Phase up vs phase d...
 
Notifications
Retirer tout

Phase up vs phase down

 

Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

Bonjour à tous,

Je me décide à écrire parce que j'en viens à vouloir échapper à ma condition. Certes il y a des gens bien moins mal lotis, mais il faut aussi penser à soi.

Je me différent depuis la maternelle, mis à l'écart toute ma scolarité, depression en terminale... Sentiment de ne pas être compris, que personne n'est à même de m'aider. Séjour dans un hôpital psy à ma demande, on m'a répondu que je n'avais rien à y faire parce que je n'avais pas tenté de mettre fin à mes jours...on m'a oublié une journée entière dans la bibliothèque où je jouais seul aux échecs contre moi-même...

J'ai fini par m'en sortir seul, tenter d'atteindre un idéal, devenu séducteur, j'ai fais pas mal de dégâts malheureusement... Jusqu'à la naissance de mon fils où j'ai replongé.

Plongée dans la lecture dédiée (etant historien je sais chercher l'information): sensibilité exacerbée, hypersensible, haut potentiel... plusieurs psychiatre et finalement bipolaire (je l'apprend lorsque mon medecin traitant appelle mon psy qui ne veut plus me suivre! Ahah!).

Phase up due à un contrat qui cha'ge enfinn ma condition financière... j'y suis à 300% et boum...la descente s'amorce... irritabilité, impulsivité, fatigue extrême, nuit entrecoupées...

Je me mets à boire, prendre du valium en plus de mon traitement...

Je ne suis pas prêt à faire appel 'à nouveau' à un psy, repartir de zéro...aborder des points nouveaux qui me pèsent tant (libido exacerbée par exemple).

Je ne cherche pas forcément d'aide, juste à partager mon quotidien pzrce que je ne peux en parler à ma compagne qui si elle le voit parfois ne comprend pas et n'arrive pas à gérer ces hauts/bas...

Merci de m'avoir lu! 🙂

Des bisous et des câlins, en cette période on en a besoin! 🙂

Thib'


Citer
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 211
 

Bonjour Thib et bienvenu à toi,

 

Moi aussi je me rends compte que je me sentais différente des autres depuis la petite enfance. Mais le diagnostic est tombé au bout de 7 ans de dépression , à 25 ans, avec des accès maniaques plutôt légers à l'époque.

 

C'est quoi cette hôpital où la souffrance n'est reconnue qu'après une ts?

Puis-je savoir pour quelle raison ton psy ne veut plus te suivre ? J'admets que tout recommencer et devoir reprendre la psychothérapie de 0 est embêtant.

 

Il est vrai que pour les aidants, il n'est pas facile de comprendre les états dans lesquels nous pouvons être. Mon conjoint s'est pris une rafale pendant ma crise maniaque ( il n'était pas au courant , je pensais, mon psy aussi, que tout ça était  loin derrière moi). Et, aujourd'hui en dépression, il me dit que ça finira par passer mais a du mal à comprendre mon désespoir et mon sentiment de culpabilité. (Il ne sert à rien de pleurer et on ne peut revenir en arrière....)

Prends tu un traitement ?


Ada ont aimé
RéponseCiter
Urantia
(@urantia)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 95
 

Salut ! depuis petite j'ai des périodes de tristesse, moi aussi je m'isolais dans mon coin toute seule à l'école et tout le monde se foutait de moi . En ce qui concerne les phases up phases down j'appelle ça des moments ou j'ai confiance en moi et d'autres ou je crois que je ne vaux plus rien, sans oublier les "amis" que j'ai virés de ma vie qui me rabaissaient pour se revaloriser ... As tu toi aussi des périodes de ruminement ou tu ressasses des vieilles rancunes ?


RéponseCiter
Ada
 Ada
(@adaarborardorgmail-com)
Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 45
 

Thib, je pense honnêtement que tu as été confronté à des nuls ou des gens débordés en psychiatrie. J'ai fait de l'HP pour des crises d'anxiété ingérables. Je ne me suis pas jetée d'une fenêtre. Je pense que votre HP était bondée, ils reçoivent très peu d'argent de la part du gouvernement.  Vous avez eu de mauvaises expériences mais à moi aussi il m'a fallu du temps pour trouver un psychiatre qui me corresponde. Le thérapeute, ça a été encore plus difficile. Je vous conseille de persévérer. Vous avez réussi pendant un temps à vous en sortir tout seul mais en vieillissant la maladie s'aggrave et les médecins ne savent pas forcément faire face.

Sinon question enfance, j'ai eu aussi une enfance de merde avec des parents qui oubliaient mes fêtes à l'école. C'est un facteur de risques mais il y a des bipos qui ont eu une enfance très heureuse et qui malheureusement connaissent la maladie.

Courage à vous, vous laissez pas faire!

Ada.


Peppinlebref ont aimé
RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

@eliebipbip merci de ta réponse !

C'etait (et c'est encore) l'hôpital psy Charcot à Plaisir. J'ai pu accéder à mon dossier et peu de choses ont changé depuis...ahah!

Pour le traitement j'ai 2 paroxetine le matin avec un depakote et 2 depakote le soir.

Oui poir les aidants ce n'est vraiment pas évident...j'ai longtemps porté un masque qui s'est fissuré y'a 2 ans avec une hospit' de 10jours (pendant lesquels je n'ai vu personne, même pas les pensionnaires... à part dormir...bref, pas aidant non plus). Le psy ne cessait de me répéter que j'ai une hyperarborescence...ok et alors? Je fais quoi? Pas de boxe parce que pas une bonne idée, les tests montrent un côté triade noire enfoui...

Beaucoup de contradictions qui m'ont isolées socialement...

En tout cas merci! 🙂


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

@urantia oh que oui!! Je dis up and down parce que je l'entends/lis souvent mais oui je suis à fond pendant une dizaine de jours à plus de 300% et après plus de sens à la vie, plus de volonté...j'essaie de me mettre à fond dans l'occupation de mon fils mais je suis à l'ouest...on sort et je l'occupe comme je peux mais bon... Je sais que cette perte de volonté a un nom mais je ne m'en souviens plus :s


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

J'ai aussi eu une phase où je me suis aperçu que je n'avais plus d'empathie, plus d''emotions'...je me prenais à prendre du plaisir 'à faire du mal', être mauvais oralement...je suis allé à ste anne parce que j'ai eu peur pour mon fils surtout... Parce que je suis souvent seul avec lui vu le metier de ma compagne. Ils m'ont entendu et laissé repartir.

Mon soucis depuis l'adolescence c'est la tendance à l'addiction. Comme j'ai toujours été plus ou moins seul, je n'ai pas eu de contacts à même de mettre en relation avec des dealers ou dans des soirées où ça consomme...

Mais vu mes besoins conséquents niveau libido qui ne sont pas assouvis, je m'aperçois que le chemsex serait une soution pour vivre des sensations exacerbées. Comme je m'enfonce je lutte pour ne pas tomber dans la drogue (quelqu'elle soit). J'ai demandé à être suivi en centre d'addicto, on m'a répondu que comme je ne suis pas passé à l'acte ils ne peuvent m'aider...

Ca me pompe mon énergie de lutter constamment contre toutes ces idées qui fusent déjà en tant normal. Mais ces derniers temps... Ca y est je me suis laissé tenter par le valium. Mais j'ai aussi du tercian d'avance...j'ai peur! Mes bouteilles descendent chaque soir avec un apéro...

Désolé je me lâche... :s


RéponseCiter
Urantia
(@urantia)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 95
 

@thib92140lache toi c'est le but du forum ! pour les up et down ça ne nous aide pas quand on a eu une enfance de merde et surtout qu'on est entourés par la suite par une sacrée bande de cons 😉 faut aussi se rendre compte de ça on est pas que des bipo on est pas toujours bien lotis par son entourage non plus . J'ai fait le tri de mon côté . Sinon le covid ne nous fait pas du bien non plus on est dans une prison mentale . Et les achats compulsifs tu connais ? j'avoue qu'en ce moment ou tout est fermé j'ai envie d'aller vider les commerces 🙂


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

@urantia oh oui c'est ce qui m'a mis la puce à l'oreille les achats compulsifs...

Pour le coup j'ai eu une enfance heureuse, même si mon père etait peu présent dans mon éducation (ca convenait aux deux). Peu de potes, pas de soirées, 35h pendant la fac de nuit en dodotant dans la voiture quand je pouvais, addict au kawa ahah!

Je m'oblige à laisser ma CB de côté sinon c'est la bérézina ! 😀

Le plus dur c'est de savoir que la descente arrive et qu'il va falloir cacher, poker face... Enfin!

 

 

 


RéponseCiter
Urantia
(@urantia)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 95
 

Lol la situation actuelle n'est pas propice aux déchaînements d'achats compulsifs, je me rabats sur les bonbons au réglisse et les oeufs d'hier ! Je sais pas toi mais moi je sens que sans la salle de sport mon corps rouille 😉 la piscine me maaaaaaaaaaaaaanque aussi ! Demain je me forcerai à marcher allez zou on se motive après Pâques ^^ . Pour te parler un peu de mon enfance, famille destructurée, parents défaillants, tous élevés chez les grands parents et mère qui ne supportait pas que ma soeur et moi ressemblions physiquement à nos pères ( et psychiquement détraquées comme nos pères etc etc ... ) Adulte j'ai fait ma vie avec un homme trépané crânien qui me tapait des crises de violences et puis nous avons eu un fils autiste. Je vis pour mon grand maintenant 🙂


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

Effectivement ça n'a dû être une enfance facile... et élever un enfant autiste ne doit pas être évident tous les jours!

Moi aussi la piscine me manque... j'ai pris 22kg... XD


RéponseCiter
Urantia
(@urantia)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 95
 
Posted by: @thib92140

Effectivement ça n'a dû être une enfance facile... et élever un enfant autiste ne doit pas être évident tous les jours!

Moi aussi la piscine me manque... j'ai pris 22kg... XD

Oui la piscine, la salle tout ce dont on nous prive . Mon psy m'a dit qu'il recevait de plus en plus de monde dans son cabinet depuis un an  


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

Je reviens écrire ici comme un journal intime. Ce qui est assez "drôle" parce que lorsque j'ai redoublé ma terminale, je passais des nuits blanches à écrire dans un cahier petit format, à tenter de mettre des mots sur mon mal être en espérant qu'un jour, mes enfants tombent dessus (le plus tard possible, mais inconsciemment à l'adolescence en espérant leur dire qu'ils ne sont pas seuls peut-être, futile idéal de futur père!) et comprennent à quel point ce fut dur pour moi à cet âge. Mes parents se sentaient débordés, ma soeur se sentait coupable de ne pas pouvoir m'aider et mon frère s'est mis à l'écart, sûrement pour ne pas souffrir (ce n'est qu'une supposition), ce qui fait que l'on ne se connaît pas (5 ans d'écart seulement).

J'ai déjà écrit un pavé alors même que je n'ai pas abordé ce dont je voulais parler... on voit bien la labilité émotionnelle! 😀
Hier j'ai des comportements brusques, impossible de les qualifier de violents, voire même de brutal, mais brusque avec mon fils de 3 ans 1/2. Par manque d'attention il essaie du haut de ses trois pommes de faire ce qu'il peut pour me divertir. Mais j'ai appris que le médecin avait appelé pour un avis d'aggravation concernant mon grand père paternel (le seul qui me reste), ma grand mère maternelle ne voulant pas me connaître. (C'est dingue comme il est facile de déballer sa vie! Ahah!)

Je ne pensais pas être atteint à ce point et pourtant j'ai été absent pendant deux jours...présent sans l'être, ne parvenant pas à prendre du plaisir dans le fait d'être avec lui, de dessiner ou de jouer. Tout m'irritait.

Ma femme qui au bout de dix ans de relation me connaît relativement bien a senti depuis quelques jours qu'une nouvelle phase s'annonçait... elle est juste en retard de deux semaines et demies: valium, alcool sous forme déguisé d'apéro, paroxétine et dépakote, aubépine (effet placébo)...

Hier ça a "pété" et comme il est normal, elle l'a mal pris. Mal pris que je ne le lui dise pas. Reprendre une psychothérapie depuis le début avec un nouveau toubib, en visio y'a de fortes chances covid oblige... en sachant que ca va prendre des mois pour qu'il prenne conscience du problème, qu'il se décide à changer le traitement qui n'est pas suffisant en phase descendante... tout en gérant le quotidien parce qu'il ne faut pas l'oublier non plus, nous ne sommes pas seuls dans la maladie.

Entre anhédonie et aboulie, phase dépressive et le reste... faire comprendre à "l'autre" qu'elle/il est un pilier, un roc, mais qu'il n'est pas forcément aidant en voulant prendre part à la maladie en tant que telle.

Et en même temps, comment lui en vouloir de nous en vouloir de notre comportement?! Même si j'agis dans le quotidien (tâches ménagères, travail), le feeling se sent et tout le monde en pâtit. 

J'ai repris (avec honte, je n'avais pas donné de nouvelles depuis six mois) rdv avec mon psychologue (on avait arrêté à cause du covid, il avait dû cessé son activité libérale)... Ca ne changera rien à mon traitement mais il est d'une douceur et d'un réconfort!

A bientôt


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

Je me suis décidé hier à consulter un psychiatre, un énième, une femme pour le coup. Je précise parce que je n'avais eu que des hommes avant, excepté la psychiatre de garde adorable mais les mains liées à l'hôpital (urgences).

Elle va me suivre (je suis passé par Qare).

Déjà le traitement ne semble pas adapté...depuis le temps ! Et elle m'a ajouté se quiatepine ou un nom comme ça pour mieux dormir.

Je la revois vendredi en visio. J'espère enfin avancer.

Ma femme par contre...ne m'adresse plus la parole depuis que j'ai expliqué... À voir!


RéponseCiter
Urantia
(@urantia)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 95
 
Posted by: @thib92140

Je me suis décidé hier à consulter un psychiatre, un énième, une femme pour le coup. Je précise parce que je n'avais eu que des hommes avant, excepté la psychiatre de garde adorable mais les mains liées à l'hôpital (urgences).

Elle va me suivre (je suis passé par Qare).

Déjà le traitement ne semble pas adapté...depuis le temps ! Et elle m'a ajouté se quiatepine ou un nom comme ça pour mieux dormir.

Je la revois vendredi en visio. J'espère enfin avancer.

Ma femme par contre...ne m'adresse plus la parole depuis que j'ai expliqué... À voir!

super 🙂 j'espère que quiétapine fonctionnera bien tiens nous au courant ! Quand à ta femme ça lui passera avant que ça te reprenne comme on dit 🙂


RéponseCiter
Peppinlebref
(@peppinlebref)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 12
Début du sujet  

Coucou! Je dors sur le canap' et j'ai eu droit à quelques mots suite au décès de mon grand-père...

Elle est hermétique à toute discussion et reste sur le fait que je lui ai menti ou que j'ai fait semblant quand ça n'allait pas.

Mais comme je le lui ai dit, il me faut aussi un jardin secret, j'ai aussi un ego, une fierté "masculine" d'homme de la maison qu'elle me demande en plus de tenir.

Je ne sais plus si je l'ai dit mais l'hospitalisation peut attendre un ou deux mois d'après la psychiatre, le temps au moins que ça se calme avec ma femme et qu'on trouve une solution pour mon fils. En attendant il faudrait que je puisse passer en ALD, ça faciliterait les démarches par la suite...

J'avoue quand même que ça se remarque plus maintenant que j'ai un traitement différent, dans ma diction, dans la mémoire immédiate... ce qui inquiète EVIDEMMENT ma femme... décidément...mais j'ai passé un week-end à 500% avec mon fils, je suis juste rincé et heureux de ce que l'on a fait. C'est l'essentiel.

A bientôt! Bien à vous,


RéponseCiter