer. Mais je suis sûr et certain que toute stabilisation commence par la hygiène de vie et par la discipline (j'ai passé un an à la marine de guerre et ça m'aide pas mal à tenir le coup)

La TCC? Tu peux me dire ce que c?


RéponseCiter
hopefull
(@onething)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 62
24/11/2018 12:44  

C'est clair. La base c'est d'avoir un bon psy. J'ai rencontré une nouvelle Psychiatre depuis quelques mois et je vois la différence. Un vrai rdv de 30min avec une écoute attentive. En +elle fait de la Thérapie Cognitive Comportementale. En fait on travaille sur des situations qui m'angoissent et on essaie de trouver des pensées alternatives ou des façons de voir les choses différemment. Mais pour pouvoir avancer, il faut être dans de bonnes conditions.

Je pourrais mieux avancer quand j'aurais trouvé le traitement "idéal" qui remontera mes humeurs. 


RéponseCiter
Charly
(@llottie)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 19
24/11/2018 10:57  
Posté par: steph

C'est clair. La base c'est d'avoir un bon psy. J'ai rencontré une nouvelle Psychiatre depuis quelques mois et je vois la différence. Un vrai rdv de 30min avec une écoute attentive. En +elle fait de la Thérapie Cognitive Comportementale. En fait on travaille sur des situations qui m'angoissent et on essaie de trouver des pensées alternatives ou des façons de voir les choses différemment. Mais pour pouvoir avancer, il faut être dans de bonnes conditions.

Je pourrais mieux avancer quand j'aurais trouvé le traitement "idéal" qui remontera mes humeurs. 

Je me posais une question, as tu du soutient auprés de ton entourage? Une famille, un amour etc? Peut être manques tu un peu trop de confiance en toi, et de ce fait, tu perds tous tes moyens au travail, et te dénigres. Ce qui confirmerais le fait que ne veuilles que des CDD car tu doutes de toi, de ton comportement envers les autres pour l'avenir. Tu ne sais pas sur quel pied danser au travail car tu penses devoir entrer dans des codes, leurs codes!. Mais non, tu dois juste être toi même, et il faut que ton entourage te le confirmes pour que tu y arrives et te laisse aller.  Oui tu as surement parfois des réactions innapropriés etc mais ce n'est pas grave, c'est juste notre tempérament à nous tous les bipolaires . Tu n'es pas seule, nous sommes juste en minorités. Nous sommes des êtres passionnés, entiers. Du coup les sentiments suivent aussi .Certains non bipolaire sont parfois des robots et pour autant on ne leurs dit rien, ils restent comme ils sont sans se poser la moindre question. Alors ose être toi même , essaie, et vois si tu as moins d'angoisse. Mais il faut être soutenu de l'extérieur, que tu puisses te confier quand ça va pas et parfois demander un conseil sur une situation pour savoir si c'est dans ta tête ou si c'est réel ( c'est ce que je fais avec ma chérie) Elle m'aide aussi à réagir plus posément, je lui explique parfois ce que je veux faire et si elle voit que ma réaction est trop exagéré, que je suis juste dicté par mes émotions er que je pourrais être plus efficace en réagissant autrement ( exemple; parler plus calmement plutôt que hurler comme une furie cela aide à mieux se faire entendre au final ). Tout ceci est un travail personnel mais qui ne peux être complet qu'avec l'aide de quelqu'un d'autre qui sera tes yeux extérieurs. 

Seuls les robots n'ont aucune émotions


Le M. ont aimé
RéponseCiter
Charly
(@llottie)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 19
24/11/2018 10:57  
Posté par: steph

C'est clair. La base c'est d'avoir un bon psy. J'ai rencontré une nouvelle Psychiatre depuis quelques mois et je vois la différence. Un vrai rdv de 30min avec une écoute attentive. En +elle fait de la Thérapie Cognitive Comportementale. En fait on travaille sur des situations qui m'angoissent et on essaie de trouver des pensées alternatives ou des façons de voir les choses différemment. Mais pour pouvoir avancer, il faut être dans de bonnes conditions.

Je pourrais mieux avancer quand j'aurais trouvé le traitement "idéal" qui remontera mes humeurs. 

Je me posais une question, as tu du soutient auprés de ton entourage? Une famille, un amour etc? Peut être manques tu un peu trop de confiance en toi, et de ce fait, tu perds tous tes moyens au travail, et te dénigres. Ce qui confirmerais le fait que ne veuilles que des CDD car tu doutes de toi, de ton comportement envers les autres pour l'avenir. Tu ne sais pas sur quel pied danser au travail car tu penses devoir entrer dans des codes, leurs codes!. Mais non, tu dois juste être toi même, et il faut que ton entourage te le confirmes pour que tu y arrives et te laisse aller.  Oui tu as surement parfois des réactions innapropriés etc mais ce n'est pas grave, c'est juste notre tempérament à nous tous les bipolaires . Tu n'es pas seule, nous sommes juste en minorités. Nous sommes des êtres passionnés, entiers. Du coup les sentiments suivent aussi .Certains non bipolaire sont parfois des robots et pour autant on ne leurs dit rien, ils restent comme ils sont sans se poser la moindre question. Alors ose être toi même , essaie, et vois si tu as moins d'angoisse. Mais il faut être soutenu de l'extérieur, que tu puisses te confier quand ça va pas et parfois demander un conseil sur une situation pour savoir si c'est dans ta tête ou si c'est réel ( c'est ce que je fais avec ma chérie) Elle m'aide aussi à réagir plus posément, je lui explique parfois ce que je veux faire et si elle voit que ma réaction est trop exagéré, que je suis juste dicté par mes émotions er que je pourrais être plus efficace en réagissant autrement ( exemple; parler plus calmement plutôt que hurler comme une furie cela aide à mieux se faire entendre au final ). Tout ceci est un travail personnel mais qui ne peux être complet qu'avec l'aide de quelqu'un d'autre qui sera tes yeux extérieurs. 

Seuls les robots n'ont aucune émotions


RéponseCiter
Page 1 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription