Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Impact du cannabis sur le trouble bipolaire?

Page 5 / 5
 

NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@eliebipbip

De même, c'est un plaisir de te confier un point de vue, de partager une tranche de vie.

Je me suis mal expliqué. Le lien avec cannabis et le déclenchement de la schizo est établi. De ce que j'ai pu lire, pas encore avec la bipo, mais vu que les deux maladies sont proches, on peut y penser très fortement.

Pour mon déclenchement initial, je suis convaincu de connaitre la cause principale. J'aimerais ne plus me poser de questions sans réponse possible, à me dire que ceci aurait pu être évité sans l'adjonction de cannabis, au stress professionnel. Si oui, lequel des deux, les deux ? Aucun ?

En réalité, je cherche des échappatoires à cet état de fait. Je veux refaire mon histoire, ne pas croire à la réalité.

Posted by: @eliebipbip

Même si je ne suis pas certaine que je n'aurai rien déclenché.

Je ne serais plus jamais comme avant, car j'ai du changer et je le dois encore.

Il faut que nous dirigions notre énergie vers l'avenir, pas sur la recherche de nos fantômes.

C'est facile à dire, j'en suis bien conscient.


Mosis 7 ont aimé
RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@eliebipbip

Y'a des moments j'ai envie de me taper la tête contre un mur.

En dehors des fautes, je voulais corriger/préciser en disant qu'il ne faut pas chercher les regrets de notre décompensation. Elle est là, point. On doit faire avec, en faire son deuil, c'est notre chemin de l'acceptation, au moins partielle. Aujourd'hui, il m'arrive de jalouser les "autres" pour leur "résilience". Avant aussi, mais pour d'autres raisons. Quelle estime de soi le bonhomme.

Par contre, pour nos "fantômes ou cadavres dans le placard", qui nous empêchent de nous adapter, on peut les chercher mais accompagné, par une psychothérapie par exemple.

Voilà, sur cette lancée, dans 4h, je modifierai et me justifierai encore. Faut vraiment que je tourne mon clavier sept fois sur mon bureau avant de taper dessus. Ça va être le bordel avec le fil.

Tu n'es pas seule à te poser ces questions.

Même les russes viennent ici pour ça...


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 425
 

@eliebipbip

Ne pas être raisonable, cela peut aussi être un symptôme de la pathologie à l'adolescence. Faut pas s'en vouloir, beaucoup de choses sont déterminées à la naissance déjà. 


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

Moi j’ai l’impression que le cannabis  cachait mes symptômes. J’ai l’impression que mon humeur, surtout les angoisses et l’anxiété sont bcp plus voyantes depuis que je fume plus.

on pourra jamais savoir ce qui a engendré quoi. Faut pas se poser ce genre de question. C’est le serpent que se mort la queue.


RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 425
 
Posted by: @malette

Moi j’ai l’impression que le cannabis  cachait mes symptômes. J’ai l’impression que mon humeur, surtout les angoisses et l’anxiété sont bcp plus voyantes depuis que je fume plus.

on pourra jamais savoir ce qui a engendré quoi. Faut pas se poser ce genre de question. C’est le serpent que se mort la queue.

Tout à fait, ca peut retarder le diagnostic et la prise charge.


RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 425
 

@malette

C'est multifactoriel, c'est juste que c'est plus simple de pointer l'abus de cannabis car c'est un facteur qu'il semble possible de contrôler (à posteriori). 

C'est beaucoup plus compliqué de contrôler ses gènes, ses parents, les infections virales, son environnement, ses traumatisme passés. 

Par ailleurs, tabac et cannabis donnent d'autres maladies graves (BPCO et cancers entre autres) et cela n'a jamais empêché les gens de fumer. 


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 144
 

@mois et @noon,

 

Vous avez raison, je me torture à essayer de trouver les raisons, les origines de ma maladie mais ça ne sert à rien! Je ne peux revenir en arrière... C'est juste que je trouve cette maladie tellement injuste! Je me demande souvent ce que j'ai fait pour que ça tombe sur moi ( j'imagine que vous vous êtes déjà posé la même question).

En effet, je pense que j'ai eu mes 1ers symptômes à l'adolescence,  et que cette consommation de drogues en faisait partie. En plus d'une sexualité assez débridée. Je me comportait comme je fille facile alors que dans le fond je suis tout le contraire de ça...


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 579
 

@eliebipbip

Salut à toi,

Posted by: @eliebipbip

C'est juste que je trouve cette maladie tellement injuste! Je me demande souvent ce que j'ai fait pour que ça tombe sur moi ( j'imagine que vous vous êtes déjà posé la même question).

Je pense pouvoir parler au nom de tout le monde sur le fait que nous nous sommes tous posé la même question, le qu'avons nous fait pour. Je me la pose encore, mais il faut que je cesse ce questionnement, au final, stérile. Le tout est de s'approprier la maladie et de faire ce qu'il faut avec, adapté au passif et à la résilience de chacun. Idem, avec ou sans traitement 🤔. Sur ce point, chacun son choix, son bénéfice/risque. On commence à connaitre l'histoire.

Perso, j'ai lu deux trois trucs forts intéressants de Henri Laborit qui échafaude le principe, que le blocage de toutes les issues, échappatoires, mène à la maladie. Résumé ultra simpliste, histoire de ne pas alourdir inutilement le post, encore plus étant un néophyte. Tu connais, le savoir, la confiture, tu vois ce que je veux dire ?

Tu t'en feras ton idée grâce l'explication plus détaillée dans le lien ci-dessous.

https://www.philo5.com/Les%20philosophes/Laborit.htm

Me concernant, j'avais du gros stress dans ma vie professionnelle (largué sur un très gros projet avec pénalités), ma vie privée (un peu d'eau dans le gaz), le tout couronné par un problème vasculaire inattendu, en liaison à ma peur de potentiellement mourir d'un souci cardiaque. Trio gagnant, décompensation à 43 ans. Cela faisait 16 ans déjà que je fumais la même quantité de cannabis quotidiennement. J'en ai conclus qu'il a eu peu d’influence dans mon cas ; je ne le saurais de toute façon jamais.

Perso, le cannabis est peu être un catalyseur, un précipitant, mais c'est mon problème vasculaire m'a fait arrêté la clope du jour au lendemain. C'est lui LA cause, sans aucun doute. Je me demande juste si la suppression du stress, si bidule chose en moins, si, si. Inutile, j'y suis, point. Maintenant, c'est quoi la suite...

Laisse cette question de côté, elle ne te fera pas gagner quoi que ce soit, même la paix intérieure. Tu trouveras un autre os à ronger si tu le savais.

A+

 


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Page 5 / 5

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !